Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique au Pérou

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

La vie politique au Pérou

Messagede Pullo » Sam 29 Juil 2017 19:34

Il n'y a pas qu'au Brésil que des anciens présidents sont poursuivis pour corruption. C'est aussi le cas au Pérou. L'ex président (2011-2016) Ollanta Humala, et sa femme, Nadine Heredia, ont été arrêtés et placés en détention :
http://www.rfi.fr/ameriques/20170714-sc ... -president

Le 14 juillet, ils ont été condamnés à 18 mois de prison pour blanchiment :
https://www.rts.ch/info/monde/8777559-l ... iment.html

Le plus intéressant, c'est que l'arrestation et la condamnation du couple Humala, ainsi que les enquêtes et les poursuites contre ses prédécesseurs ou les parents de ces derniers, sont directement liés au scandale qui secoue la vie politique brésilienne, l'affaire Petrobras et ses ramifications :
L’un des hommes clés de l’affaire « Lava Jato », Marcelo Odebrecht, patron du groupe de BTP du même nom, a confirmé en mai dernier avoir donné l’ordre d’effectuer un paiement de 3 millions de dollars en direction d’Ollanta Humala, à la demande de l’entourage du président Lula da Silva, pour soutenir sa campagne présidentielle de 2011. Ce paiement avait été révélé par un autre dirigeant d’Odebrecht, Jorge Barata, qui a précisé les circonstances de la remise d’une partie des fonds, en espèces, à Nadine Heredia.

Mais le parquet péruvien a aussi délivré, en février, un mandat d’arrêt contre l’ancien président Alejandro Toledo (2001-2006) soupçonné d’avoir demandé 35 millions de dollars aux dirigeants d’Odebrecht pour l’attribution du marché de la route « inter-océanique » qui relie le Pérou et le Brésil. Une somme finalement réduite à 20 millions de dollars qui a été dirigée, sous forme de paiements échelonnés – entre 2006 et 2010 – vers deux sociétés offshore d’un proche du président Toledo, Josef Maiman. Somme qui a ensuite atterri pour partie entre les mains d’entités sous le contrôle de l’ancien président, lui permettant d’acheter une maison pour 3,7 millions de dollars, et des locaux de bureaux pour 882 000 dollars. Réfugié aux États-Unis, où il est apparu publiquement à deux reprises, l’ancien président Toledo a envoyé un message de soutien à Ollanta Humala et sa femme dénonçant « l’injustice » et la « politisation » de la procédure qui les a conduits en prison. De son côté, l’écrivain Mario Vargas Llosa a dit ne pas être sûr que l’ancien président Humala soit coupable, tout en jugeant positif que, « pour la première fois », la situation des « ex-présidents » montre que le Pérou « ne fait plus d’exceptions ». « Je crois que si les présidents sont jugés, ils doivent être jugés proprement », a averti le prix Nobel de littérature.

Selon le site d’investigation péruvien IDL Reporteros, le groupe de BTP brésilien Odebrecht a obtenu de l’État péruvien l’attribution de 24 projets (15 grands travaux et 9 concessions) depuis 2001, pour un total de 9,2 milliards d’euros. En seize ans, la somme des surcoûts occasionnés en partie par la corruption atteindrait 1,2 milliard d’euros. Le 15 mai, lors de sa déposition mise en ligne dans son intégralité ici, Marcelo Odebrecht a indiqué savoir « avec certitude » que son groupe avait « appuyé les principaux candidats à toutes les élections ». À savoir Keiko Fujimori, la fille de l’ancien président, candidate en 2006 et 2011. Et aussi « probablement » le parti de l’ex-président Alan García (2006- 2011), l’APRA, et sa candidate en 2011, Mercedes Aráoz Fernández – qui a finalement renoncé à se présenter. Sans toutefois donner plus de détail. Les enquêteurs ont retrouvé dans l’agenda d’Odebrecht une note ambiguë concernant le mégaprojet d’Olmos, attribué au groupe brésilien en 2010, et visant à l’irrigation du côté pacifique de la cordillère avec l'eau d'un fleuve amazonien. « AG – comme Alan García – sur Olmos. Gérer les délais ; rencontre personnelle. Disponibilité maximum : 1 million ». Convoqué à ce sujet le 17 juillet par le parquet, l’ancien président García ne s’est pas présenté.

Source
Dernière édition par ploumploum le Ven 15 Déc 2017 13:58, édité 1 fois.
Raison: Création du sujet (via extraction du message posté dans le fil brésilien)
Pullo
 
Messages: 1571
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique au Pérou

Messagede ploumploum » Ven 15 Déc 2017 14:49

Le scandale Odebrecht va t-il provoquer la chute de Pedro Pablo Kuczynski (PPK) le Président péruvien depuis juillet 2016 ?

C'est la question qui se pose après que le Congrès péruvien ait pris connaissance d'un rapport transmis par Marcelo Odebrecht. Les députés ont ainsi découvert que Westfield Capital, entreprise détenue par le Président, a reçu des versements d'Odebrecht d'un montant total de 4,8 millions de dollars.
Des sources gouvernementales ont déclaré, jeudi, à Reuters, que des membres du gouvernement avaient été choqués d'apprendre l'existence de ces versements d'Odebrecht, alors qu'en novembre Pedro Pablo Kuczynski démentait énergiquement avoir reçu la moindre somme de l'entreprise brésilienne ni avoir eu la moindre relation professionnelle avec elle.

Des ministres de premier plan ainsi que des députés du parti présidentiel de centre-droit ne pensent pas que le chef de l'État puisse survivre politiquement au scandale et sont favorables à sa démission, ont dit ces sources, ce qu'a démenti un porte-parole du président.

Jeudi soir, PPK a reconnu être le propriétaire de l'entreprise mais indique également qu'il ne la dirigeait pas au moment des faits. Il écarte l'hypothèse de la démission.

Mais au Congrès (130 sièges) , 4 groupes de l'opposition (majoritaire) réclament son départ : la Fuerza Popular (le bloc fujimoriste qui dispose d'une nette majorité absolue à lui seul : 71 élus), le Frente Amplio (gauche/ 10 élus), l' Alianza para el Progreso (9 élus) et l'APRA (de l'ancien Président Alan Garcia/5 élus)

Si le Président ne renonce pas, la FP, l'APP et l'APRA pourraient voter en faveur de la motion de destitution que prévoit de déposer le Frente Amplio, ce qui écarterait PPK du pouvoir (il faut les 2/3 pour l'adoption (soit 87 voix) or les 4 partis ont ensemble 95 sièges...)

http://www.france24.com/fr/20171215-per ... -petrobras

http://larepublica.pe/politica/1158082- ... o-lo-vacan

https://elcomercio.pe/politica/frente-a ... cia-481508
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Pérou

Messagede ploumploum » Sam 16 Déc 2017 19:16

ploumploum a écrit:Le scandale Odebrecht va t-il provoquer la chute de Pedro Pablo Kuczynski (PPK) le Président péruvien depuis juillet 2016 ?

C'est la question qui se pose après que le Congrès péruvien ait pris connaissance d'un rapport transmis par Marcelo Odebrecht. Les députés ont ainsi découvert que Westfield Capital, entreprise détenue par le Président, a reçu des versements d'Odebrecht d'un montant total de 4,8 millions de dollars.
Des sources gouvernementales ont déclaré, jeudi, à Reuters, que des membres du gouvernement avaient été choqués d'apprendre l'existence de ces versements d'Odebrecht, alors qu'en novembre Pedro Pablo Kuczynski démentait énergiquement avoir reçu la moindre somme de l'entreprise brésilienne ni avoir eu la moindre relation professionnelle avec elle.

Des ministres de premier plan ainsi que des députés du parti présidentiel de centre-droit ne pensent pas que le chef de l'État puisse survivre politiquement au scandale et sont favorables à sa démission, ont dit ces sources, ce qu'a démenti un porte-parole du président.

Jeudi soir, PPK a reconnu être le propriétaire de l'entreprise mais indique également qu'il ne la dirigeait pas au moment des faits. Il écarte l'hypothèse de la démission.

Mais au Congrès (130 sièges) , 4 groupes de l'opposition (majoritaire) réclament son départ : la Fuerza Popular (le bloc fujimoriste qui dispose d'une nette majorité absolue à lui seul : 71 élus), le Frente Amplio (gauche/ 10 élus), l' Alianza para el Progreso (9 élus) et l'APRA (de l'ancien Président Alan Garcia/5 élus)

Si le Président ne renonce pas, la FP, l'APP et l'APRA pourraient voter en faveur de la motion de destitution que prévoit de déposer le Frente Amplio, ce qui écarterait PPK du pouvoir (il faut les 2/3 pour l'adoption (soit 87 voix) or les 4 partis ont ensemble 95 sièges...)


La destitution de PPK est proche : la motion de destitution pour "incapacité morale" (alinéa 2/art 113 de la Constitution) a été déposée et son examen a été approuvé par 93 voix pour/17 contre.
Le débat et le vote final sont prévus pour le 21 décembre.

Dans le cas où la motion est adoptée, c'est Martín Vizcarra, 54 ans, actuel 1er vice-président de la République et ambassadeur du Pérou au Canada, qui assumerait la Présidence.

http://larepublica.pe/politica/1158473- ... imo-jueves

https://elpais.com/internacional/2017/1 ... 43658.html
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Pérou

Messagede ploumploum » Ven 22 Déc 2017 11:47

Surprise, le Président Pedro Pablo Kuczynski sauve son mandat : après un long débat au Congrès, la motion de destitution a été rejetée car n'ayant pas atteint les 2 tiers. (130 inscrits : 79 pour/ 19 contre / 21 abstentions) Plusieurs élus ayant voté en faveur du débat se sont abstenus lors du vote final.
Apparemment, la perspective d'une grave crise politique (les 2 vice-présidents avaient annoncé leur intention de démissionner en cas de destitution) avec à la clé une nouvelle élection générale et une victoire par défaut et par KO du bloc fujimoriste a fait changé d'avis certains parlementaires.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Pérou

Messagede Pullo » Lun 25 Déc 2017 20:27

PPK vient d'offrir un joli cadeau de Noël aux fujimoristes. Alberto Fujimori vient d'être gracié pour raison de santé :
http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html
Pullo
 
Messages: 1571
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique au Pérou

Messagede ploumploum » Mar 26 Déc 2017 14:45

Pullo a écrit:PPK vient d'offrir un joli cadeau de Noël aux fujimoristes. Alberto Fujimori vient d'être gracié pour raison de santé :
http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html


Ce qui donne une autre interprétation du résultat du vote de la motion de destitution. Car contrairement à ce que je pensais, PPK a sauvé sa place grâce à l'abstention de...10 élus de Fuerza Popular menés par Kenji Fujimori, fils d'Alberto et frère de Keiko.

Cette grâce présidentielle (qui s'est faite au prix d'un reniement d'une promesse de campagne) provoque la colère d'opposants au Président, de victimes de l'ère Fujimori mais également de députés du bloc "Péruviens pour le Changement" (Peruanos por el Kambio-PPK, le parti présidentiel) : 3 élus quittent le groupe.


https://elpais.com/internacional/2017/1 ... omentarios

http://larepublica.pe/politica/1161107- ... esidencial

http://larepublica.pe/politica/1161020- ... stenciones

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html

https://elcomercio.pe/politica/gino-cos ... cia-484192
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Pérou

Messagede Eco92 » Ven 5 Jan 2018 00:24

Oui, un terrible échange de procédés bien dégueulasse.

Près de 250 écrivains péruviens (dont le prix Nobel Vargas Llosa, qui avait affronté Fujimori à la présidentielle) ont écri une lettre s'indignant de ce choix. Dans la foulée le ministre de l'Intérieur, puis de la Défense, ont démissionné.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/01/04/nouvelle-demission-au-sein-du-gouvernement-peruvien-apres-la-grace-d-alberto-fujimori_5237315_3222.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6903
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Pérou

Messagede ploumploum » Lun 19 Mar 2018 15:28

Les fortes tensions entre les enfants de Alberto Fujimori (Keiko et Kenji) et les révélations sur un supposé financement de la campagne présidentielle de Keiko Fujimori par Odebrecht aboutissent au départ de Kenji Fujimori du parti Fuerza Popular (FP)
Résultat, entre les départs et exclusions, FP ne compte que 59 députés contre 73 en 2016.
https://elcomercio.pe/politica/kenji-fu ... cia-501376

A noter également que ce 22 mars, les députés seront appelés à se prononcer sur un nouvelle motion de destitution contre le Président Pedro Pablo Kuczynski : l'admission en débat a reçu le soutien de 87 députés (15 contre et 15 abstentions)

Il faut...87 voix pour que PPK soit destitué et d'après La Republica, ce sera serré. (le pointage du journal péruvien donne 85 voix pour la destitution/ 43 contre ou abstentions / 2 NSP)

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/ ... 2-mars.php

http://larepublica.pe/politica/1213738- ... cia-de-ppk
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Pérou

Messagede ploumploum » Mer 21 Mar 2018 21:07

Le Président Pedro Pablo Kuczynski lâche l'affaire et annonce sa démission après un peu moins de 20 mois au pouvoir.
Une décision qui intervient après la diffusion d'une vidéo montrant une tentative d'achat de vote (impliquant Kenji Fujimori) pour torpiller la motion de destitution qui devait être discutée ce 22 mars.

http://larepublica.pe/politica/1214592- ... -ppk-video

http://larepublica.pe/politica/1214846- ... eikovideos

Martín Vizcarra, premier vice-président depuis 2016, doit théoriquement assurer le reste du mandat (jusqu'en juillet 2021)
Dernière édition par ploumploum le Mer 21 Mar 2018 21:19, édité 2 fois.
Raison: Ajout
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Pérou

Messagede MiniM » Mer 21 Mar 2018 21:46

ploumploum a écrit:Le Président Pedro Pablo Kuczynski lâche l'affaire et annonce sa démission après un peu moins de 20 mois au pouvoir.
Une décision qui intervient après la diffusion d'une vidéo montrant une tentative d'achat de vote (impliquant Kenji Fujimori) pour torpiller la motion de destitution qui devait être discutée ce 22 mars.

http://larepublica.pe/politica/1214592- ... -ppk-video

http://larepublica.pe/politica/1214846- ... eikovideos

Martín Vizcarra, premier vice-président depuis 2016, doit théoriquement assurer le reste du mandat (jusqu'en juillet 2021)


Notons que celui-ci n'était pas au Pérou au moment de la démission, car il est (était?) ambassadeur au Canada.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1275
Inscription: Ven 21 Jan 2011 23:16

Suivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités