Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales dans les Yvelines

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Les sénatoriales dans les Yvelines

Messagede maxxx » Ven 10 Sep 2010 15:14

Les sénatoriales dans ce département seront tout particulièrement scrutées, dans la mesure où il s'agit du département d'élection du président sortant du Sénat, Gérard Larcher (UMP), 61 ans, et de la 1ère vice-présidente du Senat, l'ancienne ministre PS Catherine Tasca, 69 ans, qui lorgnerait semble-t-il sur le plateau en cas de victoire de la gauche en septembre 2011.

En 2004, la liste conduite par l'UMP Alain Gournac avait remporté 51.9% des suffrages des grands sénateurs du département tandis que l'ancienne ministre de la culture devait se contenter d'un petit 24% et que l'UDF Nicolas About sauvait la mise avec 18.5%. Le reste des voix se partageait entre des écolos (2.6%) et l'extrême droite (2 listes ayant obtenu en tout 2.7%).

Sur les 6 sièges, la liste UMP avait récolté 4 postes, le PS et l'UDF se partageant les 2 derniers sièges. Gérard Larcher, à l'époque ministre du gouvernement Raffarin, figurait en 5ème place sur la liste UMP et n'avait pas été élu en 2004, du moins cela avait été présenté comme un échec par les journalistes à l'époque : or, il s'agissait plutôt d'une stratégie très bien conçue par Gérard Larcher à l'époque = figurer en tant que premier non élu, cela lui permettait de rester au gouvernement sans devoir démissionner de son poste de sénateur et, à son départ du gouvernement, il lui aurait simplement suffit de convaincre un des 4 sénateurs de démissionner - je pense que Larcher envisageait déjà à l'époque sa future conquête du Sénat et, en comparaison de Jean-Pierre Raffarin, n'étant pas élu au suffrage majoritaire, il n'aurait pas pu se faire élire lors d'une sénatoriale partielle en 2007 - le suivant de liste l'aurait automatiquement remplacé. C'est aussi pour cela qu'il a coopté une maire totalement inconnue d'un petit patelin des Yvelines, totalement fidèle et loyale, Adeline Gousseau (UMP), 67 ans, en 4ème place...Celle-ci lui devant tout et, de par son âge et son parcours, n'étant pas de nature à trahir son mentor, elle n'a pas du se faire prier en 2007 pour démissionner et permettre au ministre du Travail, qui a refusé un poste dans le gouvernement Fillon, de retourner au Palais Bourbon...Les plus critiques diront que c'est un joli moyen de détourner les obligations sur la composition paritaire des listes : on met des femmes de communes rurales, inexpérimentées en politique nationale, âgées et en fin de carrière politique, sur des listes sénatoriales, afin de conserver des marges de manœuvre...

Revenons à la répartition des postes : les 6 sièges sont actuellement détenus par :
- Alain Gournac (UMP), 67 ans, maire du Pecq, élu depuis 1995 au Palais Bourbon et tête de liste en 2004.
- Bernadette Dupont (UMP), 74 ans, ancienne 1ère adjointe à Versailles (2001-2008), à l'époque Pinte.
- Dominique Braye (UMP), 63 ans, président de la communauté d'agglo de Mantes, élu depuis 1995 au Sénat.
- Gérard Larcher (UMP), 61 ans, que l'on ne présente plus.
- Catherine Tasca (PS), 69 ans, qui ne possède aucun autre mandat.
- Nicolas About (centriste), 63 ans, président de l'UC au Senat, conseiller régional et ancien maire de Montigny-le-Bretonneux.

Hormis Bernadette Dupont qui ne devrait vraisemblablement pas se représenter, atteinte par l'âge et n'ayant plus de véritable faire-valoir et poids politiques (elle n'est plus adjointe à Versailles depuis 2008, et a soutenu Bertrand Devys (UMP) lors des dernières municipales à Versailles, challenger malheureux du nouveau maire DVD François de Maizières), tous les autres devraient logiquement vouloir rempiler, ce qui est indiscutable pour les 3 poids lourds du département (Larcher, Tasca et About).

Sur le plan des évolutions électorales, il faut noter une assez forte stabilité. Alors qu'elle s'attendait à des pertes plus conséquentes, eu égard à ses conquêtes ric-rac de municipalités de gauche en 2001, la droite n'a perdu que Poissy (et encore, la majorité PS-Modem-société civile ne cesse de se déchirer depuis, ce qui va être cocasse pour désigner les grands électeurs) et Carrières-sous-Poissy en 2008, ainsi que Gargenville mais elle a récupéré cette dernière au début de l'année 2010. La gauche a perdu en échange la mairie de Villepreux, seule commune de l'extrême Est du département qui échappait à la droite et qui donnait l'impression d'un village gaulois (entourée par les très chic Saint Nom la Bretèche, Le Chesnay...). Aux cantonales, la gauche n'a gagné au total qu'un seul siège (avec les gains de Maurepas et Meulan), car la droite a repris le canton de Triel-sur-Seine. Les régionales de 2010 ont en plus donné plus de sièges à la droite qu'en 2004, du fait de sa courte majorité départementale (seul département où la liste Pécresse a gagné le second tour) et de l'élimination du FN de l'hémicycle (les 2.7% de l'extrême droite de 2004 seront en bonne partie récupérés par la droite).

Globalement, les équilibres au niveau des grands électeurs ont donc été largement préservés, la droite restant ultramajoritaire dans le département et s'étant maintenu partout où elle était a priori menacée (Les Clayes-sous-Bois, Plaisir, Andrésy, Mantes-la-Jolie, Saint Arnoult, Montigny-le-Bretonneux). Si l'on prenait les mêmes listes qu'en 2004, on pourrait parier sur un équilibre en termes de mandats de sénateurs...

Pourtant, plusieurs incertitudes se posent :
- Il apparait certain que Gérard Larcher mènera la liste UMP en septembre prochain, voulant bien évidemment garder la présidence de l'hémicycle. Cependant, les deux sénateurs UMP sortants devront alors batailler entre eux : un des deux sera automatiquement évincé du Sénat, l'autre heureux gagnant atterrissant en 3ème position. Le retrait pur et simple de l'un des deux parait la solution la plus plausible : à moins de recommencer comme en 2004 : on fait figurer en 4ème place une femme qui démissionnerait à peine élue...Et vive la parité et le renouvellement!
- Il faudra que l'UMP "remplisse" les 2èmes et 4èmes places qui seront automatiquement attribuées à des femmes. Dans les Yvelines, il y a du monde au balcon sur ce plan : exit les hypothèses les plus improbables d'une Christine Boutin - élue de Rambouillet comme Larcher ce qui ferait mauvais genre et un peu désordre depuis l'épisode Poisson - ou d'une Monique Le Saint, vice-présidente du conseil général - trop vieille et en fin de course - encore moins d'une Valérie Pécresse (je ne vois pas ce qu'elle irait faire au Sénat...), plusieurs candidates pourraient avoir le profil :
*Catherine Péricard, conseillère générale de Saint-Germain-en-Laye, veuve de Michel, ancien député-maire de la ville et très proche de Chirac, qui tente désespérément de réimposer sa famille dans le département. Problème : elle reste détestée d'une partie des barons locaux, dont le maire UMP de la ville Emmanuel Lamy, qu'elle a voulu éjecter au profit de son fils, et sa candidature, additionnée à celle des maires de Rambouillet et du Pecq ferait un peu trop "liste de communes riches et bourgeoises".
*Véronique Côté-Millard, maire UMP des Clayes-sous-Bois, qui a réussi contre vents et marées à garder sa ville en 2008, apparait plus consensuelle, même si elle serait plutôt envisagée par l'UMP comme candidate intéressante sur le canton de Plaisir, détenu par la gauche.
*Une maire d'une petite commune, non encartée : Françoise Poussineau, maire DVD de Saint Arnoult-en-Yvelines depuis 2001, Aline Pascal, maire DVD de Bougival depuis 2008, proche de Gérard Larcher ou Marie-Laure Roquette, édile DVD de Jouars-Pontchartrain voire Manuelle Wajsblat, maire de Saint Nom la Bretèche...ou Nicole Delpeuch, qui vient de reprendre son siège de maire DVD de Gargenville.
Tout cela dépend aussi des négociations avec le nouveau maire DVD de Versailles, François de Maizières, qui pourrait faire monter les enchères avec une de ses adjointes.

- je vois mal comment l'UMP et Nicolas About pourraient faire liste commune : cela assurerait, c'est certain, les 5 sièges, mais c'est beaucoup trop compliqué : il faudrait être sûr qu'il n'y ait pas d'autre liste de droite, auquel cas la division plomberait le 5ème siège, que les UDF-Modem-SE pro-About se rabattent bien sur la liste d'union (ce qui est loin d'être gagné) et qu'en plus, que soit Dominique Braye ou Alain Gournay accepte une 5ème place sur la liste...Je les vois mal avaler autant de couleuvres...Nicolas About partira donc avec sa propre liste, celle de l'UC, et pourrait en plus augmenter le capital global des grands électeurs de la droite et du centre : des élus Modem de majorités de gauche (je pense à Pierre Le Guérinel par exemple sur Maurepas) pourraient le rallier. Il devrait être réélu sans problèmes.

- Catherine Tasca repartira au combat et sera réélue en tant que tête de liste. Si la droite UMP fait une seule liste derrière Larcher et le Centre la même chose derrière About, la gauche ne semble à mon avis pas en mesure d'obtenir un 2ème siège. D'autant qu'il faut pour l'ancienne ministre faire à tout prix une liste d'union de la gauche : le problème est qu'elle était partie en tandem, en 2004, avec le maire PC d'Achères, Alain Outremann. Je vois mal ce dernier renoncer à un renouvellement de l'expérience mais Europe écologie devrait venir taper du point sur la table, ragaillardi par la victoire d'Anny Poursinoff aux législatives de juillet dernier...Surtout, le PC n'a pas un grand poids politique à faire valoir dans les Yvelines, en dehors du fait qu'il détient 3 communes moyennes comme Limay, Achères et La Verrière - en dehors de celles-ci, c'est quand même le vide éclatant...Il suffirait que le maire chevènementiste de Trappes, Guy Malandain, 73 ans, ancien député, fasse des siennes et veuille finir sa carrière au Sénat, cela virerait au grand casse-tête.

La constitution des listes sera, je pense, dans chaque camp, assez tendue...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales dans les Yvelines

Messagede Jean-Philippe » Ven 10 Sep 2010 20:30

Quelques petites corrections à cet excellent état des lieux :
la maire de Bougival l'est depuis 2001, celle de Saint-Arnoult l'est depuis fin 2002 (après démission de son prédécesseur en octobre) et elle était 15e sur la liste UMP aux régionales 2010.

About, en tant que président du groupe centriste, ne peut que faire liste à part. On devrait en effet assister à un statu quo du scrutin de 2004.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8970
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les sénatoriales dans les Yvelines

Messagede Zimmer » Sam 11 Sep 2010 08:56

maxxx a écrit:Il suffirait que le maire chevènementiste de Trappes, Guy Malandain


Guy Malandain n'est plus chevènementiste depuis au moins 2002 et il est aujourd'hui (à nouveau) encarté au PS.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les sénatoriales dans les Yvelines

Messagede Sergent Bauchat » Lun 15 Nov 2010 17:12

Le Nouvel Obs évoque cette semaine la candidature de Roger-Gérard Schwartzenberg, ex-ministre, ex-député du Val-de-Marne, ex-maire de Villeneuve St Georges, sur la liste du PS... (Il est pour sa part au PRG)...

A suivre !
Sergent Bauchat
 
Messages: 316
Inscription: Ven 15 Oct 2010 21:44
Localisation: Paris

Re: Les sénatoriales dans les Yvelines

Messagede maxxx » Lun 15 Nov 2010 17:53

Sergent Bauchat a écrit:Le Nouvel Obs évoque cette semaine la candidature de Roger-Gérard Schwartzenberg, ex-ministre, ex-député du Val-de-Marne, ex-maire de Villeneuve St Georges, sur la liste du PS... (Il est pour sa part au PRG)...


Une telle info est assez surprenante et, je pense, difficilement envisageable. Il n'a aucune implantation dans les Yvelines, étant donné qu'il a fait toute sa carrière politique dans le Val de Marne, et beaucoup de gens sont sur le coup à gauche (le PC Alain Outreman voudra de nouveau sa deuxième place, Europe écologie menacera de faire liste à part s'ils n'ont pas gain de cause - surtout depuis la victoire d'Anny Poursinoff et le bon score de Lipietz sur la circonscription de Poissy), d'autant que c'est très loin d'être gagné pour le 2ème siège...la gauche a des chances de ne faire que se maintenir ici...

Si malgré tout ça se concrétisait, ce serait encore une fois déplorable : encore un ancien ministre, largement sexagénaire (67 ans), battu aux législatives, qui retournerait pourtant faire encore un bout de chemin : en gros, on nous refait le coup des Chevènement, Hue, Voynet, Bricq, Khiari...Et Tasca, car la sénatrice PS sortante a quand même, ne l'oublions pas, été battue aux législatives de 2002 ; il faudrait vraiment interdire ces possibilités, qui n'honorent pas notre démocratie et entretiennent l'image d'une caste politique...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales dans les Yvelines

Messagede Robespierre » Mer 17 Nov 2010 11:30

maxxx a écrit: il faudrait vraiment interdire ces possibilités, qui n'honorent pas notre démocratie et entretiennent l'image d'une caste politique...


Je suis en désaccord avec toi. Au nom de quoi empêcher la liberté de se porter candidat à tel ou tel mandat ? Les battus des législatives ne le sont pas sur leurs compétences, leurs expériences ou leurs bilans ... ils sont confrontés à des contextes politiques nationaux, cf. la défaite de Juppé à Bordeaux en 2007. C'est parfois justifié mais souvent injuste.

Et si on doit aller dans ta logique, dans ce cas là, interdisons tous candidats ayant été battus plusieurs fois successivement ... exit donc les Collomb à Lyon, les Hazan à Reims ... bref tout ceci n'est pas sérieux.

S'il faut en revanche se montrer intraitable, c'est sur la question du statut judiciaire des élus ... on se montre trop timoré à l'égard d'élus déjà condamnés (les cas Balkany, Dassault, Tibéri ...) ... ainsi que sur tous les contournements de la loi sur la parité (tu l'as trés bien démontré), l'orga des élections partielles (parlementaires en mission prolongée ...) et le financement flou des candidats (partis satellite pour cumuler les dons privés)...
Robespierre
 
Messages: 484
Inscription: Lun 25 Jan 2010 09:26
Localisation: Lille

Re: Les sénatoriales dans les Yvelines

Messagede stephed » Mer 17 Nov 2010 11:49

si la candidature des battus aux sénatoriales n'est pas illégitime à mes yeux, le "lot de consolation" que constitue le sénat dans ces cas là dévalorise leur image et leur role aux yeux des députés et de la population.

On peut aussi rajouter dans le meme cas de figure, les ministres n'ayant jamais été élus au suffrage universel ou ayant été battus à des élections locales, les décrédibilise au yeux de leurs interlocuteurs: combien de fois dominique de villepin, lorqu'il était ministre, s'est entendu dire dans les débats à l'assemblée nationale: "moi, au moins, j'ai été élu" ou "quand vous serez élu un jour, vous comprendrez le probléme de cette loi"
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2192
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: Les sénatoriales dans les Yvelines

Messagede maxxx » Mer 17 Nov 2010 11:54

Robespierre a écrit:
Et si on doit aller dans ta logique, dans ce cas là, interdisons tous candidats ayant été battus plusieurs fois successivement ... exit donc les Collomb à Lyon, les Hazan à Reims ... bref tout ceci n'est pas sérieux.


Ce que je trouve déplorable, c'est précisément que certains élus considèrent le Sénat ou le Parlement européen comme des chambres de secours : je trouve qu'il n'y a rien de scandaleux à ce qu'une même personne se présente plusieurs fois de suite à une même élection, en enchainant les défaites : après tout, c'est une cuisine interne au parti et si ce dernier, quel qu'il soit, choisit le mauvais cheval, c'est son problème...

Cependant, que des élus qui ont été députés pendant des années soient battus et atterrissent, parfois moins de 2 ans après leur défaite, dans une autre assemblée, c'est vraiment symptomatique : non seulement, cela ne favorise pas le renouvellement de la classe politique et renforce justement cette idée de "classe" à part entière (ce qui n'est pas la conception originelle de la démocratie), mais surtout, ça donne franchement l'image d'un détournement du sens du vote des électeurs : OK, ils sont élus peut être ailleurs dans une commune, un canton et les scrutins au Palais Bourbon et à celui du Luxembourg ne sont pas les mêmes, mais on ne va pas me dire qu'il n'y a pas d'autres élus disponibles, n'ayant pas été défaits par les électeurs. L'exemple de Jean-Pierre Chevènement (c'est juste pour prendre un exemple, peu importe l'étiquette politique), qui a été pendant de longues années député et ministre est très clair : battu en 2002 aux législatives puis plus nettement encore en 2007, il se retrouve, comme si de rien n'était, à 69 ans, sénateur pour 6 ans...Il y a quand même une anomalie : la question de la compétence est constamment mise en avant, mais dans ce cas, faut-il considérer que tous les autres élus de gauche du Territoire de Belfort sont des incompétents notoires ? Si la politique se résume à une sélection des meilleurs, remplaçons les élections par des concours dans ce cas...

Je ne suis pas partisan d'une interdiction totale de présentation à une élection sous prétexte de l'échec précédent à un autre type d'élection : seulement, au bout d'une ou deux candidatures malheureuses successives aux législatives, on devrait pouvoir instaurer un délai d'inéligibilité (de quelques années) à une autre élection (sénatoriale ou européenne)...Ca éviterait de voir des Jacques Toubon, Pierre Moscovici, Adeline Hazan et autres se précipiter en juin 2004 sur un mandat européen après une défaite aux législatives de 2002 (Mr Moscovici et Mme Marie-Line Reynaud ayant reçu la palme dans cette catégorie en se faisant de nouveau élire à l'Assemblée nationale en 2007 : après, on peut faire des beaux discours sur le mandat de parlementaire européen...) ou des Gérard Longuet, François Rebsamen, Gérard Cornu, Catherine Tasca (la liste est trop longue malheureusement) se précipiter au Palais du Luxembourg...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales dans les Yvelines

Messagede Robespierre » Mer 17 Nov 2010 12:49

Je crois que le plus simple, et j'y reviendrai à l'aide d'une tribune, serait d'élire nos sénateurs par l'intermédiaire du suffrage universel direct ...

Ca obligerait déjà les éventuels opportunistes que tu pourfends ici - à tort ou à raison - d'éviter de rentrer par la discrète fenêtre sénatoriale après avoir été mis à la porte de l'Assemblée nationale.

On peut être en accord avec toi sur telle ou telle personnalité d'après le degré de sympathie qu'on aurait à leur égard (et celà est insincère). Donc, je persiste et signe en disant que certaines d'entres elles apportent une plue-value au débats parlementaires, en séance tout comme en commission.

Et si le reproche sous-entendu ("renouvellement générationnel") se porte alors d'avantage sur la question de l'âge - et on peut tous tomber dans cette faiblesse - je dis qu'il faut combattre cette approche. Un tel discours, à travers les commentaires portés sur tels ou tels candidats, alimente justement le rejet ou la vision "négative" des plus âgés que nous avons dans nos sociétés aujourd'hui.

Je ne pense pas que les citoyens voudraient se contenter de voir plus de jeunes élus en lieu et place des plus âgés, des "vieux sortants" en quelque sorte. Ils veulent plus de personnels politiques qui soient à l'image de la société (parité, origines sociales et culturelles différentes).
Et là dessus, seule la limitation du cumuls de mandats ET de fonctions Y compris dans le temps permettra se stimuler naturellement le renouvellement de la classe politique. Les élus devront aussi disposer d'un véritable statut et d'une rémunération incontestable de transparence eu égard à leurs engagements, leurs responsabilités et la précarité de leur mandat.
Robespierre
 
Messages: 484
Inscription: Lun 25 Jan 2010 09:26
Localisation: Lille

Re: Les sénatoriales dans les Yvelines

Messagede Nico78 » Ven 19 Nov 2010 18:47

Sergent Bauchat a écrit:Le Nouvel Obs évoque cette semaine la candidature de Roger-Gérard Schwartzenberg, ex-ministre, ex-député du Val-de-Marne, ex-maire de Villeneuve St Georges, sur la liste du PS... (Il est pour sa part au PRG)...

A suivre !


De source sûre, R.G. Schwatzenberg a indiqué qu'il ne se présenterait pas dans les Yvelines.
Nico78
 
Messages: 1301
Inscription: Sam 6 Nov 2010 21:31

Suivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité