Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les Verts et Europe Ecologie

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Les Verts et Europe Ecologie

Messagede Zimmer » Dim 6 Juin 2010 11:29

Cohn-Bendit se paie un Vert

Daniel Cohn-Bendit s'en est pris violemment samedi, au cours d'une convention inter-régionale d'Europe Ecologie à Paris, à Jean-Vincent Placé, numéro 2 des Verts, qui avait estimé qu'Eva Joly faisait "vieille éthique". Pour Dany, Placé est un "crétin".

Jean-Vincent Placé, numéro 2 des Verts est un "crétin". La sentence vient de Daniel Cohn-Bendit et elle est rapportée samedi par le site Internet du Figaro . Le cofondateur d'Europe Ecologie a réglé ses comptes, en public, avec le secrétaire général adjoint du parti écologique au cours d'une convention inter-régionale du mouvement à La Cigale à Paris. Une sortie qui cristallise les tensions entre les deux entités en vue de la présidentielle de 2012. Car, notamment, le choix du candidat pose problème. Un sondage Ifop à paraître dans Sud-Ouest Dimanche démontre ainsi que Cécile Duflot et Eva Joly sont au coude à coude (42% pour la première et 37% pour la seconde chez les Verts) pour défendre les couleurs vertes lors de la prochaine campagne. Alors chacun prêche pour son candidat: Cohn-Bendit voit en la nomination de l'ancienne juge une "candidature éthique" et Placé, qui pense qu'il peut faire passer la barre des 10% à Duflot, trouve qu'Eva Joly fait "vieille éthique".

La remarque n'a pas plus à Dany, qui l'a fait savoir devant 500 militants: il a exigé "une charte éthique et un comité éthique qui dira si cela se fait qu'un militant parle d'Eva Joly comme Jean-Vincent Placé l'a fait. Jean-Vincent est un crétin. Crétin, je ne l'ai pas dit aux journaux, je le lui ai dit à lui", a-t-il tranché, selon le site Internet du Figaro. Ambiance. Placé n'était pas présent, mais Cécile Duflot, oui. La numéro 1 des Verts a donc rappelé que "la non-violence fait partie de nos valeurs. Il faudrait que l'on commence à se l'appliquer à nous-mêmes".

"Un bide total"

L'attaque de Jean-Vincent Placé, qui défend coute que coute l'indépendance des Verts face à Europe Ecologie, visait également les débats actuels autour du statut du mouvement Europe Ecologie. Alors que le but du meeting à La Cigale était d'"avancer dans (la) réflexion sur l'avenir du rassemblement des écologistes", Placé a critiqué les atermoiements sur l'idée d'un parti-réseau, d'une fédération ou d'une coopérative. La question de la structuration fait "un bide total" et "n'intéresse pas grand monde", selon lui. De plus, elle engage le mouvement dans "une voie pas dynamique". A cause de cela, la campagne d'adhésion fait également un "bide", a-t-il estimé.

Ces critiques ont pu irriter Daniel Cohn-Bendit d'autant plus que le leader de mai 68 avait enterré la hache de guerre avec Cécile Duflot, après un mois d'avril passé à s'échanger des remarques acides. Dans une interview au Monde daté de dimanche-lundi, la secrétaire générale des Verts estime ainsi que les différences idéologiques avec Daniel Cohn-Bendit "ne sont pas si profondes". "Mais c'est vrai que nous devons travailler plus avant sur le projet pour savoir qui pense quoi et trancher", reconnaît-elle. Elle a cependant admis, comme son adjoint Jean-Vincent Placé que les "débats sur la structuration du mouvement absorbent notre énergie, alors que la priorité devrait être de travailler sur nos propositions" .

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Cohn-Bendit-se-paie-un-Vert-198340/
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les Verts et Europe Ecologie

Messagede Jean-Philippe » Dim 20 Juin 2010 23:16

Réunis en conseil national ce week-end, les cadres du parti écolo ont décidé la poursuite du rassemblement avec Europe Écologie.

Les Verts ont décidé de céder aux Bleus l'exclusivité des noms d'oiseaux. Oubliée la violente altercation d'il y a quinze jours entre le leader d'Europe Écologie, Daniel Cohn-Bendit, et le numéro 2 des Verts, Jean-Vincent Placé : les cadres du parti écologiste, réunis ce week-end à Paris pour un Cnir (Conseil national interrégional) apaisé, ont voté à l'unanimité moins une abstention la poursuite du rassemblement Europe Écologie, né à l'occasion des élections européennes de juin 2009. «Nous avons voté un cadre de travail et la poursuite du processus» , résume Djamila Sonzogni, porte-parole nationale.

Quelle forme prendra la future structure ? Fédération, coopérative, parti-réseau ? Personne, aujourd'hui, n'a la réponse. «Pour l'instant, il n'est pas question de liquider les Verts», tempère juste Djamila Sonzogni. La famille écolo se retrouvera fin août à Nantes pour en débattre à l'occasion d'une université de rentrée commune aux Verts et à Europe Écologie, avant un «congrès constituant de l'écologie politique» courant novembre. Entre ces deux séquences, une «conférence de consensus» tentera d'apaiser les éventuelles tensions.

Pour l'heure, tous affichent la volonté d'avancer, même si certains contiennent leurs ressentiments. Par exemple, le sénateur de Paris Jean Desessard, pour qui «il ne faudrait pas que certains continuent de pédaler dans la montée quand d'autres se contentent de rêver». «Arrêtons de faire semblant et posons nos problèmes sur la table», assène une «cnirienne». « Ne faisons pas la fine gueule, c'est le chipotage ou l'égotisme interne aux Verts» qui pourrait saborder le processus, prévient l'ancien député européen Alain Lipietz, éphémère candidat à la présidentielle de 2002. «J'ai été à l'origine des Verts il y a vingt-six ans, mais je n'ai pas le fétichisme des structures», assure le député de Paris, Yves Cochet, qui a appelé à «plus de transparence et plus de démocratie».

Mais pour Jean-Louis Roumégas, autre porte-parole national, les écolos ne doivent pas non plus oublier de parler «du fond» . «Le rassemblement Europe Écologie s'est créé autour d'une élection donnée. Aujourd'hui, en vue notamment de 2012, nous devons d'abord travailler notre projet, puis après parler structuration» , explique l'ancien chef de file des écolos aux régionales dans l'Hérault.


http://www.lefigaro.fr/politique/2010/0 ... relles.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les Verts et Europe Ecologie

Messagede Zimmer » Dim 22 Aoû 2010 08:45

Lors des journées d'été du "rassemblement des écologistes" qui viennent de se tenir à Nantes, un pas important semble avoir été fait en vue de la fusion des Verts avec Europe Ecologie. Cécile Duflot, s’exprimant «peut-être pour la dernière fois comme secrétaire nationale des Verts», a ainsi donné «rendez-vous» pour «une autre histoire qui verra la fin de nos deux logos». La fusion pourrait être officiellement entérinée au mois de novembre prochain, à l'occasion des "assises de l’écologie".

http://www.lefigaro.fr/politique/2010/08/21/01002-20100821ARTWWW00538-les-verts-et-europe-ecologie-actent-leur-fusion.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les Verts et Europe Ecologie

Messagede Artisan-Politologue » Dim 22 Aoû 2010 10:13

Si ce processus devait se poursuivre, ce serait véritablement historique pour le mouvement écologiste français. En raison notamment des statuts très rigides et basistes des Verts, ainsi que de la très grande diversité des militants (gauche, extrême-gauche, sociaux-démocrates à l'alsacienne, centristes, défenseurs des animaux, associatifs, apolitiques et j'en oublie...), il a toujours été très difficile, voire quasiment impossible d'unifier ces courants.
Dans les années 92-93, en pleine ascension de Génération Ecologie, Antoine Waechter prêchait dans le désert pour une "UDF de l'écologie". La formulation était, il est vrai, maladroite. En 1997, lors de la fin de la crise partidaire de l'écologie politique française (entre 12 et 15 mouvements identifiés), Les Verts avaient tenté une fusion avec Ecologie Citoyenne du duo Mamère-Buchmann et le Parti écologiste d'Yves Pietrasanta. L'opération avait été repoussée par les militants verts qui s'étaient prononcé favorablement à 60 %... mais insuffisamment, les statuts préconisant une majorité de 66 % des exprimés... Mamère, Buchmann, Pietrasanta et les autres ont adhéré individuellement mais les divisions ont perduré encore quelques années.
Malgré les tensions actuelles, suscitées notamment par des fortes personnalités comme Cohn-Bendit et Placé, ce qui se passe aujourd'hui ressemble davantage à une aimable discussion.
L'approche de la présidentielle aiguise les ambitions personnelles. Si Cécile Duflot ne veut pas entraver l'ascension d'Eva Joly, ce n'est pas tant par "absence de testostérone" (http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite ... ot-214001/) que parce qu'elle vise davantage 2017. Placé, qui semble relativement isolé, doit sans doute faire aussi le même calcul.

Manu
Artisan-Politologue
 
Messages: 210
Inscription: Jeu 8 Oct 2009 14:45
Localisation: Ardèche

Re: Les Verts et Europe Ecologie

Messagede Zimmer » Dim 22 Aoû 2010 19:10

Artisan-Politologue a écrit:Si ce processus devait se poursuivre, ce serait véritablement historique pour le mouvement écologiste français.


Attendons de voir la suite, en effet.

Ce processus, comme chacun le sait, fait suite au succès historique d'Europe Ecologie lors des élections européennes de juin 2009, confirmé, même si c'était dans une moindre mesure, lors des dernières élections régionales. Ces succès électoraux, tout comme la perspective de la prochaine élection présidentielle et aussi des élections législatives, encouragent, comme tu le fais remarquer, les ambitions personnelles. Pour que celles-ci puissent être satisfaites, l'intérêt commun est au rassemblement, mais comme tu le soulignes également, les militants se réclamant de l'écologie sont très divers et je crois assez peu, à moyen ou long terme, à ce genre d'alliance de la carpe et du lapin. La thématique écologique est un créneau politique très porteur, à notre époque, et autant en raison de divergences idéologiques que, encore une fois, d'ambitions personnelles multiples, je pense que d'autres mouvements se réclamant de l'écologie peuvent émerger, comme cela avait par exemple été le cas de Génération Ecologie (mouvement alors grandement encouragé par Mitterrand et le PS) en son temps. Je ne serais notamment pas étonné que, cette fois, un mouvement écologiste assumant clairement un positionnement politique à droite puisse apparaître, car il y a un espace politique là aussi, à mon avis.

Enfin et je peux bien-sûr me tromper, je pense que le vote "écolo" est un phénomène de mode, émanant essentiellement de citoyens appartenant à des classes sociales plutôt favorisées et pas toujours très politisés, qui sont enclins à pratiquer le "zapping électoral" et qui estiment notamment de temps à autre et en fonction des types de scrutin, que le vote pour le PS est un vote "démodé" ou "ringard". Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si Europe Ecologie a pris son essor au moment même où un parti comme le Modem, dont la "clientèle" était sensiblement la même, s'effondrait. Les écologistes et notamment les Verts ont effectivement déjà connu des succès électoraux dans le passé, notamment au cours de la période 1989-1992 puis lors des élections européennes de 1999 qui, même s'ils n'avaient pas été du même niveau que celui des années 2009-2010, étaient restés sans suite... immédiate. Car s'il devait y avoir un nouveau reflux, même à moyen terme, il n'est pas du tout non plus exclu qu'un tel reflux soit suivi de nouveaux succès à plus long terme.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les Verts et Europe Ecologie

Messagede Jean-Philippe » Dim 22 Aoû 2010 22:56

Zimmer a écrit:Je ne serais notamment pas étonné que, cette fois, un mouvement écologiste assumant clairement un positionnement politique à droite puisse apparaître, car il y a un espace politique là aussi, à mon avis.


Je ne crois pas à ce scénario d'un mouvement écologiste de droite assez important. La régulation, l'ambition de changer de mode de vie pour l'ensemble de la société va à l'encontre des idées défendues par l'UMP (qui regroupe encore la majorité des électeurs de droite) à l'heure actuelle, notamment le dogme des baisses d'impôts pour les plus riches qui prive l'Etat de moyens.
Si quelques individualités de droite sont sensibles à cette thématique (NKM, Borloo, Juppé), la majorité des parlementaires UMP sont davantage attachés à la défense des intérêts du MEDEF qu'à ceux de l'environnement. Cela vaudra jusqu'à ce que l'électorat traditionnel de la droite mette l'écologie en tête de ses préoccupations.

En tout cas, je ne vois pas l'UMP laisser se créer un mouvement pouvant le laisser apparaître comme encore moins "écolo-compatible" qu'il ne l'ai déjà.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les Verts et Europe Ecologie

Messagede Artisan-Politologue » Lun 23 Aoû 2010 00:57

Zimmer, je suis d'accord avec toi sur la volatilité de l'électorat d'Europe Ecologie. Et je partage ton parallèle sur le MoDem, d'autant plus que la personnalité d'Eva Joly me semble à même de capter une bonne partie de l'électorat de Bayrou en 2007, qui était sensiblement différent de celui de Barre en 1988, de Balladur en 1995, voire même de Lecanuet ou Poher en 65 et 69 (mais là on entre dans l'archéologie électorale).
Personnellement j'attend avec impatience, d'un point de vue strictement objectif bien sûr, les cantonales, pour voir si le label Europe-Ecologie fonctionne ou pas. Le fait est que EE, pour l'instant, ça marche mieux que Les Verts aux élections. Sans doute pour les raisons de sociologie électorale que tu as évoquées.
Je ne parlerai pas de la dernière législative partielle des Yvelines, ce genre d'élection a un mécanisme propre qui échappe souvent à la logique des grandes échéances. Je ne suis pas d'accord pour qualifier de "moindre mesure" les résultats des régionales. Ce sont les meilleurs scores depuis 1992, compte tenu en plus d'un mode de scrutin moins favorable aux forces autres que l'UMP et le PS.
Les prochaines échéances seront un seuil psychologique important pour EE. En 1993, malgré un score historiquement important aux législatives (près de 8 % des exprimés), jamais atteint depuis, Verts et GE se sont effondrés dans les divisions. Elles étaient certes endémiques mais ont été accentuées par l'effet sondagier d'avant l'élection, qui promettait aux écolos de frôler les 20 %. Une enquête les avait même crédités de 19 % contre 18 pour le PS.
Le même phénomène pourrait très bien se reproduire, et il s'est effectivement reproduit, dans une moindre mesure (je suis d'accord sur celle-là), lors des dernières régionales.
En revanche je ne te suis pas sur la possible émergence d'une écologie de droite. Je ne crois pas à cet espace politique, s'il existe il ne peut être que fortement réduit. Jean-Philippe l'a parfaitement démontré dans sa dernière analyse.
[bManu][/b]
Artisan-Politologue
 
Messages: 210
Inscription: Jeu 8 Oct 2009 14:45
Localisation: Ardèche

Re: Les Verts et Europe Ecologie

Messagede Hashemite » Lun 23 Aoû 2010 17:09

L'électorat écolo traditionnel, partout dans le monde, reste plutôt volatile. En France, la majorité du vote écolo provient des classes moyennes supérieures, avec beaucoup de jeune professionnels aisées habitant dans les zones urbaines. Un électorat plutôt a droite dans les années 70, qui s'est beaucoup 'gauchisée'/'boboisée' depuis lors, remarquable par le succès du PS, surtout en 2007, dans les zones centres des grandes villes. Certes, cet électorat a peu d'attache au PS, fait qui se traduit par des succès du MoDem (2007-2008) et d'EE (2009-2010) chez cet électorat. Le centre pourrait reconquérir une partie de cet électorat, un socialiste modérée style DSK serait un très bon candidat avec cet électorat, ou il pourrait rester avec les écolo si EE se montre capable d'incarner un projet de société indépendant du PS et se montre capable d'être une force politique d'alternance sérieuse. Par contre, je ne crois pas que l'UMP tendance sarkozyste pourra jamais reconquérir un électorat ou Sarkozy avait déjà réalisé un score plutôt médiocre en 2007 avec l'électorat urbain progressiste, tendance confirmée depuis lors par les scores calamiteux de l'UMP en zone urbaine en 2008, 2009 et 2010. Je ne doute pas qu'une parti de cet électorat écolo urbain ait des tendances libérales/libertaires, mais il est improbable qu'une force politique écolo de droite puissent émergé, ça serait pas dans l'intérêt du PS, de l'UMP ou d'EE
Hashemite
 
Messages: 346
Inscription: Lun 7 Sep 2009 00:16

Re: Les Verts et Europe Ecologie

Messagede Zimmer » Mar 24 Aoû 2010 00:25

Il n'y a bien-sûr aucune certitude, s'agissant de l'émergence d'un mouvement écologiste assumant clairement un positionnement politique à droite ; je parle là d'une simple possibilité.

Un tel mouvement se situerait très certainement davantage du côté du centre droit que de la droite "plus à droite" et son émergence éventuelle aurait surtout des chances d'intervenir dans un contexte où la droite serait revenue dans l'opposition et serait, de fait, post sarkozyste. Après tout, vu la façon dont les choses se déroulent actuellement, une telle hypothèse n'est pas complètement à exclure, dans une échéance d'à peine deux ans. Dans une situation où le PS et Europe Ecologie seraient, quant à eux, au pouvoir, et auraient, au bout de quelques mois ou quelques années, parce que celui-ci finit toujours par user, moins le vent en poupe, tous les ingrédients pourraient alors être réunis pour favoriser cette émergence.

L'écologisme de droite, ou ne se réclamant pas de la gauche, a eu une existence politique et/ou électorale, depuis que les Verts ont, de leur côté, décidé de se positionner à gauche. Ainsi, Brice Lalonde et Génération Ecologie, même si ce mouvement politique était alors devenu groupusculaire, avaient amorcé un rapprochement avec la droite, dans les années 1993-1995, avant de se rallier complètement à celle-ci par la suite. Lors de l'élection présidentielle de 2002 et alors que Noël Mamère était le candidat des Verts et avait obtenu 5,25 % des suffrages exprimés au premier tour, l'ancienne ministre du gouvernement Juppé, Corinne Lepage en avait obtenu 1,88 % et même si ce score était faible, il n'était pas ridicule. A l'occasion des élections européennes de 2009, en pleine ascension d'Europe Ecologie, l'Alliance Ecologiste Indépendante avait obtenu une moyenne de 3,63 % des suffrages exprimés. Ce dernier rassemblement avait encore été présent, en tant que tel, dans un certain nombre de régions lors des dernières élections régionales et n'avait pas non plus obtenu que des scores insignifiants.

Je peux, là aussi, me tromper mais je persiste à penser que l'espace politique existe et, qu'en fonction des circonstances, il peut s'élargir, également en raison de la volatilité de l'électorat "écologiste" évoquée précédemment.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les Verts et Europe Ecologie

Messagede Jean-Philippe » Sam 18 Sep 2010 09:33

A la veille du dernier parlement des Verts, les textes fondateurs du futur rassemblement écologiste ont été présentés aujourd'hui au Comité d'animation et de pilotage (CAP, parlement) d'Europe Ecologie mais ils seront soumis à amendements d'ici aux assises constituantes de novembre. Pour en arriver là, il y a eu "des tensions" mais cette semaine a été "constructive", a dit à l'AFP l'eurodéputé Yannick Jadot, membre du bureau exécutif. "On est d'accord sur un projet commun".

Un "Manifeste" d'orientation politique et un texte sur l’organisation du mouvement (grands principes, options et statuts) ont ainsi été amendés au CAP qui rassemble notamment les membres du Bureau exécutif d'EE, les parlementaires, des représentants régionaux Verts et non-Verts. Le "Manifeste pour un cours nouveau", écrit par l'eurodéputé et co-fondateur d'EE Jean-Paul Besset mais qui doit encore être amendé, est la "vision de ce qui rassemble les écologistes sur le diagnostic qu'ils font de la société", selon M. Jadot. Il trace aussi la voie d'un "mouvement politique autonome qui se retrouve avec la gauche".

Concernant la direction du futur ensemble, la présidence du parlement écologiste devrait être confiée à l'eurodéputé Jean-Paul Besset et l'exécutif conservé par Cécile Duflot, actuelle secrétaire nationale des Verts. Sur cette "direction constituante de consensus", deux textes ont été présentés et les militants devront trancher sur l'hypothèse d'un congrès dès ce printemps ou sur un congrès renvoyé à l'après-législatives de 2012.

L'ensemble de ces textes pourront être amendés au cours du Cnir (parlement) des Verts qui se tient samedi et dimanche à Paris, mais aussi dans les débats locaux avant les assises territoriales du 9 octobre pendant lesquelles les militants EE voteront sur les textes définitifs. Ils pourront le faire par voie postale ou dans les assemblées générales. L'idée du vote électronique a été abandonnée par manque de temps, mais devrait être mise en place à l'avenir. Enfin, un référendum au sein des Verts devra permettre de valider ces changements, conformément aux statuts du parti (deux-tiers des votants étant nécessaires). Ce n'est qu'au terme de cette longue gestation que la nouvelle organisation Europe Ecologie-Les Verts doit voir le jour aux assises de Lyon les 13 et 14 novembre où M. Cohn-Bendit devrait faire un "grand discours" fondateur.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/09/17/97001-20100917FILWWW00576-europe-ecologie-textes-fondateurs.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Suivante

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux affaires scolaires et à l'action éducative

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques éducatives locales et de leurs champs d'intervention (construction, entretien et fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron