Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Débattons sur le mode de scrutin

Forum général sur l'actualité politique du moment. Discutez ici de l'action de la Présidence, des décisions gouvernementales, des projets ou propositions de lois ainsi que de toutes les démarches de l'opposition.

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede cirlandais » Mer 2 Mar 2011 19:45

vudeloin a écrit:Et pourquoi pas le retour au suffrage censitaire, pendant qu'on y est ?
Le Sénat vient déjà de mettre cinquante ans avant de décider que les " grands " électeurs seraient convoqués pour élire la moitié du Sénat et non plus seulement le tiers que,,,
Evidemment, de joyeux drilles me diront qu'aux USA, le Sénat a son tempo d'élection (par moitié) quand on change toute la Chambre des Représentants mais je fais tout de même observer qu'aucun pays démocratique normalement constitué ne pratique de cette manière, sauf l'Allemagne où le BUndesrat est composé par les assemblées de Lander...
D'ailleurs, nous devons être le seul pays où survit un mode d'élection d'une Assemblée au second degré...
( déjà ils n'ont pas tous de seconde Chambre )


Si je me trompe pas le Senat Americain est elu par tiers tous les deux ans...enfin, si on veux un vrai bipartisation, c'est peut-etre au niveau presidentiel que'on devrait changer. Il y a deux possibilities-un scrutin a un tour, ou un scrutin a deux tours, mais avec un seuil de victoire a 40% des suffrages, ou une marge de victoire minimum, 10%. Il y a quelques systemes presidentiels qui s'appliquent ces criteres, notamment en Amerique Latine.
cirlandais
 
Messages: 46
Inscription: Mar 4 Jan 2011 17:58

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede vudeloin » Jeu 3 Mar 2011 03:29

Tout à fait juste, cirlandais, ce principe existe notamment au Nicaragua et au Costa Rica.
Dans d'autres pays, comme la Bolivie ou le Chili, il subsiste une règle qui qu'en cas d'absence de majorité absolue pour un candidat, ce soit le Congrès qui choisisse le vainqueur.
Mais tous ces pays appliquent aussi un mode de scrutin proportionnel pour leur Assemblée nationale, fondée sur un découpage par circonscription régionale ou départementale.

Le cas le plus complexe demeurant celui du Chili où les 120 sièges de l'Assemblée sont partagés en 60 circonscriptions et où un parti ne peut avoir les deux élus que s'il obtient le double plus une voix du score d'un autre parti ou d'une autre alliance.
Un système électoral loin d'être parfait, hérité de la fin de la dictature de Pinochet et que bien des personnes essaient aujourd'hui de réformer.

Aux USA, le Sénat se renouvelle par moitié, et le Sénateur élu le jour de la présidentielle a, de manière générale, beaucoup plus de voix que celui élu lors des élections de mid term.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede MiniM » Jeu 3 Mar 2011 03:37

J'insiste, les sénateurs US sont élus, par tiers, pour des mandats de 6 ans.

Chaque état a deux sénateurs, élus sur des années différentes, donc chaque état est touché par deux élections sénatoriales sur trois.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1326
Inscription: Ven 21 Jan 2011 23:16

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede vudeloin » Jeu 3 Mar 2011 12:37

C'est moi qui yoyotte de la touffe ?
possible....
je vérifie... ;)

eh ouais je yoyotte...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede cirlandais » Jeu 3 Mar 2011 12:43

vudeloin a écrit:Tout à fait juste, cirlandais, ce principe existe notamment au Nicaragua et au Costa Rica.
Dans d'autres pays, comme la Bolivie ou le Chili, il subsiste une règle qui qu'en cas d'absence de majorité absolue pour un candidat, ce soit le Congrès qui choisisse le vainqueur.


Cette procedure etait supprime dans les deux cas, apres la victoire de Morales en Bolivie et la putsch de Pinochet en Chili. Le dernier a eu un systeme a un tour de fait, parce que le Congres a toujours choisi le candidat avec la majorite simple.

En Bolivie en 1989, Paz Zamorra etait elu meme s'il etait la troisieme candidat, parce que les deux grand partis MNR et ADN etait bloque a cause de la sufureuse reputation du candidat d'ADN, l'ex-dictateur Banzer, qui etait arrive en tete du scrutin populaire.

C'est toujours en vigeur dans l'etat de Vermont aux Etats-Unis, mais comme en CVhili a l'epoque, la legislature a toujours choisi la candidat en tete.
cirlandais
 
Messages: 46
Inscription: Mar 4 Jan 2011 17:58

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede Hashemite » Ven 4 Mar 2011 16:34

cirlandais a écrit:C'est toujours en vigeur dans l'etat de Vermont aux Etats-Unis, mais comme en CVhili a l'epoque, la legislature a toujours choisi la candidat en tete.


Plus récemment en 2010, la législature du Vermont a choisi le gouverneur après qu'aucun candidat n'a pu dépasser la barre des 50%. C'est le candidat démocrate arrivé en tête qui a été choisi mais la majorité démocrate a la législature a aussi élu le lieutenant gouverneur en élisant le républicain étant arrivé en tête du scrutin.

Mais je sais que la Géorgie avait ce même système avant et en 1966 la majorité législative démocrate a élu le démocrate arrivé deuxième a la place du républicain qui était légèrement en tête.
Hashemite
 
Messages: 367
Inscription: Dim 6 Sep 2009 23:16

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede HORATIO » Mar 8 Mar 2011 02:09

Je ne suis pas convaincu que les changements de mode de scrutin soient la solution pour lutter contre l'impopularité croissante d'une formation en place.
Le changement à 12,5 % contre 10% pour les cantonales pourrait bien provoquer l'élimination de 150 candidats UMP au premier tour.( Source d'info Le Parisien)
http://www.boursorama.com/forum-politiq ... 06821628-1
Dans certains de ces cantons, à cause d'une dissidence, de la candidature d'un notable ou divers droite, l'UMP se retrouvera 3ème et éliminé alors qu'avec les anciennes règles, sa victoire était encore possible.
Ceux qui ont changé la règles n'avaient pas prévus les importantes variations actuelles de l'opinion.
En l'état des sondages du mois de mars 2011 et en les projettant sur 2012, je n'ose pas imaginer la composition de la prochaine assemblée nationale.
Quel que soit le mode de scrutin (inchangé ou modifié), l'UMP perdrait la majorité.
HORATIO
 

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede républicain » Mar 8 Mar 2011 03:18

Je ne crois pas que l'élimination quasi-systématique des candidats UMP en troisième position ne changera grand-chose pour eux, ils auraient peu de chances de gagner car non-seulement les candidats de gauche seraient déjà devant eux à l'issue du premier tour, mais disposeraient le plus souvent d'un réservoir de voix supérieur.
républicain
 
Messages: 175
Inscription: Sam 5 Fév 2011 16:17

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede HORATIO » Mar 8 Mar 2011 04:30

Dans toutes les élections cantonales où il y avait beaucoup de trianguaires, il y a eu à chaque fois de nombreux cas de figures où un candidat PC, PS, UMP (UDF-RPR) arrivé en troisième l'a emporté au second tour. (En quatrième position, je n'ai pas souvenir, mais cela demeurait possible)
A l'évidence, le but de la modification du mode de scrutin était plus d'empêcher le maintien d'un candidat FN arrivé en 3ème position que d'éliminer des candidats UMP.
La done électorale semble avoir changé depuis. La règle s'appliquera à tous.
Des cantonales inédites et différentes des précédentes avec sans doute quelques surprises.
Des départements pourront mathémathiquement basculer ou être conservés dès le premier tour, alors que de nombreux de ses cantons seront encore en ballottages.
HORATIO
 

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede HORATIO » Mar 8 Mar 2011 06:52

Pour reprendre le fil du sujet "Débattons du mode de scrutin".
Il me semble qu'il n'y a que le mode de scrutin municipal (en dehors de la question de PLM) qui fasse l'unanimité.

Au début de son mandat présidentiel, Nicolas Sarkozy avait confié à Jack Lang le soin d'étudier la question de "ces modes de scrutin" avec le souci de les rendre plus équitables. Qu'est devenu cette étude ?
Je n'ai pas le sentiment que le législateur en ait beaucoup tenu compte depuis.

La réforme des élections territoriales a été faite officielement pour des raisons d'économie de frais de gestion.
_Si on avait voulu faire des économies de frais, il m'aurait paru plus logique de se tourner vers le Sénat dont chacun des 347 membres perçoit 13.000 euros par mois (Certains ne viennent jamais), sans compter les charges salariales des secrétaires et assistants parlementaires, frais de déplacement et de mission, charges sociales et autres charges. Je n'ai pas souvenir qu'un projet de loi émanant du sénat ait été adopté. La question de l'utilité de cette coûteuse assemblée serait un autre sujet.
_Départements et régions, il y avait un certain équilibre entre les élus au scrutin majoritaire des cantons et ceux à la proportionnelle des régions; on ne retrouve pas cela dans la réforme.
HORATIO
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats politiques du moment

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité