Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique tchèque.

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

La vie politique tchèque.

Messagede ploumploum » Dim 16 Juin 2013 22:12

Le premier ministre tchèque Petr Necas démissionnera lundi après un scandale de corruption.

Source

Au pouvoir depuis 3 ans, le conservateur Petr Necas démissionne après un scandale de corruption impliquant sa directrice de cabinet et des députés de son parti, l'ODS.
Il a résisté à plusieurs motions de censure ces derniers mois.
Les sociaux-démocrates du CSSD avaient prévu de déposer une motion de censure mardi.
Les législatives étant normalement prévues pour mai 2014, un nouveau gouvernement pourrait être mis en place. Le nom du Ministre de l'Industrie, Martin Kuba (également vice-président de l'ODS), est cité pour remplacer Necas.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14093
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique tchèque.

Messagede ploumploum » Mer 19 Juin 2013 20:12

L'ODS propose le nom de Miroslava Němcová, 60 ans, pour le poste de Président du Gouvernement.
Elle est actuellement Présidente de la Chambre des députés.
Si le Président de la République, Milos Zeman, accepte ce choix et si une majorité parlementaire se dégage, elle deviendrait la première femme à diriger un gouvernement tchèque.

http://www.romandie.com/news/n/_Crise_tcheque_le_parti_ODS_propose_une_femme_pour_succeder_a_Petr_Necas90190620131950.asp
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14093
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique tchèque.

Messagede ploumploum » Mar 25 Juin 2013 14:19

Milos Zeman a choisi l'option d'un "gouvernement d'experts" (hypothèse critiquée ce week-end par les partis) dirigé par Jiri Rusnok, un économiste et ancien ministre des Finances du Gvt...Zeman (1998-2002)

La Chambre des députés pourrait voter son auto-dissolution (majorité requise des 3/5) pour protester contre cette initiative présidentielle et convoquer des législatives anticipées.

Article(en tchèque)


Edit 15h25: http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/06/25/97002-20130625FILWWW00460-rep-tcheque-nouveau-premier-ministre.php
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14093
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique tchèque.

Messagede Fabien » Mar 25 Juin 2013 15:54

Les sociaux démocrates sont largement en tête des sondages: http://en.wikipedia.org/wiki/File:Opinion_polls_for_Czech_parliamentary_election.svg, avec plus de 30%, devant les communistes du KSCM, l'ODS (droite libérale eurosceptique) et TOP 09 (droite libérale), dans un mouchoir autour de 30%. Le parti du président (SPOZ, centre-gauche), les chrétiens-démocrates, et les Lidem (droite libérale, scission du parti affaires publiques VV) se partagent les miettes.
Rapport de force à prendre avec précaution, cependant. Je crois en effet qu'en 2010, les sociaux-démocrates étaient donnés largement favoris.
Fabien
 
Messages: 1567
Inscription: Lun 12 Oct 2009 07:49

Re: La vie politique tchèque.

Messagede ploumploum » Mer 26 Juin 2013 10:00

ploumploum a écrit:Milos Zeman a choisi l'option d'un "gouvernement d'experts" (hypothèse critiquée ce week-end par les partis) dirigé par Jiri Rusnok, un économiste et ancien ministre des Finances du Gvt...Zeman (1998-2002)

La Chambre des députés pourrait voter son auto-dissolution (majorité requise des 3/5) pour protester contre cette initiative présidentielle et convoquer des législatives anticipées.

Article(en tchèque)

Edit 15h25: http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/06/25/97002-20130625FILWWW00460-rep-tcheque-nouveau-premier-ministre.php


Il y aura d'abord un vote de confiance. Ce sera l'occasion de voir l'étendue de l'opposition au "gouvernement d'experts"

http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/06/25/prague-un-economiste-a-la-tete-d-un-gouvernement-d-experts_3436414_3214.html


Fabien a écrit:Rapport de force à prendre avec précaution, cependant. Je crois en effet qu'en 2010, les sociaux-démocrates étaient donnés largement favoris.


Les sondages créditaient le CSSD de 30 % des voix...
http://de.wikipedia.org/wiki/Parlamentswahl_in_Tschechien_2010
Sur le reste, le contexte actuel favorise le CSSD.
Des sondages ont été réalisés avant et après le déclenchement de la crise politique.
http://www.sanep.cz/pruzkumy/volebni-preference-cerven-ii-publikovano-21-6-2013/

Le CSSD se maintient autour des 30 %. Le KSCM tourne autour de 15-17 %
Résultats contradictoires sur TOP 09 : une enquête lui donne 9 %, une autre le crédite de 15 %
ODS : navigue entre 8-10 %
Les Chrétiens-démocrates (KDU-CSL): 7-7,5 %
SPOZ : 6-7 %

Le LIDEM+ VV, c'est entre 1 et 3 %

http://www.parlamentnilisty.cz/arena/monitor/Dnes-uz-druhy-pruzkum-ODS-dostava-od-lidi-nabanceno-jako-nikdy-predtim-276513
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14093
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique tchèque.

Messagede anjou49 » Mer 8 Jan 2014 18:04

Un accord de coalition a été signé entre les sociaux-démocrates du CSSD, les libéraux de ANO et les démocrates-chrétiens du KDU-CSL, la coalition regroupe 111 sièges (CSSD: 50 / ANO: 47 et KDU-CSL: 14). Le Président Milos Zeman devrait nommer Bohuslav Sobotka, président du gouvernement

http://www.euractiv.fr/elections/trois- ... ews-532622
anjou49
 
Messages: 917
Inscription: Ven 2 Sep 2011 14:07

Re: La vie politique tchèque.

Messagede ploumploum » Ven 10 Jan 2014 21:34

anjou49 a écrit:Un accord de coalition a été signé entre les sociaux-démocrates du CSSD, les libéraux de ANO et les démocrates-chrétiens du KDU-CSL, la coalition regroupe 111 sièges (CSSD: 50 / ANO: 47 et KDU-CSL: 14). Le Président Milos Zeman devrait nommer Bohuslav Sobotka, président du gouvernement

http://www.euractiv.fr/elections/trois- ... ews-532622


La question qu'on peut se poser maintenant c'est si le gouvernement qui résultera de cet accord sera un gouvernement de législature ou non.
On peut en effet rappeler que le pays souffre d'une instabilité politique chronique : depuis 1993, il y a eu 10 Présidents du Gouvernement dont trois menant un gvt technique. Seulement 2 gouvernements ont duré toute une législature.

L'éclatement du paysage politique avec l'émergence de nouveaux partis et l'affaiblissement des partis historiques/traditionnels n'incite pas à penser que cette instabilité va disparaître dans les années à venir.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14093
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique tchèque.

Messagede ploumploum » Mar 2 Mai 2017 17:54

ploumploum a écrit:La question qu'on peut se poser maintenant c'est si le gouvernement qui résultera de cet accord sera un gouvernement de législature ou non.
On peut en effet rappeler que le pays souffre d'une instabilité politique chronique : depuis 1993, il y a eu 10 Présidents du Gouvernement dont trois menant un gvt technique. Seulement 2 gouvernements ont duré toute une législature.

L'éclatement du paysage politique avec l'émergence de nouveaux partis et l'affaiblissement des partis historiques/traditionnels n'incite pas à penser que cette instabilité va disparaître dans les années à venir.


Plus de 3 ans que le sujet n'avait pas été alimenté et l'occasion de le remonter se présente aujourd'hui avec une nouvelle crise politique.

En conflit avec Andrej Babis, homme d'affaires milliardaire, ministre des Finances et leader du parti centriste ANO, le Président du Gvt Bohuslav Sobotka (CSSD/social-démocrate) annonce qu'il démissionne. Des soupçons de fraude pèsent A.Babis.

Cela intervient à seulement 5 mois et demi du scrutin législatif. Deux solutions se présentent :
- la formation d'un nouveau Gvt, technique ou non
- autodissolution de la Chambre et anticipation des élections

Précisons que les sociaux-démocrates sortent rincés de la législature :
- aux dernières régionales, ils ont perdu 40 % de leurs sièges en passant de 205 à 125 élus (sur un total de 675 sièges) et ont été distancés par les libéraux centristes d'ANO
- après 4 victoires de suite, ils ont été écrasés lors du dernier renouvellement sénatorial (des 10 sièges qu'ils avaient sur la série (27 sièges en jeu soit un tiers du Sénat), ils n'en ont sauvés que 2)

Et dans les dernières enquêtes, le CSSD est crédité de 12 à 16 %, soit 12 à 20 pts (!) de moins que ANO d'Andrej Babis (27,5 à 33,5)
http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14093
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique tchèque.

Messagede ploumploum » Ven 5 Mai 2017 17:21

Revirements et imbroglio constitutionnel

Annoncée comme immédiate puis repoussée à la mi-mai, la démission de Bohuslav Sobotka est momentanément annulée !

Les revirements du Président du Gvt font suite aux consultations effectuées par le Président de la République Milos Zeman.

Ce dernier a ainsi annoncé hier soir qu'il souhaitait accepter uniquement la démission du Président du Gouvernement et non celle de l'équipe toute entière.
Le Président de la République, dont l'inimitié avec Bohuslav Sobotka et la proximité avec Andrej Babis sont publiques, semble donc avoir une interprétation large des dispositions constitutionnelles* au grand dam du chef du Gvt qui critique une entorse "aux habitudes constitutionnelles" (cf : le principe usuel de la solidarité gouvernementale)

* Art 73 de la Constitution tchèque :
1) Le président du gouvernement remet sa démission au président de la République. Les autres membres du gouvernement remettent leur démission au président de la République par l'intermédiaire du président du gouvernement.



Par conséquent, Bohuslav Sobotka souhaite évincer Andrej Babis via l'article 74 :
Le président de la République renvoie un membre du gouvernement si le président du gouvernement le propose.


http://www.rfi.fr/europe/20170505-le-pr ... -demission

http://www.radio.cz/fr/rubrique/faits/c ... drej-babis

Les changements de position du Président du Gvt ont été moqués par Andrej Babis mais c'est de la Présidence de la République qu'est venu la tacle le plus sévère. Déclaration du porte-parole :
"Bohuslav Sobotka change d’avis toutes les heures ou presque. Nous préférons donc attendre de voir s’il ne modifie pas encore une fois son opinion. » « Les gens désespérés font des actes désespérés »,
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14093
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique tchèque.

Messagede ploumploum » Jeu 11 Mai 2017 10:10

La crise continue :

Le Président Zeman refuse pour l'instant de révoquer le ministre des Finances estimant qu'il faut d'abord une révocation de l'accord de coalition gouvernementale ou la proposition d'un remplaçant pour le poste. La décision finale relative à la demande du chef du Gvt sera prise d'ici une dizaine de jours (le Président a opportunément profité d'un voyage diplomatique en Chine pour geler le dossier)
http://www.radio.cz/fr/rubrique/infos/m ... drej-babis

Au moins un tiers des sénateurs critique la position du Président de la République. Le spectre d'une procédure de destitution fait son apparition.
http://www.radio.cz/fr/rubrique/infos/d ... nstitution

Et pour finir, la ministre de l’Éducation et des Sports a annoncé sa démission alors qu'une de ses adjointes est soupçonnée de détournement de fonds. Évidemment Andrej Babis en a profité pour tacler les sociaux-démocrates.
http://www.radio.cz/fr/rubrique/faits/a ... missionner
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14093
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Suivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir...

Découvrir l'ouvrage

Abécédaire du conseil municipal

Joël Clérembaux

Avec 175 entrées et 100 articles avec développements encyclopédiques répondant aux exigences des spécialistes, cet ouvrage est conçu et organisé comme un dictionnaire afin d'en faciliter l'utilisation par le néophyte.

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron