Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Tensions au conseil municipal de Besançon

Réagissez sur ce forum à toutes les initiatives locales, départementales ou régionales. Déçu ou convaincu par une orientation politique, faîtes-en part ici.

Tensions au conseil municipal de Besançon

Messagede Xav » Lun 18 Sep 2017 20:20

Le maire Jean-Louis Fousseret vient de créer un groupe LREM au sein de la majorité municipale.
Une initiative qui ne plaît pas au reste de sa majorité (PS-EELV-PCF)
http://www.macommune.info/article/group ... ste-167896

La droite demande la démission du maire :
http://www.macommune.info/article/remou ... con-168089

Le Modem (dans l'opposition municipale) critique également le maire :
"Le MoDem étant un des piliers de la majorité présidentielle, nous aurions dû accueillir avec bienveillance la création du groupe LREM au conseil municipal de Besançon (…) Ne rien changer est l’opposé de la proposition politique de La République En Marche et du MoDem. Comment ce groupe LREM, minoritaire, imagine-t-il porter les idées libérales que nous partageons au sein d’une équipe qui s’y oppose frontalement ?"
Le président du Modem du Doubs déclare qu'il aurait été préférable de "travailler sur une déclinaison locale du programme d’Emmanuel Macron, pas sur le maintien du programme PS/EELV/PCF/FdG avec lequel Jean-Louis Fousseret a été élu"


La composition actuelle du conseil municipal est la suivante :
Majorité :
Groupe Parti Socialiste + Société Civile : 17
Groupe La République en Marche : 13 (y compris le député Eric Alauzet)
Groupe Parti Communiste : 5
Groupe Europe Ecologie les Verts : 5
Société Civile : 1

Opposition :
Les Républicains + Société Civile : 7
Modem + Société Civile : 3
UDI : 2
FN : 2 (y compris Julien Acard qui a quitté le FN et est un partisan de Sophie Montel)
Xav
 
Messages: 59
Inscription: Dim 16 Fév 2014 16:16
Localisation: Besançon

Re: Tensions au conseil municipal de Besançon

Messagede Xav » Lun 25 Sep 2017 18:34

Après Julien Acard c'est au tour du leader FN bisontin Philippe Mougin de quitter le FN pour rejoindre les patriotes de Florian Philippot/Sophie Montel.
Il n'y a donc plus de conseiller municipal et donc de groupe FN au conseil municipal.
Un groupe "Les Patriotes" va être créé dans le prochains jours.

http://www.macommune.info/article/phili ... nal-168397
Xav
 
Messages: 59
Inscription: Dim 16 Fév 2014 16:16
Localisation: Besançon

Re: Tensions au conseil municipal de Besançon

Messagede Xav » Lun 30 Avr 2018 18:17

Le PS, le PCF et les Verts bisontins s'inquiètent d'un rapprochement possible entre LREM ert le Modem.
Ceci est du à une photo où on voit côte à côte les référents du Doubs d'En Marche (Alexandra Cordier) et du MoDem (Laurent Croizier). :
"Comment la Référente d’En Marche peut-elle s'afficher avec un élu de l’opposition qui dénigre publiquement et constamment le travail mené par la Majorité municipale de Besançon et de son Maire Jean-Louis Fousseret, lui-même En Marche ? Où est la cohérence ?"

Alexandra Cordier dément toute alliance "il n'y a pas d'ambiguïté, il n'existe aucune alliance MoDem / LREM en local."

Laurent Croizier a également réagi à la polémique :
"Je comprends que des partis politiques à la vision dépassée puissent s'inquiéter de voir la majorité présidentielle LREM/MoDem s'organiser dans notre département. Je les invite à poursuivre leur stratégie politicienne sans intérêt. Le MoDem préfére utiliser ce temps pour aller la rencontre des habitants, des associations et des entreprises pour dialoguer, expliquer et écouter leurs besoins. Chacun sa méthode."

http://www.macommune.info/article/le-ps ... dem-179697
Xav
 
Messages: 59
Inscription: Dim 16 Fév 2014 16:16
Localisation: Besançon

Re: Tensions au conseil municipal de Besançon

Messagede Xav » Ven 24 Aoû 2018 19:43

L'arrêté dit "anti-mendicité" du maire LREM (ex-PS) ne plaît pas à tout le monde.
Plus précisément cet arrêté interdit« des stations assises prolongées avec des consommations d’alcool accompagnées ou non d’animaux et avec entrave à la circulation »

L'opposition hors conseil municipal (France Insoumise et Génération.s) le critique vertement.
EELV et le PCF (membres de la majorité municipale) sont gênés et demandent le retrait de l'arrêté, après en avoir accepté le principe lors d'une réunion le 2 jullet.

Le communiqué du PCF indique que « Les élu-e-s communistes présents à cette réunion ont émis des remarques et des mises en garde sur les dérives de ce type de méthode. Il nous a été répondu que la décision serait prise par le maire malgré une éventuelle opposition des groupes politiques. Pris par l’urgence d’autres dossiers importants, nous n’avons pas informé largement sur cet arrêté »
http://www.macommune.info/article/elus-communistes-demandent-retrait-de-larrete-anti-mendicite/

Anne Vignot (EELV) admet qu' « Un consensus s’est dégagé sur le constat des réelles difficultés observées dans certains lieux du centre-ville liées à la présence de personnes en situation de marginalité » . Elle précise que l’arrêté qui a été produit et « non étudié dans son intégralité lors de la réunion« , dépasse « de très loin » les éléments et les propos qui ont été échangés.
http://www.macommune.info/article/arrete-anti-mendicite-a-besancon-vrai-probleme-mauvaise-solution-elus-eelv/

Les socialistes, quant à eux, assument leur soutien à l'arrêté:
« L’objectif de l’arrêté est bien de lutter contre les seuls comportements gênants, notre intention n’a jamais été d’interdire la mendicité sur le domaine public. Nous veillerons donc à ce que l’arrêté actuel soit appliqué avec discernement» .
http://www.macommune.info/article/arrete-anti-mendicite-precisions-groupe-socialiste-societe-civile-republicaine/


Jean-Louis Fousseret se défend en affirmant :
« Ce n’est pas un arrêté anti-mendicité ! On présente cela comme un arrêté anti-mendicité, mais c’est un arrêté qui dit que lorsqu’il y a de la consommation d’alcool accompagné ou non d’animaux, des regroupements, des stations assises prolongées et qu’il y a une entrave à la circulation, c’est interdit. Cette année, on a assisté à une augmentation de ces phénomènes-là. Cela m’a amené à réagir. Mais on a encore le droit de s’asseoir à Besançon et de circuler dans la ville… »,en soulignant qu’il répondait « à la demande des commerçants, des habitants du centre-ville ».

L'Union desCommerçants, à l'origine de la demande, défend bien évidemment l'arrêté :
« En vigueur jusqu’au 30 septembre puis du 23 novembre au 31 décembre, il permettra aux familles qui feront le déplacement au centre-ville de Besançon pour le marché de Noël de flâner et d’effectuer leurs achats de fin d’année paisiblement. »
http://www.macommune.info/article/arrete-anti-mendicite-lunion-commercants-de-besancon-salue-linitiative-maire/
Xav
 
Messages: 59
Inscription: Dim 16 Fév 2014 16:16
Localisation: Besançon

Re: Tensions au conseil municipal de Besançon

Messagede Pullo » Sam 25 Aoû 2018 18:29

Jean-Louis Fousseret dit que ce n'est pas un arrêté anti-mendicité ? Lisons l'article 1 :
La consommation d'alcool, la mendicité, accompagnée ou non d'animaux, les regroupements, ainsi que la station assise ou allongée lorsqu'elle constitue une entrave à la circulation publique sont interdites dans les conditions définies ci-après.


Chacun(e) trouvera le qualificatif pour désigner la méthode argumentative du maire. L'intégralité de l'arrêté est sur ce lien :
https://assets.documentcloud.org/docume ... anc-On.pdf
Pullo
 
Messages: 1569
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Tensions au conseil municipal de Besançon

Messagede lindet » Sam 25 Aoû 2018 21:39

Sur cet arrêté la Ligue des droits de l'homme a déposé un recours. Son communiqué intéressera sans doute les lecteurs de notre site.
" La Ligue des droits de l’Homme a décidé, comme chaque fois que c’est nécessaire, de contester devant le tribunal administratif l’arrêté du 3 juillet 2018 pris par la ville de Besançon, visant à interdire la consommation d’alcool, la mendicité, les regroupements ainsi que la station assise ou allongée au centre-ville. L’affaire est tout d’abord portée devant le juge des référés, considérant qu’il y a urgence à faire cesser l’atteinte manifeste et disproportionnée aux libertés que constitue cette décision illégale. Le maire de Besançon, en prenant cette initiative, ne pouvait ignorer qu’il relève de la liberté de chacun de consommer de l’alcool, de mendier, de se regrouper, de s’asseoir ou de s’allonger. Le maire ne peut intervenir que ponctuellement et en cas d’atteinte avérée à l’ordre public, laquelle n’est pas constituée en l’espèce.
De façon générale, les élus doivent savoir qu’il n’est pas possible de prendre ce type de mesures, évidentes discriminations contre les pauvres et les sans-abris. A cette fin, la LDH a décidé de rendre public son recours (recours et référé consultables sur son site Internet), afin que chacun puisse prendre connaissance de son argumentaire détaillé et s’en inspirer.
C’est la pauvreté qu’il faut combattre, pas les pauvres. La politique d’exclusion, le refus de l’autre sont en contradiction avec les grands principes constitutionnels de la République."

Paris, le 24 août 2018.
lindet
 
Messages: 373
Inscription: Lun 29 Aoû 2011 21:16

Re: Tensions au conseil municipal de Besançon

Messagede pmf » Dim 26 Aoû 2018 07:03

Notre Ami lindet doit être remercié de nous avoir informés de l'existence du communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme et ainsi de nous avoir permis d'accéder à la requête de saisine du juge des référés du Tribunal Administratif de Besançon, requête émanant de l'échelon national de la LDH.
Outre que la requête est très documentée, témoignant d'une grande expertise de la LDH en matière de contestation d'arrêtés de police restreignant les libertés individuelles, je postule que le juge des référés du TA de Besançon prendra une ordonnance de suspension de l'arrêté municipal de police contesté devant lui par la LDH nationale.
La saisine du juge des référés étant intervenue, me semble-t-il, le 24 août 2018, nous devrions connaître la teneur de l'ordonnance du juge des référés avant la rentrée des classes primaires et maternelles mais avant nous aurons certainement dans la presse écrite et dans les médias de l'image de précieuses informations concernant l'audience de plaidoirie de la requête en référé suspension.
A suivre avec grande attention par les défenseurs des libertés publiques.
pmf
 
Messages: 1866
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Tensions au conseil municipal de Besançon

Messagede Xav » Ven 29 Mar 2019 19:40

L'actuelle majorité municipale partira en ordre dispersé aux prochaines élections.
Il faut dire que depuis le 30 janvier, l'intergroupe (créé en août dernier) a quitté le groupe majoritaire.
Ce groupe se compose de 5 PCF, 5 EELV, 2 PS "dissidents" et 1 société civile


Se sont déjà déclarés candidats :
Dans l'opposition
  • Jean-Philippe Allenbach, du Mouvement Franche-Comté, bien connu des Bisontins pour ses affiches provocatrices fustigeant la politique du maire, le centralisme parisien, les Bourguignons, et appelant la Franche-Comté à devenir un canton suisse ou à être autonome etc... affiches placées en vitrine de son local au centre-ville
Dans la "majorité" :
  • Anne Vignot : EELV, adjointe au Développement durable,Environnement, cadre de vie et transition énergétique
  • Nicolas Bodin : PS (élu jeudi 28 mars et seul candidat), adjoint Urbanisme et aménagement urbain, grands travaux, coordination du contrat de ville, PRU, habitat-logement, action foncière, topographie, risques urbains, prospective territoriale et stratégie, ce qui fait dire à Allenbach : « A tout le moins, le PS peut se féliciter d’avoir trouvé un « candidat béton » pour la prochaine municipale. »
  • Eric Alauzet (LREM, ex-EELV) député et conseiller municipal délégué Relations institutions
Xav
 
Messages: 59
Inscription: Dim 16 Fév 2014 16:16
Localisation: Besançon

Re: Tensions au conseil municipal de Besançon

Messagede Xav » Sam 15 Juin 2019 09:45

Pour les municipales 2020, après plusieurs mois de négociations, le PS a décidé de ne plus participer aux réunions préparatoires avec Europe Ecologie-Les Verts, le PCF, Génération(s) et A gauche citoyens !
La cause principale est que le socialiste Nicolas Bodin souhaite être tête de liste, ce que refusent ses partenaires.


https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/politiquefranchecomte/2019/06/14/municipales-a-besancon-le-ps-claque-la-porte-des-negociations-avec-les-ecologistes-et-les-communistes.html
Xav
 
Messages: 59
Inscription: Dim 16 Fév 2014 16:16
Localisation: Besançon

Re: Tensions au conseil municipal de Besançon

Messagede Marcy » Lun 17 Juin 2019 11:02

La teneur de ce fil de discussion témoigne que la campagne des municipales a déjà commencé… ne serait-il pas possible aux administrateurs du site d'ouvrir une rubrique "Elections municipales 2020", pour y rassembler des informations aujourd'hui éparses (notamment entre "vie politique locale", "politique fiction" et "vie des partis") ?
Marcy
 
Messages: 167
Inscription: Mer 31 Aoû 2011 18:03

Suivante

Retourner vers Vie politique locale

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité