Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales en Seine et Marne

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Les cantonales en Seine et Marne

Messagede maxxx » Mer 25 Aoû 2010 13:36

Ce département de la grande couronne appartient, comme le Val d'Oise, à la catégorie des départements qui seront attentivement scrutés lors du renouvellement de mars 2011. Il a entre autres comme particularité d'être le fief du président du groupe UMP à l'Assemblée, Jean-François Copé, qui a des ambitions présidentielles et saurait capitaliser une éventuelle reprise de la majorité départementale par la droite au conseil général, dans une zone où elle a l'habitude de réaliser de bons scores. Et ce d'autant plus que les possibilités de gain de départements pour l'UMP en 2011 se comptent sur les doigts d'une seule main...Jean-François Copé avait même cru pouvoir reprendre la Seine-et-Marne au soir des élections de 2008, avec la reprise du canton de Meaux-Sud, mais c'était sans compter la perte de ceux de Chelles et de Dammartin-en-Goele, qui étaient venus doucher son optimisme.

La majorité de Vincent Eblé (PS) est actuellement de 23 sièges (18 PS, 3 PC, 2 DVG-Verts) contre 20 à la droite. Pour ce renouvellement de 23 sièges, la majorité de gauche sortante détient 14 cantons et la droite 9. De nombreux cantons sont assez fragiles en réalité et le scrutin de 2004 s'était soldé par de nombreuses triangulaires, celles-ci ayant la plupart du temps consacré la réélection des sortants. Le basculement de majorité avait surtout été permis par le gain, par deux élus Verts, de cantons traditionnellement à droite (Le Chatelet-en-Brie et Thorigny-sur-Marne).

Les espoirs de la droite se concentrent essentiellement sur les deux cantons perdus au profit des Verts en 2004 mais aussi sur ceux de la Mée-sur-Seine, Roissy-en-Brie, Mormant et Vaires-sur-Marne. Sur le canton du Chatelet-en-Brie, l'UMP a préféré investir un maire d'une petite commune rurale, Claude Fréville, pour reprendre le siège de Jean Dey (EE), acquis lors d'une triangulaire. Celui de Thorigny-sur-Marne est très fragile, le conseiller général sortant, Jean Calvet (qui a changé trois fois d'étiquettes en cours de mandat : il a été élu Vert, puis est passé au Modem pour finalement s'inscrire au PRG...) ayant été battu aux municipales de Montévrain en 2008 et l'UMP ayant fait le choix d'investir le jeune maire de Bailly-Romainvilliers, Arnaud de Belenet. Si la gauche détient la ville principale de Thorigny, celle-ci est dirigée par un maire d'Europe écologie (qui voudrait donc bien reprendre un canton qui appartenait aux Verts...) et ce canton est rempli de villes entre 1500 et 4000 habitants qui sont détenues par la droite.

D'autres cantons vont certainement conduire à des duels ou triangulaires très serrés. La bataille sera rude sur celui de Vaires sur Marne, où la sortante PS Danièle Querci affrontera celui qui lui a enlevé sa mairie de Vaires - avec plus de 59% des voix -, l'UMP Jean-Pierre Noyelles. Dans ce canton à cheval sur 3 villes, seule Chelles (dont seule une partie est incluse dans ce canton) est restée à gauche, Vaires et Brou-en-Chantereine ayant basculé de gauche à droite (sur Brou, la victoire surprise et de justesse de l'UMP Antonio de Carvalho avait été annulée mais largement amplifiée lors de la partielle qui a suivi). Sur le canton de la Mée-sur-Seine, l'UMP a proposé l'investiture au maire (SE) de la Mée, Franck Vernin, qui, s'il part au combat, pourrait bien remporter la mise sur le sortant PS, réélu maire de Vert-Saint-Denis en 2008 (troisième ville du canton). La deuxième ville la plus peuplée du canton, Cesson, a connu un récent chassé-croisé : remportée sur la droite en 2008 par le Vert Jean-Marc Brûlé, élu à la Région, les divisions de la majorité de gauche ont conduit à des élections partielles, début 2010, qui ont remis en selle l'ancienne majorité DVD. La posture "sans étiquette" de Franck Vernin, qui clame haut et fort qu'il n'est pas à l'UMP, parait bien adapté à la configuration de ce canton.
Sur Roissy, Jean-François Oneto (UMP), maire d'Ozoir-la-Ferrière, repart à la bataille pour la troisième fois face au sortant socialiste François Perrussot, avec plusieurs atouts pour cette nouvelle candidature : un duel plus serré en 2004 qu'en 1998 entre les deux hommes, la perte par le PS, au profit du PC, de la ville de Roissy et surtout la réélection triomphale du maire d'Ozoir en 2008 (plus de 64% des voix au premier tour face à trois listes). Sachant qu'il n'avait pas réussi à reprendre le canton en 2004 eu égard à une plus faible avance que celle attendue sur Ozoir (du 54/46% au second tour), il pourrait bien l'emporter.

D'autres cantons peuvent être potentiellement gagnables pour la droite car fiefs de figures importantes de l'UMP : je pense à Provins, la ville du chiraquien Christian Jacob, et surtout Montereau-Fault-Yonne, bastion d'Yves Jégo, qui soutient son premier adjoint dans un canton habitué des triangulaires.

Pour autant, la droite n'est pas totalement en sécurité dans ses 9 cantons renouvelables. Certes, la plupart (Nemours, Rebais, Meaux Nord, Villiers...) sont difficilement jouables pour la gauche, mais les positions de la droite apparaissent fragiles sur Lagny-sur-Marne, où le sortant Vincent Toni n'avait été réélu qu'avec 51.5% au second tour de 2004, et surtout sur Melun-Sud : l'UMP a investi un adjoint de la municipalité de Gérard Millet, dont la liste avait été difficilement reconduite en 2008 (51.4% au second tour), et le sortant UMP Jean-Claude Agisson ne semble pas avoir dit son dernier mot. Certes, c'est le canton de Melun-Sud qui avait permis la réélection de l'équipe UMP aux municipales, mais Jean-Claude Agisson l'avait emporté difficilement en 2004. La succession de Pierre Rignault sur la Ferté-sous-Jouarre est également à surveiller, même si l'UMP a cherché à minimiser les risques en investissant le maire DVD de Jouarre, Pierre Goullieux.
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales en Seine et Marne

Messagede Jean-Philippe » Mer 25 Aoû 2010 20:02

L'urbanisation constante de ce département à partir de l'ouest pourrait favoriser la gauche, ces nouveaux électeurs que l'on peut parfois qualifier de "rurbains" ayant tendance à voter plus à gauche que les habitants "de souche".
Europe Ecologie pourrait en être la première bénéficiaire. Le PS pour sauver sa majorité serait bien inspiré de préparer le terrain en prévoyant des candidatures communes ou au moins en permettant des reports de voix satisfaisants grâce à une campagne "paisible" entre candidats de gauche et écologistes.
Quant au FN, présent au second tour dans 8 cantons sur 21 en 2004, sa capacité de nuisance sera logiquement moindre qu'en 2004, mais il pourrait faire mieux que de la figuration dans les cantons les plus urbains.

Entre 1998 et aujourd'hui, la gauche a gagné 14 sièges, dont 7 en 1998 et 4 en 2004. Avant le scrutin de 1998, la gauche n'avait dans la série renouvelable que 2 cantons : Champs-sur-Marne (PC) et Roissy-en-Brie.

Comme l'a bien expliqué Maxxx, c'est bien la gauche qui a le plus à perdre, mais les changements dans l'électorat pourraient sauver sa précaire majorité.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9036
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Seine et Marne

Messagede maxxx » Mer 25 Aoû 2010 20:41

J'ajouterai une dernière remarque concernant ce département, en évitant de trop déborder sur la rubrique spécifique des futures sénatoriales.

Une victoire de la droite amplifierait (certes modestement car les conseillers généraux ne représentent qu'une part infime des délégués sénatoriaux en comparaison des élus municipaux) un espoir de gain de sièges aux sénatoriales pour l'UMP.

La séquence des sénatoriales de 2004 s'était soldée par un match nul entre gauche et droite : 3 sièges dans chaque camp (alors que, jusque là, la droite détenait un monopole de représentation du département au Sénat). Si le gain d'au moins 2 sièges par la gauche était attendu à l'époque (augmentation législative de la représentation sénatoriale et proportionnelle), le 3ème siège qu'elle a obtenu fut une véritable surprise...due essentiellement au pari de la liste unique à gauche contre la division de la droite. La liste PS-PC-Verts-DVG n'avait pourtant obtenu que 37.5% des voix contre 60% pour la droite (1.6% à l'extrême droite et 0.9% à une liste écolo). La liste UMP de Jean-Jacques Hyest avait pati de la concurrence des listes de personnalités importantes à l'échelon de la Seine-et-Marne, à savoir les conseillers généraux UMP Jean-François Robinet et Laurence Picard et le maire UDF de Moret-sur-Loing, passé depuis au Modem, Patrick Septiers.

La droite n'a pas tant perdu de terrain à l'échelon municipal en 2008 et je pense qu'elle a même renforcé globalement ses positions en remportant un certain nombre de municipalités moyennes (Brou-en-Chantereine, Vaires-sur-Marne, Nangis...). Si elle parvient cette fois-ci à faire l'union, très probablement derrière Jean-Jacques Hyest, actuel président de la Commission des Lois du Sénat et ancien président du conseil général, elle peut facilement reprendre un siège à la gauche. Surtout que Jean-Jacques Hyest est élu d'un petit canton et est très bien implanté en zone rurale...Le caractère inespéré d'une nouvelle candidature DVD de Jean-François Robinet (douché en 2004 par son score de 2.5% et atteint par l'âge...) et les négociations pour placer Laurence Picard en bonne position sur une liste unique de droite pourraient y contribuer.

Dernière remarque pour les cantonales : j'ai oublié d'évoquer le canton de Moret-sur-Loing. Si l'UMP n'a quasiment aucune chance de prendre ce canton en ayant investi le conseiller municipal UMP de Moret, James Cheron (écrasé aux municipales de 2008 avec seulement 22%), Patrick Septiers (Modem), maire de Moret (réélu à plus de 65%) pourrait se présenter et son étiquette plus "ouverte" l'amenerait certainement à devancer l'UMP au premier tour et pourrait le conduire à remporter le second tour (qu'il a perdu de très peu en 2004 avec 49.5% des voix). Reste à savoir dans ce cas à quelle majorité il apporterait sa précieuse voix (il fait partie du canal historique de l'UDF, donc a priori plus compatible avec la droite)...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales en Seine et Marne

Messagede Zimmer » Mar 31 Aoû 2010 10:35

Comme Jean-Philippe y fait allusion, le score du FN et sa capacité à se maintenir ou pas, au second tour, pour provoquer des triangulaires dans un certain nombre de cantons, seront l'un des éléments déterminants de ce scrutin dans ce département.

Je suis globalement d'accord avec Maxxx sur les gains et pertes possibles, à droite et à gauche, et l'issue de ce scrutin paraît en effet assez ouverte. Je pense cependant que le canton de Meaux-Nord n'est pas du tout imprenable pour le PS. D'autre part, si le FN ne parvient pas, cette fois-ci, à imposer une triangulaire dans le canton rural de Lizy-sur-Ourcq, la réélection du maire de Congis-sur-Thérouanne et conseiller général sortant PS, Francis Elu, pourrait ne pas s'avérer si facile.

Même si le canton de Tournan-en-Brie ne paraît pas forcément en mesure de basculer à gauche à l'occasion de ce scrutin, le rapport droite-gauche, qui y était de 57,36-42,64 % lors du second tour de 2004, pourrait être beaucoup plus serré en mars prochain. Depuis cette date, le candidat PS de l'époque, Laurent Gautier, a en effet conquis assez largement (64,38 % des suffrages exprimés, au second tour, contre le maire sortant "divers droite") la mairie de Tournan-en-Brie lors des élections municipales de 2008.

Enfin, même si le canton de Pontault-Combault devrait rester acquis au PS, la question est de savoir si la maire et conseillère générale sortante, Monique Delessard, qui est menacée d'inéligibilité, sera à nouveau candidate.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales en Seine et Marne

Messagede Jean-Philippe » Mer 8 Sep 2010 17:20

Voici la liste des 23 candidats ayant l'ivestiture de l'UMP

Champs-sur-Marne : Pierre Tebaldini, élu à Noisiel.
Combs-la-Ville : Gilles Alapetite, adjoint au maire de Combs.
La Ferté-sous-Jouarre : Pierre Goullieux, maire de Jouarre
Lagny-sur-Marne : Vincent Toni, conseiller sortant.
Le Châtelet-en-Brie : Claude Freville, maire de Machault.
Le Mée-sur-Seine : Franck Vernin (DVD, à corriger pour ESB ;) ), maire du Mée.
Lizy-sur-Ourcq : Jean-Christophe Piecquet.
Meaux-Nord : Olivier Morin, conseiller sortant.
Melun-Sud : Denis Jullemier, adjoint au maire de Melun.
Montereau : Jean-Marie Albouy, adjoint au maire de Montereau.
Moret-sur-Loing : James Chéron, élu municipal de Moret.
Mormant : Michel Magne, maire de Crisenoy.
Nemours : Bernard Rodier, conseiller sortant.
Pontault-Combault : Monique Hauer, élue municipale de Pontault-Combault.
Provins : Jean-Patrick Sottiez, maire de Soisy-Bouy.
Rebais : Anne Chain-Larché, conseillère sortante.
Roissy-en-Brie : Jean-François Oneto, maire d’Ozoir-la-Ferrière.
Rozay-en-Brie : Jean-Jacques Barbaux, conseiller sortant.
Thorigny-sur-Marne : Arnaud de Belenet, maire de Bailly-Romainvilliers.
Torcy : Pierre Lafaye, élu municipal de Bussy-Saint-Georges.
Tournan-en-Brie : Jean-Paul Garcia, conseiller sortant.
Vaires-sur-Marne : Jean-Pierre Noyelles, maire de Vaires.
Villiers-Saint-Georges : Nicolas Fenart, conseiller sortant.

http://www.leparisien.fr/bailly-romainv ... 997510.php

Le seul sortant UMP qui ne se représente pas est celui de la Ferté-sous-Jouarre (élu depuis 1998).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9036
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Seine et Marne

Messagede Zimmer » Mar 2 Nov 2010 18:44

Les socialistes désignent leurs candidats au compte-gouttes

Huit des onze sortants se représentent : Didier Turba (Combs-la-Ville), Francis Elu (Lizy-sur-Ourcq), Léo Aiello (Montereau), Michel Bénard (Moret-sur-Loing), Monique Delessard (Pontault-Combault), Bertrand Caparroy (Provins), François Perrussot (Roissy-en-Brie) et Gérard Eude (Torcy). Les sièges de Gérard Bernheim (Le Mée-sur-Seine), Danièle Querci (Vaires-sur-Marne) et André Berquier (Mormant) font eux toujours l’objet de discussions.
[...]
Les autres candidats sont : Marie Richard (La Ferté-sous-Jouarre); Gérard Chomont (Meaux Nord); Sabine Enjalbert (Melun-Sud); Célia Firmin (Rebais); Laurent Gautier (Tournan-en-Brie); Xavier Albinet (Villiers-Saint-Georges).

:arrow: http://www.leparisien.fr/champs-sur-mar ... 093912.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales en Seine et Marne

Messagede Zimmer » Mar 2 Nov 2010 18:59

maxxx a écrit:La posture "sans étiquette" de Franck Vernin, qui clame haut et fort qu'il n'est pas à l'UMP, parait bien adapté à la configuration de ce canton.


Le maire toujours « sans étiquette »

Le maire du Mée-sur-Seine, Franck Vernin, en a surpris plus d’un en persistant à se présenter « sans étiquette », alors qu’il a reçu l’investiture de l’UMP pour la cantonale de mars prochain, sur le canton renouvelable du Mée.[...]

:arrow: http://www.leparisien.fr/seine-et-marne ... 104056.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales en Seine et Marne

Messagede E. MARCADET » Jeu 4 Nov 2010 09:48

Les candidats socialistes pour les cantonales de Seine-et-Marne se présentent sur http://www.votrecanton.fr
Vous y trouverez le bilan, l'agenda des réunions publiques ainso qu'une présentation de chaque candidat... à suivre
E. MARCADET
 
Messages: 3
Inscription: Jeu 4 Nov 2010 09:38

Re: Les cantonales en Seine et Marne

Messagede Zimmer » Jeu 4 Nov 2010 12:12

E. MARCADET a écrit:Les candidats socialistes pour les cantonales de Seine-et-Marne se présentent sur http://www.votrecanton.fr


Merci pour ce lien.

Les retraits de Gérard Bernheim (Le Mée-sur-Seine), André Berquier (Mormant) et Danièle Querci (Vaires-sur-Marne) ne constituent pas vraiment des surprises. Gérard Bernheim avait déjà abandonné son fauteuil de maire de Vert-Saint-Denis en octobre 2009 et André Berquier avait fait de même, à Verneuil-l'Etang, lors des élections municipales de 2008. Conseiller général sortant en 2004, ce dernier ne s'était déjà pas représenté puis s'était fait à nouveau élire, lors d'une élection cantonale partielle en novembre 2006, lorsque son successeur, Roland Jedrzejezyk (PS), avait été condamné à une peine d'inéligibilité. Enfin, comme Maxxx l'a rappelé, Danièle Querci a été sévèrement battue à Vaires-sur-Marne lors des élections municipales de 2008 (il est vrai, cependant, qu'elle n'avait conquis la mairie que dans le cadre d'une quadrangulaire, au second tour, en 2001).

La bataille à venir s'annonce à hauts risques, pour le PS, dans ces trois cantons (notamment ceux de Vaires-sur-Marne et du Mée-sur-Seine) et on peut comprendre qu'il veuille se donner un peu de temps pour trouver la meilleure stratégie possible, compte tenu des enjeux au niveau départemental.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales en Seine et Marne

Messagede Zimmer » Mar 16 Nov 2010 07:37

Europe Ecologie aligne 23 candidats

Il n’y aura pas d’union à gauche avant le premier tour. Europe Ecologie-les Verts a désigné, vendredi soir à Pontault-Combault, ses candidats aux cantonales. Petite surprise, ils sont 23, autant qu’il y a de sièges à pourvoir...

:arrow: http://www.leparisien.fr/cesson-77240/e ... 140253.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Suivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Mémento du président du bureau de vote

Joël Clérembaux

Ce mémento a été conçu et réalisé pour permettre aux présidents des bureaux de vote de disposer d'outils pratiques à mettre en oeuvre avant, pendant et après le scrutin. Il expose les principales tâches qui incombent au président du bureau de vote pour...

Découvrir l'ouvrage

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités