Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales dans l'Yonne

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Les cantonales dans l'Yonne

Messagede Robespierre » Ven 8 Oct 2010 19:45

Bruno Gervier, conseiller général (PS) de Sens nord-est, ne briguera pas de nouveau mandat. Il fait le bilan et solde quelques comptes.

Voilà une chose sur laquelle Bruno Gervier ne lève pas le pied. Il peut siffler deux expressos et griller trois cigarettes, tout en parlant de son action, de celle des autres, du Conseil général, des retraites et de Sarkozy. Pléthorique. Comme peut l'être un baroud d'honneur. Car le conseiller général socialiste du canton de Sens nord-est s'apprête à raccrocher.

« Des raisons personnelle et professionnelle »
« Je ne serai pas candidat à l'élection cantonale de mars 2011, annonce t-il. J'ai pris ma décision il y a environ huit mois, pour des raisons professionnelle et personnelle. Mon travail est très prenant. Sur le plan personnel, j'ai une nouvelle compagne et je souhaite passer du temps avec elle. »

Le principal adjoint du collège Marie-Noël, à Joigny, en profite pour démentir « un bruit qui court » : non, il n'a pas l'intention de partir loin de l'Yonne. « Je vais être titularisé. En fonction des disponibilités, je formulerai des voeux pour prendre la direction d'un établissement. Et mon voeu est de rester dans le coin. »

Bien sûr, Bruno Gervier a « fait part de [son] choix aux instances du PS et à l'association Sens et le Sénonais demain, pour que des solutions soient trouvées. »

« Il y aura un candidat ou une candidate soutenue par le PS et le PCF dans le canton de Sens nord-est, assure t-il. Le parti étudie plusieurs pistes. Je n'en dirai pas plus. »

À propos des cantonales, le socialiste observe d'un oeil agacé les manoeuvres récentes du PRG. « D'abord, ce parti annonce qu'il soutiendra tous les sortants de la gauche. Puis on découvre que Dominique Chappuit, soutenue par le PRG, va se présenter contre Alain Ladrange, conseiller général communiste, dans Sens sud-est. C'est l'exemple de la duplicité du PRG. »

Bruno Gervier s'interroge sur « le parcours politique de Dominique Chappuit, candidate PS en 1997, suppléante de Frank Thomas en 2002 contre Daniel Paris, et maintenant soutenue par ce dernier. » Idem pour Alexandre Bouchier, candidat dans le canton de Sens nord-est : « il est passé du PRG aux Modem, et il est maintenant proche de la droite. »

Lui dit avoir « vécu une aventure passionnante pendant sept ans » et n'avoir « jamais cédé un pouce sur [ses] convictions. Je fais le distinguo entre mon activité de terrain, aux côtés des maires, et le débat politique départemental. » Le Conseiller général rappelle que, durant son mandat, « environ deux millions d'euros de subventions ont été accordés, hors ville de Sens. Il déclare s'être investi dans deux dossiers : le suivi du RSA et « la mise en réseau des collèges Mallarmé et Montpezat ».

Reste que son appui au projet de fusion des deux établissements a été très mal perçu. Tant par les syndicats d'enseignants que par des militants politiques de gauche. « Je fais la différence entre ma vie professionnelle et ma vie politique. En tant qu'élu, ça ne me pose pas de problème de militer pour la mixité sociale », se défend le conseiller général.

Le « manque de vision » de Daniel Paris
Aux rayons des regrets, Bruno Gervier cite son « rendez-vous manqué avec les Sénonais » aux municipales de 2008. Déçu par la hausse des impôts locaux et l'issue du dossier Auchan, il a « un avis très nuancé » sur l'administration actuelle de la ville. « Je ne comprends pas quel est le projet de Daniel Paris pour Sens. Pour quelqu'un qui voulait une ville apaisée, on en est loin. Ses déclarations récentes sur le blocage de la Communauté de communes sont peu responsables. Je souhaite qu'il réussisse, mais pour l'instant, je constate une paralysie et un manque de vision. »

Bruno Gervier a aussi des opinions sur la politique du Conseil général, la réforme des retraites, les injustices sociales et fiscales, ou encore les « mensonges au plus haut de l'État ». Il aura l'occasion de le redire avant la fin de son mandat.


http://www.lyonne.fr/editions_locales/s ... NAx8-.html
Robespierre
 
Messages: 482
Inscription: Lun 25 Jan 2010 09:26
Localisation: Lille

Re: Les cantonales dans l'Yonne

Messagede Robespierre » Ven 8 Oct 2010 20:35

Rapide topo :

- 42 cantons dont 22 renouvelables
- Préfecture : Auxerre (PS 2001) et sous-préfectures : Avallon (PS 2001); Sens (PRG 2008)
- 3 circonscriptions : toutes UMP
- 2 sénateurs : 2 UMP élus en 2004.

- Président : Jean-Marie Rolland (UMP) depuis 2008 – canton de Vermenton : élu depuis 92
Succède à Henri de Raincourt (UMP) Président de 92 à 2008, sénateur de 1986 à 2009 où il entre au gouvernement.

- majorité : 29 sièges (7 DVD et 22 UMP) - opposition : 13 sièges (5 PS, 2PC, 1 vert et 5 DVG)

Série renouvelable :
- 7 cantons détenus par la gauche :

- 2 DVG : Avallon (Isabelle Huberdeau depuis 2009, suite décès du sortant élu en 2004) ; Pont-sur-Yonne (Dominique Bourreau depuis 2009, décès du sortant)

- 3 PS : Auxerre Sud (Monique Hadrbolec depuis 98) ; Ligny-le-Châtel (Gérard Arnouts depuis 92) ; Sens-Nord-Est (Bruno Gervier depuis 2004) * voir ci dessus

- 1 vert et 1 PC : Seignelay (Alain Ladrange depuis 98) ; Sens Sud-est (Alain Ladrange depuis 2004)

- 15 par la majorité :

- 10 UMP : celui du Président ; Auxerre Est (Serge Franchis depuis 85) ; Auxerre Nord (Robert Bideau depuis 98) ; Bléneau (Alain Drouhin depuis 98) ; Chablis (Patrick Gendraud depuis 98) ; Coulanges-la-Vineuse (Jean-Noël Loury depuis 92) ; Saint-Florentin (Eliane Magne depuis 2005) ; Flogny-la-Chapelle (Marie-Laure Capitain depuis 98) ;; Sergines (Jean-Claude Leroy depuis 92) ; Villeneuve-sur-Yonne (Jean-Luc Dauphin depuis 93)

- 5 DVD : Courson-les-Carrières (Jean-Claude Denos depuis 2004) ; l'Isle-sur-Serein (Jean-Claude Lemaire depuis 98) ; Quarré-les-Tombes (Dominique Hudry depuis 2004) ; Cerisiers (Jean Marchand depuis 2004) ; Vézelay (André Villiers depuis 92)
Robespierre
 
Messages: 482
Inscription: Lun 25 Jan 2010 09:26
Localisation: Lille

Re: Les cantonales dans l'Yonne

Messagede Jean-Philippe » Ven 8 Oct 2010 21:11

La gauche a 13 sièges contre 29. Sur la série renouvelable, elle en a 6 sur 22.
Il y a aussi un élu Vert qui est depuis quelques temps indépendant, votant souvent avec la droite.

En 1998, la gauche gagne Auxerre-Sud alors que le Vert cité plus haut bat le sortant PS à Seignelay.
En 2004, elle gagne Avallon et Sens-Nord-Est.

Le canton de Cerisiers sera à suivre : l'élu DVD l'a été avec 28% dans une quadrangulaire.
La gauche peut espérer l'emporter à Auxerre-Est où le sortant UMP, Serge Franchis, ancien parlementaire dans les deux assemblées, n'a gagné que de 27 voix sur le PS en 2004. Né en 1933, il ne devrait pas se représenter.
Villeneuve-sur-Yonne et Coulanges-la-Vineuse sont aussi à sa portée, ayant perdu de 195 voix et de 131 voix en 2004. Vermenton aussi, mais dans une moindre mesure.

A Sens-Sud-Est, le PC risque fort de perdre ce canton où le FN a fait plus de 20% en 2004. Pareil pour le PS à Sens-Nord-Est, gagné en triangulaire avec le FN avec 111 voix d'avance. Avallon est aussi prenable pour la droite, battue de 200 voix en 2004 et aussi en janvier 2009.

Le FN ne devrait pas être présent au second tour dans autant de cantons qu'en 2004.
Une situation de statu quo ou de gain d'un siège par un camp ou l'autre est probable à mes yeux.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans l'Yonne

Messagede Zimmer » Sam 20 Nov 2010 10:24

Jean-Philippe a écrit:La gauche peut espérer l'emporter à Auxerre-Est (...) Villeneuve-sur-Yonne et Coulanges-la-Vineuse sont aussi à sa portée, ayant perdu de 195 voix et de 131 voix en 2004.


Dans le canton de Villeneuve-sur-Yonne, le conseiller général sortant et ancien maire du chef-lieu (battu en 2001), Jean-Luc Dauphin (apparenté UMP), ne se représentera pas.

http://www.lyonne.fr/editions_locales/senonais/jean_lucdauphin_quitte_la_vie_politique@CARGNjFdJSsBFxwDBR4-.html
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales dans l'Yonne

Messagede Zimmer » Sam 8 Jan 2011 18:09

Un article de L'Yonne.fr concernant les quatre cantons renouvelables dans l'Avallonnais :

La bataille des cantons est lancée
samedi 8 janvier 2011 - 06:32

En mars, quatre des cinq cantons avallonnais seront renouvelés. À droite comme à gauche, le casting est quasiment bouclé.
Franck Morales
Thibaut Pinsard

après des mois de réflexion et de tractations, on commence à y voir plus clair dans les quatre cantons avallonnais rééligibles en mars 2011 : Avallon, L'Isle-sur-Serein, Quarré-les-Tombes et Vézelay. Si à gauche le parti socialiste verrouille sa communication, pour réserver la primeur de l'information lors d'un grand raout organisé fin janvier, à Auxerre, à droite, on avance en ordre dispersé. État des lieux de ce que pourraient être les forces en présence en mars.

1 Avallon : un classique. C'était un secret de Polichinelle. Isabelle Huberdeau, conseillère générale d'Avallon depuis 2009, ne sera pas candidate à sa propre succession. L'élue a confirmé, hier, à l'Yonne républicaine qu'elle laissait le champ libre au maire socialiste Jean-Yves Caullet. « Il est nécessaire de donner à l'action départementale une autre dimension, dans un contexte économique et politique qui s'est durci », confie-t-elle.

Pascal Germain (UMP) dit n'avoir toujours rien décidé
Une décision en réalité guidée par la volonté de l'association Ambition citoyenne et solidaire pour l'Yonne (*) de faire de Jean-Yves Caullet l'animateur de ses idées lors des cantonales. Isabelle Huberdeau en convient. « Le maire d'Avallon me semble tout désigné pour porter ce projet collectif. C'est pourquoi je lui ai demandé d'être candidat pour prendre, à son tour, le relais de Jean Mariani. » Et de conclure : « Pour le convaincre, je lui ai proposé d'être sa suppléante. » La balle est dans le camp de Jean-Yves Caullet, qui attendra cependant la fin du mois pour officialiser sa candidature. Il devrait logiquement rencontrer sur son chemin Pascal Germain (UMP), bien que ce dernier jurât encore hier soir n'avoir rien décidé. « Je me déterminerai avant le 25 janvier », assure le président de la communauté de communes de l'Avallonnais. D'autres candidats devraient se mêler à la lutte, ces prochaines semaines. On songe au Front national (FN) qui est monté au créneau pendant les fêtes de Noël, sur le dossier de la mosquée.

2 L'Isle-sur-Serein : un fauteuil, quatre prétendants, voire plus. Jean-Claude Lemaire sera sans surprise sur la ligne de départ en mars. Il règne en maître dans le canton depuis 1998, mais devrait cette fois jouer des coudes avec de nombreux candidats. Au premier rang desquels Nicolas Robert, dont on sait qu'il n'a pas digéré son éviction de la présidence de la communauté de communes de la haute vallée du Serein. Poussé vers la sortie, en 2009, par le maire de Joux-la-ville, celui-là même qui l'y avait installé, il se dit en coulisses qu'il serait tenté de prendre sa revanche en mars. Lui élude le sujet pour le moment. « Je ne suis pas en mesure de me prononcer actuellement », lâche simplement Nicolas Robert.

Alain Chaplot y songe
Alain Chaplot (divers droite), le maire de L'Isle-sur-Serein, figure également parmi les prétendants possibles. Il briguait déjà le siège en 2004, mais avait été battu de 9 voix au premier tour par Jean-Claude Lemaire. Joint hier par téléphone, l'élu dit vouloir se laisser le temps de la réflexion. Un candidat socialiste et un représentant FN devraient compléter le tableau.

3 Vézelay : une colline imprenable. André Villiers, le sénateur maire de Vézelay, ne devrait pas avoir trop de soucis à se faire pour son poste de conseiller général du canton. À droite, personne d'autre ne devrait oser se mesurer au sortant, non encarté à l'UMP malgré son poste de sénateur du parti présidentiel et désormais étiqueté Nouveau centre.

À gauche, des bruits laissent entendre qu'Isabelle Georgelin, maire d'Asquins, pourrait aller au casse-pipe. Interrogée par l'Yonne républicaine, l'intéressée reconnaît qu'on lui a fait « des propositions » pour s'engager en tant qu'Europe-Ecologie Les Verts. Elle ne devrait pas prendre sa décision avant le début de semaine prochaine. Si elle se présentait en mars aux électeurs, elle s'opposerait à l'homme fort du canton, que certains verraient bien à la tête du conseil général. « Mais ce ne serait pas contre M. Villiers. Il ne s'agirait en aucun cas d'une querelle de personnes. Ce serait pour faire avancer la bio, puisque je suis productrice de vin bio. »

4 Quarré-les-Tombes : une terre de convoitise. Le canton de Quarré-les-Tombes suscite de belles envies. Pour la droite, l'enjeu est de le conserver. Il est depuis 2004 aux mains du maire de Beauvilliers, Dominique Hudry, conseiller général divers droite. Contacté, l'élu confirme qu'il « risque fort de se présenter » en mars. Et même s'il ne se dit pas intéressé par le combat politique, mais davantage par sa finalité, il risque d'avoir fort à faire pour conserver son siège : le duo Michel Millet-Joëlle Guyard, divers gauche, serait fortement pressenti pour le contrer. La bonne assise de ces deux élus (maire de Saint-Germain-des-Champs et président de la communauté de communes Morvan-Vauban pour le premier, maire de Saint-Brancher pour la seconde) pourrait lui poser des difficultés. Sans compter que d'autres candidats pourraient prochainement sortir du bois. n (*) Association créée par Nicolas Soret (Joigny), Jean-Yves Caullet (Avallon) et Guy Férez (Auxerre) dont l'objet est de rassembler tous les élus icaunais, au-delà du Parti socialiste, dans une démarche « citoyenne et solidaire ».

http://www.lyonne.fr/editions_locales/avallonnais/la_bataille_des_cantons_est_lancee@CARGNjFdJSsBFRoHCxU-.html
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales dans l'Yonne

Messagede Zimmer » Mar 11 Jan 2011 20:45

Cantonales: repartiront ou pas ?
mardi 11 janvier 2011 - 06:38

22 des 42 cantons cantons de l'Yonne sont renouvelables en 2011. Voici la liste des élus qui repartent en campagne et de ceux qui s'arrêtent là.

ILS SONT CANDIDATS À LEUR SUCCESSION

Avallon. Isabelle Huberdeau (PS) suppléante de Jean Mariani lui avait succédé à son décès il y a un peu plus de deux ans. Elle devrait, semble-t-il, y retourner de nouveau comme suppléante, cette fois, du maire PS d'Avallon Jean-Yves Caullet. Le PS officialisera sa liste de candidatures à la fin du mois.

Auxerre sud. Monique Hadrbolec (PS) élue en 1998 est candidate à un troisième mandat.

Auxerre nord. Robert Bideau (UAY) visera un troisième mandat.

Bléneau. Alain Drouhin (ex-UMP mais toujours UAY) est candidat à un troisième mandat.

Cerisiers. Jean Marchand (ex-UMP mais toujours UAY) briguera un deuxième mandat. Sont également candidats : Gérard Serré (Debout la République-Dupont-Aignan). Alain Duquenne (conseiller municipal de Sens).

Chablis. Patrick Gendraud (UMP-UAY) briguera un troisième mandat.

Courson-les-Carrières. Jean-Claude Denos (DVD-UAY) visera un deuxième mandat.

Flogny-la-Chapelle. Marie-Laure Capitain (UAY) est candidate à un troisième mandat.

Ligny-le-Châtel. Gérard Arnouts (PS) briguera un quatrième mandat. Frédéric Gueguen (UAY) est candidat.

L'Isle-sur-Serein, Jean-Claude Lemaire (UAY) briguera un troisième mandat.

Pont-sur-Yonne. Dominique Bourreau (PS) qui avait succédé à Christian Brière au décès de celui-ci sera candidat à un deuxième mandat.

Quarré-les-Tombes. Dominique Hudry (UAY-sympathisant UMP) visera un deuxième mandat. Il retrouvera face à lui Michel Millet, le président de la communauté de communes Morvan-Vauban, soutenu par le PS.

Sergines. Jean-Claude Leroy (UAY) vise un quatrième mandat.

Saint-Florentin. Éliane Magne (UAY) qui avait succédé à son mari au décès de celui-ci, se représente.

Vermenton. Élu pour la première fois en 1992, Jean-Marie Rolland (UMP-UAY) visera un quatrième mandat.

Vézelay. André Villiers (NC-UAY) visera un quatrième mandat.

ILS JETTENT L'ÉPONGE

Auxerre est, Serge Franchis (UAY) élu depuis vingt-cinq ans ne se représentera pas. Sont candidats à sa succession : Nicolas Briolland (maire d'Augy), Philippe Maillet (maire de Venoy) et Patrick Rigolet (PRG, élu à Auxerre).

Sens nord-est. Bruno Gervier (PS) élu pour la première fois en 2004 ne se représentera pas. Le centriste et maire de Saint-Denis-les-Sens, Alexandre Bouchier est candidat, tout comme le maire UMP de Saint-Clément, Gilles Pirman.

Seignelay. Jean-Michel Delagneau (Europe écologie-Les Verts-UAY) ne sera pas candidat à un troisième mandat.

Villeneuve-sur-Yonne. Le sortant Jean-Luc Dauphin (UMP-UAY) avait succédé à Rolland Bonnion décédé en 1993. Il déclare forfait. Cyril Boulleaux (DVG) déjà candidat en 2004, tentera de nouveau sa chance.

ILS ENTRETIENNENT LE DOUTE

Sens sud-est. Alain Ladrange (PC) doit bientôt faire connaître sa décision. Le conseiller sortant avait succédé en 1998 à Jean Cordillot. Dominique Chappuit, maire (DVG) de Rosoy, soutenue par le PRG, s'est lancée dans la bataille il y a déjà plusieurs mois. Jean-Pierre Crost, conseiller d'opposition (UMP) à la mairie de Sens, déjà candidat en 2004, a de nouveau fait acte de candidature début décembre.

Coulanges-la-Vineuse, Jean-Noël Loury (UAY) annoncera ses intentions courant janvier. Élu depuis 1992, il termine son troisième mandat. S'il y retourne, il trouvera sur sa route l'ancien maire d'Escolives, Paul Girard (PS), qui a annoncé sa candidature mais sans le soutien du Parti socialiste. Dans le cadre de l'accord PS-Europe-Écologie, c'est un candidat écologiste qui sera investi sur ce canton.

http://www.lyonne.fr/editions_locales/region/cantonales_repartiront_ou_pas_@CARGNjFdJSsBFRsFARw-.html
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales dans l'Yonne

Messagede maxxx » Sam 22 Jan 2011 13:44

Jean-Marie Rolland, le président du conseil général de l'Yonne, a tenu, hier, à rassurer en indiquant que la majorité était parfaitement unie à l'aube de la campagne des cantonales. Comme si cela s'avérait nécessaire

Hubert Besson hubert.besson@centrefrance.com

La majorité est unie et elle est prête à aller à la bataille. Tel est le message qu'a délivré, hier, en substance, Jean-Marie Rolland, président du conseil général de l'Yonne. Regroupés au sein de l'Union pour l'avenir de l'Yonne (UAY), une association qui rassemble des membres de sensibilités différentes allant de l'UMP au centre, les candidats aux cantonales des 20 et 27 mars prochains se sont réunis, hier, à Appoigny, à quelques kilomètres d'Auxerre.
La droite possède une marge de sécurité

Sur le plan national, ces élections s'annoncent évidemment difficiles pour la majorité. La crise économique et la politique conduite par Nicolas Sarkozy, au plus bas dans les sondages, risquent de peser lourd dans la balance.

Les derniers sondages indiquent d'ailleurs que six ou sept départements pourraient basculer à gauche. Dans l'Yonne, tel ne sera pas le cas, tant la marge de sécurité de la droite est importante.

Jean-Marie Rolland s'est en tout cas montré optimiste, en indiquant que ses troupes pourraient parvenir à un différentiel de plus quatre cantons à l'issue du scrutin. Il n'a pas exclu non plus de se retrouver à moins quatre, ce qui ne serait bien sûr pas une catastrophe. Candidat lui-même dans le canton de Vermenton, le président du conseil général a parié sur le gain d'au moins un canton au nord et un au sud. Jean-Marie Rolland a surtout insisté sur ce que « certains ont appelé des fissures au sein de la majorité ».

« Ils devraient savoir que les fissures ne mettent pas en péril la solidité d'un édifice », a-t-il poursuivi. La majorité n'est pas fissurée, elle est animée par des sensibilités diverses, ce qui est très différent ».

Et d'expliquer que si le PS n'a pas désigné d'opposant à Alain Drouhin, dans le canton de Bléneau, ou à André Villiers, dans celui de Vézelay, c'est tout simplement que ses responsables n'en avaient pas trouvé ».

Reste que ces deux conseillers généraux, ou du moins l'un d'entre eux, pourraient bien se porter candidats à la présidence du conseil général, contre Jean-Marie Rolland donc, à l'issue des cantonales. Il existe donc bien des fissures qui pourraient se transformer en fractures irréductibles
Les candidats de l'UAY

Auxerre est : Philippe Maillet . Auxerre nord : Robert Bideau (sortant). Auxerre sud : Virginie Delorme. Avallon : Pascal Germain (UMP). Bléneau : Alain Drouhin (sortant). Cerisiers : Jean Marchand (sortant). Chablis : Patrick Gendraud (sortant). Coulanges-la-Vineuse : Jean-Noël Loury (sortant). C ourson-les-Carrières : Jean-Claude Denos (sortant). Flogny-la Chapelle : Marie-Laure Capitain (sortant). Ligny-le-Chatel : Frédéric Gueguen. L'Isle-sur-Serein : Jean-Claude Lemaire (sortant). Pont-sur-Yonne : Grégory Dorte. Quarré-les-Tombes : Dominique Hudry (sortant). Saint-Florentin : Eliane Magne (sortante) . Seignelay : candidat à désigner. Sens sud-est : Jean-Pierre Crost. Sens nord-est : Gilles Pirman (UMP) ; Sergines : Jean-Claude Leroy (sortant, UMP). Vermenton : Jean-Marie Rolland (sortant, UMP). Vézelay : André Villiers (sortant, Nouveau centre) ; Villeneuve-sur-Yonne : Frédéric Rousse (UMP).


http://www.lyonne.fr/editions_locales/region/la_droite_se_rassure_avant_la_campagne@CARGNjFdJSsBFR4DAxg-.html
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales dans l'Yonne

Messagede maxxx » Ven 28 Jan 2011 10:16

Rien n'est encore officiel. Mais la rumeur d'une candidature dissidente de l'Union pour l'avenir de l'Yonne (UAY) enfle dans le canton de Bléneau.

La conseillère municipale de Bléneau, Laetitia Mouquot, membre du bureau départemental de l'UMP et présente aux dernières élections européennes sur la liste du mouvement populaire, pourrait se présenter aux cantonales face à Alain Drouhin, conseiller général sortant, soutenu par l'Union pour l'avenir de l'Yonne. L'intéressée, que nous avons tenté de contacter, n'a pas donné suite.
L'UMP de l'Yonne ne fait aucun commentaire.

La rumeur de sa candidature a gonflé depuis qu'elle a envoyé des cartes de voeux à bon nombre d'habitants du canton. Faut-il y voir un signe adressé aux électeurs ?

Quoi qu'il en soit, une telle candidature serait suffisamment gênante pour que le parti de la majorité présidentielle joue aujourd'hui la grande muette.

La présidente de l'UMP de l'Yonne, Dominique Mary, assure n'être « au courant de rien. On fera le point quand les candidatures seront officiellement déposées, à partir du 14 février », se contente-t-elle de répondre. Le conseiller régional Guillaume Larrivé, « complètement extérieur aux cantonales », ne souhaite davantage s'exprimer sur la question.

De son côté, Alain Drouhin ne fait pas plus de commentaires. Reste que la nouvelle ne doit pas franchement réjouir le candidat à sa propre succession. Récemment, le maire de Bléneau avait pourtant déclaré, officiellement, son soutien indéfectible au président du Département, Jean-Marie Rolland. Mais cela n'a peut-être pas suffi à convaincre les caciques du parti.

Issu de la mouvance du député Jean-Pierre Soisson, dont il est toujours le suppléant, Alain Drouhin n'est pas en odeur de sainteté depuis qu'il n'a pas renouvelé son adhésion à l'UMP pour « retrouver une liberté de parole ». Et avoir tout le loisir de choisir les élections auxquelles il veut se présenter. À commencer par les prochaines législatives.

En 2008, le maire de Bléneau avait aussi fait acte de candidature au poste de président du conseil général. Une initiative qui avait froissé le ministre de la Coopération, Henri de Raincourt, considéré comme le véritable patron de la droite dans l'Yonne.
Les dissensions éclateront-elles
au grand jour ?

Laetitia Mouquot serait-elle envoyée par l'UMP pour déstabiliser la candidature Drouhin ? En cas, si ce n'est d'une défaite, du moins d'un score plus faible que lors des deux dernières cantonales (Alain Drouhin avait été élu au premier tour en 1998 et 2004, ndlr), le conseiller général sortant perdrait du poids au sein de la majorité.

Il semble évident que la jeune Laetitia Mouquot, si toutefois elle venait à se présenter, ne pourrait le faire que sans étiquette. On verrait mal l'UMP donner sa bénédiction à un candidat opposé au conseiller général sortant investi par l'UAY.


http://www.lyonne.fr/editions_locales/puisaye/une_candidature_dissidente_a_bleneau_@CARGNjFdJSsBFRwBAhg-.html
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales dans l'Yonne

Messagede Louis » Dim 30 Jan 2011 18:54

Les candidats de l'Union pour l'Avenir de l'Yonne ont ouvert un site de campagne :

http://www.lyonnepourtous.com/
Louis
 
Messages: 1
Inscription: Dim 30 Jan 2011 18:47

Re: Les cantonales dans l'Yonne

Messagede Zimmer » Mer 23 Fév 2011 10:09

Les candidats dans les 22 cantons renouvelables du département :

AUXERRE EST
Johnny Roguet (Front national) et Martine Millat ; Philippe Maillet (Union pour l’avenir de l’Yonne) et Isabelle Joaquina ; Nicolas Briolland (Divers gauche) et Joëlle Richet ; Pascal Jourdain (Autre gauche en Bourgogne) et Sylvie Bornet.

AUXERRE NORD
Martine Vallée (Parti communiste français) et Alain Raymont ; Nicole Battreau (Parti ouvrier indépendant) et Daniel Depeme ; Robert Bideau (sans étiquette) et Josiane Masquin ; Denis Roycourt (Europe Écologie - Les Verts) et Valérie Martin ; Richard Jacob (Front national) et Ghislaine Bourgeois.

AUXERRE SUD
Jean-Guy Begue (Debout la République) et Corinne Salou ; Julien Guibert (Front national) et Suzanne Dussol ; Vincent Valle (sans étiquette) et Catherine Méline ; Monique Hadrbolec (sans étiquette) et Philippe Aussavy ; Virginie Delorme (Union pour l’avenir de l’Yonne) et Jean-Bernard Bourgoin.

AVALLON
Pascal Germain (UMP) et Sonia Patouret ; Jean-Yves Caulet (Parti socialiste) et Isabelle Huberdeau ; Michel Mansard (Front national) et Juliette Bourgeois.

BLÉNEAU
Laetitia Mouquot (sans étiquette) et Jean-François Boisard ; Antoine Boulay (ACSY) et Ghislaine Deirmendjian ; Alain Drouhin (Union pour l’avenir de l’Yonne) et Marie-Carmen Gaudin ; Thérèse Divay (Front national) et Aurélien Le moing ; Michel Hournon (Nouveau Parti anticapitaliste) et Claire Bonneau.

CERISIERS
Jean Marchand (UMP) et Christine Vaillant ; Gérard Serre (Debout la République) et Régine Beal ; Jean-Philippe Virapin (Front national) et Marie-Claude Martin ; Daniel Tournelle (Autre gauche en Bourgogne) et Claude-Françoise Juffet ; Alain Duquenne (Parti radical de gauche) et Marie-Paule Chappuit.

CHABLIS
Patrick Gendraud (sans étiquette) et Gaëlle Michaut-Martin ; Marie-Claude Gillon (Europe Ecologie - Les Verts) et Philippe Crabbe ; Nicolas Millat (Front national) et Amandine Frappart.

COULANGES-LA-VINEUSE
Yves Vecten (sans étiquette) et Josette Alfaro ; Claire Dior (Front national) et François Jacq ; Jean-Noël Loury (sans étiquette) et Odile Maltoff ; Gérard Robert (Autre gauche en Bourgogne) et Annie-Claude Cardinaux ; Patrick Barbotin (Europe Ecologie) et Edwige Dorbon ; Paul Girard (Divers gauche) et Arlette Chaussard .

COURSON-LES-CARRIÈRES
Jean-Claude Denos (sans étiquette) et ; Thomas Gueret (Europe Ecologie - Les Verts) et Josette Gobier ; Françoise Dambrin (NPA - Autre gauche en Bourgogne) et Guillaume Piole ; Sandrine Billard (Front national) et Nicolas Alvarez ; Jacques Baloup (sans étiquette) et Monique Wlodarczyk.

FLOGNY-LA-CHAPELLE
Pierre Delepine (Autre gauche en Bourgogne) et Caroline Tyranowicz ; Marie-Laure Capitain (sans étiquette) et Patrice Baillet ; Jacques Kotoujansky (Front national) et Angelique Muller ; Emmanuel Dezellus (Parti radical) et Myriam Pernin .

L’ISLE-SUR-SEREIN
Jean-François Dubouchet (Parti socialiste) et Corinne Pellegrin ; Jean-Claude Lemaire (sans étiquette) et Jacqueline Masse ; Jean-Rémy Dardenne (Debout la République) et Maryse Tonnerre ; Alexandrine Ferrand (Front national) et Benoit Despiegalaere.

LIGNY-LE-CHATEL
Rémy Morand (Front national) et Marie-Claire Lafaye ; Frédéric Gueguen (Union pour l’avenir de l’Yonne) et Maud Henry ; Gérard Arnouts (Parti socialiste) et Sandrine Andreu.

PONT-SUR-YONNE
Christian Fournier (Front national) et Emy Patard ; Dominique Bourreau (Parti socialiste) et Françoise Martin ; Grégory Dorte (Union pour l’avenir de l’Yonne) et Corinne Pasquier.

QUARRÉ-LES-TOMBES
Michel Chevreux (Divers gauche) et Gisèle Richard ; Gérard Paillard (sans étiquette) et Ombeline Devoir ; Thierry Texier (Front national) et Jacqueline Pruvost ; Michel Millet (Divers gauche) et Joëlle Guyard ; Claude Thieblot (sans étiquette) et Nadine Maternaud Thieblot ; Dominique Hudry (Divers droite) et Brigitte Girardot.

SEIGNELAY
Henri-Claude Janillon (Front national) et Catherine Trapani ; Patrick Bimbeau (sans étiquette) et Martine Mulot ; Christine Delagneau (sans étiquette) et Christian Torchet ; Thierry Corniot (Divers gauche) et Christine Rodrigues.

SENS NORD-EST
Gilles Pirman (sans étiquette) et Danièle Gyssels ; Marie-Thérèse Rey-Gaucher (Parti socialiste) et Pascal Simon ; Alexandre Bouchier (sans étiquette) et Brigitte Moyon ; Marie-Solange Mansard (Front national) et Pascal Werner

SENS SUD-EST
Alain Ladrange (Parti communiste français) et Patricia Simard ; Édouard Ferrand (Front national) et Maria De Kinderen ; Jean-Pierre Crost (Union pour l’avenir de l’Yonne) et Nicole Estevez ; Brigitte Lancelot (Europe Ecologie - Les Verts) et Philippe Wagner ; Pascal Charot (sans étiquette) et Corinne Marolles.

SERGINES
Jean-Claude Leroy (UMP) et Sylvie Dubouch-Ahang ; Jean-Jacques Percheminier (Divers gauche) et Eliane Languillat ; Chantal Courte (Front national) et Jérémy Corouge.

SAINT-FLORENTIN
Madeleine Raillard (Parti socialiste) et Éric Cecchy ; Éliane Magne (sans étiquette) et Gilbert Buhagiar ; Joël Rigolat (Rassemblement pour la France) et Véronique Louviot ; Yves Delot (sans étiquette) et Jacqueline Mouturat ; Daniel Bechard (NPA - Autre gauche en Bourgogne) et Émilie Marlier ; Jacques Coutela (Front national) et Louise Picault.

VERMENTON
Gilbert Grisart (Front national) et Irène Laurent-Canet ; Gilles Villecourt (Parti socialiste) et Marie-Claude Mars ; Edmundo Checura-Rojas (Autre gauche en Bourgogne) et Nelly Dehais ; Jean-Marie Rolland (Union pour la majorité présidentielle) et Christiane Colas.

VÉZELAY
André Villiers (Nouveau centre) et Marie-Claire Limosin ; Raymond Plautz (Autre gauche en Bourgogne) et Marie Delepine ; Patrick Fleury (Front national) et Laure Pelletier.

VILLENEUVE-SUR-YONNE
Cyril Boulleaux (Divers gauche) et Liliane Lavaux ; Clément Beddes (Front national) et Marie Mantel ; Frédéric Rousse (Union pour l’avenir de l’Yonne) et Sylvie Guilpain ; Francis Heusbourg (Parti ouvrier indépendant) et Delphine Edo ; Patrick Pion (Parti de gauche) et Yvette Panes.

http://www.lyonne.fr/editions_locales/region/la_liste_des_95_candidats_pour_le_1er_tour_des_cantonales_dans_l_yonne@CARGNjFdJSsBEhMDAx8-.html
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Suivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué aux sports

Patrick Bayeux

Aucune obligation n'incombe aux communes en matière de politique sportive. En effet, le sport a cette particularité de n'avoir fait l'objet d'une répartition de compétences ni dans les lois de décentralisation, ni même dans la loi sur le sport...

Découvrir l'ouvrage

Abécédaire du conseil municipal

Joël Clérembaux

Avec 175 entrées et 100 articles avec développements encyclopédiques répondant aux exigences des spécialistes, cet ouvrage est conçu et organisé comme un dictionnaire afin d'en faciliter l'utilisation par le néophyte.

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités