Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Nombre d'adhérents des partis

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Re: Nombre d'adhérents des partis

Messagede Nico » Dim 20 Jan 2019 21:20

Azertyuiop a écrit:J'aurais aimé faire les Verts également mais leurs comptes sont absents du fichier de la CNCCFP.


Concernant Europe Écologie Les Verts, ceux-ci sont bien présents dans la dernière publication de la CNCCFP au titre de l'année 2017, mais étrangement, située, en page 904 ; entre Cap21-Le Rassemblement Citoyen et Guadeloupe Unie Solidaire et Responsable.
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3830
Inscription: Dim 3 Oct 2010 16:34
Localisation: Corrèze

Re: Nombre d'adhérents des partis

Messagede Pullo » Lun 21 Jan 2019 12:42

Azertyuiop a écrit:Manque les Verts et l'UDI mais étant donné que l'UDI est plus un regroupement de partis, je ne fais pas ce calcul. Les autres partis sont des groupuscules, voire même de pures coquilles vides.

Le terme "coquilles vides" vaut aussi pour LREM et LFI ? La question n'est pas rhétorique.
Pullo
 
Messages: 1571
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Nombre d'adhérents des partis

Messagede Eco92 » Lun 21 Jan 2019 14:26

Vu le nombre de dons et les renversements liés aux élus en termes budgétaires la réponse est assurement non.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6380
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Nombre d'adhérents des partis

Messagede Azertyuiop » Lun 21 Jan 2019 17:56

Pullo a écrit:
Azertyuiop a écrit:Manque les Verts et l'UDI mais étant donné que l'UDI est plus un regroupement de partis, je ne fais pas ce calcul. Les autres partis sont des groupuscules, voire même de pures coquilles vides.

Le terme "coquilles vides" vaut aussi pour LREM et LFI ? La question n'est pas rhétorique.

Les cas de LREM et de la FI sont encore plus particuliers. Ai-je vraiment besoin de développer pour expliquer pourquoi on ne peut retenir que 0 pour l'estimation du nombre d'adhérents pour ces deux partis ? Je vous renvoie au message que j'ai posté il y a quelques temps à ce sujet.

Si tout ceci est encore vrai pour la FI, J'apporte une petite nuance sur LREM qui a depuis peu imposé aux nouveaux adhérents de fournir un numéro de téléphone portable, ce qui fait qu'à moins d'avoir plusieurs portables (ce qui est rare et quand c'est le cas, ce n'est guère plus de 2 ou 3), il est difficile d'adhérer plusieurs fois. Néanmoins, on part toujours sur un concept d'adhésion éternelle puisque rien de permet de résilier : et ne plus payer de cotisations n'y change rien, vous l'aurez compris...
Cela ne change également rien pour les très nombreuses "adhésions" ou plutôt clics qui ont précédé cette complexification de l'adhésion.

Donc voilà, zéro adhérent à la REM et zéro adhérent à la FI.
Azertyuiop
 
Messages: 1960
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Nombre d'adhérents des partis

Messagede Marcy » Lun 21 Jan 2019 23:54

Marcy a écrit:
Marcy a écrit:
Marcy a écrit:A partir des comptes des partis publiés par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (publication février 2017 pour les comptes arrêtés fin 2015 http://www.cnccfp.fr/docs/partis/compte ... s_2015.pdf), j'ai essayé de reconstituer le nombre d'adhérents des partis à partir du produit des cotisations indiqués par les partis et de leur montant. Concernant le montant des cotisations, j'ai pris comme hypothèse le montant normal, en supposant que les montants réduits (jeunes, adhérents à faibles ressources, tarifs couple...) étaient globalement compensés par les montants majorés (montants de soutien), les dons au-delà du montant des cotisations étant indiqués dans une ligne spécifique (intitulée dons).

Une des difficultés concernent les partis de gauche pour lesquels le montant de la cotisation attendu en fonction des revenus n'est souvent pas atteint. Mais pour ces partis on dispose d'évaluations du nombre d'adhérents votant dans les élections internes, ce qui m'a amené à retenir une moyenne de cotisation de 100 euros pour les partis de la gauche gouvernementale (comme PS et EELV), de 200 euros pour LO et le NPA (où la règle est en principe le versement de 1 % des revenus annuels, soit 20 000 euros par an correspondant pratiquement au salaire médian en France), de 70 euros pour le PCF et le POI (pour ce dernier, la scission intervenue depuis 2015 a permis de connaître assez précisément le nombre d'adhérents : un peu plus de 5 000).

Ces données sont probablement perfectibles, et je les soumets à la sagacité des autres contributeurs pour les affiner, les compléter, les corriger...

Par ordre décroissant d'adhérents :

Les Républicains : 155 500 adhérents (produit des cotisations : 4 665 393 €, montant normal de la cotisation : 30 €)
Parti socialiste : 75 700 adhérents (7 568 908 € de cotisations, hypothèse d'une cotisation moyenne de 100 €)
Parti communiste : 59 100 adhérents (4 135 887 € de cotisations, hypothèse d'une cotisation moyenne de 70 €)
Front national : 47 400 adhérents (2 370 040 € de cotisations, cotisation « classique » : 50 €)
Union des démocrates et des indépendants : 23 400 adhérents (467 970 euros de cotisations, montant normal de la cotisation : 20 €)
dont UDI 12 110 adhérents, Parti radical 5 150 adhérents, Nouveau Centre 4 250 adhérents, Force européenne démocrate 1 130 adhérents, Alliance centriste 750 adhérents. Plus d'adhérents à la Gauche moderne (70 euros de cotisations...)
Mouvement démocrate : 12 200 adhérents (244 011 € de cotisations, cotisation à 20 €)
Nouvelle Donne : 10 600 adhérents (318 643 € de cotisations, cotisation de 30 € pour les adhérents dont les revenus sont supérieurs à 1 000 € par mois)
Europe Ecologie les Verts : 10 000 adhérents (1 002 399 € de cotisations, hypothèse d'une cotisation moyenne de 100 €)
Union populaire républicaine : 8 700 adhérents (259 710 € de cotisations, cotisation à 30 €)
Parti de Gauche : 8 200 adhérents (818 103 € de cotisations, cotisation de 60 euros pour la tranche de revenus mensuels 1000-1500 € et de 120 euros pour la tranche 1500-2000 €, d'où l'hypothèse d'une cotisation moyenne de 100 €)
Lutte ouvrière : 5 600 adhérents (1 125 851 € de cotisations, hypothèse d'une cotisation moyenne de 200 €)
Parti ouvrier indépendant : 5 200 adhérents (364 670 € de cotisations, hypothèse d'une cotisation moyenne de 70 €)
Sens commun : 4 800 adhérents (145 451 € de cotisations, cotisation à 30 €)
Droite sociale : 4 500 adhérents (88 945 € de cotisations, adhésion à 20 €)
Debout la France : 3 800 adhérents (113 395 euros de cotisations, adhésion simple 30 €)
Parti radical de gauche : 3 400 adhérents (137 442 € de cotisations, adhésion normale 40 €)
Parti de la France : 3 300 adhérents (65 983 € de cotisations, cotisation de 30 €)
Unser Land : 3 300 adhérents (93 533 € de cotisations, cotisation à 40 €)
Nouveau parti anticapitaliste : 2 800 adhérents (556 764 € de cotisations, hypothèse d'une cotisation moyenne de 200 €)
Parti chrétien-démocrate : 1 900 adhérents (66 834 € de cotisations, cotisation à 35 €)
Ensemble : 1 700 adhérents (338 744 € de cotisations, hypothèse d'une adhésion moyenne de 200 €)
Chasse Pêche Nature Tradition : 1 600 adhérents (32 589 € de cotisations, cotisation moyenne de 20 €)
Mouvement républicain et citoyen : 1 200 adhérents (66 219 € de cotisations, cotisation à 55 €)
Union démocratique bretonne : 1 100 adhérents (55 381 € de cotisations, hypothèse d'une cotisation moyenne de 50 €, la cotisation minimale étant de 30 €)
Bloc identitaire : 1 100 adhérents (22 425 € de cotisations, hypothèse de cotisation moyenne : 20 €)
CAP 21 : 1 100 adhérents (43 951 € de cotisations, hypothèse de cotisation moyenne de 40 €)
La Force du 13 : 720 adhérents (10 785 € de cotisations, cotisation de 15 €)
Mouvement pour la France : 650 adhérents (32 722 € de cotisations, cotisation à 50 €)
Mouvement des progressistes : 350 adhérents (6 921 € de cotisations, cotisation de 20 €)
Les Alternatifs : 270 adhérents (10 679 € de cotisations, cotisation de 40 €)
Souveraineté, Identité Et Libertés : 270 adhérents (9 607 € de cotisations, cotisation à 36 €)
Centre national des indépendants et paysans : 270 adhérents (7 990 € de cotisations, cotisation à 30 €)
Parti pirate : 260 adhérents (6 124 € de cotisations, cotisation à 24 €)
Solidarité et progrès : 220 adhérents (8 995 € de cotisations, cotisation à 40 €)
Mouvement national républicain : 100 adhérents (4 865 € de cotisations, cotisation de 50 €)
Mouvement écologique indépendant : 100 adhérents (4 883 € de cotisations, cotisation à 50 €)
Génération écologie : 90 adhérents (2 285 € de cotisations, cotisation de 25 €)
Ligue du Sud : 30 adhérents (1 390 € de cotisations, hypothèse d'une cotisation de 50 €)


J'ai appliqué la même méthode que celle utilisée en 2017 pour actualiser le nombre d'adhérents des partis en 2016, sur la base des comptes des formations publiques publiés en février 2018.

Pour En marche (devenu la République en marche) j'ai pris comme référence non pas les cotisations (par définition nulles) mais les dons, en prenant comme référence un don à 80 euros par adhérent qu'on peut donc définir comme un adhérent actif. Ce chiffre de 80 euros correspond à la moyenne don+cotisation par adhérent observée au PS et à la LR.
Les Identitaires ne figurent pas dans les comptes publiés en 2018, tout comme les Alternatifs, le POID (issu du POI) et le MEI.
On observe que En marche serait la 2e formation de France en 2016 après LR en termes d'effectifs militants, tout juste devant le PCF, qui devance désormais le PS. A noter la percée de l'UPR (6e) et l'effondrement de Nouvelle Donne.
Pour l'UDI il faut prendre en compte le départ de plusieurs de ses formations (les Centristes - ex-Nouveau Centre - et les radicaux, fusionnés fin 2017 avec les radicaux de gauche au sein du Mouvement radical social-libéral).

Les Républicains : 132 100 adhérents (cotisations : 3 961 555 euros, cotisation moyenne retenue : 30 euros) (- 23 100 adhérents sur 1 an)
En Marche (devenu LREM) : 62 000 adhérents payants (dons : 4 962 730 euros, hypothèse d'un don moyen de 80 euros)
Parti communiste français : 61 600 adhérents (cotisations : 4 309 246 euros, hypothèse de cotisation moyenne : 70 euros) (+ 2 500 adhérents sur un an)
Parti socialiste : 56 800 adhérents (cotisations : 5 683 899 euros, hypothèse de cotisation moyenne : 100 euros) (- 18 900 adhérents sur un an)
Front national : 48 100 adhérents (cotisations : 2 406 679 euros, cotisation retenue : 50 euros) (+ 700 adhérents sur un an)
Union populaire républicaine : 16 070 adhérents (cotisations : 487 125 euros, cotisation retenue : 30 euros) (+ 7 370 adhérents sur un an)
Union des démocrates et des indépendants : 10 950 adhérents (cotisations : 218 863 euros, cotisation : 20 euros) (- 2 290 adhérents à périmètre constant)
dont UDI adhérents directs 6 580 adhérents (131 533 euros de cotisations, - 5 530 adhérents sur un an), Force européenne démocrate 4 350 adhérents (87 120 euros de cotisations, + 3 230 adhérents sur un an), France écologie 10 adhérents (210 euros de cotisations)
Mouvement des démocrates : 10 560 adhérents (total cotisations : 211 107 euros, cotisation de 20 euros) (- 1 640 adhérents sur un an)
Europe Ecologie les Verts : 8 720 adhérents (total cotisations : 872 437 euros, cotisation de 100 euros) (- 1 280 adhérents sur un an)
Mouvement radical social-libéral : 7 390 adhérents (total cotisations : 207 915 euros) (- 1 160 adhérents sur un an)
dont Parti radical 4 370 adhérents (total cotisations : 87 315 euros, cotisation de 20 euros) (- 780 adhérents sur un an)
dont Parti radical de gauche 3 020 adhérents (total cotisations : 120 600 euros, cotisation de 40 euros) (- 380 adhérents sur un an)
Parti de gauche : 7 230 adhérents (cotisations totales : 722 778 euros, cotisation de 100 euros) (- 970 adhérents sur un an)
Lutte ouvrière : 5 600 adhérents (total cotisations : 1 121 160 euros, cotisation de 200 euros) (nombre d'adhérents stable sur un an)
Sens commun : 4 630 adhérents (total cotisations : 138 803 euros, montant renseigné par erreur comme contribution des élus, cotisation de 30 euros) (- 170 adhérents sur un an)
Debout la France : 4 530 adhérents (total cotisations : 135 980 euros, cotisation de 30 euros) (+ 730 adhérents sur un an)
Parti ouvrier indépendant : 3 260 adhérents (total cotisations : 227 909 euros, cotisation de 70 euros) (- 1 940 adhérents sur un an)
Nouveau parti anticapitaliste : 2 750 adhérents (total cotisations : 549 282 euros, cotisation de 200 euros) (- 50 adhérents sur un an)
Les Centristes (anciennement Nouveau Centre) : 2 260 adhérents (total cotisations : 45 160 euros, cotisation de 20 euros) (- 1 990 adhérents sur un an)
Nouvelle Donne : 2 180 adhérents (total cotisations : 65 506 euros, cotisation de 30 euros) (- 8 420 adhérents sur un an)

A suivre...


Nombre d'adhérents des partis politiques selon les derniers comptes déclarés et publiés (relatifs à l'année 2016, suite et fin)

Parti chrétien-démocrate : 1 930 adhérents (total cotisations : 67 570 euros, cotisation moyenne retenue : 35 euros) (+ 30 adhérents sur un an)
Ensemble : 1 820 adhérents (total cotisations : 363 763 euros, cotisation de 200 euros) (+ 120 adhérents sur un an)
Chasse pêche nature traditions : 1 470 adhérents (total cotisations : 29 497 euros, cotisation de 20 euros) (- 130 adhérents sur un an)
Le Parti de la France : 1 450 adhérents (total cotisations : 43 376 euros, cotisation de 30 euros) (- 750 adhérents sur un an, étant donné une erreur dans les données publiées pour l'année 2015 : 2 200 adhérents et pas 3 300 adhérents)
Union démocratique bretonne : 1 060 adhérents (total cotisations : 53 057 euros, cotisation de 50 euros) (- 40 adhérents sur un an)
Calédonie ensemble : 1 000 adhérents (total cotisations : 38 845 euros, cotisation de 40 euros) (nombre d'adhérents non mesuré l'année précédente)
CAP 21 - Le rassemblement citoyen : 1 000 adhérents (total cotisations : 29 095 euros, cotisation de 30 euros) (- 100 adhérents sur un an)
Mouvement pour la France : 800 adhérents (total cotisations : 40 140 euros, cotisation de 50 euros) (+ 150 adhérents sur un an)
Mouvement républicain et citoyen : 770 adhérents (total cotisations : 42 277 euros, cotisation de 55 euros) (- 430 adhérents sur un an)
Alliance centriste : 600 adhérents (total cotisations : 12 020 euros, cotisation de 20 euros) (- 150 adhérents sur un an)
Centre national des indépendants et paysans : 380 adhérents (total cotisations : 11 456 euros, cotisation de 30 euros) (+ 110 adhérents sur un an)
SIEL - Souveraineté, identité et liberté : 320 adhérents (total cotisations : 11 615 euros, cotisation de 36 euros) (+ 50 adhérents sur un an)
Parti pirate : 310 adhérents (total cotisations : 7 524 euros, cotisation de 24 euros) (+ 50 adhérents sur un an)
Mouvement des progressistes : 240 adhérents (total cotisations : 4 715 euros, cotisation de 20 euros) (- 110 adhérents sur un an)
Alliance royale : 220 adhérents (total cotisations : 8 173 euros, cotisation de 38 euros) (non mesuré l'an passé)
La Force du 13 : 220 adhérents (total cotisations : 3 315 euros, cotisation de 20 euros) (- 500 adhérents sur un an)
Solidarité et progrès : 170 adhérents (total cotisations : 6 765 euros, cotisation de 40 euros) (- 50 adhérents sur un an)
Unser Land : 120 adhérents (total cotisations : 4 700 euros, cotisation de 40 euros) (- 3 180 adhérents sur un an)
Génération écologie : 110 adhérents (total cotisations : 2 840 euros, cotisation de 25 euros) (+ 20 adhérents sur un an)
Union des démocrates et des écologistes : 100 adhérents (total cotisations : 1 905 euros, cotisation de 20 euros) (non mesuré l'an passé)
Mouvement national républicain : 90 adhérents (total cotisations : 4 385 euros, cotisation de 50 euros) (- 10 adhérents sur un an)
Ecologiste ! / Le Parti écologiste : 80 adhérents (total cotisations : 1 560 euros, cotisation de 20 euros) (non mesuré l'an passé)
Ligue du Sud : 50 adhérents (total cotisations : 1 540 euros, cotisation de 30 euros) (+ 20 adhérents sur un an)

Il n'y a par ailleurs plus d'adhérents à la Droite sociale (4 500 adhérents l'année précédente).


Comme pour l’an passé et l’année précédente, j’ai actualisé le nombre d’adhérents des partis politiques, en retenant pour les formations sans cotisations une estimation du nombre de donateurs, à partir des comptes publiés récemment par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques retraçant l'année 2017.

Formation / Nombre d’adhérents (* de donateurs) / Montant des cotisations en 2017 (* dons) / Montant moyen retenu des cotisations ou des dons / Evolution 2016-2017

Catégorie : 5000 adhérents ou donateurs et plus

1. LREM : 125 200 (*) / 10 014 588 (*) / 80 euros / + 63 200
2. LR : 91 900 / 2 758 480 / 30 euros / - 40 200
3. PCF : 57 100 / 3 997 561 / 70 euros / - 4 500
4. PS : 37 900 / 3 788 426 / 100 euros / - 18 900
5. FN : 37 100 / 1 857 394 / 30 euros / - 11 000
6. UPR : 35 500 / 1 064 763 / 30 euros / + 19 400
7. FI : 19 300 (*) / 1 540 005 (*) / 80 euros (comme pour LREM) / formation nouvelle
8. MODEM : 11 470 / 229 436 / 20 euros / + 520
9. EELV : 6 770 / 676 847 / 100 euros / - 2 050
10. UDI : 6 630 adhérents (- 4 320), dont
a) UDI adhérents directs : 4 520 / 90 496 / 20 euros / - 2 060
b) FED : 2 110 / 42 195 / 20 euros / - 2 240
11. PG : 6 330 / 632 594 / 100 euros / - 900
12. DLF : 6 240 / 187 230 / 30 euros / + 1 710
13 ex aequo. LO : 5 780 / 1 155 712 / 200 euros / + 180
13 ex aequo. Sens commun : 5 780 / 173 466 / 30 euros / + 1 150

Complété et mis à jour : Catégorie 2 000 - 4 999 adhérents

15. Mouvement radical social-libéral : 4 510 adhérents ( - 2 880), répartis entre
a) Parti radical : 2 720 / 54 407 / 20 euros / - 1650
b) PRG : 1 790 / 71 475 / 40 euros / - 1230
16. Générations : 4 240 (*) / 339 374 (*) / 80 euros (comme pour LREM et LFI) / formation nouvelle
17. POI : 3 180 / 222 935 / 70 euros / - 80
18. NPA : 2 760 / 552 993 / 200 euros / + 10
19. Parti animaliste : 2 680 / 66 930 / 25 euros (montant de l'adhésion simple) / formation nouvelle
20. POID : 2 590 / 181 642 : 70 euros (comme pour POID) / non mesuré pour 2016
21. Les Patriotes : 2 550 / 76 516 euros / 30 euros (correspond à la médiane entre les 5 niveaux de cotisation proposés sur le site Internet, de 10 à 100 euros) / formation nouvelle

Catégorie 1 000 - 1 999 adhérents

22. Ensemble : 1 570 / 314 806 euros / 200 euros / - 250
23. Parti de la France : 1 380 / 41 275 euros / 30 euros / - 70
24. CPNT : 1 300 / 25 907 euros / 20 euros / - 170
25. Les Centristes (ex Nouveau centre) : 1 140 / 22 885 euros / 20 euros / - 1 120
26. Calédonie ensemble : 1 040 / 41 523 euros / 40 euros / + 40
27. Union démocratique bretonne : 1 030 / 51 315 euros / 50 euros / - 30

Moins de 1 000 adhérents :

- PCD : 690 / 24 255 / 35 euros / - 1240
- MRC : 660 / 36 102 / 55 euros / - 110
- Civitas : 660 / 19 690 / 30 euros (adhésion simple) / non mesuré pour 2016
- Nouvelle donne : 580 / 17 330 / 30 euros / - 1600
- Parti pour la libération de la Martinique : 530 / 15 974 / 30 euros / non mesuré pour 2016
- Unser Land : 480 / 19 319 / 40 euros / + 360
- la France en marche : 470 / 9 370 euros / 20 euros (adhésion simple) / non mesuré pour 2016
- Gauche démocratique et sociale : 370 / 22 384 euros / hypothèse d'une adhésion à 60 euros (correspond à la trable de revenus +1500 euros nets par mois) / non mesuré pour 2016
- Résistons ! : 360 / 3 600 / 10 euros (NB : montant beaucoup plus élevé des dons) / formation nouvelle
- CNIP : 310 / 9 263 / 30 euros / - 70
- SIEL : 300 / 10 680 / 36 euros / - 20
- la Droite sociale : 300 / 5 920 / 20 euros / pas d'adhérents en 2016
- Parti progressiste martiniquais (PPM) : 290 / 8 663 / hypothèse d'une cotisation de 30 euros / non mesuré pour 2016
- Nous citoyens : 290 / 7 044 / cotisation simple 24 euros / non mesuré pour 2016
- Alliance centriste : 270 / 5 460 / 20 euros / - 330
- Parti pirate : 260 / 6 256 / 24 euros / - 50
- Association des communistes unitaires : 260 / 18 279 / 70 euros (hypothèse : identique à l'hypothèse retenue pour le PCF et moyenne entre les deux hypothèses de montant d'adhésion retenues sur le site, soit 30 et 100 euros) / non mesuré pour 2016
- Parti communiste révolutionnaire de France : 200 / 20 353 / 100 euros (hypothèse) / non mesuré pour 2016
- Alliance royale : 190 / 7 291 / 38 euros / - 30
- Corsica libera : 160 / 28 320 / 180 euros / non mesuré pour 2016
- Solidarité et progrès : 160 / 6 280 / 40 euros / - 10
- Parti de la nation corse : 150 / 14 898 / 100 euros (hypothèse) / non mesuré pour 2016
- Mouvement des progressistes : 140 / 2 850 / 20 euros / - 100
- Mouvement national républicain : 130 / 6 410 / 50 euros / + 40
- la Restauration nationale : 120 / 4 955 / 40 euros / non mesuré pour 2016
- Génération écologie : 120 / 3 101 / 25 euros / + 10
- Mouvement écologique indépendant : 100 / 4 982 / 50 euros / comptes non déposés en 2016, nombre d'adhérents identique en 2015
- Comité des citoyens montreuillois : 100 / 2 060 / 20 euros / non mesuré pour 2016
- Parti révolutionnaire communistes : 70 / 5 226 / 70 euros (comme pour le PCF) / non mesuré pour 2016
- Mouvement indépendantiste martiniquais : 60 / 3 245 / 50 euros / non mesuré pour 2016
- La France qui ose : 65 / 1 300 / 20 euros (étant donné que le montant minimum est de 15 euros)/ formation nouvelle
- Ligue du Sud : 60 / 1 695 / 30 euros / + 10

Enfin, les formations suivantes ne compteraient pas/plus d"adhérents en 2017 :
- CAP 21 - le Mouvement citoyen (1 000 adhérents en 2016 ; à noter : 7 618 euros de dons en 2017)
- MPF (800 adhérents en 2016, mais peut-être une erreur de présentation : si l'on considère les 32 072 euros reçus d'autres formations en adhésions au montant de base à 50 euros, on obtient 640 adhérents)
- la Force du 13 ( 220 adhérents en 2016, à noter : 530 euros de dons)
- UDE (100 adhérents en 2016 ; ni adhérents, ni dons en 2017)
- Ecologistes ! (80 adhérents en 2016, à noter : 1 710 euros de dons)
- Parti anti-sioniste (ni adhérents, ni dons en 2017)
- Walwari (ni adhérents, ni dons en 2017)

Parmi les formations n'ayant pas déposé de comptes pour 2017 : Gauche unitaire, Parti progressiste démocratique guadeloupéen.
Dernière édition par Marcy le Mar 22 Jan 2019 01:39, édité 8 fois.
Marcy
 
Messages: 573
Inscription: Mer 31 Aoû 2011 18:03

Re: Nombre d'adhérents des partis

Messagede Azertyuiop » Mar 22 Jan 2019 00:07

Marcy a écrit:Catégorie : 5000 adhérents ou donateurs et plus

1. LREM : 125 200 (*) / 10 014 588 (*) / 80 euros / + 63 200
2. LR : 91 900 / 2 758 480 / 30 euros / - 40 200
3. PCF : 57 100 / 3 997 561 / 70 euros / - 4 500
4. PS : 37 900 / 3 788 426 / 100 euros / - 18 900
5. FN : 37 100 / 1 857 394 / 30 euros / - 11 000
6. UPR : 35 500 / 1 064 763 / 30 euros / + 19 400
7. FI : 19 300 (*) / 1 540 005 (*) / 80 euros (comme pour LREM) / formation nouvelle
8. MODEM : 11 470 / 229 436 / 20 euros / + 520
9. EELV : 6 770 / 676 847 / 100 euros / - 2 050
10. UDI : 6 630 adhérents (- 4 320), dont
a) UDI adhérents directs : 4 520 / 90 496 / 20 euros / - 2 060
b) FED : 2 110 / 42 195 / 20 euros / - 2 240
11. PG : 6 330 / 632 594 / 100 euros / - 900
12. DLF : 6 240 / 187 230 / 30 euros / + 1 710
13 ex aequo. LO : 5 780 / 1 155 712 / 200 euros / + 180
13 ex aequo. Sens commun : 5 780 / 173 466 / 30 euros / + 1 150

A suivre.

Pour LREM et la FI, d'où sort cette façon de comptabiliser ?? Sans même parler de l'hypothèse a priori arbitraire du don de 80 euros moyen. Et même si cette façon de faire était justifiée, il resterait peu pertinent de ranger les serviettes et les torchons dans le même panier, à savoir ceux qui ont de vrais adhérents et ceux qui n'ont même pas le courage de demander un euro symbolique par an à leurs fans pour tester la valeur réelle de leur engagement...

Je suis aussi très étonné de l'hypothèse de 70 euros de cotisation moyenne pour le PCF sachant que ce parti demande 1% des revenus à ses adhérents, ce qui sous-entendrait ici que le revenu moyen d'un cotisant de ce parti serait de 7000 euros par an, soit ... 583 euros par mois. A peine plus qu'un RSA...
Azertyuiop
 
Messages: 1960
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Nombre d'adhérents des partis

Messagede Marcy » Mar 22 Jan 2019 00:20

Azertyuiop a écrit:
Marcy a écrit:Catégorie : 5000 adhérents ou donateurs et plus

1. LREM : 125 200 (*) / 10 014 588 (*) / 80 euros / + 63 200
2. LR : 91 900 / 2 758 480 / 30 euros / - 40 200
3. PCF : 57 100 / 3 997 561 / 70 euros / - 4 500
4. PS : 37 900 / 3 788 426 / 100 euros / - 18 900
5. FN : 37 100 / 1 857 394 / 30 euros / - 11 000
6. UPR : 35 500 / 1 064 763 / 30 euros / + 19 400
7. FI : 19 300 (*) / 1 540 005 (*) / 80 euros (comme pour LREM) / formation nouvelle
8. MODEM : 11 470 / 229 436 / 20 euros / + 520
9. EELV : 6 770 / 676 847 / 100 euros / - 2 050
10. UDI : 6 630 adhérents (- 4 320), dont
a) UDI adhérents directs : 4 520 / 90 496 / 20 euros / - 2 060
b) FED : 2 110 / 42 195 / 20 euros / - 2 240
11. PG : 6 330 / 632 594 / 100 euros / - 900
12. DLF : 6 240 / 187 230 / 30 euros / + 1 710
13 ex aequo. LO : 5 780 / 1 155 712 / 200 euros / + 180
13 ex aequo. Sens commun : 5 780 / 173 466 / 30 euros / + 1 150

A suivre.

Pour LREM et la FI, d'où sort cette façon de comptabiliser ?? Sans même parler de l'hypothèse a priori arbitraire du don de 80 euros moyen. Et même si cette façon de faire était justifiée, il resterait peu pertinent de ranger les serviettes et les torchons dans le même panier, à savoir ceux qui ont de vrais adhérents et ceux qui n'ont même pas le courage de demander un euro symbolique par an à leurs fans pour tester la valeur réelle de leur engagement...

Je suis aussi très étonné de l'hypothèse de 70 euros de cotisation moyenne pour le PCF sachant que ce parti demande 1% des revenus à ses adhérents, ce qui sous-entendrait ici que le revenu moyen d'un cotisant de ce parti serait de 7000 euros par an, soit ... 583 euros par mois. A peine plus qu'un RSA...


Ce n'est que l'actualisation de données déjà publiées, pour lesquelles - lors de la première année de publication de ces données (pour l'année 2015) - j'avais soumis les hypothèses de cotisations moyennes aux autres participants au forum, qui avaient globalement validé (mais il n'y avait effectivement pas eu de discussion pour le montant concernant LREM, et pour cause LREM n'est apparu qu'en 2016). Je suis d'ailleurs d'accord qu'il faudrait en toute rigueur compter aussi les donateurs des partis ayant des adhérents. En tout état de cause, l'hypothèse retenue pour LREM est favorable à cette formation et relativise très fortement les chiffres bien plus élevés avancés par les responsables du mouvement.

J'avais ainsi expliqué, pour les chiffres relatifs aux nombres d'adhérents 2015 et 2016 suivant les données de la CNCCFP, que l'hypothèse de 80 euros pour LREM correspondait à une moyenne entre la cotisation estimée pour le PS (100 euros) et celle pour LR (30 euros) sachant que dans le cas de LR il faut ajouter les dons, en moyenne supérieurs. Evidemment, cela suppose que les comportements dons pour LREM/adhésions pour PS et LR sont identiques, notamment des profils sociologiques comparables. Pour FI, l'hypothèse est que le profil des donateurs est (a) identique à celui de LREM, (b) correspond à un niveau proche des adhésions au PS et à EELV (100 euros) d'une part, au PCF d'autre part (70 euros). Bien sûr, ce ne sont que des hypothèses.

Pour le PCF, le chiffre retenu était parti de l'hypothèse que le nombre de votants aux élections internes correspondait au nombre d'adhérents à jour de cotisation, d'où il était ressorti le chiffre de 70 euros en 2015, sensiblement inférieur à celui retenu pour le PS et EELV, ce qui n'est pas illogique vu le profil moins fortuné des adhérents du PS. Par ailleurs, l'objectif de 1 % n'est pas demandé pour les adhérents ayant de très faibles ressources.
Marcy
 
Messages: 573
Inscription: Mer 31 Aoû 2011 18:03

Re: Nombre d'adhérents des partis

Messagede lindet » Mar 22 Jan 2019 08:27

Les chiffres de Marcy apparaissent très vraisemblables, du moins pour ce que je connais le mieux (les partis de gauche), et son raisonnement me semble convaincant. Bien sûr il ne faut pas les prendre de manière trop systématique, c'est une évaluation et une contribution. Les habitudes culturelles des fédérations sont diverses, au PS comme au PCF, hier comme aujourd'hui, y compris en matière de cotisations et pas toujours exactement la reproduction des recommandations de la trésorerie nationale. Il ne faut pas imaginer non plus que les adhérents se situent automatiquement dans la catégorie conseillée, ils appliquent souvent une petite décote, et certains évidemment mais sans doute moins nombreux une surcote, chacun le sait parmi les pratiquants de l'action politique. Mais un bon trésorier préfère engranger des cotisations qui sont volontaires plutôt que de faire des réflexions désagréables qui refroidiraient les ardeurs militantes. Le phénomène existe aussi pour les associations et les syndicats...
lindet
 
Messages: 453
Inscription: Lun 29 Aoû 2011 21:16

Re: Nombre d'adhérents des partis

Messagede Azertyuiop » Mar 22 Jan 2019 17:30

Ok pour le PCF, ces explications me semblent claires. A partir de là, Lindet, je trouve moi aussi que les estimations des partis de gauche sont convenables, exception faite du cas particulier de la FI sur lequel je reviendrai.
J'aurais toutefois deux très légers désaccords sur la façon de comptabiliser les adhérents de deux des partis de droite. Marcy retient 30 euros de cotisation moyenne pour DLF alors que je constate sur leur site que le tarif normal est de 35 euros. A l'inverse, cette estimation retient 30 euros de cotisation moyenne pour LR, nonobstant le fait que des tarifs d'adhésion de couple réduisent d'un tiers le montant de la cotisation, et pour moi, c'est un cas de figure qui doit être très fréquent, donc je pense qu'ici, le nombre d'adhérents LR est assez nettement sous-estimé.

Quant au mode d'estimation de LREM et de la FI, je suis à peu près certain que le montant des dons à LREM est très largement supérieur à celui de la FI, ne serait-ce que parce qu'il regroupe des classes bien plus aisées. Et quand on voit le nombre de grandes fortunes qui ont soutenu sa candidature en 2017, je ne serais pas étonné qu'il se trouve parmi ces donateurs un nombre loin d'être négligeable qui ont lâché les 7500 euros de plafond.

Enfin, et comme vous avez raison de le souligner, le mode de calcul de LREM et la FI est très différent, donc au lieu de présenter les données comme cela :


1. LREM : 125 200 (*) / 10 014 588 (*) / 80 euros / + 63 200
2. LR : 91 900 / 2 758 480 / 30 euros / - 40 200
3. PCF : 57 100 / 3 997 561 / 70 euros / - 4 500
4. PS : 37 900 / 3 788 426 / 100 euros / - 18 900
5. FN : 37 100 / 1 857 394 / 30 euros / - 11 000
6. UPR : 35 500 / 1 064 763 / 30 euros / + 19 400
7. FI : 19 300 (*) / 1 540 005 (*) / 80 euros (comme pour LREM) / formation nouvelle
8. MODEM : 11 470 / 229 436 / 20 euros / + 520
9. EELV : 6 770 / 676 847 / 100 euros / - 2 050
10. UDI : 6 630 adhérents (- 4 320), dont
a) UDI adhérents directs : 4 520 / 90 496 / 20 euros / - 2 060
b) FED : 2 110 / 42 195 / 20 euros / - 2 240
11. PG : 6 330 / 632 594 / 100 euros / - 900
12. DLF : 6 240 / 187 230 / 30 euros / + 1 710
13 ex aequo. LO : 5 780 / 1 155 712 / 200 euros / + 180
13 ex aequo. Sens commun : 5 780 / 173 466 / 30 euros / + 1 150


il faudrait les présenter comme cela :
1. LR : 91 900 / 2 758 480 / 30 euros / - 40 200
2. PCF : 57 100 / 3 997 561 / 70 euros / - 4 500
3. PS : 37 900 / 3 788 426 / 100 euros / - 18 900
4. FN : 37 100 / 1 857 394 / 30 euros / - 11 000
5. UPR : 35 500 / 1 064 763 / 30 euros / + 19 400
6. MODEM : 11 470 / 229 436 / 20 euros / + 520
7. EELV : 6 770 / 676 847 / 100 euros / - 2 050
8. UDI : 6 630 adhérents (- 4 320), dont
a) UDI adhérents directs : 4 520 / 90 496 / 20 euros / - 2 060
b) FED : 2 110 / 42 195 / 20 euros / - 2 240
9. PG : 6 330 / 632 594 / 100 euros / - 900
10. DLF : 6 240 / 187 230 / 30 euros / + 1 710
11 ex aequo. LO : 5 780 / 1 155 712 / 200 euros / + 180
11 ex aequo. Sens commun : 5 780 / 173 466 / 30 euros / + 1 150


1. LREM : 125 200 (*) / 10 014 588 (*) / 80 euros / + 63 200
2. FI : 19 300 (*) / 1 540 005 (*) / 80 euros (comme pour LREM) / formation nouvelle
Azertyuiop
 
Messages: 1960
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Nombre d'adhérents des partis

Messagede Marcy » Mar 22 Jan 2019 22:01

Azertyuiop a écrit:Ok pour le PCF, ces explications me semblent claires. A partir de là, Lindet, je trouve moi aussi que les estimations des partis de gauche sont convenables, exception faite du cas particulier de la FI sur lequel je reviendrai.
J'aurais toutefois deux très légers désaccords sur la façon de comptabiliser les adhérents de deux des partis de droite. Marcy retient 30 euros de cotisation moyenne pour DLF alors que je constate sur leur site que le tarif normal est de 35 euros. A l'inverse, cette estimation retient 30 euros de cotisation moyenne pour LR, nonobstant le fait que des tarifs d'adhésion de couple réduisent d'un tiers le montant de la cotisation, et pour moi, c'est un cas de figure qui doit être très fréquent, donc je pense qu'ici, le nombre d'adhérents LR est assez nettement sous-estimé.

Quant au mode d'estimation de LREM et de la FI, je suis à peu près certain que le montant des dons à LREM est très largement supérieur à celui de la FI, ne serait-ce que parce qu'il regroupe des classes bien plus aisées. Et quand on voit le nombre de grandes fortunes qui ont soutenu sa candidature en 2017, je ne serais pas étonné qu'il se trouve parmi ces donateurs un nombre loin d'être négligeable qui ont lâché les 7500 euros de plafond.

Enfin, et comme vous avez raison de le souligner, le mode de calcul de LREM et la FI est très différent, donc au lieu de présenter les données comme cela :


1. LREM : 125 200 (*) / 10 014 588 (*) / 80 euros / + 63 200
2. LR : 91 900 / 2 758 480 / 30 euros / - 40 200
3. PCF : 57 100 / 3 997 561 / 70 euros / - 4 500
4. PS : 37 900 / 3 788 426 / 100 euros / - 18 900
5. FN : 37 100 / 1 857 394 / 30 euros / - 11 000
6. UPR : 35 500 / 1 064 763 / 30 euros / + 19 400
7. FI : 19 300 (*) / 1 540 005 (*) / 80 euros (comme pour LREM) / formation nouvelle
8. MODEM : 11 470 / 229 436 / 20 euros / + 520
9. EELV : 6 770 / 676 847 / 100 euros / - 2 050
10. UDI : 6 630 adhérents (- 4 320), dont
a) UDI adhérents directs : 4 520 / 90 496 / 20 euros / - 2 060
b) FED : 2 110 / 42 195 / 20 euros / - 2 240
11. PG : 6 330 / 632 594 / 100 euros / - 900
12. DLF : 6 240 / 187 230 / 30 euros / + 1 710
13 ex aequo. LO : 5 780 / 1 155 712 / 200 euros / + 180
13 ex aequo. Sens commun : 5 780 / 173 466 / 30 euros / + 1 150


il faudrait les présenter comme cela :
1. LR : 91 900 / 2 758 480 / 30 euros / - 40 200
2. PCF : 57 100 / 3 997 561 / 70 euros / - 4 500
3. PS : 37 900 / 3 788 426 / 100 euros / - 18 900
4. FN : 37 100 / 1 857 394 / 30 euros / - 11 000
5. UPR : 35 500 / 1 064 763 / 30 euros / + 19 400
6. MODEM : 11 470 / 229 436 / 20 euros / + 520
7. EELV : 6 770 / 676 847 / 100 euros / - 2 050
8. UDI : 6 630 adhérents (- 4 320), dont
a) UDI adhérents directs : 4 520 / 90 496 / 20 euros / - 2 060
b) FED : 2 110 / 42 195 / 20 euros / - 2 240
9. PG : 6 330 / 632 594 / 100 euros / - 900
10. DLF : 6 240 / 187 230 / 30 euros / + 1 710
11 ex aequo. LO : 5 780 / 1 155 712 / 200 euros / + 180
11 ex aequo. Sens commun : 5 780 / 173 466 / 30 euros / + 1 150


1. LREM : 125 200 (*) / 10 014 588 (*) / 80 euros / + 63 200
2. FI : 19 300 (*) / 1 540 005 (*) / 80 euros (comme pour LREM) / formation nouvelle


Je suis d'accord avec la présentation consistant à présenter séparément les formations avec ou sans cotisants. Dans la 2e catégorie, il faudrait d'ailleurs ajouter Generations, qui pointerait à moins de 5 000 donateurs, dans une liste complémentaire que j'ai publiée ci-dessus (message modifié). Il est également vraisemblable que les donateurs de LREM sont plus fortunés que ceux de la France insoumise, mais les militants de gauche tendent à donner davantage que ceux de droite (d'ailleurs la cotisation progressive est presque exclusive aux partis de gauche).

Retenir un taux moyen de cotisation présente sinon plusieurs biais, dont celui des tarifs couples (non pris en compte dans mes hypothèses), plutôt propre aux partis de droite : LR est désavantagé (de l'ordre de 5 à 10 % des effectifs globaux ?), tout comme le FN, l'UDI et les radicaux valoisiens : le FN pourrait ainsi figurer devant le PS en nombre de militants. Il est aussi légitime de s'interroger sur les changements de comportement quand un parti perd ou gagne des membres (si un parti perd des cotisants, comme le PS, les adhérents qui restent ne sont-ils pas en moyenne plus généreux, si bien que l'évolution à la baisse du montant des cotisations sous-évaluerait les départs ? ou doit-on au contraire considérer que certains restent mais ajustent à la baisse leur cotisation ? peut-être des expériences de secrétaires de section du PS pourraient-elles nous éclairer sur ce point) Parmi les autres biais figure celui des cotisations jeunes (toujours plus faibles, mais - très - minoritaires) et la prise en compte du montant des cotisations figurant actuellement sur les sites Internet des partis, alors que la CNCCFP renvoie à des situations passées (en l'espèce, 2017 dans son rapport publié en janvier 2019), alors que je n'actualise pas ces montants d'une année sur l'autre - dans le cas de DLF peut-être y a-t-il eu une augmentation des cotisations depuis 2 ans, de 30 à 35 euros. Enfin, une dernière réserve méthodologique porte sur les fusions de partis : par exemple, dans le cas du Mouvement radical additionner les effectifs du PRV et du PRG ne prend pas en compte les départs de militants ces deux formations opposés à la fusion, qui s'est réalisée en décembre 2017. Les radicaux réunifiés sont certainement moins de 4 000, et sans doute plus près de 3 000.

Ce que montre les évolutions récentes (2016-2017) est la montée en puissance, parmi les partis comptant des adhérents, de l'UPR, sans que cela ne se traduise par une percée électorale - peut-être les municipales, meilleur reflet de l'implantation militante, pourront-elles servir de début de mise en place d'un réel réseau d'élus ? Si les partis au gouvernement jusqu'en 2017 subissent des reculs nets, la perte est encore plus forte en proportion pour les formations centristes, à l'exception notable du Modem. A droite, Sens commun garde un noyau d'adhérents qui lui assure vraisemblablement une couverture de la plus grande partie du territoire national (et l'estimation est sans doute en-deçà de la vérité avec les tarifs pour les couples). Une certaine stabilité prévaut pour les partis situés aux deux bords de l'échiquier politique (avec une surprise concernant le maintien du NPA, alors que le parti a de plus en plus de difficultés à assurer une large couverture du territoire aux élections, comme aux législatives de 2017), sauf pour le FN pour lequel le recul est quatre fois supérieur au nombre estimé de militants des Patriotes - qui, en nombre d'adhérents, enregistrent donc bien des débuts difficiles, pouvant expliquer l'absence actuellement de décolage électoral (alors que le Mouvement national de Bruno Mégret avait emmené, en son temps, la moitié des militants et des cadres).

Parmi les écologistes, seul EELV a un vrai réseau militant. Génération écologie, qui a prétendu avoir des milliers d'adhérents lors de l'arrivée de Delphine Batho, a fait un gros mensonge : toujours guère plus de 100 adhérents en réalité...

Les comparaisons d'une année sur l'autre montrent aussi l'effacement accéléré de formations qui, en leur temps, ont eu une influence dans la vie politique nationale : le MRC, le Parti démocrate-chrétien, l'Alliance centriste (qui avait frôlé la barre des 50 candidats ayant atteint le seuil de 1 % des voix aux législatives de 2007)...

Des données exhaustives mériteraient enfin de prendre en compte les micro-partis ou partis locaux : les amis d'Eric Ciotti compteraient ainsi quelques 900 membres... C'est aussi une des raisons pour lesquelles je n'ai plus indiqué le classement des partis en dessous d'une certaine taille ces micro-partis ou partis locaux ayant, pour les plus importants, une taille supérieure à celle de formations comme le MRC ou le MPF.
Dernière édition par Marcy le Lun 11 Fév 2019 10:55, édité 1 fois.
Marcy
 
Messages: 573
Inscription: Mer 31 Aoû 2011 18:03

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités