Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique en Algérie

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique en Algérie

Messagede Eco92 » Mar 26 Fév 2019 18:28

Je découvre que Rachid Nekkaz est candidat à la présidentielle et qu'il semble en capacité de réunir les parrainages.

Selon Médiapart, les manifestants de la diaspora parisiennes brandissent ses affiches partout, an Algérie il tient des meetings avec beaucoup de monde et sa page Facebook suivie par plus de 1,5 million de personne. Il a récemment été interpellé à Alger.

Le franco-algérien qui a indiqué avoir renoncé à la nationalité française en 2013 (c'est impossible d'être binational et président) avait tenté sa chance en 2014 sans succès (il avait dit s'être fait voler ses parrainage), cette fois l'enthousiasme semble différent.

Le personnage est sans doute connu des lecteurs de politiquemania, il était en effet candidat à la candidature pour présidentielle de 2007 et habitué à des coups d'éclats (pour tenter d'effacer son quotidien de riche marchand de sommeil ? http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/le-controverse-rachid-nekkaz-est-il-un-marchand-de-sommeil-28-05-2013-2841951.php). Parmi ces coups médiatiques qui évoqueront des souvenirs à certains :
- Déversement de 10 000 pièces de un euro devant le siège du PS français pour dénoncer les adhérents à 1€ de la primaire PS ;
- Achat d'un parrainage mis aux enchères par un maire de village, vendu en direct à la TV puis brûlé devant la caméra ;
- Lutte contre l'interdiction du niqab en proposant de payer les amendes des femmes condamnées ;
-Organisation d’une baignade en burkini (interdite) à Cannes...

On note d'ailleurs que du discours général sur la corruption il s'est recentré sur un coeur de cible lié à l'islam. En Algérie il insiste sur le volet anti-corruption.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6980
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Algérie

Messagede Eco92 » Lun 11 Mar 2019 21:49

Abdelaziz Bouteflika, depuis peu de retour en Algérie, a annoncé (ou fait annoncé) par un texte envoyé à l'agence officielle de presse qu'il renonçait à briguer un nouveau mandat.

Cependant, l'absence de plan B des militaires et de ceux qui tiennent le gouvernement a poussé à un report de l'élection du 18 avril. Aucune date n'est donnée si ce n'est que l'élection aura lieu "dans le prolongement" d'une conférence nationale" chargée de réformer le système politique et d'élaborer un projet de Constitution d'ici fin 2019.

On peut penser à une élection début 2020. D'ici là Bouteflika semble rester en poste, le premier ministre Ahmed Ouyahia, lui, a annoncé sa démission.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/algerie-bouteflika-renonce-a-l-election-presidentielle-20190311
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6980
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Algérie

Messagede gerard24 » Mar 12 Mar 2019 10:06

Donc il renonce tout en se maintenant en place.
Ce qui fait écrire a un dessinateur de presse algérien :
"Je renonce à un cinquième mandant de 5 ans, à la place je ferais un quatrième mandat de 10 ans"
gerard24
 
Messages: 335
Inscription: Lun 28 Mai 2012 17:42

Re: La vie politique en Algérie

Messagede PhB » Ven 15 Mar 2019 22:37

D'autres font la remarque : "On demandait des élections sans Bouteflika et on se retrouve avec Bouteflika sans les élections !"
PhB
 
Messages: 1635
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: La vie politique en Algérie

Messagede ploumploum » Jeu 28 Mar 2019 20:45

La situation a un peu évolué mardi puisque le Chef d’État Major de l'armée a lâché le Président Bouteflika en "suggérant" au Conseil Constitutionnel d'enclencher la démission d'office via l'empêchement médical. Cette proposition s'expliquerait par la crainte de voir les manifestations déraper :

« Il faut adopter une solution qui garantisse la satisfaction de toutes les revendications légitimes du peuple algérien et le respect des dispositions de la Constitution ainsi que la continuité de la souveraineté de l’Etat, une solution de nature à être acceptée de tous », a déclaré le général Salah, nommé à la tête de l’armée en 2004 par M. Bouteflika lui-même.

Pour justifier cette intervention qui bouscule les formes, le chef de l’armée a mis l’accent sur les risques sécuritaires. Les manifestations contre la prolongation du quatrième mandat de Bouteflika sont restées pacifiques jusqu’à présent, a-t-il dit, mais la « situation peut être retournée ». Les manifestations « peuvent être instrumentalisées par des forces ennemies internes ou externes », a-t-il mis en garde.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/ ... _3212.html

La proposition du Chef d’État Major est soutenue par le RND (le Rassemblement national démocratique qui détient 100 des 480 sièges à l'Assemblée) dont le leader n'est autre que Ahmed Ouyahia, ex-Premier Ministre qui a démissionné le 12 mars dernier.
https://www.lemonde.fr/afrique/article/ ... _3212.html
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique en Algérie

Messagede Jean-Philippe » Mar 2 Avr 2019 20:41

Bouteflika vient de remettre sa démission. La suite est encore incertaine, mais logiquement, un intérim du président du Sénat commence jusqu'à l'organisation de l'élection d'ici cet été.
https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/04/02/algerie-l-armee-demande-une-mise-a-l-ecart-immediate-du-president-bouteflika_5444868_3212.html
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9199
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Algérie

Messagede Pullo » Jeu 25 Avr 2019 13:08

Abbassi Madani, l'un des fondateurs du FIS, le parti islamiste vainqueur des législatives de 1991, est décédé hier au Qatar, où il s'était installé après sa sortie de prison.
https://www.huffpostmaghreb.com/entry/d ... 77ff7e3d53
http://www.rfi.fr/afrique/20190424-dece ... s-algerien
https://www.jeuneafrique.com/767075/pol ... ue-du-fis/
Pullo
 
Messages: 1571
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique en Algérie

Messagede PhB » Jeu 17 Juin 2021 09:05

Les résultats des élections législatives algériennes du 12 juin 2021 donnent le FLN en tête avec 1/4 des sièges (105 sur 407) suivi des "indépendants" , puis des islamistes et du Rassemblement National Démocratique (traditionnel allié du FLN).
Cependant l'information principale est plutôt la très faible participation de seulement 23%, qui dévalue le peu de légitimité qui restait au parlement, d'autant que le mouvement Hirak avait appelé à l'abstention.
La participation devient même abyssale à l'étranger (4,6%) et surtout en Kabylie où elle est inférieure à 1% !
Malgré les réformes de ces dernières années et les énormes moyens mobilisés durant la campagne électorale, le pouvoir en place est de moins en moins reconnu par les Algériens.
PhB
 
Messages: 1635
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: La vie politique en Algérie

Messagede Eco92 » Sam 18 Sep 2021 07:47

On ne s'y attendait pas forcément (plus) et ça ne change sans doute pas la vie des Algériens mais la mort Abdelaziz Bouteflika a été annoncé il y a quelques heures, à 84 ans.

Membre de l'Armée de libération nationale et héros de l'indépendance algérienne (branche militaire du FLN), proche de Boumédiène, il est nommé ministre de la jeunesse dès 1962, à 25 ans. L'année suivante il devient le plus jeune ministre des affaires étrangères au monde, puis devient ministre d'état de Chadi Bendjedid en 1981. Accusé d'extorsion de fonds il est cependant exclu du FLN et va vivre en Suisse et aux émirats, il redevient membre du comité central du FLN en 1987 mais reste à l'étranger. Il se relance en politique comme candidat "indépendant" à la présidentielle de 1999, avec pour objectif de former une réconciliation nationale après une guerre civile violente . Elu au premier tour avec plus de 73 % des voix, il est alors populaire, réélu en 2004 (85 %), puis la limite de deux mandats est aboli et il est réélu pour un troisième mandat avec 90 % des voix en 2009. Il souffre cependant de grave problèmes médicaux et est considérablement diminué, il apparaît alors clair qu'il ne fera pas de 4ème mandat... sauf que si, réélu en 2014 avec 81,5% l'incarnation de la jeunesse est désormais celle d'un pouvoir corrompu, accroché au pouvoir, dealant avec les militaires pour son propre intérêt. Les plus gentils parlent d'une marionnette manipulée par des clans et doutent de sa capacité à pouvoir réellement choisir ce qu'il fait.

En 2019 l'annonce de sa candidature à un 5ème mandat, alors qu'il ne parle et n'apparaît quasiment plus en public, met le feu aux poudres. Les rumeurs sur sa mort sont nombreuses. Le pays se mobilise dans de larges manifestations au son de "Pas un cadre", incarnant le refus de voter pour une photo incapable de prendre la moindre décision ou de réellement gouverner. Des mobilisations qui mettent fin à sa carrière politique, qui reste la plus longue à ce niveau d'un politique algérien.

https://www.lepoint.fr/monde/algerie-l-ex-president-abdelaziz-bouteflika-est-mort-18-09-2021-2443653_24.php
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6980
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Dédié à l'élu novice tout autant qu'à l'élu confirmé, ce guide permet d'appréhender les enjeux contemporains de la délégation d'action sociale locale. Replacées dans leur environnement historique et sociétal, les politiques publiques relatives à l'insertion...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'urbanisme

Eric Becet

Ce Dossier d'experts présente la réforme initiée par les dispositions de la loi n° 2010-788 portant engagement national pour l'environnement, votée le 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II ». Il ne s'agit pas d'une réforme complète du Code de l'urbanisme...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités