Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les négociations entre partis de gauche

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Re: Les négociations entre partis de gauche

Messagede vudeloin » Mar 5 Juil 2011 22:49

Des places réservées dont je me demande tout de même ce qu'elles signifient...
Et pour tout dire, vu l'influence du PRG au plan national, on peut penser que 10 sénateurs aujourd'hui, cela fait largement le compte !
Les départements cités ne laissent pas présager de l'élection de nouveaux sénateurs PRG.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Situation actuelle

Messagede Robespierre » Mer 6 Juil 2011 13:43

Communiqué de presse in entenso du PS ce jour concernant l'accord avec le PRG :

Le Bureau national du Parti socialiste, réuni mercredi 5 juillet, a adopté le principe d’un accord national avec le PRG en vue des élections sénatoriales et de la participation de ce parti aux primaires citoyennes des 9 et 16 octobre.

Cet accord, en vue du rassemblement le plus large et le plus efficace de la gauche dans la perspective des élections présidentielles, engagera nos deux formations dans l’ensemble des départements dont les sénateurs sont renouvelables en septembre 2011.

Le PRG et le PS présenteront des listes communes aux sénatoriales 2011 dans l’ensemble des départements.
Les places suivantes seront réservées à des candidat(e)s du PRG :
Isère : 3ème
Pas-de-Calais : 2ème
Paris : 11ème
Nord : 9ème
Loire : 5ème
Seine-Saint-Denis : 5ème
Hauts-de-Seine : 6ème

Le PRG a, dans les Hautes Pyrénées et le Lot, deux sénateurs sortants. Dans ces deux départements, le Parti socialiste s’engage à soutenir, dès le 1er tour, les candidats désignés par le PRG. Dans les Hautes Pyrénées, la présentation des deux candidats se fera sur une liste unique.


Message déplacé par Zimmer le 06/07/11 à 16 h 49 depuis le sujet "Situation actuelle".
Robespierre
 
Messages: 486
Inscription: Lun 25 Jan 2010 09:26
Localisation: Lille

Re: Les négociations entre partis de gauche

Messagede vudeloin » Mer 6 Juil 2011 19:23

Un accord qui offre deux sénateurs de plus au PRG dans le Pas de Calais et dans l'Isère, si les fédérations socialistes locales les acceptent..
Ce qui pourrait suffire, soulignons le, à constituer un groupe autonome du PRG au Sénat, avec l'appui des divers gauche de l'actuel groupe RDSE.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les négociations entre partis de gauche

Messagede Sergent Bauchat » Mer 6 Juil 2011 19:54

Pour trouver des candidats PRG en Isère, il va falloir bien chercher...

Dans le Pas-de-Calais, peut-être M. Saint-André, le maire de Béthune ?
Sergent Bauchat
 
Messages: 374
Inscription: Ven 15 Oct 2010 21:44
Localisation: Paris

Re: Les négociations entre partis de gauche

Messagede Nico » Mer 6 Juil 2011 20:06

Sergent Bauchat a écrit:Pour trouver des candidats PRG en Isère, il va falloir bien chercher...

Dans le Pas-de-Calais, peut-être M. Saint-André, le maire de Béthune ?

Le problème, c'est que c'est apparemment la seconde place qui est réservée au PRG dans le Pas-de-Calais. Or, la liste PS sera menée par Daniel PERCHERON, il faudra donc que ce soit une candidate PRG. Cela rend les choses plus compliquées. Je ne vois pas quelle élue pourrait correspondre. :?:
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3833
Inscription: Dim 3 Oct 2010 16:34
Localisation: Corrèze

Re: Les négociations entre partis de gauche

Messagede Relique » Mer 6 Juil 2011 20:30

C'est une habitude du PS de proposer à ses collègues les places féminines, souhaitant garder les places masculines pour eux. C'est entre autres ce qui fait qu'au niveau de la parité des élus, les partis de gauche les moins non-exemplaires sont les partenaires du PS comme les écolos et les communistes.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2671
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Les négociations entre partis de gauche

Messagede vudeloin » Mer 6 Juil 2011 20:42

L'autre possibilité, c'est le parachutage d'une pointure nationale genre un élu francilien en Isère où la 3e place échoit de toute manière à un homme...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les négociations entre partis de gauche

Messagede Zimmer » Mer 6 Juil 2011 20:50

vudeloin a écrit:L'autre possibilité, c'est le parachutage d'une pointure nationale genre un élu francilien en Isère où la 3e place échoit de toute manière à un homme...


La candidature de l'ancien député-maire de Villeneuve-Saint-Georges, ancien ministre et président d'honneur du PRG, Roger-Gérard Schwartzenberg, avait été évoquée, il y a quelque temps...
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les négociations entre partis de gauche

Messagede vudeloin » Ven 8 Juil 2011 19:38

Il importe de revenir sur les enjeux de la négociation.

La finalité, pour la gauche, c’est de savoir si elle souhaite, effectivement, aller quérir la majorité au Sénat et de quelle manière.

Cette finalité va de pair avec les objectifs propres de chaque organisation et, de ce point de vue, seules les positions des Verts et du MRC semblent établies.

Les Verts peuvent escompter disposer d’un sénateur en Loire Atlantique et dans l’Essonne, et peut être sur le Val de Marne ou encore les Hauts de Seine.

Un gain de deux à quatre sièges, pour le moins, conditionné sans doute à l’acceptation d’un accord d’union dans le Val de Marne où les choses traînent encore.

Et qui permettrait, au moins, aux sénateurs écologistes, avec la reconduction du Nord, de la Seine Saint Denis et des deux élus de Paris ( ce qui est une relative sur représentation du mouvement eu égard au nombre de ses élus ) de se compter pour 8 dans le futur Sénat.

Et 9 peut être avec un ou une élue chez les Français de l’Etranger ou encore ailleurs.

Le PRG, très centré sur Midi Pyrénées, peut, pour l’heure, gagner un élu dans le Pas de Calais et un dans l’Isère.

Il faut que le PS local soit d’accord avec le signe envoyé par sa direction nationale, ne serait ce que pour obtenir le retrait de toute velléité de liste PRG dans des départements « sur la tranche « ou ces listes pourraient constituer un obstacle au bon score des candidats socialistes.

Et le parti de Jean Michel Baylet de se retrouver avec 12 élus dans le futur Sénat, ce qui pour un parti comme celui-ci, représente tout de même une représentation tout à fait honorable.

Pour le Parti de gauche de Jean Luc Mélenchon, les données sont différentes.

Il a deux sortants, en Loire Atlantique et dans l’Essonne, élus sous étiquette DVG et PS en 2004 ( ensuite, c’est une autre affaire ! ) et, pour le moment, il semble bien que Solférino fasse la sourde oreille à toute représentation du PG au Parlement.

Pour le PCF, les données sont différentes, mais guère plus, au fond.

Le PS a proposé au PCF la reconduction des formules gagnantes de 2001 avec un ticket commun en Indre et Loire, une liste commune sur Paris, la Loire, l’Isère, la Meurthe et Moselle et la Seine et Marne.

Sur ce lot, les sièges de Paris, de la Loire, de l’Isère et de la Meurthe et Moselle sont assurés, les deux autres plus incertains.

Il a ajouté aux listes d’union les Hauts de Seine et le Val d’Oise, avec un inconfort relatif dans ce cas, Robert Hue étant positionné en 3e position sur la liste, avec la question pendante de la configuration du scrutin.

Par contre, une liste d’union a été actée en Loire Atlantique mais l’élection d’une sénatrice communiste ( placée en 4e position ) procéderait tout de même du miracle.

Le PCF aura des listes autonomes dans le Nord, le Pas de Calais, la Seine Saint Denis.

La question de l’union des forces de gauche demeure posée dans les Yvelines et l’Essonne ( quelle configuration de liste ? ) où elle avait pourtant été réalisée en 2004, avec un certain succès dans le second cas, en Moselle – où, pourtant, une séparation éventuelle des forces risque de coûter son troisième siège au PS – ou dans le Val de Marne où elle doit pouvoir constituer le meilleur moyen d’assurer la conquête d’un 4e mandat sur la droite.

Enfin, l’apport des votes communistes peut être déterminant pour assurer des succès de l’ensemble de la gauche dans le Jura, le Loir et Cher, le Lot et Garonne ou encore l’Oise et les Pyrénées Atlantiques ou Orientales.

La préservation de certains sièges PS ( Loiret, Manche, Pyrénées Atlantiques, Morbihan ) et la conquête de certaines nouvelles positions ( Jura, Puy de Dôme, Lot et Garonne…) ne peuvent devoir qu’au rassemblement de l’ensemble des voix de gauche.

Et il semble légitime que le PCF, comme son allié du Front de Gauche le PG, n’ait pas forcément envie de ne servir que de « porteur d’eau «, bloquant ses voix sans la moindre contrepartie en termes d’élus.

Si le PS souhaite, véritablement, prendre la majorité au Sénat, et ainsi, tout en infligeant une défaite cinglante à Sarkozy, éviter de voir la Haute Assemblée freiner des quatre fers toute politique menée par un gouvernement de gauche à compter de 2012, il semble bien qu’il lui faille comprendre que son intérêt n’est pas d’être unitaire avec tous, pour garder toutes les positions pour lui seul.

Et que la conquête du Sénat passe par un partage des lauriers…
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les négociations entre partis de gauche

Messagede vudeloin » Mar 12 Juil 2011 19:35

Un ticket de gauche commun semble appelé à voir le jour dans le Morbihan, le tout étant de savoir si les noms des trois candidats ( dont la sortante PS Odette Herviaux ) figureront sur le même bulletin ou non...
Par ailleurs, les accords entre PCF, PS et Verts sont actés dans le Val de Marne et l'Essonne, selon les configurations suivantes : Essonne 1 Verts ( JV Placé), 2 PS (ML Campion) 3 PCf ( B Vera), et dans le Val de Marne 1 PS ( P Sève ), 2 PCF ( L Cohen ) 3 PCf ( C Favier, président du CG ), 4 Verts (E Benbassa).

On notera que, dans les deux cas, ce sont les Verts qui obtiendront un renforcement de leur représentation sénatoriale !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité