Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique portugaise.

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Jeu 20 Sep 2018 17:55

ploumploum a écrit:
ploumploum a écrit:Rui Rio est partisan d'une opposition ferme mais responsable (volonté d'en finir avec le discours alarmiste et "diabolique" sauce Passos Coelho), d'un recentrage du parti et de sa rénovation (promotion de nouvelles figures, réorganisation des structures locales...pour en refaire une machine électorale gagnante)

On verra dans les prochaines semaines s'il parvient à faire remonter le PSD dans les enquêtes.
(le baromètre Eurosondagem/O Expresso devrait donner un premier élément de réponse dans les prochains jours)


Un début de présidence assez compliqué pour Rui Rio. En vrac il y a eu :
- la nomination de Elina Fraga, ex-Bâtonnier de l'Ordre des Avocats comme vice-présidente (l'une des 6) a été contestée. En cause, ses critiques contre le Gvt Passos Coelho et sa gestion de l'Ordre (qui fait l'objet d'une instruction judiciaire)
http://expresso.sapo.pt/politica/2018-0 ... gs.OyYjqk8
- la liste d'union Rio/Santana au Conseil National du parti (sorte de parlement interne) n'a pas obtenu la majorité absolue
http://expresso.sapo.pt/politica/2018-0 ... gs.KTciOGE
- la liste de Rio pour la Commission Politique (le "Gvt" interne) a obtenu un peu moins de 65 % des voix
http://expresso.sapo.pt/politica/2018-0 ... gs.ZCmqpPs
- la nouvelle direction du groupe parlementaire a été très mal élue : le nouveau président a été élu avec le soutien de moins de 40 % des députés. (35 pour/ 53 blancs et nuls)
https://www.dn.pt/portugal/interior/fer ... 38077.html
- la démission contrainte du Secrétaire général du parti Feliciano Barreiras Duarte (après seulement 1 mois) car accusé d'avoir menti sur son CV.
https://www.dn.pt/portugal/interior/fel ... 96555.html


L’opposition pratiquée par Rui Rio est tellement contestée que début août, un énorme coup de tonnerre a eu lieu : l'ex-Premier Ministre Santana Lopes, adversaire malheureux du dernier Congrès, a décidé de mettre à une "histoire de plus de 40 ans" en claquant la porte du PSD pour fonder son propre mouvement : Aliança (Alliance) qui fait à la fois référence à sa volonté de constituer un pivot (majeur évidemment) d'une future coalition de droite) mais également à l'ex-"Alliance Démocratique" de Sa Carneiro à la fin des années 70 qui regroupait le PSD, le CDS et la droite monarchiste du PPM

Dans la déclaration de principes, le parti affirme clairement son attachement à l'UE, à la lutte contre la désertification rurale, au libéralisme économique avec l'habituel credo de "l'Etat obèse" qu'il faut donc charcuterréformer via moins d'impôts et une concurrence accrue au niveau de la Santé avec plus d'assurances privées...
Sur le plan institutionnel, le parti défend une forte réduction du nombre de députés, l'introduction du scrutin majoritaire uninominal ou encore la création d'un Sénat représentant les régions

Politiquement, la nouvelle formation se situe entre le PSD et le CDS qui minorent ces inédites menace pour eux et partition de la droite.

A noter que légalement le parti n'est pas encore né même si ça en prend le chemin : Santana Lopes a remis lui-même les 7500 parrainages d'électeurs hier au Tribunal Constitutionnel après une collecte express ( 3 semaines, un record semble t-il). Le TC devrait prendre quelques semaines pour valider la création. L'ex-Premier Ministre espère être prêt pour les européennes et y obtenir un bon score pour ensuite se lancer à l'assaut de l'Assemblée de la République à l'automne 2019.
https://observador.pt/2018/08/04/leia-n ... es-do-psd/
http://alianca.com.pt/wp-content/upload ... CC%A7A.pdf
https://www.dn.pt/lusa/interior/novo-pa ... 72261.html
Au niveau des intentions de vote, la nouvelle formation n'a pas encore été directement testée dans les hypothèses mais les deux derniers baromètres laissent apparaitre une hausse plus ou moins légère (de + 0,5 à + 2 pts) de la catégorie "Autres partis"

Moyennes des sondages Aximage-Eurosondagem de septembre

PS : 40,65 (+ 8,35 pts par rapport à 2015)
PSD : 25,8 % (cela constituerait le plus bas score depuis 1976)
CDS-PP : 8,45 %
Union de la Droite : = 34,25 (-4,25 pts)
BE : 7,9 % (-2,3 pts)
CDU : 7 % (-1,25 pt/ à quasi-égalité avec le plus bas historique de 2002 : 6,9 %)

Autres partis/blancs/Nuls : 10,2 %
Dernière édition par ploumploum le Ven 21 Sep 2018 14:24, édité 2 fois.
Raison: Corrections suite au message de Fabien
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15238
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede Fabien » Ven 21 Sep 2018 09:00

ploumploum a écrit:
ploumploum a écrit:
ploumploum a écrit:Rui Rio est partisan d'une opposition ferme mais responsable (volonté d'en finir avec le discours alarmiste et "diabolique" sauce Passos Coelho), d'un recentrage du parti et de sa rénovation (promotion de nouvelles figures, réorganisation des structures locales...pour en refaire une machine électorale gagnante)

On verra dans les prochaines semaines s'il parvient à faire remonter le PSD dans les enquêtes.
(le baromètre Eurosondagem/O Expresso devrait donner un premier élément de réponse dans les prochains jours)


Un début de présidence assez compliqué pour Rui Rio. En vrac il y a eu :
- la nomination de Elina Fraga, ex-Bâtonnier de l'Ordre des Avocats comme vice-présidente (l'une des 6) a été contestée. En cause, ses critiques contre le Gvt Passos Coelho et sa gestion de l'Ordre (qui fait l'objet d'une instruction judiciaire)
http://expresso.sapo.pt/politica/2018-0 ... gs.OyYjqk8
- la liste d'union Rio/Santana au Conseil National du parti (sorte de parlement interne) n'a pas obtenu la majorité absolue
http://expresso.sapo.pt/politica/2018-0 ... gs.KTciOGE
- la liste de Rio pour la Commission Politique (le "Gvt" interne) a obtenu un peu moins de 65 % des voix
http://expresso.sapo.pt/politica/2018-0 ... gs.ZCmqpPs
- la nouvelle direction du groupe parlementaire a été très mal élue : le nouveau président a été élu avec le soutien de moins de 40 % des députés. (35 pour/ 53 blancs et nuls)
https://www.dn.pt/portugal/interior/fer ... 38077.html
- la démission contrainte du Secrétaire général du parti Feliciano Barreiras Duarte (après seulement 1 mois) car accusé d'avoir menti sur son CV.
https://www.dn.pt/portugal/interior/fel ... 96555.html


L’opposition pratiquée par Rui Rio est tellement contestée que début août, un énorme coup de tonnerre a eu lieu : l'ex-Premier Ministre Santana Lopes, adversaire malheureux du dernier Congrès, a décidé de mettre à une "histoire de plus de 40 ans" en claquant la porte du PSD pour fonder son propre mouvement : Aliança (Alliance) qui fait à la fois référence à sa volonté de constituer un pivot (majeur évidemment) d'une future coalition de droite) mais également à l'ex-"Alliance Démocratique" de Sa Carneiro à la fin des années 70 qui regroupait le PSD, le CDS et la droite monarchiste du PPM

Dans la déclaration de principes, le parti affirme clairement son attachement à l'UE, à la lutte contre la désertification rurale, au libéralisme économique avec l'habituel credo de "l'Etat obèse" qu'il faut donc charcuterréformer via moins d'impôts et une concurrence accrue au niveau de la Santé avec plus d'assurances privées...
Sur le plan institutionnel, le parti défend une forte réduction du nombre de députés, l'introduction du scrutin majoritaire uninominal ou encore la création d'un Sénat représentant les régions

Politiquement, la nouvelle formation se situe entre le PSD et le CDS qui minorent ces inédites menace pour eux et partition de la droite.

A noter que légalement le parti n'est pas encore né même si ça en prend le chemin : Santana Lopes a remis lui-même les 7500 parrainages d'électeurs hier au Tribunal Constitutionnel après une collecte express ( 3 semaines, un record semble t-il). Le TC devrait prendre quelques semaines pour valider la création. L'ex-Premier Ministre espère être prêt pour les européennes et y obtenir un bon score pour ensuite se lancer à l'assaut de l'Assemblée de la République à l'automne 2019.
https://observador.pt/2018/08/04/leia-n ... es-do-psd/
http://alianca.com.pt/wp-content/upload ... CC%A7A.pdf
https://www.dn.pt/lusa/interior/novo-pa ... 72261.html
Au niveau des intentions de vote, la nouvelle formation n'a pas encore été directement testée dans les hypothèses mais les deux derniers baromètres laissent apparaitre une hausse plus ou moins légère (de + 0,5 à + 2 pts) de la catégorie "Autres partis"

Moyennes des sondages Aximage-Eurosondagem de septembre

PS : 40,65 (+ 8,4 pts par rapport à 2015)
PSD : 25,8 % (cela constituerait le plus bas score depuis 1976)
CDS-PP : 8,45 %
Union de la Droite : = 34,25 (-4,25 pts)
BE : 7,9 % (-4,3 pts)
CDU : 7 % (-1,3 pt/ à quasi-égalité avec le plus bas historique de 2002 : 6,9 %)

Autres partis/blancs/Nuls : 10,2 %


Ce ne serait pas plutôt -2,3% par rapport à 2015 pour le BE (10,2% aux dernières législatives selon wikipedia)?
Fabien
 
Messages: 1666
Inscription: Lun 12 Oct 2009 07:49

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Ven 21 Sep 2018 14:31

Fabien a écrit:
ploumploum a écrit:Moyennes des sondages Aximage-Eurosondagem de septembre

PS : 40,65 (+ 8,4 pts par rapport à 2015)
PSD : 25,8 % (cela constituerait le plus bas score depuis 1976)
CDS-PP : 8,45 %
Union de la Droite : = 34,25 (-4,25 pts)
BE : 7,9 % (-4,3 pts)
CDU : 7 % (-1,3 pt/ à quasi-égalité avec le plus bas historique de 2002 : 6,9 %)

Autres partis/blancs/Nuls : 10,2 %


Ce ne serait pas plutôt -2,3% par rapport à 2015 pour le BE (10,2% aux dernières législatives selon wikipedia)?


Oui, c'est bien ça ;-) Et du coup, ça explique pourquoi j'avais un gros écart quand je faisais la somme des évolutions...
(Globalement, ça donne du : Gauche : + 4,8 pts/ Droite -4,25 / Autres-Blancs et Nuls : -0,6 pt)
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15238
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Sam 19 Jan 2019 23:20

Le PSD, la principale formation de l'opposition de droite, vient de vivre une semaine éprouvante.

Le 11 janvier dernier, Luis Montenegro, ex-député et un des fidèles lieutenants de l'ancien Premier Ministre Passos Coelho, a publiquement contesté le leadership de Rui Rio à la tête du parti arguant entre autres les mauvais sondages à quelques mois des élections (le parti tourne autour de 25 % actuellement, 13 à 15 pts derrière le Parti Socialiste) et le style trop modéré de l'opposition au Gouvernement d'Antonio Costa, accusant même l'ex-maire de Porto d'être "une béquille du Premier Ministre" (en raison d'accords ponctuels) : il a donc mis au défi le président du parti d'organiser un nouveau vote des militants, un an seulement après le dernier Congrès du mouvement.
https://expresso.sapo.pt/politica/2019- ... s.FkWL5T6s
Il a apparemment oublié que les mauvais sondages étaient déjà présents à la fin de la présidence de Passos Coelho (26-27 %) et que les électeurs ont à leur manière donné leur opinion sur son opposition "radicale" dépassant parfois l'incohérence et l'inacceptable (cf : épisode du Diable) en octobre 2017

En réponse, Rui Rio a rejeté le vote des militants et a procédé à l'organisation d'une séance extraordinaire du Conseil National du parti (le "parlement" interne) pour y discuter d'une motion de confiance.
https://expresso.sapo.pt/politica/2019- ... s.126yB8LK
La réunion du CN (qui s'est déroulée dans la nuit du 16 au 17) a abouti à une victoire assez nette de R.Rio (75 pour/50 contre) lui permettant ainsi d'asseoir son autorité et de voir la hache de guerre enterrée jusqu'au scrutin d'octobre.
https://expresso.sapo.pt/politica/2019- ... s.3lpj51vx.
Même O Observador (site d'information clairement ancré à droite mais qui est loin d'apprécier R.Rio) a souligné l'habilité politique du président du parti qui a su anticiper sur les moments essentiels. Reste à voir maintenant si cette crise interne peut servir d'électrochoc positif pour l’électorat de droite alors que le parti est crédité d'un score proche de son pire résultat électoral (24,4 % en 1976) et si R.Rio va procéder à une purge chirurgicale pour bâtir ses listes de candidats pour les deux prochains scrutins. (mai et octobre). Ce serait assez justifié (notamment pour avoir un groupe parlementaire qui lui ressemble) mais pas sans risque politiquement (le conflit interne pourrait reprendre en pleine campagne électorale et impacter négativement les scores du parti)
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15238
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Sam 2 Mar 2019 22:24

La semaine dernière, le Parlement a rejeté sans surprise une motion de censure déposée par le CDS-PP qui tente, à quelques mois des élections, de marquer des points alors que le PSD est englué aux alentours de 24-25 % dans les sondages et qu'un nouveau venu a fait son apparition à droite (Aliança, le parti de l'ex-Premier Ministre P.Santana Lopes)

Notons que cette motion a été discutée dans un contexte social pas totalement serein puisque l'amélioration des comptes publics (sociaux ou non) et la croissance économique enregistrée ces dernières années après la sévère cure d'austérité, entrainent une flopée de grèves sectoriels (un coup les profs, un coup les cheminots, un coup les avocats...) pour l'obtention de "plus de moyens" et des hausses de salaire (la fonction publique réclame même un rattrapage sur l'indice gelé depuis 9 ans mais le Gvt socialiste ne propose "que" 3 ans et quelques (depuis son installation en fait) estimant qu'aller au delà minerait les comptes publics).
A noter que la dernière grève (dont la légalité a été remise en cause), celle d'infirmiers ayant entrainé le blocage de plusieurs hôpitaux et le report d'opérations, a provoqué la colère du Gouvernement qui a sorti l'artillerie lourde en utilisant "la réquisition civile" pour casser le mouvement.

http://www.rfi.fr/emission/20190224-por ... -essouffle
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15238
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Ven 3 Mai 2019 21:13

ploumploum a écrit:Notons que cette motion a été discutée dans un contexte social pas totalement serein puisque l'amélioration des comptes publics (sociaux ou non) et la croissance économique enregistrée ces dernières années après la sévère cure d'austérité, entrainent une flopée de grèves sectoriels (un coup les profs, un coup les cheminots, un coup les avocats...) pour l'obtention de "plus de moyens" et des hausses de salaire (la fonction publique réclame même un rattrapage sur l'indice gelé depuis 9 ans mais le Gvt socialiste ne propose "que" 3 ans et quelques (depuis son installation en fait) estimant qu'aller au delà minerait les comptes publics).
[/url]
http://www.rfi.fr/emission/20190224-por ... -essouffle


Cela s’aggrave car désormais le Premier Ministre Antonio Costa menace carrément de démissionner au lendemain du vote en commission parlementaire d'une proposition de loi permettant le rattrapage intégral des hausses de salaire pour les seuls profs. La texte a été adopté grâce à une coalition négative mêlant PCP-BE (dans la surenchère permanente face au PS) et la droite CDS et PSD qui tentent de mettre en difficulté le PS quitte à se renier.
Le pire étant que dans la foulée, d'autres corporations ont également réclamé un geste similaire, ce qui ferait exploser les dépenses publiques (+ 1 milliard d'euros soit 0,5 pt de PIB rien que pour les profs) alors que le pays frôle depuis peu l'équilibre budgétaire. Y a pas à dire, il semble que certains syndicats, de gauche dit-on, soient nostalgiques de la droite au Gouvernement et de la présence de la Troika. Continuez comme cela, et il se peut que par "accident démocratique", la droite se retrouve avec la majorité constitutionnelle...

Après une réunion de crise au Gouvernement et un entretien avec le Président de la République, Antonio Costa indique qu'il démissionnera si le texte est adopté en plénière. Reste aussi à connaître la positon du Chef de l’État alors que le texte est potentiellement inconstitutionnel (que ce soit sur une telle rétroactivité ou sur l'inégalité de traitement au sein de la fonction publique)
Réponse d'ici le 15 mai.

https://www.publico.pt/2019/05/03/polit ... to-1871335
https://www.lesoir.be/222140/article/20 ... missionner
https://expresso.pt/politica/2019-05-03 ... #gs.91bnn8

P-S : précisons que le prochain scrutin législatif est prévu pour le 6 octobre et que le PS continue d'être devant sans pour autant approcher la majorité absolue.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15238
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Sam 25 Mai 2019 11:58

ploumploum a écrit:Cela s’aggrave car désormais le Premier Ministre Antonio Costa menace carrément de démissionner au lendemain du vote en commission parlementaire d'une proposition de loi permettant le rattrapage intégral des hausses de salaire pour les seuls profs. La texte a été adopté grâce à une coalition négative mêlant PCP-BE (dans la surenchère permanente face au PS) et la droite CDS et PSD qui tentent de mettre en difficulté le PS quitte à se renier.
Le pire étant que dans la foulée, d'autres corporations ont également réclamé un geste similaire, ce qui ferait exploser les dépenses publiques (+ 1 milliard d'euros soit 0,5 pt de PIB rien que pour les profs) alors que le pays frôle depuis peu l'équilibre budgétaire. Y a pas à dire, il semble que certains syndicats, de gauche dit-on, soient nostalgiques de la droite au Gouvernement et de la présence de la Troika. Continuez comme cela, et il se peut que par "accident démocratique", la droite se retrouve avec la majorité constitutionnelle...

Après une réunion de crise au Gouvernement et un entretien avec le Président de la République, Antonio Costa indique qu'il démissionnera si le texte est adopté en plénière. Reste aussi à connaître la positon du Chef de l’État alors que le texte est potentiellement inconstitutionnel (que ce soit sur une telle rétroactivité ou sur l'inégalité de traitement au sein de la fonction publique)
Réponse d'ici le 15 mai.

https://www.publico.pt/2019/05/03/polit ... to-1871335
https://www.lesoir.be/222140/article/20 ... missionner
https://expresso.pt/politica/2019-05-03 ... #gs.91bnn8

P-S : précisons que le prochain scrutin législatif est prévu pour le 6 octobre et que le PS continue d'être devant sans pour autant approcher la majorité absolue.


Pas de démission du Gouvernement puisque le coup de pression de Antonio Costa et l'apparition au sein de la droite de critiques sur le "pacte" avec la "gauche radicale" ont fait reculer PSD et CDS : le rattrapage de salaires d'une fraction de la fonction publique a été rejeté.
https://apps.expresso.pt/politica/2019- ... rofessores
https://www.sabado.pt/portugal/politica ... rofessores
https://jornaleconomico.sapo.pt/noticia ... ais-441719
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15238
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede pop03 » Sam 17 Aoû 2019 23:36

Madère: Elections législatives régionales 22/09/2019
Archipel de Madère: 260k hab (dont 112k hab à Funchal)

Election de 2015 (47 sièges)
PSD: 44.4% (-4.2) / 24 sièges (-1) --> Majorité Absolue
CDS-PP: 13.7% (-3.9) / 7 sièges (-2)
PS (coalition avec PAN/MPT/PTP): 11.4% (-11.0) / 6 élus (-5)
JPP (Juntos pelo povo): 10.3% (nouv) / 5 élus (nouv)
CDU: 5.5% (+1.8) / 2 élus (+1)
BE: 3.8% (+2.1) / 2 élus (+2)
PND: 2.1% (-1.2) / 1 élu (=)

Cette élection sera un test avant les législatives.
Paulo Cafôfo candidat PS, est l'actuel maire de Funchal. Il avait gagné la municipalité en 2013 en battant le PSD pour la première fois depuis 1976 à l'aide d'une alliance élargie à gauche, confirmé aux municipales de 2017. Il affrontera Miguel Albuquerque (PSD) le sortant à la région, ancien maire de Funchal de 1994-2013 battu en 2013.

Projection Eurosondagem 07/2019:
PSD: 33.3% (-11.1) / 19 sièges (-5)
PS: 31.9% (+20.5) / 18 sièges (+13)
CDS-PP: 7.1% (-6.6) / 3 élus (-4)
BE: 6.9% (+3.1) / 3 élus (+1)
JPP: 4.3% (-6.0) / 2 élus (-3)
CDU: 4.0% (-1.5) / 2 élus (=)
PTP: 0.5% / 0 siège (-1)

Le PS pourrait ainsi l'emporter pour la première fois dans ce bastion de droite surtout s'ils reconduisent leur alliance avec les centristes de JPP comme aux municipales de 2017. Le PS réaliserait un record historique dépassant celui de 2007 (27.4%) tandis que le PSD établirait son pire score sur l'archipel.
pop03
 
Messages: 1717
Inscription: Jeu 26 Fév 2015 01:04

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Dim 18 Aoû 2019 13:56

pop03 a écrit: Madère: Elections législatives régionales 22/09/2019
Archipel de Madère: 260k hab (dont 112k hab à Funchal)

Election de 2015 (47 sièges)
PSD: 44.4% (-4.2) / 24 sièges (-1) --> Majorité Absolue
CDS-PP: 13.7% (-3.9) / 7 sièges (-2)
PS (coalition avec PAN/MPT/PTP): 11.4% (-11.0) / 6 élus (-5)
JPP (Juntos pelo povo): 10.3% (nouv) / 5 élus (nouv)
CDU: 5.5% (+1.8) / 2 élus (+1)
BE: 3.8% (+2.1) / 2 élus (+2)
PND: 2.1% (-1.2) / 1 élu (=)

Cette élection sera un test avant les législatives.
Paulo Cafôfo candidat PS, est l'actuel maire de Funchal. Il avait gagné la municipalité en 2013 en battant le PSD pour la première fois depuis 1976 à l'aide d'une alliance élargie à gauche, confirmé aux municipales de 2017. Il affrontera Miguel Albuquerque (PSD) le sortant à la région, ancien maire de Funchal de 1994-2013 battu en 2013.


Deux petites précisions :
- l'assemblée régionale est élue à la proportionnelle aux plus fortes moyennes au sein d'une unique circonscription contrairement aux Açores, ce qui rend l'obtention de majorités absolues plus difficile (et témoigne du caractère exceptionnel des résultats obtenus jusqu'ici par la droite locale)
- concernant 2013, M.Albuquerque a été battu indirectement puisqu'il ne pouvait pas être candidat (limitation des mandats) mais il est vrai que la défaite d'un de ses lieutenants en avait fait de lui le principal perdant (à tort puisque c'est le PSD régional qui avait nettement été sanctionné, la gauche osant même dire que le 25 Avril était enfin arrivé sur l'archipel...)

pop03 a écrit:[/wiki/Lista_de_presidentes_do_Governo_Regional_da_Madeira]ce bastion de droite[/url] surtout s'ils reconduisent leur alliance avec les centristes de JPP comme aux municipales de 2017. Le PS réaliserait un record historique dépassant celui de 2007 (27.4%) tandis que le PSD établirait son pire score sur l'archipel.

- le JPP a annoncé qu'il ne ferait pas de coalition avec le PSD. Et le profil de P.Cafofo (modéré, apparenté PS et non encarté) pourrait aider le parti de la rose à obtenir la présidence.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15238
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Précédente

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les marchés publics expliqués aux élus locaux

Patrice Cossalter

Le droit de la commande publique a été bouleversé début 2016. Il est d'autant plus indispensable d'intégrer ce droit nouveau que les élus ont un rôle juridique, stratégique et de management dans la commande publique...

Découvrir l'ouvrage

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités