Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Élections fédérales allemandes de 2021

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: Élections fédérales allemandes de 2021

Messagede pba » Jeu 23 Sep 2021 17:03

On ne peut dans l'esprit du système allemand de majorité selon les sujets .les partis y mettent le temps (cf eb 2017)parfois, mais arrivent à un accord de coalition détaillé . (pas sceraine ou alrs assez serrée)
En 2021, l est effectivement certain qu'aucun parti n'aura la majorité des sièges . Un coalition à 2 n'est possible qu'entre SPD et CDU-CSU, mais ne semble pas souhaité de part et d'autre.
Di-Linke n'est pas un partenaire (au niveau fédéral) souhaité par le SPD dans sa majorité et notamment son leader (et non seulement par DCB qu'il est curieux d'affubler du titre de "très libéral"). Dans ce cas, reste une coalition à trois entre SPD, Grunen et FDP qui ne serait pas "trop rouge "pour le SPD qui dirigerait la coalition .
pba
 
Messages: 1030
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: Élections fédérales allemandes de 2021

Messagede Républicain67 » Jeu 23 Sep 2021 19:48

Cela serait-il possible de réécrire votre message? Je n'ai pas compris grand chose avec les fautes de frappe. Merci bien
Républicain67
 
Messages: 3515
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Élections fédérales allemandes de 2021

Messagede Draume » Ven 24 Sep 2021 08:19

Certains parlent des sondages. Mais sont ils publiés ? Si oui, où ?
Draume
 
Messages: 1495
Inscription: Lun 26 Déc 2011 17:11

Re: Élections fédérales allemandes de 2021

Messagede Ramdams » Ven 24 Sep 2021 09:16

Draume a écrit:Certains parlent des sondages. Mais sont ils publiés ? Si oui, où ?


Personnellement, je me réfère à la page Wikipédia en anglais (la même existe en allemand si vous êtes plus à l'aise dans cette langue), qui recense tous les sondages publiés.
Ramdams
 
Messages: 1560
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Re: Élections fédérales allemandes de 2021

Messagede lindet » Ven 24 Sep 2021 09:32

Pour ma part, je regarde sur https://www.wahlrecht.de/umfragen//index.htm
Je croyais l'avoir indiqué au début de la campagne, je crois qu'il y a plusieurs sites et on peut taper umfragen (sondages en allemand) et Bundestag. Pas de changements récents notables me semble-t-il.
J'ai qualifié Cohn-Bendit de "très libéral". Pendant des années, il expliquait en gros aux Verts français qu'il fallait prendre modèle sur les Verts allemands. Il a soutenu Macron et LREM. Mais là il va plus loin. Les Verts allemands, très recentrés, atlantistes et tout, devraient faire partie de la future coalition. Fort bien. Avec le SPD qui n'est tout de même pas un parti majoritairement composé de gauchistes irresponsables. Eh bien, cela ne suffit toujours pas. Il insiste sur la nécessité d'inclure le FDP dans la coalition. C'est-à-dire le parti actuellement (il était moins à droite dans les années 1970, comme tout le monde !) le plus en phase avec les milieux patronaux. Effectivement, on ne sait pas encore si la coalition potentielle SPD-Verts serait majoritaire, ni si elle pourrait s'élargir sur la gauche, une participation ministérielle serait exclue, mais on pourrait imaginer un soutien parlementaire de Die Linke, que souhaiterait plutôt la gauche du SPD (et la gauche des Verts, je suppose). Vous avez raison, pba, cela ne se fera probablement pas et Scholz n'en voudrait pas, malgré qques exemples dans les Länder (Berlin et Thuringe sauf erreur). Mais insister à ce point sur l'alliance nécessaire avec le FDP avant même le scrutin en dit long sur les vraies hantises de DCB. Dans la situation actuelle, il serait peut-être moins "à droite" et "libéral" dans le cas de figure d'une large coalition nécessaire de faire SPD/Verts/CDU plutôt que FDP. Bon, c'est une vue de l'esprit. La CSU et la droite de la CDU ne le voudraient pas, dommage. Et "les choses étant ce qu'elles sont..." etc. nous aurons sans doute au final une coalition SPD/Verts/FDP qui serait en effet très proche des perspectives françaises actuelles. Je ne suis pas citoyen allemand, mais j'ai bien le droit d'espérer qu'au moins au Bundestag existe en surplomb et en alternative possible une majorité absolue arithmétique SPD/Verts/Die linke afin de pousser un tout petit peu... Nous verrons bientôt et les négociations seront probablement longues.
lindet
 
Messages: 573
Inscription: Lun 29 Aoû 2011 21:16

Re: Élections fédérales allemandes de 2021

Messagede Républicain67 » Ven 24 Sep 2021 15:11

Républicain67 a écrit:Il est en effet possible de contourner la barre des 5% au niveau fédéral en faisant élire au moins trois députés dans des circonscriptions. Un parti ayant réussi cette modalité tout en échouant au niveau du seuil électoral obtiendra un nombre de députés proportionnel à son résultat en terme de "deuxièmes voix". Sauf erreur de ma part, ces élus ne constituent pas un groupe parlementaire (Fraktion), mais une "Gruppe", disposant de moins de droits.

Cette "Grundmandatsklausel" a été mise trois fois en œuvre: lors des élections fédérales de 1953 (pour le Zentrum et la Deutsche Partei), de 1957 (pour la Deutsche Partei) et en 1994 pour le PDS. Dans les deux premiers cas, cela avait rendu possible grâce à des accords électoraux entre la CDU et les petits partis centristes ou de droite conservatrice. La DP disposait en outre d'une forte implantation en Allemagne du Nord, notamment en Basse-Saxe.

https://de.wikipedia.org/wiki/Grundmandatsklausel

Plus près de nous, cela a aussi été le cas aux élections de 1994. Cette fois-ci sans accord électoral. Le PDS (ancêtre de Die Linke) était essentiellement implanté en ex-RDA( successeur direct du SED, le PC est-allemand). Il avait gagné quatre circonscriptions dans la partie orientale de Berlin. Il a ainsi pu obtenir un groupe de 30 députés auBundestag, avec un résultat national de 4,4% des voix (19,8% à l'Est et 1% à l'Ouest).

https://en.wikipedia.org/wiki/1994_German_federal_election L'article en français (très sommaire) ne parle pas du cas particulier du PDS à cette élection.



Je sais qu'il n'est pas bien vu de se citer soi-même, mais je n'avais pas particulièrement envie d'ouvrir un nouveau sujet, alors que mon message est lié à la règle de la "Grundmandatsklausel".

En prévision des élections législatives fédérales de ce dimanche, je voulais dresser une liste des circonscriptions à suivre. Je n'ai pas malheureusement pas le temps de me lancer dans ce travail ambitieux. Ma mère étant allemande et ayant de la famille outre-Rhin (plus ayant fait une partie de mes études en Allemagne), je connais plutôt bien la politique allemande. Néanmoins, il me semble difficile de dresser tout seul la liste de l'ensemble des circos à enjeu jusqu'à dimanche.

Cette année, le vote par circonscription sera très important pour un parti, en l’occurrence Die Linke. Il est actuellement donné à environ 6-7% des voix dans les sondages. On se rapproche dangereusement de la barre des 5%. Les circonscriptions deviennent dans ce cas (comme en 1994 pour son prédécesseur le PDS) très importante. La gauche radicale dispose pour l'instant de cinq circonscriptions: quatre à Berlin-Est (Lichtenberg, Marzahn-Hellersdorf, Pankow, Treptow-Köpenick) et une à Leipzig, en Saxe (Leipzig II). Certaines sont désormais des quartiers plutôt mixtes, voire branchés et alternatifs (une partie de Pankow, le sud de Leipzig, Pankow étant autrefois le lieu de résidence des anciens cadres dirigeants du SED, le PC de l'ex-RDA), alors que d'autres sont très populaires, tel que l'arrondissement de Marzahn-Hellersdorf, à Berlin (une immense cité HLM, entourée de quelques anciens villages, plus résidentiels).

Si jamais, le parti obtenait moins de 5% des voix dimanche, il espère conserver un groupe de députés au Bundestags, grâce à la règle de la Grundmandatsklausel. Cela permettrait à Die Linke de disposer au minimum d'une Gruppe (une sorte de groupe parlementaire de deuxième zone, avec beaucoup moins de droit), plutôt qu'une Fraktion (groupe parlementaire de plein exercice). Il faudrait qu'il conserve alors au moins ces trois bastions le plus sûr de Berlin-Est: Lichtenberg (Gesine Lötsch), Marzahn-Hellersdorf (Petra Pau) et Treptow-Köpenick (Gregor Gysi). Les sièges de Pankow (Stefan Liebich, qui ne se représente pas) et Leipzig II (Sören Pellmann) sont moins solides. Si Die Linke ne devait garder que deux sièges, ces députés siègeraient comme en 2002 parmi les non-inscrits.

Die Linke pourrait être menacé par les Verts à Pankow, et par la CDU ou les Verts à Leipzig II (contrairement à Leipzig I, l'AfD y est moins forte). Gregor Gysi, qui se représente à 73 ans, reste très populaire à Treptow-Köpenick, mais la CDU a investi dans la circonscription une personnalité, la championne olympique de patinage Claudia Pechstein. Un autre siège berlinois présente beaucoup plus de difficulté pour Die Linke, celui de Petra Pau (vice-présidente du Bundestag) à Marzahn-Hellersdorf (un siège détenu par le PDS, puis Die Linke depuis 1990). Dans cet arrondissement populaire, marqué par la présence de nombreuses Plattenbauten (les HLM construits à l'époque de la RDA dans les années 1970-1980) et de nombreux problèmes sociaux, la situation politique et sociale ressemble plus à celle de l'Allemagne de l'Est qu'à celle de Berlin. A l'instar des arrondissements orientaux de Berlin, la population d'origine immigrée reste faible. Les ouvriers et retraités sont nombreux, avec des revenus plutôt faibles. L'AfD est le deuxième parti de l'arrondissement, depuis sa percée lors des élections berlinoises de 2016 (scores assez similaires aux élections fédérales de 2017). Si Petra Pau est très implantée dans la circonscription, il existe une certaine lassitude pour Die Linke dans l'arrondissement (le parti cogère la ville de Berlin avec le SPD et les Grünen), alors que les problèmes sociaux restent nombreux. La CDU veut prendre la circonscription à Die Linke. Elle a pour cela investi un candidat connu, Mario Czaja (ancien ministre régional), bien implanté dans la partie sud de l'arrondissement, plus résidentielle que les cités HLM de Marzahn et Hellersdorf. L'AfD est également menaçante pour la gauche radicale, surtout dans les quartiers de logements sociaux. Petra Pau reste néanmoins la grande favorite. Le siège de Lichtenberg (Gesine Lötsch) reste le plus solide pour Die Linke.

Pour les germanistes d'entre vous, voici un intéressant article sur la question. https://www.spiegel.de/politik/deutschland/linke-gregor-gysi-gesine-loetzsch-und-petra-pau-sind-die-lebensversicherung-ihrer-partei-a-b793a45d-e690-41e0-9dbc-2df53de8c99f
Républicain67
 
Messages: 3515
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Élections fédérales allemandes de 2021

Messagede lindet » Dim 26 Sep 2021 07:32

Intéressant. Un sondage récent ramène en effet Die Linke à 5 % alors que d'habitude elle était plutôt à 6, parfois à 6,5 ou 7. Et en effet un "vote utile" à droite avec un regain de la CDU-CSU qui se rapprocherait du SPD et peut donc encore espérer arriver finalement en tête. Cela donne du suspense et nous serons fixés dans quelques heures... avant de longues négociations prévisibles. Plus les élections dans les deux Länder de l'Est où le SPD espère se redresser un peu aussi et où Die Linke semble s'effriter, avec un recul de la CDU et une hausse des Verts. Enfin, nous verrons ce soir et demain !
lindet
 
Messages: 573
Inscription: Lun 29 Aoû 2011 21:16

Re: Élections fédérales allemandes de 2021

Messagede Républicain67 » Dim 26 Sep 2021 12:14

Dans tous les cas de figure, il est désormais pratiquement certain que la carte électorale allemande (circonscriptions) sera bien plus colorée et diversifiée qu'il y a quatre ans. La domination de la CDU-CSU semble être finie. Les Verts devraient faire élire un nombre relativement important de députés de circo dans des métropoles et des villes universitaires. A l'Est, l'AfD devraient gagner des circonscriptions (notamment en Saxe et les régions environnantes) sur la CDU. La carte de l'Allemagne du Sud ne sera plus si monochrome. Des députés verts et sociaux-démocrates devraient être élu dans les centres urbains du Bade-Wurtemberg et de Bavière. Il faudra voir si Die Linke arrivera à garder son seul Direktmandat hors Berlin, en l'occurence celui de Leipzig II (Saxe). La gauche radicale, même si elle est clairement en perte de vitesse, reste concurrentielle dans certaines circonscriptions urbaines d'Allemagne de l'Est où elle présente des ténors, notamment à Dresde (Dresden I, Katja Kipping), à Rostock (Dietmar Bartsch) ou à Erfurt-Weimar (Susanne Hennig-Welsow).
Républicain67
 
Messages: 3515
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Élections fédérales allemandes de 2021

Messagede Ramdams » Dim 26 Sep 2021 17:06

Le premier sondage sorti des urnes donne SPD et CDU au coude-à-coude, tandis que Die Linke joue sa survie :

Image
Ramdams
 
Messages: 1560
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Re: Élections fédérales allemandes de 2021

Messagede ligerien » Dim 26 Sep 2021 17:31

On trouve aussi chez zdf

Spd 26
Cdu 24
Grunen 14.5
Fdp 12
Afd 10
Die linke 5

Ce qui donnerait comme possibilités de gouvernement
Spd Cdu
Spd Grunen Fdp
Cdu Grunen Fdp

L'hypothèse Spd Grunen Die Linke est en dessous de la majorité pour l'instant. Si tant est que Die Linke dépasse le 5%
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1518
Inscription: Mer 12 Jan 2011 16:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide du conseil municipal - Règles, pièges et astuces

Eric Landot

Comment un conseil municipal fonctionne-t-il ? Quel est le statut de l'élu ? Quels sont les droits des élus minoritaires ? Quels pièges juridiques éviter lors des séances du conseil ? Quelles astuces faut-il maîtriser ? Quelles sont les premières mesures à prendre...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités