Politiquemania

La base de données de la vie politique française

En Marche ! / La République en marche.

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede alamo » Ven 15 Déc 2017 08:22

Eco92 a écrit:
pba a écrit:Je crois aussi, spécialement au Monde et à l'Opinion que le macron-bashing fonctionne fort !


Le Monde est peut-être le journal le plus macroniste des quotidiens aujourd'hui (il partage réellement les positions libérales comme les vagues trucs un peu sociaux - qu'on cherche mais le monde les trouve -, l'europhilie, etc.). Les éditos, les reportages sur Macron, étaient clair là dessus (récemment le portrait de Blanquer était dingue), certains portraits étaient même presque touchant tant on ressentait l'admiration et l'affection.

Et à titre perso ça ne me gêne pas, je connais la couleur politique du Monde et sait ce que je lis, mais parler de Macron-bashing dans le Monde, c'est quand même gagesque.


C'est le moins que l'on puisse dire, le journal de l'oligarque Niel et du banquier Pigasse nous vend du Macron depuis deux ans...
stephed a écrit:D'autant que les propos controversés de la député LREM "obligé de manger des pates car elle ne gagne plus que 5000 euros par mos" ont été relayés sur l'ensemble des médias y compris ceux réputés les plus macronistes.


Encore une belle démonstration de déconnection des réalités.

ça rappelle la complainte du pauvre G. Collomb n'arrivant pas à joindre les deux bouts avec ses 8.000 € (nets d'impôts et tous frais payés), ou encore, plus loin, B. Tapie se disant ruiné mais prêt, s'il le fallait à se battre pour survivre avec 30.000 € voire 15.000 € par mois.

on rappelle que le revenu médian du pays est d'un peu plus de 1.600 € mensuels...
alamo
 
Messages: 2391
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede alamo » Ven 15 Déc 2017 08:35

Quand à Thierry Solère, il est empêtré dans ses affaires de fraudes fiscales et de transmission d'informations du Parquet par JJ Urvoas, qui posent quand même quelques questions dont celle de l'indépendance de la justice (plus exactement de la soumision du Parquet au politique) :

http://www.liberation.fr/france/2017/12 ... ce_1616529

Je ne peux pas dire que je sois surpris, étant un peu connaisseur de la vie politique boulonnaise et alto-séquanaise, et côté intellect, pour moi, T. Solère reste celui qui expliquait, lors de la tentative par Sarkozy d'imposer son fils à la tête de l'EPAD, que Jean Sarkozy était un garçon brillant, plein de talent, étant le fils d'un génie politique, et que nul ne s'étonnerait de voir le fils de Zidane avoir beaucoup de talent pour jouer au football, ou le fils d'un grand pianiste pour jouer de la musique...

Mon opinion sur le personnage est faite depuis longtemps...

Pour LREM, c'est sur que quand on constitue un parti en prenant les pires des deux côtés, ceux prêts à tout trahir pour un plat de lentilles (enfin, plutôt de caviar), il ne faut pas s'attendre à des miracles non plus...
alamo
 
Messages: 2391
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede stephed » Ven 15 Déc 2017 09:36

pba a écrit:Tout ceci est à relativiser ; comme le dit une réaction à l'article du Monde :
"Ces fortes affirmations d'un journaliste, peut être lui même en recherche de sujets, sont fondées sur quelques commentaires et "on dit que"; quelques exemples ne font pas nécessairement une tendance. Les députés sont des boucs émissaires faciles: soit corrompus, soit paresseux, soit incapables, etc. L'article est superficiel et facile."

Je crois aussi, spécialement au Monde et à l'Opinion que le macron-bashing fonctionne fort !
Il y a toujours des ambitieux déçus, des impatients, des imprudents qui font des déclarations à la presse sans se méfier de ce qui va être écrit ..
Le "nouveau monde "et l''ancien se rejoigne ". Si un papier similaire avait été fait dans les mandatures précédentes, n'aurions nous eu quelque chose de différents ....
Entre 50 et 100 disent ces nobles journalistes ??? On se demande sur quoi ils peuvent se baser ????


Le blues des nouveaux venus de la société civile face aux "codes et fonctionnement" de la vie politique n'est pas en soi une nouveauté comme cela a été dit. C'était déjà le cas pour les députés PS de 1981 ou RPR/UDF de 1993.

Après cela touche peut-être un peu plus de monde cette fois ci du fait que la quasi totalité des députés sont nouveaux et même nouveau dans la politique pour beaucoup (les nouveaux élus de 1981 et 1993 connaissaient déjà les codes).

J'ajoute qu'a coté de cela il y a sans doute aussi la difficulté pour ces élus du "retour et travail en circonscription". Difficulté a laquelle s'ajoute aussi à "la colère des territoires" des élus locaux

C'est aussi une des logiques de la 5ème république dans la conception très jacobine, quand vous êtes députés, maires, candidat à un scrutin etc en étant du parti majoritaire vous "êtes du gouvernement" Et donc vous êtes "a portée de baffes" pour tout un tas de sujets parfois très éloignés souvent plus négatifs que positifs.

Certains arriveront très bien à le gérer d'autres beaucoup moins..
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2656
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede pierrep » Dim 17 Déc 2017 18:19

pba a écrit:Ce qui est particulièrement visible , c'est que le site Politiquemania fait beaucoup dans le LREM-bashing et est beaucoup plus compréhensif, particulièrement vis -à vis de FI... je crains que celà s'aggrave ..
Eco92 a écrit:Le Monde est peut-être le journal le plus macroniste des quotidiens aujourd'hui (il partage réellement les positions libérales comme les vagues trucs un peu sociaux - qu'on cherche mais le monde les trouve -, l'europhilie, etc.)


"vagues trucs un peu sociaux -qu'on cherche mais que le Monde trouve "= ceci est d'un parti-pris affligeant ..

Relique a écrit:Il me semble qu'il s'agit d'un atterrissage forcé pour des poujadistes de bas-étage. Comme ils n'ont jamais été élu, même dans des conseils municipaux, ils ne savent pas ce que c'est que de passer du temps pour la collectivité sans en ressentir forcément des avantages de position sociale, économique ou autres...

"poujadistes de bas-étage "rien que celà .... faites le compte de ceux qui ont été élus conseillers municipaux avant de vous aventurer dans de tels propos !
"ils ne savent pas ce que c'est que passer du temps pour la collectivité " Où allez vous chercher ça ??
Les animateurs de ce site devraient réguler ce genre de propos qui sont très très limites !!Vous passez largement les bornes au-delà des quelles ce site deviendra sans intérêt car trop partisan et contraires aux règles du forum .

Merci PBA de souligner la tendance qui l'emporte fortement sur ce site . En effet la FI a ici une très forte majorité mais de plus les rares à défendre une ligne social-démocrate sont parfois censurés ou bien sur raillés ...
pierrep
 
Messages: 1235
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede Eco92 » Lun 18 Déc 2017 01:04

Après avoir été accusé d'être macroniste quand je défendais la réalité de son appui auprès de gens même hors des classes supérieures (même si toutes les études attestent que oui les politiques de Macron sont d'abord dirigé en ce sens comme le soutien idéologique), je suis donc désormais insoumis tout en me faisant halpager chaque jour par des trolls insoumis pour mon Mélenchon bashing.

On va dire que c'est que je dois avoir une moyenne... Comme le site qui a été accusé d'être anti-trumpien (la plupart des contributeurs l'étaient sans nul doute, sans pour autant nier ses chances de victoire), pro-catalan, totalement vendu à macron, bobo, anti-insoumis, désormais à leur solde...

Sinon ce site n'interdit pas le parti-pris, il demande honnêteté et recul. Pour ma part j'ai un positionnement politique relativement clair et affiché, je ne suis en effet pas macroniste ni insoumis, un rien orphelin en ce moment, mais ce n'est pas de parti de dire que je ne trouve pas de virage social dans la politique de Macron, c'est un avis clairement présenté comme tel, quand dire que le Monde salue ce virage social est une information, je le list tous les jours, en m'énervant parfois, mais le monde est clairement sur la ligne du gouvernement, qui n'est à mon sens pas sociale-démocrate d'ailleurs mais c'est un autre débat (que je n'ai pas entamé sur cette page) et il est assez insupportable de dire qu'objectivité = aucun avis personnel. Ceci n'existe pas, en dehors de résultats bruts d'élections par exemple, ce qui existe c'est l'honnêteté intellectuelle, qui convient à bien présenter ce qui est un avis personnel d'une info sourcée ou de quelque chose d'identifié (on peut se tromper après, pour ma part je pars d'un principe de bonne foi) qui semble un avis relativement partagé (ce à quoi appartient l'opinion que j'amène comme quoi le monde est sur une ligne, affirmée en leurs colonnes, de soutien au gouvernement, mais je ne l'ai en effet pas sourcé). L'analyse nécessite un point de vue pour être intéressante, et donc de partir avec ses biais aussi, l'important est d'en être conscient.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5608
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede stephed » Lun 18 Déc 2017 10:11

alamo a écrit:
Pour LREM, c'est sur que quand on constitue un parti en prenant les pires des deux côtés, ceux prêts à tout trahir pour un plat de lentilles (enfin, plutôt de caviar), il ne faut pas s'attendre à des miracles non plus...


En même temps, l'opportuniste politique, qui n'est pas une nouveauté non plus, est souvent plus fidèle à sa nouvelle ligne car le chemin de retour en sens inverse n'est plus possible. Il est donc souvent "plus royaliste que le roi"
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2656
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede alamo » Lun 18 Déc 2017 10:39

C'est ce qu'on appelle la rage du converti.

obligé de fayoter plus que les autres pour faire oublier son ralliement récent.

Pour le reste j'aimerais que l'on me cite qui exactement ici constituerait une "très forte majorité" de chauds partisans de Mélenchon et de la FI, j'en dénombre trois ou quatre, pas plus.

Quant à l'orientation "sociale-démocrate" du régime actuel, nomme-t-on ainsi une politique consistant, en se référant à une doxa ultra-libérale dont ne se réclament plus à l'étranger que quelques aventuriers, à :
- offrir aux 0,1% de la population les plus riches un bouclier fiscal dont ils n'auraient jamais osé rêver, même sous Sarkozy
- détruire le droit du travail et la protection des salariés, pour ravir la frange la plus réactionnaire du patronat qui n'a toujours pas digéré les acquis de 1936 et 1945
- privatiser ce qui reste d'activités de rente de l'Etat (bientôt France Télécom, les jeux, ADP)
- détruire le logement social, au nom du tout privé, au risque d'ailleurs de plonger l'ensemble de la filière construction (pourtant seule activité économique d'envergure non délocalisable à l'étranger) dans sa pire crise depuis les années 90
- étrangler les collectivités territoriales
- bientôt (étape suivante) s'attaquer à la santé et au final à la Sécu, on a entendu (mais une seule fois, ce devait être une gaffe dans la communication) la Ministre de la Santé annoncer 3 milliards de coupes budgétaires dans les hôpitaux et la santé, de quoi nous ramener au niveau de l'Angleterre thatchérienne.
- aller plus loin dans la soumission du pays à la finance internationale par une intégration européenne accrue et la signature de traités de libre échange délirants (Canada d'abord, et on peut le parier Etats-Unis dans la foulée)
etc, etc...

ça me paraît plutôt relever de la politique la plus à droite menée dans ce pays depuis la guerre.

Au passage, je reconnais que certains aspects de la politique gouvernementale, considérés par certains comme "de droite" alors qu'ils sont juste républicains, me vont plutôt bien. Entendre un Ministre de l'Education Nationale rappeler que l'école, c'est fait pour apprendre, c'est plutôt réjouissant, on n'avait plus entendu ça depuis Chevènement.
Et je trouve rassurant d'entendre Griveaux répondre à une journaliste (à trois reprise devant l'insistance des questions), après les élections en Corse, que "la langue de la République, c'est le Français".
Comme de voir Macron garder une position intelligente et responsable sur le nucléaire et l'énergie.

Comme quoi tout n'est pas forcément mauvais dans une politique dite de droite.
En tout cas lorsque l'on sort du domaine économique et social, parce que là on est bien dans une idéologie de droite ultralibérale et extrémiste...
Dernière édition par alamo le Ven 22 Déc 2017 09:51, édité 1 fois.
alamo
 
Messages: 2391
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede pba » Lun 18 Déc 2017 15:07

alamo a écrit:Quant à l'orientation "sociale-démocrate" du régime actuel, nomme-t-on ainsi une politique consistant, en se référant à une doxa ultra-libérale dont ne se réclament plus à l'étranger que quelques aventuriers, à :
- offrir aux 0,1% de la population les plus riches un bouclier fiscal dont ils n'auraient jamais osé rêver, même sous Sarkozy
- détruire le droit du travail et la protection des salariés, pour ravir la frange la plus réactionnaire du patronat qui n'a toujours pas digéré les acquis de 1936 et 1945
- privatiser ce qui reste d'activités de rente de l'Etat (bientôt France Télécom, les jeux, ADP)
- détruire le logement social, au nom du tout privé, au risque d'ailleurs de plonger l'ensemble de la filière construction (pourtant seule activité économique d'envergure non délocalisable à l'étranger) dans sa pire crise depuis les années 90
- étrangler les collectivités territoriales
- bientôt (étape suivante) s'attaquer à la santé et au final à la Sécu, on a entendu (mais une seule fois, ce devait être une gaffe dans la communication) la Ministre de la Santé annoncer 3 milliards de coupes budgétaires dans les hôpitaux et la santé, de quoi nous ramener au niveau de l'Angleterre thatchérienne.
- aller plus loin dans la soumission du pays à la finance internationale par une intégration européenne accrue et la signature de traités de libre échange délirants (Canada d'abord, et on peut le parier Etats-Unis dans la foulée)
etc, etc...

ça me paraît plutôt relever de la politique la plus à droite menée dans ce pays depuis la guerre.


Ah, cher Alamo, tout ce qu'on peut dire c'est que vous ne faites pas dans la demi-mesur, mais plûtot dans la démesure !
Au lieu du cathécisme FI, je vous invite à sensiblement nuaner vos appréciations, au risque de vous dire que ce qui est excessif est plutôt insignifiant .

alamo a écrit:- offrir aux 0,1% de la population les plus riches un bouclier fiscal dont ils n'auraient jamais osé rêver, même sous Sarkozy

Par rapport à la politique menée depuis la guerre, dois-je vous rappeler que l'ISF, maintenant IFI, n'existait pas avant 1982, même du temps de gouvernements avec participation ou soutien du PCF et que la France est le seul pays européens à autant taxer le capital .Ce n'est pas d'un bouclier fiscal dont il s'agit : n'oublier pas que taxer le capital, c'est taxer 2 fois, le revenu d'origine ayant déjà été taxé.
alamo a écrit:- détruire le droit du travail et la protection des salariés, pour ravir la frange la plus réactionnaire du patronat qui n'a toujours pas digéré les acquis de 1936 et 1945

Sans doute savez vous que depuis 1936 et 195, il ya eu beaucoup d'avancées sociales dues aux gouvernements et de droite et de gauche .
la loi travail ne détruit pas le droit du travail qui est un des plus protecteurs d'Europe, sinon du Monde , mais c'est une protection surtout pour ceux qui ont un travail et un frein pour les autres .
alamo a écrit: privatiser ce qui reste d'activités de rente de l'Etat (bientôt France Télécom, les jeux, ADP)


1-ce n'est pas fait
2-L.Jospin n'a t-il pas été très loin dans ce domaine ,
3-est ce à l'Etat de gérer tout ce qui relève des participations de l'Etat: l'Etat gère mal en général et doit le faire au mieux des intrêts des Français en n'immobilisant pas des montants exagérés (tout, évidemment ne sera pas privatisé)
alamo a écrit:- détruire le logement social, au nom du tout privé, au risque d'ailleurs de plonger l'ensemble de la filière construction (pourtant seule activité économique d'envergure non délocalisable à l'étranger) dans sa pire crise depuis les années 90

Crooyez vous que rien ne doit être changé en ce domaine ? Et les "rentes de situation de locataires occupant indûment et à vie des locations", du fait de leur revenus devenus plus élevés ? Et les pactoles de certains offices de type HLM qui ne remplissent pas leurs missions ??
alamo a écrit:- étrangler les collectivités territoriales

Là aussi, ne rien faire ? Les collectivités ont , en général, du "mou ". La taxe d'habitation (et foncière ) est fixée sur des bases, tout à fait obsolètes et injustes depuis 1971 et les collectivités les plus à gauche ne manquent (manquaient) pas de le souligner ? Alors, aller vers plus de justice, subitement, n'aurait plus les faveurs de ces pourfendeurs ??
alamo a écrit:- bientôt (étape suivante) s'attaquer à la santé et au final à la Sécu, on a entendu (mais une seule fois, ce devait être une gaffe dans la communication) la Ministre de la Santé annoncer 3 milliards de coupes budgétaires dans les hôpitaux et la santé, de quoi nous ramener au niveau de l'Angleterre thatchérienn


Là aussi, croire et laisser croire qu'il n'y a jamais de problèmes de financement et que l'argent se trouve dans un puits sans fonds. Ne pas corriger le système des urgences, des émoluements des médecins vacataires etc....
alamo a écrit:- aller plus loin dans la soumission du pays à la finance internationale par une intégration européenne accrue et la signature de traités de libre échange délirants (Canada d'abord, et on peut le parier Etats-Unis dans la foulée)
etc, etc...

Couplet anti-européen classique ne voulant pas d'accords autres que de pays à pays; or, on les sait toujours limités ..
alamo a écrit:ça me paraît plutôt relever de la politique la plus à droite menée dans ce pays depuis la guerre.


Bein, voyons, j'allais vous emender depuis quelle guerre ?
La France n'a jamais été autant un état social, encore faut il s'assurer de la fiabilité de son système , notamment du financement .
Au fait, vous oubliez la prochaine réforme des retraites allant vers un système unique; j'espère que vous approuverez la voie tracée vers l'égalité des citoyens en ce domaine, car ce sera un pan important de justice sociale .
pba
 
Messages: 862
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede MiniM » Lun 18 Déc 2017 21:28

Je vous incite à continuer ce débat dans la section «Débats politiques du moment».
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1193
Inscription: Ven 21 Jan 2011 23:16

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede alamo » Mer 20 Déc 2017 17:54

Débat, c'est malheureusement un bien grand mot, avec quelqu'un qui ne comprend pas ce qu'il lit (ou fait semblant, mais franchement je ne suis pas certain) et se borne à ânonner tous les poncifs de la propagande officielle comme un député LREM de base.

Et qui au passage, lui aussi, voit des "FI" partout (avec "catécisme"...), comme d'autres, partout, peuvent voir au choix des Juifs, des antisémites, des franc-maçons ou des fascistes...

Juste un exemple parce que ce n'est pas utile de s'étendre :

pba a écrit:
alamo a écrit:détruire le logement social, au nom du tout privé, au risque d'ailleurs de plonger l'ensemble de la filière construction (pourtant seule activité économique d'envergure non délocalisable à l'étranger) dans sa pire crise depuis les années 90

Crooyez vous que rien ne doit être changé en ce domaine ? Et les "rentes de situation de locataires occupant indûment et à vie des locations", du fait de leur revenus devenus plus élevés ? Et les pactoles de certains offices de type HLM qui ne remplissent pas leurs missions ??


Je parle d'un texte, voté par l'Assemblée, qui s'attaque comme jamais aux allocations logement des plus pauvres, va plonger les organismes HLM dans des difficultés sans nom avec probablement la faillite d'un quart d'entre eux, entrainant casse sociale et ruine des collectivités locales qui devront alors rembourser les emprunts auxquels elles ont apporté leur garantie, va détériorer la qualité d'entretien des immeubles au détriment premier des locataires, stopper en vol la rénovation énergétique, et provoquer une baisse de 50% de la production de logements sociaux, et de 25% de la production de logements dans leur ensemble. Avec en conséquence la destruction de 250.000 à 300.000 emplois dans la filière immobilier/construction (on prend le pari et on en reparle dans un an...)

Et on me sort une brève de comptoir, une phrase de philosophe de bistrot, sur les salauds de locataires en fort dépassement de ressources, qui représentent moins de 10.000 cas sur les 4.800.000 ménages locataires.
et visiblement recopiée ailleurs au vu des guillemets. C'est vrai que la citation mérite le détour, ç'aurait été dommage de nous priver d'une telle littérature...
Il faudrait peut-être essayer de penser par soi-même de temps en temps, je sais que c'est dur au début mais avec un peu d'entrainement on peut y arriver.... ;-)

Et tout le reste est à l'avenant...

donc effectivement pas de "débat", pour cela il faut être deux, et de toute façon, MiniM a raison en cela, ça ne relève pas d'un sujet sur la "vie des partis".

plutôt de la vie des gens...
alamo
 
Messages: 2391
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité