Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique au Japon

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique au Japon

Messagede Eco92 » Mar 23 Juil 2019 20:32

Hier avaient lieu des "sénatoriales" aux Japon, appelé ainsi car correspondant à une Chambre haute. On parle plutôt de la Diète pour cette institution.

La diète est composée de 245 membres élus pour six ans, renouvelés par moitié tous les trois ans.

Je connais mal le détail, mais selon wikipédia "tous les trois ans 73 conseillers sont élus au vote unique non transférable au niveau des 47 préfectures, et 48 sont élus à la proportionnelle au niveau national", mais le monde parle de 124 élus sur ce renouvellement. L'idée globale doit être là donc mais avec une nuance de quelques chiffres.

La coalition au pouvoir au Japon menée par Shinzo Abe a emporté les élections, obtenant 71 sièges. Cependant la coalition régresse légèrement en nombre (de 151 à 144 sièges), encore largement majoritaire mais sans la majorité des deux tiers indispensable pour le projet de révision constitutionnelle (remettant en cause la charte fondamentale pacifiste, en terme clair pour ouvrir la possibilité d'une armée nationale). Un demi-succès donc, car c'était l'enjeu majeur du jour. Enjeu qui a peu mobilisé d'ailleurs puisqu'avec 48,8 %, c'est le le deuxième taux de participation le plus bas depuis la deuxième guerre mondiale.

En deuxième position le Parti démocrate constitutionnel gagne sept sièges, quand le tout nouveau parti "Reiwa Shinsengumi" porté par l'acteur anti-nucléaire Taro Yamamoto, acteur hostile au nucléaire, obtient deux élus, tous les deux lourdement handicapés (l'un ne peut s'exprimer que via un système électronique traduisant des mouvements de sa mâchoire inférieure), ce qui est une première.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/07/22/senatoriales-au-japon-une-victoire-large-mais-pas-complete-pour-le-parti-de-shinzo-abe_5491914_3210.html

https://www.parismatch.com/Actu/International/Deux-Japon-deux-personnes-lourdement-handicapees-elues-au-Senat-1638220
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8150
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Eco92 » Ven 28 Aoû 2020 08:28

Depuis quelques jours la santé du premier ministre Shinzo Abe pour raisons de santé. Cela faisait quelques jours que sa santé était évoqué dans les journaux. Premier ministre en 2006-2007 puis depuis 2012, cela fait de lui le chef de gouvernement qui a été le plus longtemps en fonction de l'histoire du pays. Nationaliste revendiqué, il était le promoteur des "Abeconomics", série de réformes en plusieurs temps : le premier volet stratégie monétaire très souple, relance budgétaire et stratégie de croissance, le deuxième volet avait pour objectif de porter le PIB nominal à 600 000 milliards de yens à l’horizon 2020, de faire monter le taux de naissance à 1,8 à la même période et de supprimer le turnover dans les soins liés à la dépendance mi-2020. Le résultat est contrasté mais assurément Abe incarnait sa politique et son parti, la grande question va être désormais de savoir comment incarner derrière lui.

Je ne connais pas assez la politique japonaise pour savoir qui est son dauphin, les forces internes à son parti, etc. D'ailleurs je prend le parti que le PM peut être remplacé en cours de mandat comme dans d'autres pays mais je me trompe peut-être.

https://www.japantimes.co.jp/news/2020/08/28/national/politics-diplomacy/shinzo-abe-resign/
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8150
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Jean-Philippe » Lun 14 Sep 2020 11:54

Malgré les candidatures de l’ancien ministre des affaires étrangères, Fumio Kishida, et l’ancien ministre de la défense, Shigeru Ishiba, c'est Yoshihide Suga (72 ans en décembre), chef du cabinet du premier ministre et porte-parole du gouvernement sortant qui a facilement remporté aujourd'hui le poste de chef du Parti libéral-démocrate, ce qui annonce sa future nomination comme chef du gouvernement. Les principaux barons du parti s'étaient mis d'accord sur son nom, il n'y avait donc aucun suspense. Il se place totalement dans la continuité d'Abe.
Il est au parlement depuis 1996 et au gouvernement depuis 2012.
https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/14/yoshihide-suga-futur-premier-ministre-du-japon-ombre-portee-de-shinzo-abe_6052092_3210.html
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9291
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Eco92 » Lun 4 Oct 2021 21:30

Nous avons peu suivi la politique japonaise, moi le premier.

Yoshihide Suga, dont Jean-Philippe annonçait l'élection dans le dernier message, n'aura pas tenu aussi longtemps que son modèle et proche Abe (qui détient le reccord de longévité au pouvoir avec 8 ans et 8 mois) et a quitté le pouvoir aujourd'hui.

La mauvaise gestion de la 5ème vague de Covid et la défaite des candidats PLD aux municipales ont fait qu'il ne s'est même pas représenté à la direction du parti. C'est Fumio Kishida, qui fut ministre à plusieurs reprises sous Abe (notamment des affaires étrangères de 2021 à 2017) qui a été élu par le parti puis par le Parlement, alors que les législatives devaient avoir lieu sous peu.

De fait, après son élection il a annoncé qu'elles se tiendront le 31 octobre. On verra donc selon les résultat si Kishida sera un éphémère premier ministre ou s'il pourra assurer un mandat ne se résumant pas à une course pour le pouvoir. A priori, même si le PLD a perdu des plumes et devrait baisser en sièges, sa réélection est quasiment assurée face à une opposition très fragmentée.

https://www.lefigaro.fr/international/japon-fumio-kishida-elu-premier-ministre-par-les-deputes-20211004
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8150
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Eco92 » Mar 2 Nov 2021 08:11

Avec une faible participation de 55,79 %, le Parti libéral démocrate a bien (et sans surprise) remporté les élections et Fumio Kishida va rester premier ministre. Au Japon 289 sièges sont pourvus par un scrutin uninominal, 176 au scrutin proportionnel de liste dans 11 circonscriptions.

Au pouvoir depuis 2012 le PLD avait une écrasante majorité absolue de 305 sièges sur 465, il baisse légèrement en tombant à 293 sièges mais reste largement dominant. Plusieurs défaites symboliques ont quand même été enregistrées comme celles de l’ancien ministre de l’environnement, Nobuteru Ishihara, à Tokyo, ou celle d’Akira Amari, n°2 du parti et secrétaire général parti, à Kanagawa. Cette défaite inattendue implique un remplacement à ce poste (Toshimitsu Motegi, jusqu'ici Ministre des affaires étrangères).

Ce léger revers tient en partie à l'usure du pouvoir, et notamment aux conséquences économiques d'une gestion contestée de la crise sanitaire. Pour le reste le PLD a tenu un classique discours conservateur : révision de la Constitution pour en corriger le pacifisme, doublement des dépenses de défense, renforcement des alliances face à la Chine et à la Corée du nord. La neutralité carbone en 2050 était aussi un objectif affiché.

L'opposition de gauche n'est cependant pas à la fête : ce léger reflux a d'abord été au bénéfice du Parti de la restauration (ou innovation selon les traductions), qui est a priori encore plus à droite que le PLD et gagne 30 sièges (41 en tout) se plaçant à la troisième place. Son attitude sera scrutée.

Cette progression est d'autant plus frappante que la gauche était largement unie (avec un programme mêlant redistribution des richesses, développement des énergies renouvelables qui devraient produire 100 % de l’électricité japonaise en 2050 et mariage pour tous) : Partis démocrates constitutionnel, Parti démocrate populaire, Parti social-démocrate et Parti communiste du Japon s'étaient alliés pour présenter des candidats unique dans les scrutins uninominaux et maximiser leurs chances. Cela a profité à certains mais les dissensions interne avec le PC ont pesées.

Je ne comprends pas bien certains gains et pertes entre les types de scrutins, a priori le Parti démocrate constitutionnel, deuxième, a fait pas mal de gains et le Parti démocrate populaire a plutôt chuté mais je n'en suis pas certain. Si quelqu'un connaît un peu mieux la situation et peut regarder ça m'intéresse. Au passage je ne serai pas contre un éclaircissement sur la différence entre chambre des conseillers, chambre des représentants (ces élections, a priori l'assemblée nationale), Sénat, et leurs rôles.

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/10/31/au-japon-le-parti-au-pouvoir-remporte-les-legislatives-malgre-un-recul-de-sa-popularite_6100521_3210.html

Sinon, alors que les femmes ne représentaient que 17% des candidatures, elles sont 45 élues, faisant tomber le % d'élues sous les 10 % de la chambre. A noter le petit parti Reiwa Shinsengumi a 100% d'élues (trois). Ce petit parti créé en 2019 avait fait parler de lui lors des élections à la chambre des conseillers de la même année en faisant élire deux personnes, toutes deux lourdement handicapées (et nécessitant un aide de vie permanent avec elles dans l’hémicycle).

https://the-japan-news.com/news/article/0007945626
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8150
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Xav » Mar 2 Nov 2021 11:11

Eco92 a écrit:Je ne comprends pas bien certains gains et pertes entre les types de scrutins, a priori le Parti démocrate constitutionnel, deuxième, a fait pas mal de gains et le Parti démocrate populaire a plutôt chuté mais je n'en suis pas certain. Si quelqu'un connaît un peu mieux la situation et peut regarder ça m'intéresse.


Le parti démocrate du peuple a fusionné avec le parti démocrate constitutionnel l'an dernier, d'où ces gains en sièges pour ce dernier.
Toutefois une minorité de membres a décidé de "garder la vieille maison" et de recréer le parti démocrate du peuple en conservant son nom.
Xav
 
Messages: 345
Inscription: Dim 16 Fév 2014 16:16
Localisation: Franche-Comté

Re: La vie politique au Japon

Messagede Eco92 » Mar 2 Nov 2021 11:14

D'accord cela explique logiquement la grande hausse du premier et la "chute" du second. Merci.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8150
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Ramdams » Ven 8 Juil 2022 10:10

L'ancien Premier ministre (2012-2020) Shinzō Abe a été la cible d'un attentat alors qu'il prononçait un discours de campagne lors d'un événement politique organisé en vue des élections sénatoriales organisées ce dimanche. Les médias japonais ont confirmé son décès.

Le suspect serait un Japonais de 41 ans ayant par le passé appartenu à la Force maritime d'autodéfense japonaise, la marine nippone.
Ramdams
 
Messages: 1863
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Re: La vie politique au Japon

Messagede Anarkour » Dim 10 Juil 2022 18:03

Le PLD et son allié Komeito renforcent leur majorité à la chambre des conseillers (haute). La Coalition gagnerait une demi-douzaine de sièges, le PLD en gagnant 8-9 et le Komeito en perdant 2. Il reste 4 sièges à déterminer.
L'opposition de gauche recule (comme pour la chambre basse en 2021), alors que celle de droite progresse de 5 sièges.
Avec l'élection à sa tête d'un centriste le parti démocrate constitutionnel (CDP), principal force du centre-gauche, n'a pas fait d'alliance dans toutes les circonscriptions avec les communistes (JCP) et les autres partis de l'opposition (DPP, SDP, Reiwa), contrairement à 2021.
En effet, 75 sièges (sur 125) sont à élire au scrutin uninominal majoritaire non transférable. C'est en fait un FPTP pour les 32 circonscriptions qui n'élisent qu'1 sénateur.
Mais pour celles élisant au moins deux sénateurs (4 en élisent deux, 4 en élisent trois, 3 en élisent quatre, 1 en élit cinq et Tokyo six), l'électeur ne dispose que d'une voix : les partis doivent s'arranger et évaluer au plus juste leurs chances de victoire pour ne pas perdre de sièges (si les électeurs se concentrent sur la tête d'affiche et snobent un ou les autres candidats du parti par exemple)...
Les 50 autres sont élus à la proportionnelle.

Résultats pour les 125 sièges en jeu sur les 248 de la chambre :

Majorité : 147 sénateurs
- Le PLD (conservateur nationaliste) passe de 55 à 63 sièges (+8) et obtient 18 256 244 voix et 34,43% des voix sur les 50 sièges élus à la proportionnelle. En tout il possède 119 sénateurs sur les 248 (48%).
- Le Komeito (conservateur plus pacifiste) son allié lié à la secte bouddhiste Sōkagakkai perd un siège (de 14 à 13 élus ce coup ci), obtient 6 181 431 voix (11,66%), pour 27 sénateurs au total.
- Les indépendants soutenant la coalition passent de 2 à 1 sénateurs.

Opposition de centre-gauche : 77 sénateurs
- Le CDP (centre-gauche pacifiste) chute assez lourdement, perdant 6 sénateurs (17 élus contre 23 sortants) et n'obtenant que 6 771 913 voix soit 12,77%... Peu pour un parti qui prétend au pouvoir... Au total il compte 39 sénateurs.
- Le JCP (parti communiste) continue sa descente, perdant 2 sièges (4 élus contre 6 sortants), n'obtenant que 3 618 342 voix (6,82%). Il ne lui reste que 11 sénateurs.
- Le DPP (centre droit plus militariste) qui si il recule également de 2 sièges, élisant 5 sénateurs (contre 7 sortants), obtient malgré tout un "bon" résultat avec 3 159 657 voix (soit 5,96%). Au total il compte 10 sénateurs.
- Le SDP (social-démocrate pacifiste) sauve son siège et son existence de parti national (il faut obtenir au moins 2% des voix. Avec 1 258 499 voix (2,37%), sa dirigeante Mizuho Fukushima est réélue et est la seule sénatrice du parti.
- Seul le petit parti de gauche Reiwa (l'équivalent de Bernie Sanders en gros) permet à la gauche de limiter un peu la casse. Avec 2 319 156 voix (4,37%) il remporte 3 sièges, alors qu'il n'avait aucun sortant. Au total il possède maintenant 5 sénateurs.
Les indépendants soutenant l'opposition (élus uniquement au scrutin majoritaire) passent de 13 à 11.

Opposition de droite : 24 sénateurs
- Le Ishin no kai (nationaliste libertarien) est le principal vainqueur de ces élections, remportant 6 sièges supplémentaires (passant de 6 à 12 élus). Il devient le deuxième parti du pays et le principal parti de l'opposition. Avec 7 845 995 voix (14,80%), il confirme son ancrage dans le paysage politique japonais (après ses bons résultats en 2021 aux législatives). Même si apparemment il doit son succès à sa base (la grande région d'Osaka) et qu'il n'a pas réussi de percée dans la région Tokyoïte.
- Le Sanseito (parti ultra nationaliste), formé de nostalgiques du régime militaire fasciste de la seconde guerre mondiale dépasse largement les 2%. Avec 1 768 385 voix (3,33%), il élit un sénateur (Kamiya Sohei).
- Le parti Anti-NHK (la BBC japonaise) avec 1 253 872 voix (2,36%) remporte également un siège à la proportionnelle, ajoutant un siège à celui remporter en 2019. C'est un parti militariste, fiscalement libertarien et pro nucléaire, une sorte de poujadisme japonais (son principal but est la suppression de la redevance audiovisuelle), lié aux yakusas.
https://www.asahi.com/ajw
Anarkour
 
Messages: 516
Inscription: Jeu 29 Déc 2011 00:24
Localisation: Rennes

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités