Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives en Haute-Marne

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives en Haute-Marne

Messagede Jean-Philippe » Dim 18 Déc 2011 23:29

Dans ce département rural qui connaît l'un des reculs démographiques les plus inquiétants de France (passant de 210 000 habitants en 1982 à 186500 en 2006), la droite est largement dominante depuis toujours au conseil général et a la totalité des parlementaires depuis 2002. On ne peut qu'être impressionné par l'évolution politique d'un département qui votait Mitterrand en 1981 et 1988, mais accorde 59,14% des suffrages à Sarkozy (après un 1e tour où le Pen a atteint 17%).

La gauche a depuis 1958 eu deux députés : Guy Chanfrault (PS) de 1981 à 1993 dans la circonscription de Saint-Dizier puis le maire DVG de Chaumont Jean-Claude Daniel qui a battu Chatel, dauphin du sortant, en 1997 avant de se retirer en 2002.
La gauche n'a désormais aucun point d'appui important, ayant perdu les mairies de Chaumont et Langres en 2008, à rebours de la tendance nationale. Elle n'a plus que les mairies de Wassy (PS, 3300 habitants) et Bettancourt-la-Ferrée (PC, 1900 habitants) parmi les 10 principales villes, même si le maire de Chalindrey a soutenu le PS aux dernières cantonales. Au conseil général, elle dispose de 9 cantons sur 32, auxquels on peut rajouter celui du Modem qui siège dans l'opposition à Val-de-Meuse, un record historique.

Le redécoupage ne concerne pas le département.

La 1e circonscription est composée des cantons d'Arc-en-Barrois, Auberive (UMP depuis 2011 avec 29 voix d'avance sur le Modem), Bourbonne-les-Bains, Bourmont (PS), Châteauvillain, Chaumont Nord et Sud, Clefmont, Fayl-la-Forêt, Laferté-sur-Amance (DVG depuis 2008, élu de 12 voix), Langres (PS/PRG depuis 2011), Longeau-Percey (PS, élu grâce au soutien d'élus de droite), Neuilly-l'Evêque, Nogent, Prauthoy, Terre-Natale et Val-de-Meuse (Modem d'opposition).

Luc Chatel s'est imposé au 1e tour de 2007 avec 53,88% face à l'adjointe PS de Chaumont Sylvie Cotillot, 2e avec 20,17% (déjà battue en 2002). Comme beaucoup d'autres, il devra passer par un second tour en 2012, mais sans triangulaire je pense, le FN tournant davantage autour de 14% au 1e tour des régionales.

La 2e circonscription est composée des cantons d'Andelot-Blancheville, Blaiserives, Chevillon, Doulaincourt-Saucourt, Joinville, Juzennecourt, Montier-en-Der (DVG SE depuis 2011), Poissons, Saint-Blin-Semilly, Saint-Dizier Centre, Nord-Est (PC), Ouest et Sud-Est (PC), Vignory (PS) et Wassy (DVG SE).
François Cornut-Gentille (54 ans en 2012), maire de Saint-Dizier depuis 1995 et député depuis 1993, a été réélu en triangulaire avec le FN en 1997, en duel face au FN en 2002 (le PS ayant été devancé de 88 voix au 1e tour) et au 1e tour en 2007, avec 56,30% avec un FN arrivé 2e à cause de la division de la gauche en 3 candidats principaux.
En 2012, son opposant principal de gauche n'a pas encore été investi par le PS, mais il sera facilement réélu, même si la remontée du FN (9,23% en 2007) devrait le priver d'un succès au 1e tour. Une triangulaire est envisageable, le FN dépassant les 17% au 1e tour des régionales dans la majorité des cantons (26,3 à Chevillon).

Conclusion : je ne vois pas de députés de gauche (au 2e tour des régionales, la gauche ne dépassait en triangulaire les 50% que dans le canton de Longeau-Percey et à Chaumont), mais la réélection des sortants se fera au 2e tour, contrairement à 2007, avec un FN qui pourrait devancer (au 1e tour) le candidat principal de la gauche dans la 2e circonscription, voire l'éliminer en cas de division.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives en Haute-Marne

Messagede vudeloin » Lun 19 Déc 2011 00:31

Dire de la Haute Marne qu'elle est un département rural est à la fois vrai et faux, Jean Philippe.

Vrai, si tu envisages le maillage administratif de cette partie de la France, entre Bourgogne, Lorraine et Champagne, avec 433 communes ( sans compter la centaine de communes disparues par regroupement sauce Marcellin, point sur lequel j'étais déjà revenu tant pour les élections cantonales 2011 que pour les sénatoriales de septembre), et moins de 190 000 habitants.
En plus, avec ses communes forestières, sa spécialité d'élevage du cheval de trait Auxois (dans le haras national de Montier en Der, entre autres), quelques produits ruraux comme l'osier dans le canton de Fayl Billot ou le Langres, ce délicat fromage produit sur le plateau château d'eau de la France du Nord Est et du Bassin Parisien, tu as toutes les apparences de la ruralité.

Faux, si tu appréhendes quelques réalités sociologiques, notamment.
Bon, soyons clairs, la droite qui gère le département depuis un bail et notamment sous toute la CInquième République ( ce doit être l'un des seuls qui n'a jamais eu de Président de gauche de Conseil général) présente un bilan calamiteux, du point de vue du déclin économique, démographique, social.
Le département cumule retard sur retard et on peut d'ailleurs se demander pourquoi l'opinion publique locale ne le fait pas plus savoir à ses édiles actuels.
En 2008, la Haute Marne compte 24 126 ouvriers en activité sur 73 693 actifs occupés, soit environ un tiers de la population active.

En clair, c'est l'un des départements les plus ouvriers, de par les activités de la métallurgie, de la fonderie, des constructions mécaniques ou encore de l'agro alimentaire présentes sur place.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Haute-Marne

Messagede vudeloin » Lun 19 Déc 2011 00:40

On peut aussi observer, entre autres données sociologiques, que les salaires y sont plus faibles que dans l'ensemble de la région avec une moyenne 2009 autour de dix euros de l'heure pour les femmes et de douze pour les hommes.
Mais que le manque de structures d'enseignement se fait sentir puisque, dans la tranche 18/24 ans, on ne compte que 35 % de scolarisés, ce qui témoigne d'une sortie précoce, avant l'âge de vingt ans en moyenne, du système scolaire.
Ou encore que moins de 30 % de la population adulte est titulaire soit du bac, soit d'un diplôme de l'enseignement supérieur.

Question : comment un département aussi "populaire" dans les caractères de sa population peut être en situation de voter à droite ?

Certes, son vieillissement est avéré (le département compte près de 50 000 résidents de plus de 60 ans contre moins de 45 000 moins de vingt ans), mais tout de même...

Alors, on va regarder la question d'un peu plus près...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Haute-Marne

Messagede Jean-Philippe » Lun 19 Déc 2011 10:59

Quand les communes de plus de 2000 habitants ne regroupent que la moitié de la population départementale, on ne peut pas dire que le département n'est pas rural.
Le fait que le taux de travailleurs dans l'industrie soit supérieur à la moyenne nationale n'empêche pas un département d'être rural : ce sont deux choses différentes, même si dans l'esprit de beaucoup, on associe urbanité et industrie.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives en Haute-Marne

Messagede vudeloin » Lun 19 Déc 2011 11:21

Oui, une sorte de néo ruralité, Jean Philippe, quand on y regarde d'assez près...
Encore que les fonderies et les forges, pas plus que les fromageries ou les laiteries ne sont forcément implantées dans de grandes cités du département.
Pour ne donner qu'un exemple, la petite commune d'Illoud, dans le canton de Bourmont, compte environ 320 habitants mais demeure le lieu de fabrication d'un célèbre fromage industriel pasteurisé dans une unité qui compte plus de 360 employés et dépend du groupe Bongrain.
Mais nous reste posée la question des liens entre la sociologie et les comportements politiques, de manière assez intéressante dans ce département peut être encore marqué par l'ombre portée du Grand Charles... ;)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Haute-Marne

Messagede Zimmer » Dim 22 Jan 2012 16:19

Jean-Philippe a écrit:La 2e circonscription est composée des cantons d'Andelot-Blancheville, Blaiserives, Chevillon, Doulaincourt-Saucourt, Joinville, Juzennecourt, Montier-en-Der (DVG SE depuis 2011), Poissons, Saint-Blin-Semilly, Saint-Dizier Centre, Nord-Est (PC), Ouest et Sud-Est (PC), Vignory (PS) et Wassy (DVG SE).
François Cornut-Gentille (54 ans en 2012), maire de Saint-Dizier depuis 1995 et député depuis 1993, a été réélu en triangulaire avec le FN en 1997, en duel face au FN en 2002 (le PS ayant été devancé de 88 voix au 1e tour) et au 1e tour en 2007, avec 56,30% avec un FN arrivé 2e à cause de la division de la gauche en 3 candidats principaux.
En 2012, son opposant principal de gauche n'a pas encore été investi par le PS, mais il sera facilement réélu, même si la remontée du FN (9,23% en 2007) devrait le priver d'un succès au 1e tour. Une triangulaire est envisageable, le FN dépassant les 17% au 1e tour des régionales dans la majorité des cantons (26,3 à Chevillon).


D'après un article mis en ligne aujourd'hui sur Le JDD.fr et alors que la candidature de celui-ci avait également été évoquée dans la 4ème circonscription de la Vienne, le FN devrait soutenir le souverainiste Paul-Marie Coûteaux, ancien député européen, dans cette 2ème circonscription assez symbolique puisqu'elle comprend la commune de Colombey-les-Deux-Églises. Paul-Marie Coûteaux va par ailleurs fonder, la semaine prochaine, son propre parti qui se nommera "Souveraineté, Indépendance et Liberté" (SIEL).
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les législatives en Haute-Marne

Messagede Nico78 » Lun 23 Jan 2012 22:29

Zimmer a écrit:
Jean-Philippe a écrit:La 2e circonscription est composée des cantons d'Andelot-Blancheville, Blaiserives, Chevillon, Doulaincourt-Saucourt, Joinville, Juzennecourt, Montier-en-Der (DVG SE depuis 2011), Poissons, Saint-Blin-Semilly, Saint-Dizier Centre, Nord-Est (PC), Ouest et Sud-Est (PC), Vignory (PS) et Wassy (DVG SE).
François Cornut-Gentille (54 ans en 2012), maire de Saint-Dizier depuis 1995 et député depuis 1993, a été réélu en triangulaire avec le FN en 1997, en duel face au FN en 2002 (le PS ayant été devancé de 88 voix au 1e tour) et au 1e tour en 2007, avec 56,30% avec un FN arrivé 2e à cause de la division de la gauche en 3 candidats principaux.
En 2012, son opposant principal de gauche n'a pas encore été investi par le PS, mais il sera facilement réélu, même si la remontée du FN (9,23% en 2007) devrait le priver d'un succès au 1e tour. Une triangulaire est envisageable, le FN dépassant les 17% au 1e tour des régionales dans la majorité des cantons (26,3 à Chevillon).


D'après un article mis en ligne aujourd'hui sur Le JDD.fr et alors que la candidature de celui-ci avait également été évoquée dans la 4ème circonscription de la Vienne, le FN devrait soutenir le souverainiste Paul-Marie Coûteaux, ancien député européen, dans cette 2ème circonscription assez symbolique puisqu'elle comprend la commune de Colombey-les-Deux-Églises. Paul-Marie Coûteaux va par ailleurs fonder, la semaine prochaine, son propre parti qui se nommera "Souveraineté, Indépendance et Liberté" (SIEL).


C'est désormais officiel :
Législatives : Paul-Marie Coûteaux candidat pour le FN en Haute-Marne

http://lci.tf1.fr/filnews/politique/legislatives-pierre-marie-couteaux-candidat-pour-le-fn-en-haute-6946524.html
Nico78
 
Messages: 1297
Inscription: Sam 6 Nov 2010 21:31

Re: Les législatives en Haute-Marne

Messagede vudeloin » Mar 24 Jan 2012 01:48

Détail : François Cornut Gentille, maire de Saint Dizier, est évidemment le fils de Bernard Cornut Gentille, ancien député maire de Cannes (dans les années 70 notamment) qui fut aussi Ministre de Mongénéral et dont le nom, à ce titre, figure en toutes lettres parmi les signataires du texte constitutionnel d'octobre 1958.
Bernard Cornut Gentille, non inscrit, se rapprocha de la gauche à la fin de sa carrière politique, avant que le siège de député de Cannes ne soit occupé par Louise Moreau, maire de Mandelieu la Napoule...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Haute-Marne

Messagede Zimmer » Mar 24 Jan 2012 11:39

vudeloin a écrit:Détail : François Cornut Gentille, maire de Saint Dizier, est évidemment le fils de Bernard Cornut Gentille, ancien député maire de Cannes


Il me semble que c'est plutôt son neveu.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les législatives en Haute-Marne

Messagede vudeloin » Mar 24 Jan 2012 15:14

Tout juste, Zimmer...
Au temps pour moi même si les éléments ajoutés sont évidemment valables, par ailleurs...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques sociales locales : les acteurs et contextes d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention (l'enfance et la famille, les personnes âgées, les handicapés, la lutte contre l'exclusion, la santé...)...

Découvrir l'ouvrage

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités