Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales dans l'Hérault

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Les cantonales dans l'Hérault

Messagede Jean-Philippe » Sam 3 Juil 2010 19:23

Cantonales : André Vezinhet attaqué sur tous les fronts

Dans les rangs du Parti socialiste héraultais, la hache de guerre n'a même pas eu le temps d'être enterrée après la bataille des élections régionales.
Quelques jours de répit, histoire que les belligérants reprennent leur souffle, et les antiques conflits entre éternels rivaux pouvaient reprendre. Et la tentative de l'axe Mandroux-Vezinhet avait-elle à peine échoué pour déloger Georges Frêche de son fauteuil de président de Région que les troupes de ce dernier se mobilisaient aussitôt contre les frondeurs. Et s'il semble acquis, pour l'instant, qu'Hélène Mandroux puisse aller au bout de son mandat sans qu'un putsch ne la renverse, les assauts se concentrent, depuis quelques semaines, autour du président du conseil général.
Un André Vezinhet doublement candidat à sa propre succession (de conseiller général dans le 9 e canton de Montpellier et de président de ladite assemblée) dans le cadre des élections cantonales, organisées en mars prochain.
Récemment, Georges Frêche lui-même a sonné la charge, ne l'épargnant pas dans l'entretien exclusif qu'il a accordé à Midi Libre, le 20 juin dernier. Il affirmait d'abord que son ex-ami était « hors des clous » et « dans l'illégalité la plus totale » en présentant ceux qui, de sa majorité au Département, étaient candidats à leur propre succession. Il poussait à la retraite Christian Bénézis dans le 5 e canton, où il déclarait vouloir soutenir « la mieux placée entre Josette Claverie et Annie Bénezech » . Il propulsait Jacques Martin dans le 7 e (à la place de Christian Bouillé). Et n'entendait rien dévoiler de ses intentions dans le 9 e , le propre canton de Vezinhet : « On verra » , se contentait de lancer un Georges Frêche que l'on imagine goguenard en répondant ainsi. Et dans la foulée, on apprenait qu'il envisageait, dans le canton de Lunel, de jeter le maire de Villetelle, Jean-Pierre Navas, dans les pattes de Claude Barral, candidat de Vezinhet et conseiller général sortant. Si ce n'est pas une déclaration de guerre, ça y ressemble.
Au même titre que l'on peut difficilement se méprendre sur les salves régulièrement expédiées à André Vezinhet par le sniper et très frêchiste Philippe Saurel, jusque dans son royaume de l'hémicycle du conseil général, sur les sujets les plus variés (accès aux plages, politique de la ville, etc.). Ce qui offre l'occurrence d'épiques et épicées passes d'armes entre les deux hommes.
Une lutte d'influence(s) qui se déplace aussi fréquemment sur le terrain sportif et qui a connu son point d'orgue, vendredi, avec la démission de Thierry Perez, le président du Montpellier Hérault rugby et... beau-frère d'André Vezinhet, dont l'épouse, qui est aussi la fille du président du conseil général, figurait sur la liste d'Hélène Mandroux lors des dernières régionales. Là, c'est le Georges Frêche président d'Agglo qui aurait menacé de couper vivres et subventions si la tête de Perez ne tombait pas.
Bref, entre tragédie antique et drame shakespearien, le nouvel acte d'une interminable pièce se jouera probablement dès septembre et jusqu'en mars 2011. Et ce ne sera probablement pas le dernier.


http://www.montpellier.maville.com/actu ... 6_actu.Htm

Ce département sera l'un des plus intéressants à observer même si la droite n'a aucune chance de l'emporter avant une dizaine d'années. En 2011, la droite remet en jeu 2 cantons, contre 2 pour le PC, 3 DVG et 19 élus sous étiquette socialiste en 2004.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9004
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans l'Hérault

Messagede Jean-Philippe » Sam 3 Juil 2010 19:51

Vezinhet siffle le coup d'envoi des cantonales

La tradition a été respectée.
Comme tous les trois ans, André Vezinhet, président du conseil général, a sifflé le coup d'envoi de la campagne des élections cantonales qui se dérouleront en mars 2011, à une date pas définitivement fixée. Des cantonales pas tout à fait comme les autres puisqu'il s'agira des dernières avant la réforme des collectivités territoriales qui chamboulera complètement la donne dès 2014. Hier, il avait réuni autour de lui, à Saint-Jean- de-Védas, les élus de sa majorité départementale (PS et apparentés) dont les cantons sont renouvelables. Manquaient les communistes (« Mais ils m'ont assuré de leur appartenance pleine et entière à cette majorité », assurait André Vezinhet), et quelques socialistes excusés. Dont le frêchiste Philippe Saurel à qui André Vezinhet réserva ses seuls coups de griffes de la matinée : « Il ne m'a pas donné de raison à son absence, peut-être agit-il sur ordre. » Et une fois évacuée la question particulière de Montpellier 7 (le préfet n'a pas encore pu décider s'il ordonnait une élection partielle sur ce canton que quitte Christian Bouillé parti pour le conseil régional), deux élus du département faisaient savoir qu'ils hésitaient à repartir en mars 2011 : Jean-Marcel Castet, du canton de Castries, qui, après avoir connu des « problèmes de santé » préfère attendre l'été pour prendre sa décision, et Yvon Pradeille, du canton de Mauguio, qui assurait, hier : « Ce sera moi ou le maire de Mauguio, ce n'est pas tranché. » Mais il semble bien qu'Yvon Bourrel tienne la corde. En tout cas, s'il souhaite y aller, Yvon Pradeille lui laissera la place.
André Vezinhet, en attendant que les différentes sections socialistes ne désignent leurs candidats à la rentrée, s'avouait dès lors « comblé » de la volonté de ces élus de s'affirmer candidats à leur propre succession. Et quand on lui demanda s'il était tout aussi ravi par l'envie de Philippe Saurel d'en reprendre pour trois ans, il ne put s'empêcher de lâcher : « S'il est désigné, j'espère qu'il comprendra mieux la politique du Département et qu'il travaillera plus. Car pour l'instant, il n'a rien fait. Mais il peut apprendre... »


http://www.midilibre.com/articles/2010/ ... geEvt=true
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9004
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans l'Hérault

Messagede Jean-Philippe » Jeu 16 Sep 2010 09:25

Dès la fin du mois de juin, l'UMP a choisi ses candidats pour ces élections :

1ère circonscription :
canton de Montpellier V – Michel MOXIN- WOLYUNG

2e circonscription :
canton de Montpellier IX – Jean-Luc VILLEMEJEANNE

3e circonscription :
canton de Castelnau le Lez – Frédéric LAFFORGUE, conseiller général sortant, adjoint à la mairie de Castelnau le Lez
canton de Castries – Pierre DUDIEUZERE, maire de Vendargues

4e circonscription :
canton de Ganges – Jean Pierre MONTEILS
canton des Matelles – Georges VINCENT, conseiller général sortant, maire de Saint Gély du Fesc
canton de Clermont l’Hérault – Marie Agnès SIBERTIN-BLANC, maire de Popian

5e circonscription :
canton de Capestang - Jason ONDERWATER, conseiller municipal de la mairie de Béziers
canton de Murviel les Bèziers ; Marc MIRABET
canton de la Salvetat sur Agout : Mickaël CAMILLERI, délégué national des Jeunes Populaires

6e circonscription :
Bèziers III : René PINAZZA, adjoint à la mairie de Béziers
Bèziers IV : Gérard NIEL, conseiller municipal de la mairie de Béziers

7e circonscription :
Sète II : Emile ANFOSSO, adjoint à la mairie de Sète

http://www.ump-34.org/index.php?id=54&tx_ttnews%5Btt_news%5D=182&tx_ttnews%5BbackPid%5D=29&cHash=e6b574bed2
La droite ne peut espérer gagner que quelques sièges, même si la gauche se divise : je pense notamment au canton de Béziers 4, à droite de 1983 à 2004.
Les 2 sortants UMP se représentent : celui des Matelles est dans le fief de Gérard Saumade, l'ancien président PS du conseil général de 1979à 1988, député de 1988 à 2002. Il peut donc être inquiété si la gauche s'unit et présente un candidat solide.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9004
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans l'Hérault

Messagede Robespierre » Mer 6 Oct 2010 10:49

Un article à la limite du hors-sujet mais qui traite de la situation de la fédé PS de l'Hérault - mise sous tutelle - dans le cadre de la préparation des cantonales.

L’envoyée de la rue de Solférino, venue en mission de paix
Le 28 septembre, le bureau national du PS a prononcé la mise sous tutelle de la fédération de l’Hérault pour 6 mois

Pascale Boistard a fait hier une brève mais importante escale à Montpellier. La jeune (39 ans) Secrétaire nationale à l’organisation et aux adhésions du Parti socialiste est en effet venue mettre en place la direction collégiale qui, pendant six mois, va tenter de redonner au moins une apparence d’unité à une fédération qui s’est trop longtemps déchirée.

« Mon rôle est de pacifier cette fédération », affirmait-elle hier, sur le point de reprendre l’avion pour Paris. « J’ai rencontré les forces positives et actives du parti, aujourd’hui », poursuivait-elle en espérant qu’il serait ensuite possible de « travailler ensemble et s’ouvrir vers l’extérieur ». Sur la composition de la direction collégiale elle tenait à insister sur le fait que « le partage respecte les motions issues du congrès de Reims ». Certes, on constate cependant que l’équilibre est au cordeau entre les tendances pro-Georges Frêche, Hélène Mandroux et André Vézinhet. « Il est essentiel de travailler désormais ensemble » martelle Pascale Boistard, comme pour se convaincre que cela sera possible.

Le pari est élevé, parvenir à pacifier un département où les sections ont organisé le week-end dernier le votre des militants pur désigner leurs candidats aux cantonales... sans l’aval de Paris. « Notre objectif c’est de reconstruire, pas de régler des comptes », insiste Pascale Boistard, « la tutelle est de six mois. A l’issue de cette période, on devrait pouvoir en sortir et élire un nouveau "premier socialiste" de l’Hérault ».

La direction collégiale

Outre Pascale Boistard, l’équipe chargée de diriger la Fédération PS de l’Hérault sera composée de sept personnes :
- Christian Assaf, directeur de cabinet de la maire de Montpellier Hélène Mandroux sera chargé des primaires et des relations avec le parti.
- Frédéric Bort, directeur de cabinet de Georges Frêche à la Région préparera les élections.
- Michaël Delafosse, adjoint au maire de Montpellier, sera l’animateur des relations entre les sections.
- Jean-Michel Dupla, conseiller général pour le canton de Béziers 4, prendra en charge l’organisation du bureau fédéral.
- Max Lévita, adjoint au maire de Montpellier, conseiller régional, s’occupera des finances.
- Sophie Salelles, directrice de cabinet de Georges Frêche à l’Agglo aura en charge le journal de la fédération
- Michèle Taurines, enfin, directrice de cabinet d’André Vezinhet au Conseil général de l’Hérault, aura en charge la formation et la communication extérieure de la fédération.


http://www.midilibre.com/articles/2010/ ... 10212.php5
Robespierre
 
Messages: 484
Inscription: Lun 25 Jan 2010 09:26
Localisation: Lille

Re: Les cantonales dans l'Hérault

Messagede Jean-Philippe » Dim 10 Oct 2010 10:30

A Sète, la droite se divise entre un adjoint soutenu par le maire UMP et une représentante de l'opposition de droite.

Conseillère municipale passée de la majorité à l'opposition, Marion Devineau sera la candidate de Force citoyenne aux élections cantonales de mars 2011. La nouvelle co-équipière de Philippe Sans aura Christian Lagarde pour suppléant. Elle en découdra avec Emile Anfosso, adjoint de François Commeinhes, et autre candidat déclaré sur le 2e canton détenu par l'ancien maire communiste François Liberti.


http://www.midilibre.com/articles/2010/10/09/SETE-Cantonales-2011-Force-citoyenne-presentera-Marion-Devineau-sur-le-2e-canton-1415120.php5

Pour plus d'infos sur Force citoyenne, voir http://www.forcecitoyenne.fr/association/genese-de-lassociation/
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9004
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans l'Hérault

Messagede Jean-Philippe » Sam 16 Oct 2010 10:03

Voici les candidats socialistes dans la région de Béziers :
Il n'y avait que des candidats seuls en lice, tous à l'exception de Cazouls conseillers généraux sortants. Tour d'horizon... Jean-Michel du Plaa, pour Béziers 4. Philippe Vidal, pour succéder à Michel Bozzarelli. Pézenas : Pierre Guiraud. Capestang : Jean-Noël Badenas (un autre candidat, Pierre Pollard, s'était déclaré, puis désisté, mais faute de confirmation officielle, la section a voté avec les bulletins des deux candidats). La Salvetat : Francis Cros. Saint-Chinian : Robert Tropéano. Servian : Henri Cabanel. Saint-Gervais-sur-Mare : Jean-Luc Falip. Olargues : Jean Arcas. Pour Murviel, le PS n'aurait pas prévu de mettre quelqu'un face au sortant communiste Norbert Etienne.


http://www.midilibre.com/articles/2010/10/01/BEZIERS-POLITIQUE-Le-PS-a-choisi-ses-candidats-aux-cantonales-1404886.php5
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9004
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans l'Hérault

Messagede Robespierre » Mer 20 Oct 2010 12:34

Canton des Matelles. Gilles Frontin veut ravir le canton à l'UMP

Le candidat PS n'a pas attendu la confirmation du comité national pour partir en campagne


Gilles Frontin n'est pas homme à perdre son temps. Le candidat investi le 30 septembre dernier par les militants socialistes sur le canton des Matelles n'a pas attendu le feu vert du comité national pour entrer en campagne.
Ce Saint-Gillois, conseiller d'opposition, est pressé d'en découdre. Il organisait, il y a quelques jours, son premier point presse à Prades-le-Lez. Le candidat était accompagné de sa suppléante Stéphanie Bianciotto, Tréviésoise depuis dix ans, et de l'ensemble des secrétaires de section socialistes du canton. Exception faite de celui de Vailhauquès, lequel soutenait la candidature du maire Hussam Almallak.
Arguant du non-cumul des mandats et du renouvellement générationnel, Gilles Frontin, 38 ans, pense être en mesure de ravir le canton, à l'UMP depuis 1998. « Je suis suspendu à la décision du bureau national mais j'imagine qu'elle sera positive. » Le candidat qualifie de « maladresse » la position d'André Vezinhet qui ne semble pas prêt à lui apporter son soutien. « Je lui ai écrit un courrier, j'attends une entrevue. Je ne vois rien d'insurmontable. » Pour Gilles Frontin, une autre candidature à gauche serait risquée. Celle de Jérôme Lopez, maire de Saint-Mathieu, est pourtant pressentie. « Europe écologie et le Front de gauche vont vouloir se compter. Tous les socialistes doivent être unis pour ramener ce canton à gauche. Cette élection sera très politique étant donné le contexte national. » Toutes ces considérations mises à part, le candidat prévoit d'orienter sa campagne sur trois axes : préservation du cadre de vie, maintien de la cohésion sociale et redynamisation économique.


http://www.midilibre.com/articles/2010/ ... 24466.php5
Robespierre
 
Messages: 484
Inscription: Lun 25 Jan 2010 09:26
Localisation: Lille

Re: Les cantonales dans l'Hérault

Messagede Jean-Philippe » Lun 1 Nov 2010 09:50

Toujours dans le canton des Matelles, le sortant UMP depuis 1998 se retire au profit d'un de ses adjoints, Guillaume Fabre.
Cela risque de favoriser davantage le basculement à gauche de ce canton. Aux régionales, la gauche y avait 14,7 points d'avance sur l'UMP, avec 57,9% au second tour (34% pour Frêche contre 18,5 pour la droite et 8,6 pour le FN au 1e tour).
Le risque apparaît donc très grand, même si la droite est unie et le FN a peu de chances d'atteindre le second tour.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9004
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans l'Hérault

Messagede Zimmer » Jeu 9 Déc 2010 22:32

Cantonales Deux tendances s'affrontent au sein du PS
Édition du jeudi 9 décembre 2010

Depuis la mise sous tutelle, rien ne va plus au Parti socialiste héraultais

D'un côté, la direction collégiale du PS héraultais, installée sous mise sous-tutelle en vue de poursuivre la gestion fédérale du parti ; de l'autre, « la majorité fédérale », comme ils se dénomment, issue de l'ancienne direction plus proche du terrain et des militants. Au milieu, une très forte lutte d'influence pour s'arroger la direction de cette arme de guerre électorale. Et quand la direction nationale décide de donner la règle en matière d'investiture pour les cantonales, c'est la foire d'empoigne. Car, forcément, la lecture des consignes diverge. Quelles sont les recommandations nationales ? « Un : tous les candidats socialistes sortants sont réinvestis. Deux : il y a un accord avec le PCF dans le canton de Murviel-lès-Béziers pour réinvestir le sortant Norbert Étienne. Trois : pour les sept cantons restants où il n'y a pas de sortant socialiste, on négocie avec nos partenaires des Verts », relaie Christian Assaf au nom de la direction collégiale.

Apprenant cette information nationale, l'autre courant, décide d'organiser une conférence de presse pour demander « que le vote des militants qui a déjà été organisé soit respecté », selon le modérateur du moment : Philippe Saurel. Car si lui, en tant que sortant est confirmé par Paris, il n'en est pas de même pour Pierre Bonnal (Castelnau/Le Crès), Gilles Frontin (Les Matelles), Jacques Martin (Montpellier 7) et Laurent Pradeille (Mauguio). Tous ceux-là étaient à la conférence de presse pour dénoncer leur éviction. Car le canton où ils espéraient ferrailler a été mis entre les mains de négociations avec les écologistes. « Attention à ne pas casser l'appareil », prévient Philippe Saurel, qui pressent que ces dissensions peuvent être néfastes à tout le parti. Laurent Pradeille est moins modéré : « On a voulu jouer collectif mais le national est dans une logique d'affrontement. Dont acte. On usera de tous les moyens, y compris juridiques, pour que le vote militant soit respecté ».

Au cœur de cette polémique, le canton de Montpellier 5. Par la décision nationale, Christian Bénézis, écarté par le vote militant (il n'avait pas pu présenter sa candidature) au profit de Josette Claverie est requalifié au titre de conseiller général sortant : « Comment quelqu'un qui n'a pas payé sa cotisation et qui ne se présente pas devant les militants peut-être investi ? C'est un scandale démocratique », estime encore Laurent Pradeille. On est loin de la paix des braves et la trêve des confiseurs qui arrive n'y changera probablement rien.

Yannick POVILLON

http://www.midilibre.com/articles/2010/12/09/MONTPELLIER-Deux-tendances-s-39-affrontent-au-sein-du-PS-1476410.php5
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales dans l'Hérault

Messagede maxxx » Sam 11 Déc 2010 21:25

République solidaire n'est pas prête

Mars 2011, une échéance importante pour les membres héraultais de République solidaire. Les élections cantonales ? Non, la célébration du millième militant de l'Hérault.

En effet, malgré une volonté affichée de présence locale et de contact avec les citoyens, le mouvement de Dominique de Villepin ne participera pas aux prochaines élections locales. « Nous ne sommes pas prêts pour cette échéance, il faut que la machine soit plus opérationnelle », affirme le député Jean-Pierre Grand, qui tenait, hier, une conférence de presse. Le parti est donc uniquement concentré sur les campagnes présidentielle et législative de 2012, et espère rassembler à cette occasion « la majorité silencieuse », en proposant « l'alternative plutôt que l'alternance ».

Àcette occasion, le mouvement compte beaucoup sur le « cybermilitantisme » pour convaincre les citoyens, arguant l'aspect précurseur du réseau social VillepinCom.

Pas question, en tout cas, de précipiter l'indépendance puisque les partisans de Dominique de Villepin restent encore à l'intérieur de l'UMP, pour des raisons « stratégiques mais pas opportunistes ». Les membres de République solidaire espèrent en effet rallier à leur cause de nombreux déçus du sarkozysme, tout en comptant également sur des appuis provenant du centre et de la gauche.
Pi. E.


http://www.midilibre.com/articles/2010/12/10/MONTPELLIER-Republique-solidaire-n-39-est-pas-prete-1477372.php5
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Suivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à la culture

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques culturelles communales et intercommunales : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de ces...

Découvrir l'ouvrage

Comprendre les finances locales

Joël Clérembaux

Les finances locales sont une matière trop sérieuse pour être confiée aux seuls experts ! Les élus locaux, qui ont la lourde responsabilité de prendre les décisions en matière budgétaire, ne doivent pas s'en tenir...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron