Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La proportionnelle aux législatives

Forum général sur l'actualité politique du moment. Discutez ici de l'action de la Présidence, des décisions gouvernementales, des projets ou propositions de lois ainsi que de toutes les démarches de l'opposition.

Re: La proportionnelle aux législatives

Messagede Républicain67 » Dim 17 Mai 2015 23:55

jean24 a écrit:
Républicain67 a écrit:Bonjour,

J'aurai besoin d'un renseignement de la part des membres du forum. Florian Philippot a parlé récemment de la volonté du FN d'instaurer pour les législatives, une proportionnelle à prime majoritaire. Existe-il d'autres pays qui appliquent ce mode de scrutin? (le système grec ressemble un peu) Et comment cela fonctionnerait-il pour l'attribution des sièges de députés? Car je suppose, qu'il n'y aurait qu'un seul tour de scrutin, pas comme lors des municipales et régionales. Merci.

Bonjour,
pourrais je avoir la source concernant Philippot et le mode de scrutin à prime majoritaire car jusque la MMLP, MLP; JMLP et même Philippot prônait une proportionnelle intégrale et donc sans prime majoritaire.
Merci beaucoup.


Je cherche sans succès la vidéo. Mais j'ai relevé ce tweet de Philippot. Il prends assemblées au pluriels, donc je suppose qu'il comprends également l'Assemblée nationale. https://twitter.com/FN_officiel/status/594919228391694336
Républicain67
 
Messages: 4186
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: La proportionnelle aux législatives

Messagede jean24 » Lun 18 Mai 2015 10:00

Républicain67 a écrit:
jean24 a écrit:
Républicain67 a écrit:Bonjour,

J'aurai besoin d'un renseignement de la part des membres du forum. Florian Philippot a parlé récemment de la volonté du FN d'instaurer pour les législatives, une proportionnelle à prime majoritaire. Existe-il d'autres pays qui appliquent ce mode de scrutin? (le système grec ressemble un peu) Et comment cela fonctionnerait-il pour l'attribution des sièges de députés? Car je suppose, qu'il n'y aurait qu'un seul tour de scrutin, pas comme lors des municipales et régionales. Merci.

Bonjour,
pourrais je avoir la source concernant Philippot et le mode de scrutin à prime majoritaire car jusque la MMLP, MLP; JMLP et même Philippot prônait une proportionnelle intégrale et donc sans prime majoritaire.
Merci beaucoup.


Je cherche sans succès la vidéo. Mais j'ai relevé ce tweet de Philippot. Il prends assemblées au pluriels, donc je suppose qu'il comprends également l'Assemblée nationale. https://twitter.com/FN_officiel/status/594919228391694336

Merci !
jean24
 
Messages: 692
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 12:05

Re: La proportionnelle aux législatives

Messagede cevenol30 » Jeu 21 Mai 2015 00:49

Une prime majoritaire nationale peut effectivement avoir l'inconvénient (on peut le penser) de donner "d'un coup" la majorité en sièges sans majorité en voix.
Le cas peut-être le plus flagrant fut celui de la loi passée par les fascistes italiens et leurs alliés permettant de gagner 2/3 des sièges avec un peu plus de 25% des voix...
Dans un contexte multipartite comme en France (et c'est encore plus flagrant en Italie ou en Grèce), il y a de toute façon un moment où se dégage une majorité sans vraie unité de vue et majorité populaire derrière, ça peut aller jusqu'à des majorités à géométrie variable selon le sujet sur le vote de telle ou telle loi.
L'idée de ne pas faire d'alliances avant le premier tour est à relativiser (Die Linke comme son nom l'indique est une coalition). En France, en cas de scrutin de liste les petits partis comme le PRG peuvent rejoindre la liste du grand parti le plus proche; même pour le financement public -l'autre enjeu des législatives en France, à moitié à la proportionnelle pour le coup :-) - il est permis de monter une structure associant plusieurs partis et leur répartissant ensuite la subvention. Un scrutin proportionnel national limiterait vraisemblablement les variantes de configurations locales (candidats "divers", dissidents, circonscriptions où un petit parti "se compte" à côté du grand alors qu'ailleurs il s'allie avec dès le premier tour,...).

L'idée de former la coalition gouvernementale uniquement après les élections voire d'avoir des alliances à géométrie variable (Verts/CDU ici, Verts/SPD là - dans des Länder autonomes/fédérés et n'élisant pas leur assemblée locale tous en même temps) ne correspond pas à la vision française actuelle (Ve République pour le dire vite). Ainsi, les élections de présidents de région de droite avec les voix du FN en 98 voire avant (avec proportionnelle intégrale) ou encore les alliances variables du Modem aux municipales 2008 (à Lille avec Aubry, à Bordeaux avec Juppé,...) ont plutôt laissé une impression de manque de clarté et d'incompréhension. Encore les secondes étaient-elles assumées devant les électeurs, souvent dès le premier tour. Le "nouveau" mode de scrutin des régionales (appliqué depuis 2004) vise au contraire à constituer des alliances devant les électeurs, entre les deux tours au plus tard.
cevenol30
 
Messages: 2780
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: La proportionnelle aux législatives

Messagede Eco92 » Sam 6 Juin 2015 23:33

Pour ceux qui en doutaient encore, Le Foll a affirmé sur France 2 ce soir que le gouvernement renonçait à toute introduction de proportionnelle.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 7820
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La proportionnelle aux législatives

Messagede Azertyuiop » Dim 7 Juin 2015 12:01

Pas étonnant. Soit il n'y avait qu'une dose et il aurait encore fallu redécouper les circonscriptions. Ou alors faire une proportionnelle intégrale et avoir la certitude absolue qu'il n'y ait pas de majorité en 2017.
Azertyuiop
 
Messages: 2130
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: La proportionnelle aux législatives

Messagede cevenol30 » Lun 8 Juin 2015 15:25

Une dose ne nécessitait pas nécessairement de redécoupage des circonscriptions, en ayant un système où on renverse quelques résultats "purement locaux" pour respecter les proportions. Pas forcément le plus simple mais comme ça évite les redécoupages et corrige les inconvénients du découpage actuel (tout découpage, même "honnête", en a), ça n'a pas que des inconvénients.
Il ne restera au PS qu'à laisser à ses alliés plus ou moins proches assez de circonscriptions...

Une proportionnelle intégrale aurait en effet laissé une absence de majorité, vu où en sont les rapports de force (3 gros blocs + 3 petits) et avec la faiblesse du "vote utile" qu'implique la proportionnelle.
cevenol30
 
Messages: 2780
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: La proportionnelle aux législatives

Messagede ploumploum » Lun 8 Juin 2015 15:38

cevenol30 a écrit:Une dose ne nécessitait pas nécessairement de redécoupage des circonscriptions, en ayant un système où on renverse quelques résultats "purement locaux" pour respecter les proportions. Pas forcément le plus simple mais comme ça évite les redécoupages et corrige les inconvénients du découpage actuel (tout découpage, même "honnête", en a), ça n'a pas que des inconvénients.
.


??? Désolé je n'ai pas compris votre système.
La dose(tte) de proportionnelle évoquée par Hollande impliquait forcément un redécoupage, le nombre de députés étant plafonné. (Constitution)

L'abandon de cette promesse est la moins mauvaise des solutions.
Dernière édition par ploumploum le Lun 8 Juin 2015 15:47, édité 1 fois.
ploumploum
 
Messages: 15668
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La proportionnelle aux législatives

Messagede Azertyuiop » Lun 8 Juin 2015 15:42

Sauf que le système allemand dont vous semblez vous inspirez est extrêmement compliqué, ce qui pourrait détourner encore plus d'électeurs des urnes. Sans compter que ce système ne plafonne pas le nombre de députés alors que la Constitution limite ce nombre à 577. On devrait alors réviser la Constitution et je ne pense pas que beaucoup de gens apprécieraient de voir le nombre d'élus encore augmenter alors que la plupart souhaite voir leur nombre diminuer.
Azertyuiop
 
Messages: 2130
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: La proportionnelle aux législatives

Messagede Eco92 » Lun 8 Juin 2015 16:22

cevenol30 a écrit:Une proportionnelle intégrale aurait en effet laissé une absence de majorité, vu où en sont les rapports de force (3 gros blocs + 3 petits) et avec la faiblesse du "vote utile" qu'implique la proportionnelle.


Vu les dégâts que fait la gouvernance majoritaire c'est en effet tout le malheur qu'on pourrait souhaiter à la France, de découvrir le compromis et les coalitions de projets.

Mais évidemment jamais le gouvernement n'a eu l'intention d'aller de ce coté.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 7820
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La proportionnelle aux législatives

Messagede cevenol30 » Mer 10 Juin 2015 16:29

Le compromis passe vite pour de la compromission et les "coalitions de projets" pour l'application d'un projet pour lequel personne n'a voté... Bon, dans une certaine mesure, on a connu ça de 88 à 93: un coup le projet PS est voté avec l'appoint PCF, un coup avec celui des centristes. Et c'est sûr que voir EELV lâcher le gouvernement sans pour autant qu'il tombe, il y a un truc qui ne va pas: la majorité actuelle ne correspond pas exactement à celle qui est sortie des urnes.

Pour revenir à ma proposition vu que je sens qu'il faut détailler:
a) on garde le même nombre de circonscriptions
b) on fait des groupes de circonscriptions sur lesquels on appliquera la proportionnelle (typiquement 20 circonscriptions soit de 2 à 6 départements)
c) les candidatures indiquent à quels autres candidats (dans les autres circonscriptions du groupe) le candidat local est apparenté. On vote pour des personnes et non des formations politiques, les noms de tous ceux qu'on est susceptible d'élire doivent être sur le bulletin (perso ça m'irait mieux qu'on puisse mettre juste Untel- Parti Trucmuchiste et que ça compte nationalement pour la dose proportionnelle dudit parti mais bon...). A ce stade, on peut placer une obligation de parité. Le plus simple est d'avoir des groupes de candidats se soutenant mutuellement (une liste sans ordre en quelque sorte) mais ce n'est peut-être pas obligé. Pour laisser de la place aux particularités locales, les quasi-listes peuvent être incomplètes, ça ferait juste qu'elles auraient zéro voix sur les circonscriptions où elles ne sont pas, ça pénalise déjà assez. Pour tenir compte des alliances à géométrie variable, on pourrait admettre pour les candidatures d'union un choix d'apparentement (le candidat des partis A et B laissant le choix de l'apparentement aux A ou aux B sachant que pour certaines autres circonscriptions où a lieu la même alliance, ça revient au même)
d) 1er tour: côté majoritaire, se joue classiquement la qualification pour le second tour. Côté proportionnel, on note pour chaque candidat son nombre de voix + le total des voix des candidats d'autres circonscriptions qui se sont déclarés apparentés à lui. En cas de quasi-liste tous les membres sont avec le même total. Si on veut, c'est là qu'on peut éliminer ceux qui font moins de 5% du total des exprimés.
e) 2e tour: côté majoritaire, on a des candidats localement en tête (pas encore des vainqueurs) avec un score (% des exprimés ou exprimés+blancs). Ce qui donne un ordre des circonscriptions de celle qui donne la majorité de second tour la plus étroite (et ne tient donc pas tant que ça à son "mis en tête") à celle qui donne la plus large.
côté proportionnel, on a des ratios (nombre de voix agrégées du premier tour)/(nombre de candidats en tête du second tour qu'on compte parmi le candidat et ses apparentés + 1).
Le plus mal "mis en tête au second tour" cède sa place à celui des candidats de sa circonscription ayant le meilleur ratio proportionnel. Quand le remplacement laisse le même en place, ce qui devrait arriver souvent en cas de situation serrée, on passe aux circonscriptions suivantes. Et ainsi de suite en repartant de la première non remplacée sur un nombre de sièges correspondant à la "dose" prévue.
Ex. 1) avec 2 partis, 20 circos à 36.000 exprimés, score parti A allant de 19.990 voix à 20.010 et parti B allant inversement de 16.010 à 15.990. Au scrutin majoritaire, grand chelem des A avec 55,6% des voix. Mais sur leur plus mauvaise, on applique: A dispose d'un ratio de (20.000*20)/(20+1)=19048 pour A et (16.000*20)/1=320.000 pour B => on renverse, B est élu. Suivante: (20.000*20)/(19+1)=20.000 pour A et (16.000*20)/(1+1)=160.000 pour B => là aussi on renverse, B élu. Si la "dose de proportionnelle" est de 10% soit 2 circonscriptions sur 20 on arrête là: 18 élus A et 2 B. Sans limite de "dose", on renverse (réellement) 8 résultats et c'est une proportionnelle intégrale ou quasiment.
Ex. 2) 20 circos à 100.000 voix, les partis A et B font 47.000 chacun au premier tour et un petit parti C fait 6.000. Au second tour, A dépasse B en ayant plus d'élus et là où B passe c'est serré (i.e. les circonscriptions où B est en tête sont les premières basculables). Si B a 9, 8 ou 7 "en tête", C (ratio à 120.000) lui en prend un à la première bascule, B en récupère un autre sur A à la seconde bascule et si on n'arrête pas, on arrive à 9 sièges pour A, 10 pour B et un pour C (les électeurs de C qui se sont plutôt reportés sur A sont représentés directement, si on veut le tourner positivement). Si B n'en a que 6 ou moins, c'est la plus faible de A qui passe à B et si on poursuit on retombe finalement sur le cas précédent.
Dernière édition par cevenol30 le Jeu 11 Juin 2015 00:00, édité 1 fois.
cevenol30
 
Messages: 2780
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats politiques du moment

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué aux affaires scolaires et à l'action éducative

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques éducatives locales et de leurs champs d'intervention (construction, entretien et fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité