Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique portugaise.

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Dim 1 Oct 2017 20:41

Sur près d'1/5ème des freguesias (il y en a 3092), ça donne :

Listes PS : 40,20 %
Listes PSD : 29,47 %
Liste PSD-CDS : 8,82 %
--> ou listes dirigées par le PSD : 38,29 %
Liste CDU : 6,17 %
Listes DIV : 4,43 %
Liste CDS-PP : 2,87 %
Listes BE : 0,66 %


La participation s'annonce bonne pour l'instant : 62,8 % au dernier pointage.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12594
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Dim 1 Oct 2017 21:04

Municipales 2017 :

Sur près de 30 % des freguesias déjà dépouillés, le PS consolide sa première place.

Listes PS : 41,99 %
Listes PSD : 29,47 %
Liste PSD-CDS : 8,82 %
--> ou listes dirigées par le PSD : 37,39 %
Liste CDU : 6,24 %
Listes DIV : 4,76 %
Liste CDS-PP : 2,63 %
Listes BE : 0,91 %


Vereadores (membres des Câmaras) : 80 / 2074 postes cette année (soit -12 par rapport à 2013)

PS : 40
Listes PSD-CDS : 25
CDU : 11
DIV : 4


https://www.autarquicas2017.mai.gov.pt/index.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12594
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Lun 2 Oct 2017 12:51

Municipales 2017

vague rose, légitimation d'Assunçao Cristas et défaites historiques pour le PSD et les communistes. C'est un résumé en brut des élections.

Antonio Costa, Premier Ministre socialiste, sort légitimé du scrutin. Le PS enregistre une nouvelle victoire historique en remportant plus de la moitié des mairies (une première pour lui), en progressant en voix (+1,6 pt par rapport à 2013) et en mandats.
Gros bémol cependant, la plupart des conquêtes se sont faites au détriment des communistes. Du coup, ça pourrait compliquer la seconde partie de la législature. Par une pirouette, le Premier Ministre a minimisé la défaite du PCP en se focalisant seulement sur une défaite du bloc de droite, mais le "mal" est fait.

Autre grand gagnant le CDS-PP ou plutôt sa présidente : elle arrive deuxième à Lisbonne, loin derrière le sortant PS mais largement devant la candidate du PSD adoubée par Passos Coelho. Assunçao Cristas a non seulement "battu" indirectement l'ancien Premier Ministre mais elle semble également avoir enterré politiquement son mentor (Paulo Portas) en faisant progresser le parti.



Du côté des grands battus : c'était redouté, y compris par le PS un peu gêné, le PCP recule fortement et atteint un nouveau plus bas historique en voix comme en mairies. La CDU a perdu 10 des 34 mairies qu'elle contrôlait dont 9 au profit du PS.
Elle a notamment perdu Almada (11ème ville du pays/170 000 habs), qu'elle détenait depuis 1976 au profit de la candidate PS pour 213 voix, Beja (chef-lieu de district) reconquise en 2013, Barreiro (76 000 habs)...

Et le PSD qui recule encore et atteint un nouveau plus bas avec moins de 100 mairies Pire, il finit 3ème sur Lisbonne et Porto, largement distancé par le PS et les candidats soutenus par le CDS.
Pedro Passos Coelho, président du parti depuis 2010 et ancien Premier Ministre reconnait sa responsabilité et envisage pour la 1ère fois un départ. Un congrès du parti doit se dérouler au début 2018


Résultats provisoires
Participation : 54,95 % (une des satisfactions de la soirée), soit +2,35 pts par rapport à 2013.

Câmaras

Listes PS : 38,02 % (+1,6 pt)
Listes PSD (seul ou en coalition) : 30,01 %
Listes CDS-PP (seul ou meneur de coalition) : 3,69
CDU : 9,50 % (-1,58 pt)
Listes BE : 3,30 % (le partic confirme son manque d'ancrage local)


PS : 158 mairies (+8)
PSD seul ou en coalition : 97 (-9)
CDU (PCP-PEV) : 24 (-10)
CDS-PP : 6 (+1)
Divers (DVG-DVD) : 17 (+4)
Juntos Pelo Povo (centriste, parti né en 2015 ve un mouvement local sur Madère) : 1 (Santa Cruz à madère) (+1)
Nous Citoyens (NC/centre-droit) : 1 mairie (+1)

Reste 4 à attribuer


Concernant les membres das Câmaras (les Vereadores), ça donne :
Attribués : 2053/2074

PS : 950 sièges (+27) (ou 957 avec coalition)
PSD-CDS et autres : 771
CDU : 171 (-42)
BE : 12
DIV : 128
http://www.lexpress.fr/actualites/1/mon ... 48618.html

http://www.autarquicas.xl.pt/
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12594
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede Pullo » Lun 2 Oct 2017 20:19

Le fait qu'Antonio Costa minimise les échecs des communistes* et du Bloco est très habile. On évite d'humilier des alliés, et on s'épargne des polémiques inutiles qui parasiteront la législature, et donc la préparation des prochaines législatives en 2019.

Le PSD se fait humilier non seulement par le PS, mais aussi par ses dissidents (Isaltino Morais, le Balkany de la banlieue de Lisbonne) et le CDS (deuxième à Lisbonne). Les jours de Pedro Passos Coelho à la tête du parti sont comptés. Reste à savoir sur quelle ligne le ou la successeur(e) sera élu(e). La mauvaise foi et les fake news n'ont pas payé. Ni l'éloge de la politique austéritaire...

* J'apprends que la candidate PS qui a gagné à Almada est Ines de Medeiros, soeur de Maria. Ines de Medeiros, si l'on en croit cet article de Mediapart, a une conception très particulière de la fonction de députée...
Pullo
 
Messages: 1185
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Mar 3 Oct 2017 20:37

ploumploum a écrit:Municipales 2017
[...]
Et le PSD qui recule encore et atteint un nouveau plus bas avec moins de 100 mairies Pire, il finit 3ème sur Lisbonne et Porto, largement distancé par le PS et les candidats soutenus par le CDS.
Pedro Passos Coelho, président du parti depuis 2010 et ancien Premier Ministre reconnait sa responsabilité et envisage pour la 1ère fois un départ. Un congrès du parti doit se dérouler au début 2018



C'est confirmé : Pedro Passos Coelho (53 ans) renonce à briguer un nouveau mandat (de 2 ans) à la tête du PSD. Le rêve de dépasser Cavaco Silva (près de 10 ans à la tête du pays et du Gvt) prend fin. Le scrutin interne doit théoriquement se dérouler en janvier et le Congrès en avril.
L'élection pourrait être avancée, ce qui serait assez compréhensible car le parti risque sinon de rester dans un trop long moment de flottement.
Parmi les candidats possibles, la presse portugaise évoque :
Rui Rio, 60 ans, ancien Maire de Porto (2001-2013) et critique de la gestion passiste,
Luis Montenegro, 44 ans, député depuis 2002 (Président du groupe de 2011 à 2017). Il pourrait être le candidat de l'aile passiste.
ou encore ...Pedro Santana Lopes, 61 ans, éphémère président du parti et Premier Ministre en 2004-2005. Il a également été maire de Lisbonne (2001-juillet 2004/ mars 2005-ocotobre 2005). Il est actuellement le Président de la très puissante Santa Casa da Misericórdia de Lisboa (les santas casas sont des relais de l’État dans l'intervention sociale. Celle de Lisbonne est également l'équivalent portugais de la Française des Jeux). Son retour serait assez surprenant, lui qui en 2004-2005 fut rapidement lâché par les "barons" et mena le parti à l'une de ses pires défaites électorales .

https://www.dn.pt/portugal/interior/urg ... 17893.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12594
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Mer 18 Oct 2017 11:25

Bilan des élections municipales du 1er octobre

Participation : 54,96 % (+2,36 pts) Une hausse qui vient enrayer la trop longue série de baisse continue.

Câmaras (308 Presidentes et 2074 vereadores)

Listes PS seul : 37,83 % (+1,6 pt) / 952 vereadores (+29) / 159 Presidentes (+10)
Listes PSD (seul ou meneur de coalition) : 30,33 % /729 vereadores / 98 Presidentes (-8)
Listes CDS (seul ou meneur de coalition) : 4,04 % / 53 vereadores / 6 Presidentes (+1)
--> Droite parlementaire : 782 vereadores (-40) / 104 Presidentes (-7)
PCP-PEV : 9,45 % (-1,6 pt) / 171 vereadores (-42) / 24 Presidentes (-10)
BE : 3,29 % (+0,87 pt)/ 12 vereadores (+4)

Listes PS en coalition (entre autres avec Livre, le JPP, le BE) : 1,24 % / 16 vereadores (+10) / 2 Presidentes (+1)
Liste des "Indépendants" : 6,79 % / 130 vereadores / 17 Presidentes (+1)

Autres : 2 Presidentes : Juntos Pelo Povo qui l'emporte à Santa Cruz (Madère) et Nos Cidadoes à Oliveira de Frades (Viseu)

Dans le top 10 des plus grandes villes, le PS en contrôle désormais 5 : Lisbonne (1ère), Sintra (2ème), Vila Nova de Gaia (3ème), Amadora (8ème) et Matosinhos (9ème)
Les "indépendants" sont à la tête Porto (4ème/réélection du maire soutenu par le CDS) et de Oeiras (10ème/ Isaltino Morais ex-PSD)
Le PSD contrôle Cascais (5ème) et Braga (7ème)
Le PCP : Loures (6ème)

En termes de députés municipaux (Assembleia Municipal) et de membres des assemblées de freguesias, le PS est également la 1ère force politique (plus de 40 % des sièges à lui seul)
https://www.autarquicas2017.mai.gov.pt/index.html#none



Mais ce scrutin et leurs résultats paraissent désormais bien loin. Le Portugal a été confronté à une nouvelle vague d'incendies meurtriers ce week-end : plus de 500 départs de feu recensés dimanche et 41 décès !
Pour la première fois, le Gvt Costa tangue dangereusement et la "lune de miel" avec le Président Rebelo de Sousa semble bel et bien terminé. Le chef de l'Etat tape du poing sur la table en réclamant des réformes en profondeur dans la gestion forestière et la Protection civile, et un nouveau cycle politique. A savoir au moins un remaniement gouvernemental et une clarification de la part de l'Assemblée vis-à-vis du Gvt. Mieux, il a clairement fait référence à ses pouvoirs constitutionnels : autrement dit une dissolution de l'Assemblée ou une démission du Gvt sont désormais possibles.
(Politiquement, une démission du Gvt aurait l'avantage d'humilier Costa et de forcer l'Assemblée à se décider en votant ou non la confiance lors de la présentation d'un éventuel Gvt Costa II)
Le discours très dur du Président hier soir a suivi l'annonce du dépôt d'une motion de censure par le CDS-PP et il a entrainé aujourd'hui la démission de la Ministre de l'Intérieur Constança Urbano de Sousa, très critiquée depuis des mois.

https://www.publico.pt/2017/10/17/polit ... _nuclear_b

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

https://www.dn.pt/portugal/interior/min ... 52712.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12594
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Mer 18 Oct 2017 16:50

Ironie de l'histoire, ce nouveau drame vient quelques jours après la publication du rapport de la commission indépendante mise en place après la tragédie de Pedrogao Grande. En résumé, la commission pointe une faillite collective dans la gestion avec comme principale responsable l'Etat : direction incompétente de la protection civile et manque de moyens (matériel et humain). Sans oublier l'apport des circonstances exceptionnelles : du "combustible" à foison (de l'Eucalyptus/ la zone n'avait pas été sujette aux incendies depuis une vingtaines d'années) et une météo exceptionnelle avec la sécheresse des orages violents.
https://www.jn.pt/nacional/interior/com ... 37333.html
https://www.jn.pt/nacional/interior/fog ... 37572.html

Reconnaissant la responsabilité de l'Etat, le Premier-Ministre a indiqué qu'un mécanisme d'indemnités sera mis en place.
https://www.dn.pt/lusa/interior/incendi ... 54239.html

Par ailleurs devant les députés et après une nouvelle salve de critiques provenant de la droite, Antonio Costa a demandé "pardon" et "assume [m]es responsabilités comme chef du Gvt". Mais il ne souhaite pas solliciter la confiance de l'Assemblée, estimant que la motion de censure déposée par le CDS sera suffisante.

A ce propos, il faut noter que le CDS-PP marque encore des points en surprenant le PSD avec cette initiative. ça montre une nouvelle fois que la principale formation de l'opposition est dans une situation bancale depuis les municipales : Passos Coelho est dans la plénitude de ses fonctions de Président du parti mais comme il ne se représente pas, il s'est mis volontairement en retrait*, laissant à ses vice-présidents et autres leaders du groupe parlementaire la tâche de répliquer face au Gvt.


*seule et courte exception aujourd'hui devant quelques journalistes à l'Assemblée où il a indiqué que le PM ne méritait pas une seconde opportunité
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12594
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Mer 18 Oct 2017 20:17

Jusqu'à présent Ministre-adjoint (bras droit du PM chargé de veiller à la bonne coordination des mesures interministérielles), Eduardo Cabrita (56 ans) devient le nouveau Ministre de l'Intérieur.
Concernant son futur ex-poste, il sera remplacé par Pedro Siza Vieira, un avocat de formation

http://www.tvi24.iol.pt/politica/consta ... ao-interna
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12594
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique portugaise.

Messagede ploumploum » Sam 28 Oct 2017 18:28

En réponse à "la crise des Incendies", le Gouvernement portugais a présenté une série de mesures urgentes. Entre autres :
- le renforcement du rôle des Forces armées (rôle de vigie) + embauche de 500 sapeurs (100 équipes)
- une réforme de la Protection civile visant à la professionnaliser à la rendre moins dépendante du Gvt.
- indemnisations des victimes et soutien pour les secteurs économiques touchés (environ 200 millions d'euros)
- nationalisation du très décrié SIRESP, opérateur privé des télécommunications d'urgence avec délégation de service public
- enfouissement progressif des câbles électriques, internet, téléphone
- nettoyage aux abords des lignes ferroviaires (c'est triste d'en arriver à mettre cette évidence comme mesure exceptionnelle...)

https://www.dn.pt/portugal/interior/pon ... 63542.html

Le Président de la République a immédiatement salué la rapidité de réaction du Gvt après son dur discours.
https://www.dn.pt/portugal/interior/inc ... 63960.html


Concernant la motion de censure déposée par le CDS-PP : quelques membres du parti ont critiqué le timing. Pour le reste, elle a été sans surprise rejetée (122 contre / 105 pour) et la gauche de la gauche a plus attaqué la droite que défendu le Gvt. Le PCP en a profité pour tacler la gestion des différents "Gvts PS-PS-CDS" depuis 1976. Parmi les anciens ministres attaqués, une certaine Assuncao Cristas (la présidente du CDS-PP), qui était ministre de l'Agriculture quand une loi de "libéralisation de la culture de l'Eucalyptus" a été adoptée (2013)
http://visao.sapo.pt/ambiente/opiniaove ... re=f759210
https://www.dn.pt/portugal/interior/moc ... 68535.html

Peu après le rejet de la motion, le Président de la République a considéré que le Gvt disposait bien du soutien parlementaire nécessaire.
https://www.dn.pt/portugal/interior/inc ... 63960.html


Ce dossier et les coûts liés vont avoir un impact direct sur le Budget 2018 dont les contours ont été présentés deux jours avant les incendies du 15 octobre.
Globalement, c'est un budget qui desserre les cordons de la bourse pour les familles et la Fonction publique. Entre autres :
-augmentation des taxes sur le sel, alcools, achats de voiture
- création d'un "titre de mobilité" pour favoriser l'usage des transports en commun, déductibilité de certains achats de services partagés (covoiturage...)
- augmentation des retraites
- meilleur progressivité de l'IRPP ( de 5 à 7 échelons)
- pour les fonctionnaires : fin des coupes sur les heures sup', dégel des progressions de carrière (en 4 étapes sur 2 ans)

http://www.jornaldenegocios.pt/economia ... ado_outros
A noter que le Gvt table désormais sur 2,6 % de croissance cette année, 2,2% en 2018.
Pour le déficit public : 1,4 % cette année (-0,1 pt par rapport au taux inscrit dans le Budget 2017 et sous réserve qu'Eurostat écarte l'opération de recapitalisation de la CGD) et 1 % en 2018.
Pour la dette publique : 126,7 % du PIB cette année (-3,4 pts par rapport à 2016) et 123,5 en 2018.
http://www.jornaldenegocios.pt/economia ... lacionadas
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12594
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Précédente

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Les marchés publics expliqués aux élus locaux

Patrice Cossalter

Le droit de la commande publique a été bouleversé début 2016. Il est d'autant plus indispensable d'intégrer ce droit nouveau que les élus ont un rôle juridique, stratégique et de management dans la commande publique...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités