Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Roger Karoutchi

Roger Karoutchi

État civil (Modifier)

Né le 26 août 1951 à Casablanca (Maroc)

Mandats électoraux (Modifier)

Sénateur :

- des Hauts-de-Seine du 17 décembre 1999 au 25 septembre 2004 (remplace Charles Pasqua qui démissionne)

- des Hauts-de-Seine du 26 septembre 2004 au 24 juin 2007 (nommé au gouvernement et remplacé par Jacques Gautier)

- des Hauts-de-Seine du 24 juillet 2009 (reprend son siège à la fin de ses fonctions ministérielles) au 28 juillet 2009 (cesse son mandat pour mission et est remplacé par son suppléant, Jacques Gautier)

- des Hauts-de-Seine depuis le 1er octobre 2011

Député européen :

- du 3 octobre 1997 au 19 juillet 1999 (comme suivant sur la liste après la démission de Dominique Baudis)

- du 20 juillet 1999 au 31 décembre 1999 (démissionne suite à son élection comme sénateur et est remplacé par la suivante sur la liste, Dominique Vlasto)

Conseiller régional :

- d'Ile-de-France du 23 mars 1992 au 15 mars 1998

- d'Ile-de-France du 16 mars 1998 au 28 mars 2004

- d'Ile-de-France du 29 mars 2004 au 21 mars 2010

- d'Ile-de-France depuis le 22 mars 2010

 

Conseiller municipal :

- de Nanterre (Hauts-de-Seine) du 20 mars 1989 au 18 juin 1995

- de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) du 19 juin 1995 au 18 mars 2001

 

Adjoint au maire :

- de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine) du 14 mars 2008 au 12 février 2012 (démissionne pour cause de cumul de mandat)

Candidatures

Elections européennes
1994
Rassemblement pour la République
«L'Union U.D.F.-R.P.R.»
Position 34 (Non élu)
25,58%
1999
Rassemblement pour la République
«L'union pour l'Europe, l'opposition unie avec le RPR et Démocratie Libérale»
Position 11 (Elu)
12,82%
Elections régionales
2004
Union pour un mouvement populaire
Ile-de-France
(Hauts-de-Seine)
«L'union pour l'Île-de-France avec Jean-François Copé et André Santini. Liste soutenue par Nicolas Sa»
Position 3 (Elu)
40,72%
2nd tour
2010
Union pour un mouvement populaire
Ile-de-France
(Hauts-de-Seine)
«Changer pour mieux vivre en Île-de-France»
Position 3 (Elu)
43,31%
2nd tour

Autres fonctions (Modifier)

Membre du gouvernement :

- Secrétaire d'État auprès du Premier Ministre, chargé des Relations avec le Parlement du 17 mai 2007 au 18 juin 2007

- Secrétaire d'État auprès du Premier Ministre, chargé des Relations avec le Parlement du 18 juin 2007 au 23 juin 2009

Biographie (Modifier)

Pas d'informations disponibles pour le moment, soyez le premier à insérer des éléments

Bibliographie

Mes quatre vérités

Roger Karoutchi

Date de parution : 02/2009

Éditeur : Flammarion Lettres

Présentation :

Certains le voient en grognard de Sarkozy, d'autres en Zorro du Parlement chargé de tenir un planning de textes de lois comme on n'en a jamais vu depuis le début de la Ve République. Lui, Roger Karoutchi, se perçoit plutôt en homme de vérités. Parce que toutes sont bonnes à dire, le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé des relations avec le Parlement a décidé, à 57 ans, de franchir le pas et de se confier. Sans masque ni faux semblant. Pourrait-il en être autrement chez ce bourreau de travail apprécié pour sa franchise et son sens de l'honneur, chez ce bretteur redoutable qui a déjà connu quatre vies ? Historien par vocation, il a en effet été, en 1973, le plus jeune agrégé d'Histoire et a enseigné cette discipline pendant seize ans. Militant passionné, il adhère au mouvement gaulliste dès l'âge de 16 ans, colle des affiches pour l'UDR - parfois à ses risques et périls -, participe à la création du RPR où il occupera des fonctions éminentes avant d'être l'un des principaux responsables de l'UMP. Proche du courant républicain et social, de Philippe Séguin, il suit ce mentor fougueux et ombrageux dans la bataille du perchoir comme dans l'aventure rocambolesque de la Mairie de Paris. Président du Groupe UMP au Conseil Régional d'Île-de-France, passionné par les défis de sa région qu'il sillonne sans relâche, il sera également député européen puis sénateur. Ami depuis 1975 de Nicolas Sarkozy, celui qui fut l'un des artisans de la campagne présidentielle de 2007 raconte dans le détail leurs combats, leurs engagements, les aléas de la vie politique comme les bonheurs de la conquête. Un parcours exemplaire de la méritocratie à la française puisque cet enfant de Casablanca avait été obligé de quitter le Maroc presque cinquante ans plus tôt. Dans ce témoignage unique, où Roger Karoutchi révèle une part d'intimité que jamais un ministre n'avait eu le courage d'évoquer, c'est donc un parcours semé de joies et d'embûches, mis au service de ses idées, qu'il dévoile à l'encre de la vérité.

Jean Zay : 1904-1944 Ministre de l'Instruction du Front populaire, Résistant, martyr

Roger Karoutchi & Olivier Babeau

Date de parution : 11/2006

Éditeur : Editions Ramsay

Présentation :

Figure majeure de la IIIe République, Jean Zay fut député radical à vingt-sept ans et ministre de l'Instruction, comme on disait alors, à trente et un. Il a connu les troubles des années 1930, la menace des Ligues et de la guerre civile, le Front populaire de 1936, la difficile conversion d'une France rurale en une puissance industrielle, alors qu'à l'extérieur
le pays se trouvait pris en tenaille par les dictatures, jusqu'à son effondrement face aux fascismes. L'œuvre ministérielle de Jean Zay est d'une exceptionnelle richesse : le festival de Cannes, l'Ena, le statut moderne des droits d'auteur, le CNRS, et même les bibliobus lui doivent leur existence ! Mais c'est surtout dans l'éducation que son action fut la plus considérable : avec une remarquable avance sur son temps, ce grand pédagogue a posé les fondements de ce qui deviendra le système scolaire moderne. Si la guerre n'avait pas mis un terme à sa carrière, il est certain que Jean Zay aurait pu accomplir encore beaucoup.
C'est ce destin tragique que nous racontons ici : sa carrière politique fulgurante bien sûr, ses projets et son œuvre visionnaire, son emprisonnement par le régime de Vichy, son assassinat par la Milice en 1944, mais aussi ses épreuves et ses faux-pas. En notre époque de crise idéologique profonde, il est nécessaire de faire retour sur cette période de l'histoire de France qui, plus que toute autre, a vécu l'angoisse du lendemain, les luttes et les déchirements. La situation des années 1930, à bien des égards, est comparable à celle que nous vivons aujourd'hui : l'historien y décèle la même lassitude démocratique, la même crise économique, la même désespérance populaire face à ses dirigeants. Retracer les erreurs de l'une pourrait bien être un moyen efficace pour éviter les mauvais pas de l'autre. Ni panégyrique ni instruction à charge, cette biographie se veut un récit fidèle sur l'un des hommes politiques les plus remarquables du XXe siècle.

Pour aller plus loin

Lectures recommandées

Campagnes électorales

de François Trétarre

Ce livre s'adresse aux candidats en campagne électorale ainsi qu'aux différents membres de leur équipe. Il intéressera également toute personne concernée par la vie démocratique, qu'elle soit acteur ou observateur.

Découvrir le livre

Les conquérants 2017

de Eric Revel & Xavier Panon

Bien malin qui prédira l’issue de la présidentielle à venir. Ils sont plusieurs à pouvoir prétendre s’asseoir dans le fauteuil de l’actuel président. Si la bataille s’annonce incertaine, la présence annoncée de Marine Le Pen au second tour et l’arrivée de ...

Les conquérants 2017