Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Messagede Jean-Philippe » Jeu 28 Oct 2010 15:40

Le département est représenté par 7 sénateurs :
un communiste (ils étaient deux jusqu'en 1986), un socialiste et 5 élus de droite, ces derniers ayant été élus sur 4 listes différentes en 2004.

Le sortant communiste depuis 2007 (suite à la démission de Roland Muzeau, élu député) est Brigitte Gonthier-Maurin, 55 ans en 2011, n°1 départementale du PC depuis 2003. Si elle est représentée, elle devrait être réélue.

Le sortant socialiste est Robert Badinter, élu depuis 1995. A 83 ans en 2011, il se retire naturellement.

A droite, seuls deux élus sont issus de la liste officielle de l'UMP en 2004 : Isabelle Debré, 1e adjointe à Vanves et ancienne suppléante de Santini (1997-2007). Elle est évoquée pour entrer au gouvernement, histoire de laisser la place à Isabelle Balkany (voir plus bas).
Elle était en 2e position derrière Roger Karoutchi. Ce dernier, élu depuis 1999 (et le départ de Pasqua pour le parlement européen), est nommé au gouvernement en 2007, puis bénéficie d'une mission à sa sortie en juin 2009. Son remplaçant est Jacques Gautier, 64 ans, maire de Garches depuis 1989.

L'UDF Denis Badré, élu depuis 1995 et Ville-d'Avray, qui est resté au Modem, est réélu en 2004 comme dissident au détriment d'Hervé Marseille, leader de la liste officielle de l'UDF. En 2011, il se représentera probablement à 68 ans, mais sa réélection sera beaucoup plus difficile.

Jean-Pierre Fourcade, 81 ans depuis peu, se retirera après 34 ans passé au Sénat. En 2004, il était réélu comme dissident. Maire de Saint-Cloud puis de Boulogne-Billancourt, il a été largement battu en voulant reprendre sa mairie en 2008 qui allait aller à un adversaire.

Charles Pasqua, élu pour la première fois en 1977 (après un mandat de député en 1968), après avoir siégé dans toutes les d'assemblées (AN, Sénat et Parlement Européen, quand il n'était pas ministre), finit sa carrière politique à près de 84 ans dans ce département qui a contrôlé directement 19 ans, 31 si on ajoute la période de 1976 à 1988 où il n'est pas à la tête du conseil général.

A priori, sur 7 élus sortants, 4 sont en âge de se représenter. Le PC n'ayant perdu aucune mairie depuis 2004, son siège est assuré. Le PS a gagné Colombes et Asnières, ce qui pourrait l'aider à gagner un deuxième siège. Une liste commune PS-PC avec la sortante communiste en 2e est envisageable, mais pas forcément nécessaire. La gauche avait 30% des voix en 2004 (15,77 pour le PS, 13,12 pour le PC.

A droite, au moins deux listes se présenteront: celle de Modem sortant qui ne peut compter que sur quelques dizaines de grands électeurs.
En 2004, 6 listes avec des élus connus à leur tête se sont présentées, totalisant environ 68% des voix.
Les résultats de 2004 sont ici : http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/SN2004/092/index.html
Karoutchi a probablement envie de revenir au Parlement, mais il faut faire de la place au Nouveau Centre qui détient (avec l'UMP) 6 mairies importantes : Boulogne-Billancourt, Bourg-la-Reine, Montrouge, Vanves, Meudon et Issy-les-Moulineaux. Hervé Marseille, maire de Meudon, battu en 2004, sera probablement intéressé, d'autant plus qu'il n'a que 56 ans.
Si la droite part unie, elle est certaine d'avoir 4 élus, soit 2 femmes (I Debré et I Balkany logiquement) et deux hommes (Marseille et Gautier par exemple, ce qui exclurait Karoutchi). Si Gautier est en 5e position, il peut espérer siéger au cours du mandat. Le hic, c'est qu'il y a d'autres élus, qui espèrent être élus et qui sont prêts à partir en dissidence. Ainsi, ils favoriseraient les chances du PS de gagner un 2e siège (qui pourrait d'ailleurs être réservé à un écolo).


De nombreuses rumeurs dans le département des Hauts-de-Seine font état d’une liste UMP pour l'élection sénatoriale de septembre 2011 où semblerait ne pas figurer Joëlle CECCALDI-RAYANUD. Au moins, pas dans les places éligibles.

Si ces rumeurs se confirmaient, le maire de Puteaux se trouverait dans une situation un peu embarrassante :

- Sur le plan symbolique d’abord, ce serait le signe sans appel que sa notoriété n’a pas débordé le cadre de la ville de Puteaux, pas plus que sa gestion de La Défense comme Présidente de l’EPAD. En un mot, elle ne figurerait pas parmi les personnalités appelées à représenter l’avenir UMP du département,

- Sur le plan de sa durée de vie politique : face à la candidature probable du maire de Neuilly, Jean-Christophe FROMANTIN, aux prochaines législatives, Joëlle CECCALDI semble avoir choisi la sécurité du scrutin de liste des Sénatoriales, moins risqué pour elle… Mais si ce scénario se retirait, il lui faudrait soit trouver une liste de rechange comme elle l’avait déjà fait, sans succès, aux dernières sénatoriales ; soit monter au créneau législatif face à un maire de Neuilly largement soutenu par sa population avec le risque de perdre cette élection.

Les candidates qui sembleraient avoir été retenues à sa place pour les Sénatoriales seraient Isabelle BALKANY et Isabelle DEBRE.

Les partenaires avec lesquels Joëlle CECCALDI-RAYNAUD pourrait s’associer dans une liste de rechange « majorité présidentielle non UMP » pourraient être ceux qui auraient aussi été recalés des élections UMP : Roger KAROUTCHY et Jacques GAUTHIER. Une liste de has been ?

On sent bien la fièvre monter dans les états major UMP du département, qui ont, entre autre casse-tête, de laisser aussi quelques places à leurs alliés du Nouveau Centre, au détriment des « fidèles » de circonstance ou de toujours.

Les Présidents de la République et les partis sont rarement fidèles aux hommes et aux femmes qui les ont servis. Joëlle CECCALDI-RAYNAUD risque d’en faire la douloureuse expérience…


http://www.monputeaux.com/2010/10/elections-senatoriales.html?cid=6a00d8341c339153ef01348861695d970c
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8953
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Messagede Zimmer » Jeu 28 Oct 2010 23:09

A l'UMP, les places éligibles "femmes" seront en effet très chères et il est également plus que probable qu'Isabelle Balkany et Isabelle Debré seront beaucoup mieux placées que Joëlle Ceccaldi-Raynaud pour occuper celles-ci. La seule chose qui pourrait changer la donne serait un échec du maire "divers droite" de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin, aux prochaines élections cantonales, qui pourrait alors remettre au goût du jour la candidature de Jean Sarkozy dans la 6ème circonscription du département pour les élections législatives de 2012... et il faudrait, dans ce cas, trouver un point de chute avantageux à la députée-maire de Puteaux pour qu'elle se retire. A l'heure actuelle, l'échec de Fromantin aux élections cantonales ne paraît pas être l'hypothèse la plus vraissemblable et Joëlle Ceccaldi-Raynaud semble vouée à devoir livrer une bataille particulièrement difficile pour conserver son siège au Palais Bourbon, après 2012.

En ce qui concerne le PS, je ne sais pas si Robert Badinter sollicitera ou pas un troisième mandat. Dans le passé (pas forcément si lointain), il est arrivé que des sénateurs ou des députés devenus octogénaires se représentent et soient même réélus. Malgré son âge avancé, l'ancien garde des Sceaux et ancien président du Conseil constitutionnel reste un sénateur très actif et que l'on partage ou non ses différentes prises de position, il manquera très certainement à la vie politique de notre pays lorsqu'il se retirera.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Messagede maxxx » Jeu 28 Oct 2010 23:42

Je partage la remarque de Zimmer concernant le vide laissé par Badinter...Je pense, et cela a d'ailleurs été sérieusement évoqué, qu'il ne serait pas improbable que Robert Badinter veuille repartir, malgré son âge : si la gauche prenait la majorité au Sénat (c'est possible mais ce n'est pas mon hypothèse la plus probable), le nom de Robert Badinter a même été mentionné pour la présidence : on voit bien derrière le coup politique et le retentissement d'une telle élection, eu égard à l'aura incontesté de l'ancien garde des sceaux...

Cela dit, 2011 vera très certainement les derniers membres sénateurs du premier gouvernement Mauroy (officiellement le Mauroy 2, celui post-législatives de 1981) quitter le Sénat et ce sera une page de notre histoire politique qui se tournera : Pierre Mauroy, Jack Ralite et Louis Mermaz (et de manière plus anecdotique, François Autain) quitteront en effet les ors du Palais du Luxembourg en septembre prochain ; si Badinter rejoint cette liste, une grosse partie de la Mitterandie prendra sa retraite définitive : seuls resteront les plus jeunes de 1981, à savoir Jean-Pierre Chevènement et Edmond Hervé, seuls sénateurs restants à avoir fait partie de ce gouvernement Mauroy...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Messagede Zimmer » Mar 2 Nov 2010 11:15

"En l'absence d'accord avec d'autres partenaires", le PRG a fait savoir qu'il présenterait sa propre liste. Celle-ci serait conduite par Mireille Gitton, la présidente de sa fédération départementale, qui est également conseillère régionale et adjointe au maire de Clichy-la-Garenne.

http://www.leparisien.fr/chaville-92370/cantonales-le-prg-ne-perd-pas-de-temps-07-10-2010-1098610.php

En ce qui concerne le Modem, celui-ci n'aura en effet pas la partie facile pour faire réélire son sénateur sortant, Denis Badré. La formation de François Bayrou est visiblement à la recherche d'une stratégie pour les élections cantonales dans ce département, lui permettant d'aborder l'échéance des sénatoriales dans les moins mauvaises conditions possibles.

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/le-modem-donne-rendez-vous-en-decembre-12-10-2010-1105625.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Messagede Zimmer » Sam 4 Déc 2010 13:05

C'est le premier secrétaire fédéral du PS, également maire et conseiller général du canton de Fontenay-aux-Roses, Pascal Buchet, qui conduira la liste socialiste dans le département.

Robert Badinter, qui ne se représentera pas, soutenait l'un de ses concurrents pour cette investiture, Pierre Gaborit, ancien conseiller municipal de Boulogne-Billancourt.

http://www.leparisien.fr/abo-hauts-de-seine/pascal-buchet-tete-de-liste-socialiste-04-12-2010-1176972.php

http://vanvesauquotidien.hautetfort.com/archive/2010/12/03/senatoriales-les-socialistes-de-vanves-se-prononcent-pour-bu.html

http://www.leparisien.fr/bagneux-92220/trois-hommes-se-disputent-la-tete-de-liste-socialiste-25-11-2010-1164667.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Messagede Zimmer » Mer 13 Avr 2011 22:16

Sénatoriales : Karoutchi tête de liste dans le 92
Par Europe1.fr avec AFP
Publié le 13 avril 2011 à 20h59

L'ex-secrétaire d'Etat UMP, Roger Karoutchi, conduira la liste du parti présidentiel pour les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine, a-t-on appris mercredi de source UMP. La sénatrice sortante Isabelle Debré occupera la deuxième place sur cette liste, suivi de Jacques Gautier, la 4e place n'étant pas encore attribuée, a-t-on ajouté, en précisant que la décision avait été prise mardi soir à l'Elysée.

Lire ici la suite de l'article.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Messagede vudeloin » Mer 13 Avr 2011 22:54

L'UMP des Hauts de Seine entend bien persévérer et conserver quatre ou cinq des sept sièges du département au Sénat.
On notera tout de même que cette liste présente plusieurs caractéristiques.
Un, la liste ne comprend ni Jean Pierre Fourcade, ni Charles Pasqua, sénateurs sortants qui avaient d'ailleurs été élus sur des listes dissidentes en 2004.
Deux, elle n'offre apparemment que la quatrième place soit à une autre candidate UMP ( parité oblige ), soit à une autre candidature venue du centre.
Problème ; le Nouveau Centre a désigné Hervé Marseille, le maire de Meudon, comme chef de file et je ne pense pas que Denis Badré, sénateur centriste ( peut être Modem ) soit forcément en position de renoncer à la poursuite de son mandat.

Une ou deux listes centristes en plus de celle de l'UMP, ajoutons quelques dissidents UMP, et je ne sais pas quoi encore, nous ne sommes pas au bout du suspense...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Messagede ubil » Jeu 14 Avr 2011 09:52

Ils pourraient au moins avoir la décence de ne pas préciser que c'est à l'Elysée que fut prise la décision. Je me rappelle qu'au moment de désigner la tête de liste PS aux sénatoriales dans ce même département, il y a eu un vote ouvert des militants, avec 4 candidats en lice...
ubil
 
Messages: 141
Inscription: Dim 31 Oct 2010 10:02

Re: Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Messagede pierrep » Jeu 14 Avr 2011 11:16

On notera qu'au même moment les investitures pour les sièges de député des français de l'étranger ( vaste magouille ) de l'UMP sont aussi désignés à l'Elysée , comme toute question de ce genre d'ailleurs! Coté réussite se souvenir que TOUS les chefs de file des régionales 2010 ont été désignés à/par l'Elysée aussi ..... on connait la suite .
pierrep
 
Messages: 1049
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Les sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Messagede vudeloin » Jeu 14 Avr 2011 18:10

ubil a écrit:Ils pourraient au moins avoir la décence de ne pas préciser que c'est à l'Elysée que fut prise la décision. Je me rappelle qu'au moment de désigner la tête de liste PS aux sénatoriales dans ce même département, il y a eu un vote ouvert des militants, avec 4 candidats en lice...


Le problème de la tête de liste PS, Pascal Buchet, maire de Fontenay aux Roses, c'est qu'il est confronté à une affaire judiciaire quelque peu délicate qui risque fort de peser sur son avenir sénatorial.

La gauche semble toutefois s'orienter vers une liste unique avec chef de file PS ( ce pourrait donc ne pas être Buchet ) et la sortante PCF Brigitte Gonthier Maurin en seconde position, le troisième siège étant celui placé sous les feux des projecteurs puisqu'en gros, on en est à 2,5 contre 4,5 dans le rapport Gauche Droite.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Suivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la culture

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques culturelles communales et intercommunales : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de ces...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités