Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives dans la Marne

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives dans la Marne

Messagede October Ends » Ven 25 Nov 2011 00:57

Le redécoupage fait perdre un siège dans la Marne, qui passe de six à cinq sièges.

La première circonscription comprend les cantons de Bourgogne (DVD), Reims II (DVD), Reims IV (PS), Reims VI (UMP) et Reims X (PS). Cette circonscription risque d'être fort disputée à droite où plusieurs personnalité pourraient être candidates :
*Arnaud Robinet, député sortant élu en 2008, a fait basculé à droite le canton de Reims VI en 2011 avec 56 % ;
*Jean-Claude Thomas, député sortant également, élu depuis 1988. Il a perdu Reims X face à Stéphane Rummel (PS) en 2008 avec moins de 42 % des voix. Il est par ailleurs considéré comme l'un des députés les moins actifs à l'Assemblée nationale et a été élu avec moins de 54 % des voix dans une circonscription qui votait fortement à droite ;
* Francis Falala, fils de l'ancien maire de Reims Jean Falala et député de 2002 à 2007. L'UMP lui a préféré Renaud Dutreil en 2007 puis A. Robinet en 2008 mais il s'est présenté en dissident et a réuni à chaque fois environ 20 % des voix. Il est conseiller général du canton de Reims II ;
* Éric Kariger, conseiller général de Bourgogne, qui s'est présenté comme DVD en 2007 et a obtenu 15 % des voix au premier tour.
A. Robinet et Jean-Claude Thomas semblent tous deux vouloir repartir, se chamaillant d'ailleurs pour savoir la circonscription duquel avait été supprimée. Robinet, plus jeune et plus près de Copé il me semble, devrait à mon avis être préféré par l'UMP. Au PS, la circonscription doit être représentée par un candidat de la diversité d'après l'Union (http://www.lunion.presse.fr/actu/les-le ... -le-viseur). Ce sera probablement la jeune Sabrina Ghallal élue du canton de Reims IV en 2008 avec 58 % des voix. La droite devrait conserver ce siège de quelques points, sauf si elle arrive trop divisée à l'élection.

La deuxième circonscription comprend les cantons de Châtillon-sur-Marne (AC - moins les communes de Courtagnon, Nanteuil-la-Forêt et Pourcy), Fismes (PS), Reims I (UMP), Reims III (PS), Reims V (PS), Reims VIII (DVG), Ville-en-Tardenois (UMP). La députée sortante Catherine Vautrin, ancienne ministre, a été réélue en 2007 avec 59 % des voix face à Adeline Hazan, puis a perdu aux municipales face à cette dernière avec 44 %. Le candidat du PS sera Éric Quénard, premier adjoint d'Hazan (qui a préfère conserver la mairie de Reims), conseiller de Reims V (réélu avec 72 % en 2008) et déjà candidat aux législatives en 2007 et 2008 obtenant environ 46-47 %.
La circonscription est divisée entre trois cantons très à droite (Reims I, Châtillon et Ville-en-Tardenois), deux cantons fortement ancrés à gauche (Reims V, Reims VIII) et deux cantons tendant plutôt à gauche (Reims III, aux élections locales pour Fismes). Le duel devrait être plutôt serré mais en faveur de la sortante. Néanmoins, une victoire de la gauche à la présidentielle pourrait être de bonne augure pour le candidat PS.

La troisième circonscription regroupe Ay (PS), Dormans (DVD), Epernay I (UMP), Epernay II (DVG), Esternay (UMP), Montmirail (UMP), Montmort-Lucy (UMP), Reims IX (PS), Verzy (UMP) et les communes de Courtagnon, Nanteuil-la-Forêt et Pourcy. Le canton regroupe le quartier populaire Croix-Rouge de Reims très à gauche, le bassin d’Épernay-Ay plutôt partagé entre gauche et droite aux élections nationales et des campagnes très favorables à la droite.
Le député sortant Philippe Martin, qui avait battu Stasi en 1993 toujours réélu depuis et notamment dès le premier tour en 2007, semble vouloir repartir même s'il a abandonné sa mairie de Cumières en 2008. Le maire (DVD) d’Épernay pourrait vouloir se lancer dans la course, je ne pense pas qu'il s'y risquerait. A gauche, le PS soutiendra un candidat d'EE-LV comme en 1997 et 2002 dans cette circonscription. Il semble difficile qui pourrait être leur candidat, peut-être Véronique Vieillot (candidate à Reims IX) ou Marie-Angèle Klaine (candidate en 1997 et 2002) mais il me semble que cette dernière ce soir un peu retiré depuis (cf. 20eme position sur la liste EELV aux régionales). Le PS a pu donner cette circonscription sans problème aux Verts sachant qu'il n'avait aucune chance de battre la droite, surtout avec un chef de section (Marc Lefevre qui aurait probablement été désigné candidat) battu avec moins de 10 % aux cantonales.

La quatrième circonscription comprend Beine-Nauroy (UMP), Châlons-en-Champagne I (UMP), Châlons-en-Champagne II (PS), Châlons-en-Champagne III (EELV), Châlons-en-Champagne IV (PCD), Givry-en-Argonne (DVD), Reims VII (PS), Sainte-Menehould (SE), Suippes (UMP), Ville-sur-Tourbe (UMP). Ici encore, on a noyé un quartier très à gauche de Reims avec Châlons et surtout avec les campagnes des camps militaires (Suippes-Beine) et de l'Argonne, fortement ancrées à droite.
Benoist Apparu, actuel ministre du logement et élu en 2007 avec près de 59 % des voix devrait se représenter, avec une nouvelle fois Bruno Bourg-Broc comme suppléant, maire de Châlons. Alain Biaux (maire de Fagnières et conseiller général) pourrait se présenter pour EELV. Le PS pourrait présenter encore une fois Gérard Berthiot (candidat à de nombreux reprises dans cette circonscription et à la mairie de Châlons, et conseiller régional) ou jouer la carte du renouvellement avec Rudy Namur, qui a fait tombé à gauche le canton de Châlons II avec 53 % alors qu'il était à droite depuis sa création. Ici, Apparu devrait être assez facilement élu, notamment grâce à un « effet gouvernement », aussi peu populaire celui-ci soit il actuellement.

La cinquième circonscription comprend Anglure (PS), Avize (DVD), Ecury-sur-Coole (DVD), Fère-Champenoise (DVD), Heiltz-le-Maurupt (NC), Marson (AC), Sézanne (DVD), St-Rémy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson (PS), Sompuis (UMP),
Thiéblemont-Farémont (DVG), Vertus (UMP), Vitry-le-François Est (PS) et Vitry-le-François Ouest (PS). Cette circonscription couvre presque la moitié du département ; elle est rurale et penche fortement à droite. Elle a réélu Charles de Courson (Nouveau centre), maire de Vanault les Dames et conseiller général de Heiltz, avec plus de 60 % des voix au premier tour en 2007. La question est de savoir si l'UMP opposera un candidat (Romain Desanlis ?) au député centriste. Je pense que De Courson, étant l'un des députés les plus travailleurs à l'Assemblée nationale et assez populaire (il est arrivé en tête presque partout dans sa circonscription lorsqu'il s'est présenté aux régionales de 2004), devrait remporter une « primaire » à droite. Jean-Pierre Bouquet, qui a repris Vitry au premier tour en 2008 et a conservé son canton (St Remy) également au premier tour en 2011, pourrait être le candidat du PS. Cependant, il n'est pas sur que chef du PS au conseil général veuille quitter sa mairie. De Courson sera probablement largement réélu. Il pourrait néanmoins y avoir une triangulaire avec le FN, très puissant dans l'arrondissement de Vitry ainsi que dans la Côte des blancs.

En cas de victoire de Nicolas Sarkozy en 2012, la droite remportera tous les sièges, comme toujours depuis 1993. En cas de victoire de François Hollande, les deux premières circonscriptions pourraient sous l'impulsion de Reims basculer à gauche, mais il faudrait une assez large victoire du candidat socialiste à la présidentielle. Enfin, il faudra surveiller le score du Front national qui pourrait faire chuter la droite, en cas de triangulaire, ou la gauche dès le premier tour en cas d'abstention forte. Rappelons qu'en 2011, aux cantonales, il était présent au second tour dans 11 des 20 cantons en jeu.
October Ends
 
Messages: 24
Inscription: Jeu 24 Nov 2011 23:29

Re: Les législatives dans la Marne

Messagede Jean-Philippe » Ven 25 Nov 2011 01:07

Bienvenue et félicitations à October Ends pour cette entrée en matière complète et de très bonne qualité. En espérant le voir à l'oeuvre dans d'autres messages.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans la Marne

Messagede vudeloin » Ven 25 Nov 2011 01:11

Une bonne présentation des choses qui me fait penser que le département est un peu terre de mission pour la gauche, influente dans les agglomérations mais largement dominée par la droite dans les cantons ruraux de l'Argonne, de la Champagne pouilleuse ou encore du pays Vitryat.
Je mettrai mon grain de sel plus précisément mais le fait est qu'il en faudrait beaucoup pour que l'un ou l'autre des cinq députés marnais soit de gauche.
Prieur de la Marne ne semble pas avoir été remplacé :)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans la Marne

Messagede October Ends » Jeu 1 Déc 2011 22:11

Voici les candidats du Front de gauche (Législatives: EELV présentera cinq candidats, L'Union) :
1ère : Cédric Lattuada (conseiller municipal PCF de Reims, candidat sur Reims-10 en 2008)
2e : Françoise Georges (suppléante aux cantonales 2011 à Reims 9)
3e : Jean-Pierre Langlet (secrétaire départementale de la CGT)
4e : Dominique Vatel (conseiller municipal PCF de Châlons, candidat sur Châlons-4 en 2011)
5e : Nathalie Mayance (candidate en 2011 sur le canton de Sézanne)

Et les candidats à l'investiture PS :
1ère : Nathalie Avoundogba-Malmberg (conseillère municipale de Reims, candidate sur le canton de Suippes en 2008) contre Sabrina Ghallal (conseillère de Reims-10)
2e : Rachid Alaoui et Eric Quénard (premier adjoint de Reims, conseiller de Reims-5)
3e : réservée à EELV
4e : Gérard Berthiot (vice-président du conseil régional, conseiller municipal de Châlons) face à Rudy Namur (conseiller général de Châlons-2)
5e : Mariane Doremus (première adjointe à Vitry, conseillère générale de Vitry-Est) est seule candidate. Elle a été candidate en 2007 sur la même circonscription, elle avait fait 16,7 % contre 61,2 % face à De Courson, qui ne doit pas être très inquiet.
October Ends
 
Messages: 24
Inscription: Jeu 24 Nov 2011 23:29

Re: Les législatives dans la Marne

Messagede October Ends » Ven 2 Déc 2011 23:08

Investitures PS après vote :
1ère : Sabrina Ghallal (63 %)
2e : Eric Quénard (82 %)
3e : EELV
4e : Rudy Namur (56 %)
5e : Mariane Doremus (100 %)
Dernière édition par October Ends le Sam 3 Déc 2011 21:57, édité 1 fois.
October Ends
 
Messages: 24
Inscription: Jeu 24 Nov 2011 23:29

Re: Les législatives dans la Marne

Messagede vudeloin » Sam 3 Déc 2011 12:55

Je tiens à attirer l’attention sur l’intéressante deuxième circonscription qui regroupe une bonne partie des cantons de l’agglomération rémoise.

Le siège couvre, en gros, la moitié de la ville de Reims, six communes de son agglomération et les soixante dix huit communes des cantons de Ville en Tardenois, Fismes et d’une partie de celui de Châtillon sur Marne.

Trois des quatre cantons rémois sont à gauche.

Une gauche qui dispose aussi du canton de Fismes, par le maire PS de cette localité, Jean Pierre Pinon, tandis que la droite tient le canton de Ville en Tardenois, rural et quelque peu consacré à la culture de la vigne, tout en ayant été marqué par la guerre de 14 – 18.

Le Nouveau Centre, avec la Sénatrice Françoise Férat, dispose du canton de Châtillon sur Marne, dont trois communes, où la gauche dispose d’une influence proche du tiers des votes aux cantonales ont cependant été extraites.

Ce doit être l’un des rares cas, dans le découpage Marleix, où un canton peu peuplé (4 000 habitants environ dans le canton de Châtillon) est ainsi découpé.

La circonscription, détenue par Catherine Vautrin, ancienne Ministre et candidate battue lors des municipales de 2008 sur Reims après un duel fratricide avec Renaud Dutreil, mérite intérêt, de par la relative incertitude du résultat.

En 2008, la gauche a largement gagné les cantonales de Fismes (3 665 voix au premier tour contre 2 692 à droite et 570 au FN) et plus encor de Reims V (3 572 voix au premier tour contre 1 134 à droite et 460 au FN).

En 2011, dans un contexte de faible participation globale ( et plus élevée dans les cantons ruraux de Ville et Châtillon), la droite a emporté au premier tour le canton de Châtillon (895 voix contre 410 au FN et 238 à gauche), est arrivée en tête sur Reims I (3 183 voix, contre 2 246 à gauche et 902 au FN), Ville en Tardenois (2 319 voix, contre 1 155 à gauche et 954 au FN), Reims III (1 255 voix contre 1 245 à gauche, 484 au FN ; même si le canton est passé à gauche au second tour).

La gauche est par contre arrivée en tête dans le très populaire canton de Reims VIII, avec 1 914 voix, contre 832 à droite et 667 au FN.

Même s’il faut prendre avec quelques précautions le cumul de ces résultats ( la participation de 2011, bien plus faible que celle de 2008, ne jouant pas en faveur d’une quelconque prévision), on peut observer les tendances suivantes.

La gauche a cumulé 13 982 voix aux cantonales sur la circonscription, la droite parlementaire 12 263 et le FN 4 403.

C'est-à-dire que, sous certaines conditions, la gauche peut fort bien arriver en tête sur ce siège avec tout ce que cela peut impliquer, in fine, sur l’attribution du siège.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans la Marne

Messagede Zimmer » Mar 20 Déc 2011 23:35

October Ends a écrit:La quatrième circonscription comprend Beine-Nauroy (UMP), Châlons-en-Champagne I (UMP), Châlons-en-Champagne II (PS), Châlons-en-Champagne III (EELV), Châlons-en-Champagne IV (PCD), Givry-en-Argonne (DVD), Reims VII (PS), Sainte-Menehould (SE), Suippes (UMP), Ville-sur-Tourbe (UMP). Ici encore, on a noyé un quartier très à gauche de Reims avec Châlons et surtout avec les campagnes des camps militaires (Suippes-Beine) et de l'Argonne, fortement ancrées à droite.
Benoist Apparu, actuel ministre du logement et élu en 2007 avec près de 59 % des voix devrait se représenter, avec une nouvelle fois Bruno Bourg-Broc comme suppléant, maire de Châlons. Alain Biaux (maire de Fagnières et conseiller général) pourrait se présenter pour EELV. Le PS pourrait présenter encore une fois Gérard Berthiot (candidat à de nombreux reprises dans cette circonscription et à la mairie de Châlons, et conseiller régional) ou jouer la carte du renouvellement avec Rudy Namur, qui a fait tombé à gauche le canton de Châlons II avec 53 % alors qu'il était à droite depuis sa création. Ici, Apparu devrait être assez facilement élu, notamment grâce à un « effet gouvernement », aussi peu populaire celui-ci soit il actuellement.


Le maire de Châlons-en-Champagne, Bruno Bourg-Broc (UMP), ne se représentera pas comme suppléant de Benoist Apparu. Aujourd'hui âgé de 66 ans, il avait déjà été député "titulaire" de janvier 1982 à juin 2007. (source)

On peut rappeler que dans cette 4ème circonscription, le candidat du PS sera le conseiller général du canton de Châlons-en-Champagne-2 et conseiller municipal de Châlons-en-Champagne, Rudy Namur, tandis que le Front de Gauche sera représenté par Dominique Vatel (PCF), lui aussi conseiller municipal de Châlons-en-Champagne.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives dans la Marne

Messagede Jean-Philippe » Mer 21 Déc 2011 15:49

Dans la 3e, EELV a désigné Eric Loiselet, conseiller régional qui avait mené la liste écologiste aux dernières régionales après avoir quitté le PS en octobre 2009 (où il était premier secrétaire fédéral de Haute-Marne).
http://www.lunion.presse.fr/article/marne/legislatives-une-place-reservee-pour-eric-loiselet
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans la Marne

Messagede vudeloin » Mer 21 Déc 2011 16:31

Un Loiselet voyageur en quelque sorte mais qui n'est pas forcément le meilleur choix pour tenter quoique ce soit sur cette circonscription de la Marne, tournant autour du pays sparnacien.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans la Marne

Messagede October Ends » Ven 23 Déc 2011 20:26

L'arrivée d'Eric Loiselet peut paraître étrange, d'autant plus qu'il est (à mon humble avis) inconnu de la grande majorité des habitants de la circonscription.. Je ne serai même pas dire où il est actuellement implanté (peut être sur Reims ?).
Mais de toute façon, EELV est très mal implantée dans la circonscription ; elle ne doit avoir aucun maire, et il n'y a aucun conseiller municipal vert à Épernay (ville de tout de même 25 000 hab. environs). Il n'y a eu une candidate EELV qu'à Reims-9 aux élections cantonales de 2011 et uniquement sur le canton de Verzy en 2008 (elles avaient quand même toutes les deux fait 12 % ce qui me parait honorable dans le secteur pour EELV). Et puis, la circonscription ne tombera jamais à gauche, alors pourquoi essayé de prendre un candidat du cru ?

Enfin, ne tombera jamais à gauche, je tiens à nuancer. En 1997, la gauche (une verte !) avait réalisé 47,85 % des voix dans cette circonscription, qui gagne un canton très à gauche, mais aussi très abstentionniste. En cas de triangulaire avec le FN (qui ne me semble pas probable mais qui n'est pas pour autant impossible) et d'un tsunami (très important) de gauche, qui sait ?
October Ends
 
Messages: 24
Inscription: Jeu 24 Nov 2011 23:29

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité