Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Vie interne du Front National/Rassemblement National

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Re: Vie interne du FN

Messagede Républicain67 » Dim 11 Mar 2018 18:30

Oui, j'en parle dans mon post précédent. Un parti à bien triste réputation, donc beaucoup de Québécois ont été content de chasser du pouvoir lors des élections provinciales de 1960, qui ont conduit à l'élection du gouvernement modernisateur de Jean Lesage (Parti libéral du Québec). La fameuse "Révolution tranquille" (1960 à 1966): laïcisation, État providence, Ministère québécois de L'Education, nationalisation de l'électricité...

En réalité, l'Union nationale n'a pu se maintenir au pouvoir aussi longtemps que grâce à la prospérité économique de l'après guerre, le clientélisme et le vote massif des ruraux (choyés par le gouvernement unioniste), relié à une carte électorale qui surrepresentait fortement les zones rurales conservatrices.
Républicain67
 
Messages: 2054
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Vie interne du FN

Messagede Eco92 » Dim 11 Mar 2018 18:49

ChristianC. a écrit:
ploumploum a écrit:Marine Le Pen vient de dévoiler le nouveau nom du parti : "Rassemblement National". L'aspect historique "national" est donc conservé mais il y a tentative de ratisser large quitte d'ailleurs à faire un (lointain) écho aux 1ers mouvements gaulliste (RPF) et post-gaulliste (RPR)

http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html

Un mauvais esprit dirait que Rassemblement National fait surtout penser au nom du parti collaborationniste de Marcel Déat le Rassemblement National Populaire, fondé fin 1940.
Il y a aussi eu un Rassemblement National en 1937, avec notamment quelques futurs membres ou proches du gouvernement de Vichy, comme Abel Bonnard, Bernard Faÿ ou René Gillouin. Et un autre en 1954, avec des nostalgiques du même gouvernement de Vichy, derrière J.-L. Tixier-Vignancourt.
Cela ne fait pas vraiment "dédiabolisé". Mais qui se souvient de Marcel Déat, d'Abel Bonnard ou de Tixier-Vignancourt ?


C'est quand même étonnant, ça me rappelle la "Belle alliance populaire" de Cambadélis rappelant un mouvement franquiste... Avec google ce genre de hasard est quand même incroyable.

D'autres relèvent un hommage involontaire à Jean-Marie le Pen (campagne de 86)
Clipboard01.jpg
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4914
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Vie interne du FN

Messagede Républicain67 » Dim 11 Mar 2018 18:51

Eco92 a écrit:
ChristianC. a écrit:
ploumploum a écrit:Marine Le Pen vient de dévoiler le nouveau nom du parti : "Rassemblement National". L'aspect historique "national" est donc conservé mais il y a tentative de ratisser large quitte d'ailleurs à faire un (lointain) écho aux 1ers mouvements gaulliste (RPF) et post-gaulliste (RPR)

http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html

Un mauvais esprit dirait que Rassemblement National fait surtout penser au nom du parti collaborationniste de Marcel Déat le Rassemblement National Populaire, fondé fin 1940.
Il y a aussi eu un Rassemblement National en 1937, avec notamment quelques futurs membres ou proches du gouvernement de Vichy, comme Abel Bonnard, Bernard Faÿ ou René Gillouin. Et un autre en 1954, avec des nostalgiques du même gouvernement de Vichy, derrière J.-L. Tixier-Vignancourt.
Cela ne fait pas vraiment "dédiabolisé". Mais qui se souvient de Marcel Déat, d'Abel Bonnard ou de Tixier-Vignancourt ?


C'est quand même étonnant, ça me rappelle la "Belle alliance populaire" de Cambadélis rappelant un mouvement franquiste... Avec google ce genre de hasard est quand même incroyable.

D'autres relèvent un hommage involontaire à Jean-Marie le Pen (campagne de 86)
Clipboard01.jpg


J'y ai aussi pensé. "Rassemblement national" était aussi le nom du groupe d'union FN et CNIP à l'Assemblée nationale de 1986 à 1988.
Républicain67
 
Messages: 2054
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Vie interne du FN

Messagede Eco92 » Dim 11 Mar 2018 19:16

Républicain67 a écrit:J'y ai aussi pensé. "Rassemblement national" était aussi le nom du groupe d'union FN et CNIP à l'Assemblée nationale de 1986 à 1988.


FN, CNIP et Église de l'Unification ! (dite « secte Moon »)
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4914
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Vie interne du FN

Messagede Républicain67 » Dim 11 Mar 2018 19:21

Eco92 a écrit:
Républicain67 a écrit:J'y ai aussi pensé. "Rassemblement national" était aussi le nom du groupe d'union FN et CNIP à l'Assemblée nationale de 1986 à 1988.


FN, CNIP et Église de l'Unification ! (dite « secte Moon »)


Avec Pierre Ceyrac.
Républicain67
 
Messages: 2054
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Vie interne du FN

Messagede Républicain67 » Dim 11 Mar 2018 21:15

La ressemblance avec "Rassemblement national populaire" mise à part, le FN pourrait se heurter au droit. En 2013, (d'après le Huffington Post), un particulier à déposé le nom "Rassemblement national" à l'INPI.
Républicain67
 
Messages: 2054
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Vie interne du FN

Messagede pop03 » Lun 12 Mar 2018 00:46

Républicain67 a écrit:La ressemblance avec "Rassemblement national populaire" mise à part, le FN pourrait se heurter au droit. En 2013, (d'après le Huffington Post), un particulier à déposé le nom "Rassemblement national" à l'INPI.

Sur le plan juridique, il se pourrait donc que ça coince. D'autant plus que ce "Rassemblement national" de 2013 est un parti politique à part entière, dont le siège est situé rue de Monge dans le 5e arrondissement de Paris.
https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/1 ... _23382848/
pop03
 
Messages: 1421
Inscription: Jeu 26 Fév 2015 01:04

Re: Vie interne du FN

Messagede Corondar » Lun 12 Mar 2018 01:00

Stéphane a écrit:
Corondar a écrit:Steve Bannon en guest star surprise... Je suis le seul à trouver un peu étonnant le profil de cet invité dans le cadre de la "dédiabolisation" ?

Bah ... qui se laisse encore abuser par la prétendue dédiabolisation du FN ?


Et c'est pas le dernier dérapage en date qui devrait mettre à terme au questionnement sur le sujet :
http://www.europe1.fr/politique/lassist ... me-3596486
J'avoue ne pas comprendre comment on peut justifier la logique : on déroule le tapis rouge pour Bannon et on suspend un assistant parlementaire pour propos racistes. Il n'y a pas comme une contradiction évidente ? Bannon a dit que les membres du FN devaient brandir avec courage et fierté l'étiquette raciste. Davy Rodriguez ne fait que mettre en pratique la proposition de l'un des invités d'honneur du congrès de son parti...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2452
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Vie interne du FN

Messagede pop03 » Lun 12 Mar 2018 10:32

pop03 a écrit:
Républicain67 a écrit:La ressemblance avec "Rassemblement national populaire" mise à part, le FN pourrait se heurter au droit. En 2013, (d'après le Huffington Post), un particulier à déposé le nom "Rassemblement national" à l'INPI.

Sur le plan juridique, il se pourrait donc que ça coince. D'autant plus que ce "Rassemblement national" de 2013 est un parti politique à part entière, dont le siège est situé rue de Monge dans le 5e arrondissement de Paris.
https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/1 ... _23382848/


Le propriétaire de la marque ''RN'' serait un certain Frédérick Bigrat, le même à avoir récupéré celui du RPR avec son logo de 1991 et qui est aussi détenteur du RPF.
https://twitter.com/ldeboissieu/status/ ... 2292388864
Selon l'incorrect, il aurait cédé l’usage à l’un des avocats du FN, Maître Frédéric-Pierre Vos, il y a quelques semaines.
https://lincorrect.org/rassemblement-na ... -national/
pop03
 
Messages: 1421
Inscription: Jeu 26 Fév 2015 01:04

Re: Vie interne du FN

Messagede cevenol30 » Lun 12 Mar 2018 14:47

pop03 a écrit:Je pense que le FN, stratégiquement, pourrait être déstabilisé en changeant de leadership actuellement au même moment que le nom et probablement le logo. Cela pourrait perturber les militants de longues dates. Et puis, aucune personnalité du FN ne semble pouvoir dépasser MLP en ce moment dans les sondages.

cevenol30 a écrit: MLP semble se refuser à l'idée d'union des droites car cela voudrait dire que les notions de gauche et droite auraient encore un sens (et impliquerait de perdre des électeurs venus de la gauche). Il est vrai que l'évolution du reste du spectre politique aurait plutôt renforcé l'idée d'une explosion du cadre droite-gauche... Cela faisait d'ailleurs partie, à ce que j'ai entendu, des questions posées dans le questionnaire (dont la réponse n'a pas été indiquée ci-dessus).


MLP a déjà tendu la main à Wauquiez:
MLP: "Quand j'entends le discours de monsieur Wauquiez aujourd'hui, je me dis, s'il est sincère, compte-tenu des propos qu'il tient, il devrait aller jusqu'à proposer une alliance politique, tout cela se discute".
http://www.rtl.fr/actu/politique/marine ... 7791029004

Annonce assez prévisible de Mariani concomittante au congrès du FN:
Thierry Mariani (LR) : "Il faut un accord avec le FN"
Mariani: ''Sans alliés, nous allons rester dans l’opposition pour longtemps. Il est temps de renverser la table. Le Front national a évolué. Regardons si un accord ou un rapprochement sont possibles. Parce que si on veut des alliés, ils seront forcément de ce côté-là si on veut appliquer un programme de droite.''
http://www.lejdd.fr/politique/thierry-m ... xtor=CS1-4

Ce qui concorde avec les propos de Nicolas Bay remontant à janvier:
Nicolas Bay, a cité l'ex-ministre LR Thierry Mariani, l'ancien député LR Nicolas Dhuicq, le maire LR de Maisons-Laffitte Jacques Myard, et le président du Parti chrétien-démocrate Jean-Frédéric Poisson parmi les personnalités qui pourraient s'allier au FN aux européennes.
http://www.europe1.fr/politique/europee ... nt-3556796

Effectivement! Néanmoins, peu avant le congrès, elle taclait E. Ménard qui plaidait pour une union des droites.

Ce qui coince là n'est pas l' "union" quand le parti se renomme "Rassemblement", c'est le "des droites". Admettre publiquement faire une union des droites, c'est renier le bon vieux "ni droite ni gauche, français" qui est une ligne qui sous-tend le FN depuis longtemps et renier les quelques électeurs/militants/idées/penchants se situant du côté gauche/social/interventionniste (p.ex. le candidat JMLP en 2002 se disait "socialement de gauche" -tout en étant infichu de préciser concrètement ce qu'il voulait mettre là-derrière). De plus, dans le reste du spectre politique notamment avec l'arrivée fracassante de LREM, la notion de clivage droite-gauche s'est tout de même émoussée...
Poisson, Dupont-Aignan ou Wauquiez seront donc de fait et néanmoins bienvenus, je pense, pour se faire bouffer tout cru s'allier avec le FN/RN à condition que ce soit un rassemblement autour de l'idée nationale (telle que le FN/RN la conçoit, plus ou moins) et pas autour de l'idée de "droite" (dans les deux cas, il faudrait préciser le contenu mais à un moment il y a des différences), quitte à ce qu'il y ait dans le tas un nationaliste vaguement de gauche qui reste (surtout maintenant que Philippot est parti...) pour quinze plutôt très à droite.

Si la marque RN est cédée à un proche de l'ex-FN par un spécialiste de la rétention de marques, il n'y a plus ce problème.
Notons qu'à un moment, dans les années 90, Charlie Hebdo avait déposé la marque "Front National" au nom du mouvement de résistance éponyme, faisant miroiter à ses lecteurs que cela pourrait embêter le parti lepéniste: il n'en fut rien. Le fait d'avoir lancé le nom de parti longtemps avant a pu éviter tout déboire au FN.
Le nom m'évoque plutôt des noms de partis de décennies plus récentes: le Front National-Mouvement National puis Mouvement National Républicain de Bruno Mégret (structure qui existe encore, fort petitement) et le Rassemblement pour la France (RPF) de Pasqua qui reprenait le nom gaulliste d'après-guerre (là aussi, je ne pense pas qu'il soit censé avoir disparu statutairement même s'il n'a pas présenté 50 candidats aux législatives).
cevenol30
 
Messages: 2598
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités