Politiquemania

La base de données de la vie politique française

la vie politique italienne

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: la vie politique italienne

Messagede Eco92 » Mer 4 Sep 2019 15:10

Hier, dans un vote en ligne (une habitude du parti), les adhérents du Mouvement 5 étoiles ont approuvé le projet de coalition gouvernementale avec le Parti démocrate à 79,3 %.

La base programmatique comprend ;
- Une augmentation des investissements pour relancer l’économie ;
- La demande d'une plus grande souplesse dans la mise en œuvre des règles budgétaires européennes, d’une « rigidité excessive » ;
- L'instauration d'un salaire minimum ;
- Éviter la hausse de la TVA prévue pour janvier ;
- L'augmentation des budgets de l’éducation et de la recherche ;
- La taxation des bénéfices des géants du Web ;
- La création d’une banque publique pour stimuler le développement du sud de la péninsule ;
- La réforme de la législation sur les conflits d’intérêts ;
- Une « révision » des concessions autoroutières.

En mai 2018, les mêmes électeurs avaient validés à 94 % l'alliance avec la Ligue, notons cependant que cette fois le ce vote a été bien plus suivi : 73000 personnes ont voté, contre 44 000 l’an passé.

L'attelage n'est cependant pas majoritaire au Sénat.

A suivre pour voir la gouvernance qui aura lieu, le renversement est assez inédit. Salvini a semblé subir un revers et baisser un peu dans les sondages après son coup d'éclat, il reste à ce jour largement en tête.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/09/04/en-avant-pour-un-gouvernement-de-changement-en-italie-les-adherents-du-m5s-ont-dit-oui_5506131_3210.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6308
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: la vie politique italienne

Messagede Galaad » Mer 4 Sep 2019 16:22

Giuseppe Conte vient de présenter la composition du nouveau gouvernement au président Sergio Mattarella. Celui-ci devrait rentrer en fonction dès demain.

Il n'y aura finalement aucun vice-premier ministre - point de tension entre le M5S et le PD pendant les négociations - mais Luigi di Maio hérite finalement du portefeuille des Affaires étrangères. Lui qui voulait absolument conserver un rôle de premier plan au sein du gouvernement a de ce fait réussi son pari.

Il y autant de ministres M5S que PD (9 pour chacun), ainsi que deux ministres indépendants : la préfète Luciana Lamorgese à l'Intérieur et Sergio Costa à l'Environnement, portefeuille qu'il détient depuis 2018.

Parmi les personnalités du PD, Roberto Gualtieri est nommé ministre de l'Economie et des Finances.
Partisan d'une Europe fédérale, il a eu de nombreuses responsabilités au niveau européen, notamment président de la Commission des Affaires économiques et monétaires au Parlement européen sous la précédente législature, et vice-président du groupe S&D.
A noter qu'il y a à peine un an, le M5S soutenait d'arrache-pied la nomination de Paolo Savona, fervent soutien de la sortie de l'Italie de la zone euro, au même poste, au point de risquer la confrontation avec le président Mattarella...
Galaad
 
Messages: 97
Inscription: Jeu 29 Aoû 2019 10:31

Re: la vie politique italienne

Messagede ploumploum » Sam 7 Sep 2019 12:34

La base parlementaire du nouveau gouvernement devrait être un peu plus large que celle annoncée dans un premier temps puisque parmi les nouveaux ministres, il y a le député Roberto Speranza (nommé à la Santé), qui est également le Secrétaire national de Articolo Uno (une huitaine de députés et 1 sénateur), le micro-mouvement (comme Générations en France...) issu d'une scission du PD renziste en février 2017.
Avec d'autres micro-mouvements, il avait participé à la création de la coalition électorale Liberi e Uguali dirigée par l'ex-Président du Sénat P.Grasso. Mais l'échec de 2018 et les divergences sur les européennes ont abouti à la dislocation de cette coalition.

Selon les derniers pointages, le Gvt Conte II devrait dépasser aisément les 330 voix favorables à la Chambre et s'approcher des 170 (voire des 180) au Sénat avec le soutien de certains non-inscrits ou sénateurs à vie. Les deux votes de confiance vont se dérouler durant la semaine du 9 septembre.
https://www.liberoquotidiano.it/news/po ... erini.html
ploumploum
 
Messages: 15549
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: la vie politique italienne

Messagede ploumploum » Jeu 12 Sep 2019 20:48

Pas encore signalé : le Gvt Conte II est pleinement investi puisqu'il a obtenu la confiance dans les deux Chambres.

A la Chambre des députés, 343 ont voté pour, 263 contre et 3 se sont abstenus.
https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

Au Sénat, ce sont 169 voix favorables qui ont été enregistrées (dont le sénateur à vie M.Monti). Il y a eu 133 contre (dont un élu PD qui a annoncé rejoint les non-inscrits dans la foulée ) et 5 abstentions
https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

Galaad a écrit:Parmi les personnalités du PD, Roberto Gualtieri est nommé ministre de l'Economie et des Finances.
Partisan d'une Europe fédérale, il a eu de nombreuses responsabilités au niveau européen, notamment président de la Commission des Affaires économiques et monétaires au Parlement européen sous la précédente législature, et vice-président du groupe S&D.
A noter qu'il y a à peine un an, le M5S soutenait d'arrache-pied la nomination de Paolo Savona, fervent soutien de la sortie de l'Italie de la zone euro, au même poste, au point de risquer la confrontation avec le président Mattarella...


A noter que le virage radical sur la question européenne se note également sur le candidat italien au poste de commissaire européen : il s'agit de P.Gentiloni, le prédécesseur de G.Conte à la présidence du Conseil.
ploumploum
 
Messages: 15549
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: la vie politique italienne

Messagede Eco92 » Mer 18 Sep 2019 09:33

Matteo Renzi, ancien Premier Ministre du Parti Démocrate, impopulaire mais en même temps figure incontournable, a annoncé son départ du parti et la fondation d'un nouveau parti avec d'autres députés.

On ne sait pas encore qui le suivre, une trentaine de députés et sénateurs sont évoqués, mais en tous les cas il a indiqué que son parti soutiendrait la coalition actuelle. L'objectif est d'apporter une réponse plus affirmée à Matteo Salvini, de rendre les coups, etc. Le programme est ainsi résumé « Je veux passer les prochains mois à combattre le “salvinisme” dans les rues, dans les écoles, dans les usines. Avoir renvoyé à la maison Salvini restera dans mon CV comme l’une des choses dont je suis le plus fier ».

Il est vrai que le retournement a été habile mais Salvini est entre autre né d'une politique libérale contre les classes populaires se sentant trahies par la gauche au pouvoir, alors dirigée par Renzi, j'attends de voir.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/09/17/italie-matteo-renzi-quitte-le-parti-democrate-et-cree-son-propre-mouvement_5511478_3210.html
Dernière édition par ploumploum le Ven 20 Sep 2019 22:00, édité 1 fois.
Raison: Corrections diverses
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6308
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: la vie politique italienne

Messagede ploumploum » Sam 21 Sep 2019 11:16

Eco92 a écrit:Matteo Renzi, ancien Premier Ministre du Parti Démocrate, impopulaire mais en même temps figure incontournable, a annoncé son départ du parti et la fondation d'un nouveau parti avec d'autres députés.

On ne sait pas encore qui le suivre, une trentaine de députés et sénateurs sont évoqués, mais en tous les cas il a indiqué que son parti soutiendrait la coalition actuelle. L'objectif est d'apporter une réponse plus affirmée à Matteo Salvini, de rendre les coups, etc. Le programme est ainsi résumé « Je veux passer les prochains mois à combattre le “salvinisme” dans les rues, dans les écoles, dans les usines. Avoir renvoyé à la maison Salvini restera dans mon CV comme l’une des choses dont je suis le plus fier ».

Il est vrai que le retournement a été habile mais Salvini est entre autre né d'une politique libérale contre les classes populaires se sentant trahies par la gauche au pouvoir, alors dirigée par Renzi, j'attends de voir.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/09/17/italie-matteo-renzi-quitte-le-parti-democrate-et-cree-son-propre-mouvement_5511478_3210.html


Effectivement, il a oublié une ligne dans son CV : "et dynamité le parti démocrate en faisant une politique libérale et des pactes avec Berlusconi".

Au niveau parlementaire, son nouveau mouvement "Italia Viva" compterait déjà une quarantaine d'élus et devrait avoir un groupe dans chaque chambre :
- à la Chambre : 25 députés dont 24 issus du PD. on y retrouve les "lieutenants" Maria Elena Boschi (ministre chargée de la réforme constitutionnelle ratée sous le Gvt Renzi) et Ettore Rosato, le père de la loi électorale en vigueur depuis 2017.
https://www.camera.it/leg18/217?idlegis ... =&tipoVis=

- au Sénat : 15 sénateurs. 13 issus du PD, 1 du PSI et 1 de Forza Italia.
https://www.open.online/2019/09/19/nenc ... lamentari/
ploumploum
 
Messages: 15549
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: la vie politique italienne

Messagede MiniM » Lun 23 Sep 2019 14:51

ploumploum a écrit:
Eco92 a écrit:Matteo Renzi, ancien Premier Ministre du Parti Démocrate, impopulaire mais en même temps figure incontournable, a annoncé son départ du parti et la fondation d'un nouveau parti avec d'autres députés.

On ne sait pas encore qui le suivre, une trentaine de députés et sénateurs sont évoqués, mais en tous les cas il a indiqué que son parti soutiendrait la coalition actuelle. L'objectif est d'apporter une réponse plus affirmée à Matteo Salvini, de rendre les coups, etc. Le programme est ainsi résumé « Je veux passer les prochains mois à combattre le “salvinisme” dans les rues, dans les écoles, dans les usines. Avoir renvoyé à la maison Salvini restera dans mon CV comme l’une des choses dont je suis le plus fier ».

Il est vrai que le retournement a été habile mais Salvini est entre autre né d'une politique libérale contre les classes populaires se sentant trahies par la gauche au pouvoir, alors dirigée par Renzi, j'attends de voir.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/09/17/italie-matteo-renzi-quitte-le-parti-democrate-et-cree-son-propre-mouvement_5511478_3210.html


Effectivement, il a oublié une ligne dans son CV : "et dynamité le parti démocrate en faisant une politique libérale et des pactes avec Berlusconi".

Au niveau parlementaire, son nouveau mouvement "Italia Viva" compterait déjà une quarantaine d'élus et devrait avoir un groupe dans chaque chambre :
- à la Chambre : 25 députés dont 24 issus du PD. on y retrouve les "lieutenants" Maria Elena Boschi (ministre chargée de la réforme constitutionnelle ratée sous le Gvt Renzi) et Ettore Rosato, le père de la loi électorale en vigueur depuis 2017.
https://www.camera.it/leg18/217?idlegis ... =&tipoVis=

- au Sénat : 15 sénateurs. 13 issus du PD, 1 du PSI et 1 de Forza Italia.
https://www.open.online/2019/09/19/nenc ... lamentari/


La chose est que le PD est l'héritier légal du vieux parti communiste italien et du vieux parti démocrate-chrétien. Renzi est plutôt un chrétien démocrate que de gauche (ayant été forcé d'aller avec la gauche car Berlusconi et ses alliances avec l'extrême-droite étant inacceptable). Cela me semble plutôt être un sain retour à la normale.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1245
Inscription: Ven 21 Jan 2011 23:16

Re: la vie politique italienne

Messagede ploumploum » Dim 27 Oct 2019 09:26

Scrutin régional test aujourd'hui en Ombrie pour la nouvelle majorité M5E-PD au pouvoir.

Les électeurs élisent un conseil régional de 21 membres (dont le Président élu et le 2nd arrivé à la course présidentielle)

Bastion de gauche ou du centre-gauche depuis 1970 (et la création de la Giunta, l'exécutif administrant le territoire), la Ombrie pourrait basculer à droite et avoir une présidente issue de la Ligue du Nord.

Le scrutin d'aujourd'hui est anticipé puisqu'il intervient après le départ forcé de Catiuscia Marini (PD) qui présidait la région depuis 2010. Au printemps dernier le procureur de Pérouse a ouvert une enquête contre elle pour actes illicites, abus de pouvoir dans la gestion du système régional de Santé
http://www.umbriaon.it/la-marini-si-e-d ... sa-giusta/

Deux des trois dernières enquêtes publiées mettaient la sénatrice D.Tesei (Lega), chef de file de la coalition de droite Lega-FI-FdI, gagnante avec 8 à 9 pts d'avance sur le candidat soutenu par la coalition M5E-PD. Quant à la partie au scrutin de liste, la la liste Lega pourrait obtenir 34 à 38 % des voix, soit 20 à 24 pts de plus qu'en 2015. Le PD s'effondrerait d'une dizaine de points.

Rappel des résultats de 2015

Participation : 55,42 %

Scrutin présidentiel :
Coalition PD-SEL de Catiuscia Marini, présidente sortante 42,78 % / 13 sièges
Coalition de droite Lega-FI-FdI : 39,27 % / 6 sièges
M5E : 14,30 % / 2 sièges
Autres : 3,6 %

Scrutin "parlementaire"
PD : 35,76 %
M5E : 14,55 %
Lega ; 13,99 %
FI 8,53 %
https://it.wikipedia.org/wiki/Elezioni_ ... elettorali
ploumploum
 
Messages: 15549
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: la vie politique italienne

Messagede pop03 » Dim 27 Oct 2019 14:02

ploumploum a écrit:Scrutin régional test aujourd'hui en Ombrie pour la nouvelle majorité M5E-PD au pouvoir.

La principale particularité de ce scrutin c'est cette coalition M5E-PD.

Participation à 12h00 : 19.55% (+ 4.2)
https://twitter.com/you_trend/status/11 ... 7316872195

Récapitualtif des résultats des européennes 2019 en Ombrie:
Lega: 38.18%
PD: 23.98%
M5E: 14.63%
FdI: 6.58%
FI: 6.42%
+Europa: 2.69%
pop03
 
Messages: 1919
Inscription: Jeu 26 Fév 2015 01:04

Re: la vie politique italienne

Messagede Ramdams » Dim 27 Oct 2019 15:56

À noter que pour ce scrutin, et comme la plupart des élections régionales en Italie, le mode de scrutin est similaire à celui appliqué en France pour les élections locales à listes, à savoir qu'une prime majoritaire est attribuée à la liste/coalition qui arrive en tête. Cette prime est de 12 sièges sur les 21 en jeu, soit plus de la moitié. D'où l'importance cruciale de se constituer en coalitions.

Etant donné le faible nombre de sièges en jeu, le seuil électoral de 2.5 % est finalement inutile, le scrutin est clairement majoritaire.
Ramdams
 
Messages: 1085
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités