Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Election présidentielle américaine de 2024

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Election présidentielle américaine de 2024

Messagede Corondar » Mer 5 Avr 2023 04:21

Le premier scrutin des primaires de l'Iowa est dans environ 9 mois désormais, il n'est donc pas trop tôt pour ouvrir ce topic.
Petit tour d'horizon pour les 2 partis principaux.

Le parti républicain

Trump est candidat depuis novembre dernier pour essayer de récupérer l'investiture républicaine pour une troisième fois consécutive, ce qui pour un ancien président défait reste une rareté presque historique (seul Grover Cleveland l'a fait, c'était en 1894, une éternité et dans un contexte fort différent).
De ce côté là, la partition est attendue : il est le meilleur président américain de tous les temps, sa réélection légitime lui a été volée par les démocrates sataniques en 2020, il ne se représente donc que pour récupérer ce qui lui a été injustement retiré, afin de rendre l'Amérique grande à nouveau.
Mais Trump devra mener cette campagne en étant poursuivi au pénal, au moins dans le dossier du stormygate à NYC, possiblement dans d'autres dossiers futurs (fraude électorale en Géorgie, incitations à l'insurrection et vols de documents top secrets au fédéral ?). Avec tout ce que cela comporte d'implications, dont il est difficile à l'heure actuelle d'anticiper toutes les ramifications possibles. Auprès de la base cela pourrait souder un peu plus les fidèles autour du chef ?
Au niveau des élus républicains, on a 2 réactions différentes : ceux qui soutiennent sans réserve le Donald en reprenant la rhétorique de la chasse aux sorcières (Cruz, Marjorie Taylor Green, Matt Gaetz, Graham, DeSantis...) et ceux qui se taisent (la majorité du caucus républicain au Sénat, pas mal de gouverneurs).
Nikky Haley est également officiellement candidate. Elle tente une ligne à la fois anti et pro Trump. Mike Pence ne s'est pas encore lancé officiellement, mais ça ne fait aucun doute qu'il va tenter l'aventure, sur une ligne équivalente. Ligne de crête à mon avis impossible à tenir, mais peut-être que je me trompe ?
Mike Pompeo a l'air d'envisager la chose aussi. Peut-être aussi Sununu, l'actuel gouverneur RINO du New Hampshire ?
Un candidat vient tout juste de se lancer : Asa Hutchinson, ancien gouverneur de l'Arkansas. Lui opte clairement pour une ligne anti Trump : il dit que ses ennuis judiciaires le disqualifient d'office. Il charge aussi la mule de la responsabilité de Trump dans l'assaut du 06/01 contre le Capitole.
https://www.politico.com/news/2023/04/0 ... w-00090058
Tout le monde attend aussi l'annonce officielle de candidature de DeSantis, le gouverneur de Floride, peut-être le seul challenger qui pourrait battre le Donald ? Je dis peut-être car pour le moment je suis moins convaincu par la hype que certains tentent de bâtir autour du gouverneur de Floride. Il a potentiellement un problème de "sympathie" sur les bras (c'est pas le genre de candidats avec qui on a envie de boire une bière, il passe pour être très bon communicant mais très froid et distant en campagne). Ses atouts électoraux fonctionnent très bien en Floride, ailleurs ça reste à prouver. Il semble opter pour une ligne très anti Woke, mais au delà c'est assez flou.
J'ai surtout le sentiment que la plupart des candidats républicains aux primaires (déclarés ou putatifs) espèrent tous que Trump s'autodétruira tout seul sur fond de procès et de condamnations, sans avoir à l'attaquer et espèrent ainsi pouvoir récupérer la base trumpiste sans avoir à se salir les mains. Cela me semble être une approche très optimiste. A un moment il va falloir qu'ils mettent les mains dans le cambouis, parce que Trump n'hésitera pas lui : il accuse déjà DeSantis d'être un ingrat pédophile et attiré par des transsexuels (il lui a déjà trouvé quelques surnoms injurieux aussi).
De ce côté là les primaires ont un haut potentiel de combats acrimonieux.
Pour ce que ça vaut (pas grand chose à l'heure actuelle), alors que les sondages réalisés après les midterms semblaient donner une réelle chance à DeSantis de pouvoir accrocher le Donald sur les primaires, Trump est clairement à la hausse sur les dernières enquêtes. L'effet vague rouge de DeSantis en Floride s'estompant, et ce dernier n'étant toujours pas officiellement candidat. Faudra voir quand ce sera le cas...

Le parti démocrate

De ce côté là c'est potentiellement plus simple : tant que Biden ne fait pas part de son choix, le processus est gelé. Avant les midterms, j'estimais la probabilité de voir Biden tenter un second mandat à 50/50. A mon avis aujourd'hui on est plutôt sur du 90/10 en faveur d'une nouvelle candidature. Le bon résultat des démocrates sur ces midterms et le fait qu'il existe tout de même un bilan pour l'administration Biden (qu'on le juge positivement ou négativement il y a bien un peu de concret à juger) ont considérablement fait bouger les lignes : si Biden se lance, personne au sein du parti démocrate ne lui contestera sérieusement l'investiture. De manière un peu ironique, on a le sentiment que l'aile gauche du parti démocrate est plus favorable encore que l'aile centriste à une nouvelle candidature Biden : les libéraux se cherchent toujours un porte drapeau pour remplacer Sanders, et souhaitent revoir un peu leur stratégie. Et à l'usage ils trouvent Biden raisonnablement à gauche.
Si Biden se représente, on aura des primaires démocrates ennuyeuses et sans suspens. Pas un enthousiasme délirant pour sa candidature, mais un chef incontesté. Son âge pourrait être un souci, mais si le candidat de l'autre parti a lui des soucis judiciaires à gérer, je ne sais pas ce qui serait le plus impactant ? Il faudrait surtout voir comment se déroulent les primaires républicaines et dans quel état sort le vainqueur du processus ?
Si Biden ne se représente pas, on devrait voir la VP Harris se présenter, ainsi que le ministre des transports Buttigieg (son passage au gouvernement semble lui faire beaucoup bien à lui, plus qu'à la VP), le gouverneur de Californie Newsom également. Suite aux midterms, la gouverneure du Michigan Whitmer est aussi à la mode (même si elle on en parle plus pour une VP potentielle ?). En tout cas ces 3 là feraient sans doute figures de candidats principaux ? Si Biden ne se représente pas est-ce que sanders retenterait le coup ? Pas certain. Peut-être une candidature d'AOC, la représentante libérale de New-York ? Elle semble vouloir se réserver pour plus tard ?

Voilà où on en est à l'instant T. Les démocrates auraient aimé remanier leur calendrier de primaires afin de faire voter d'autres états plus tôt (les démocrates aimeraient bien faire voter en premier la Caroline du Sud, le Nevada et le Michigan, et reléguer plus loin le New Hampshire et surtout l'Iowa), mais les délais me paraissent trop courts (et il n'est pas du tout certain que les autorités politiques des états où les républicains sont aux commandes acceptent ?) pour cette fois. En revanche, pour 2028 il est fort possible que les démocrates tentent un nouveau calendrier, différent de celui des républicains ?
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5286
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Election présidentielle américaine de 2024

Messagede Hakudude » Jeu 6 Avr 2023 17:44

Excellente présentation qui détaille très bien la situation pour les deux partis et je suis d'accord avec énormément de constats faits.

Parti républicain

Je ne vois ici que 2 candidats pouvant l'emporter : Trump et DeSantis. Quant aux autres candidats déclarés, je ne les imagine pas faire de score impressionnant et je pense que la plupart se présentent plus pour être connu et pour essayer d'obtenir un poste ministériel. Par exemple, en se présentant, Nikky Haley a de plus fortes chances d'être choisie comme vice-présidente.
Trump est à l'heure actuelle le favori pour gagner les primaires. Malgré ses nombreux scandales, l'ancien président a une avance considérable dans les sondages et semble bien parti pour affronter le candidat Démocrate en 2024. Son statut d'ancien président est un véritable atout pour lui. Aussi, il y aura sûrement de nombreux candidats à la primaire, ce qui risque de disperser les votes d'électeurs anti-Trump.
DeSantis est en moins bonne posture qu'il y a quelques mois. Je pense vraiment qu'il aurait dû annoncer sa participation aux primaires dès le mois de Novembre, après sa réélection triomphale. Désormais, sondage après sondage l'écart se creuse entre Trump et le gouverneur. Il reste maintenant à voir si l'annonce de sa candidature ainsi que sa campagne dans les 4 premiers Etats des primaires pourra inverser la tendance.

Je pense que d'ici 10/11 mois, on aura une très forte chance de connaître le gagnant de la primaire. En effet, en général le gagnant de la primaire fait une bonne performance dans au moins un des 4 premiers Etats. Si DeSantis ne remporte de primaire dans aucun des 4 Etats de l'Iowa, du New Hampshire, du Nevada ou de Caroline du Sud, je l'imagine mal avoir une bonne performance après.
Concernant ces 4 premiers Etats, Trump devrait être avantagé dans le Nevada et c'est à l'heure actuelle indécis pour les 3 autres. Trump avait réalisé 46% en 2016 à la primaire du Nevada et la sociologie de l'électorat Républicain dans cet Etat lui donne un net avantage. Mike Pence pourrait éventuellement poser problème à DeSantis dans l'Iowa car il est très populaire chez les évangéliques, qui sont très représentés dans l'électorat républicain de l'Iowa. Aussi, dans le New Hampshire, une candidature du gouverneur Sununu pourrait désavantager DeSantis et permettre à Trump de l'emporter. C'est très indécis pour la Caroline du Sud mais encore une fois les candidatures de Haley et potentiellement de Tim Scott pourrait nuire à DeSantis.

Quant à l'élection générale, le GOP semble mal parti, peu importe que ce soit Trump ou DeSantis. Avec tous ses scandales, dont notamment l'incitation à l'insurrection, l'ancien président devrait perdre des électeurs par rapport à 2020. J'y reviendrai plus tard mais j'ai franchement du mal à voir Trump remporté un Etat perdu en 2020, à part peut-être le Nevada.
DeSantis, s'il gagne la primaire devrait avoir des problèmes avec l'électorat trumpiste. S'il perd l'ancien président va tout faire pour saboter la campagne du gouverneur et cela apparait hautement improbable de gagner dans ces conditions-là.

De manière générale, je pense que le GOP doit revoir sa stratégie électorale. Le parti est devenu trop extrême et cela s'en est ressenti lors des scrutins les plus récents. L'hostilité à l'avortement a coûté de nombreuses victoires au parti lors des midterm, qui auraient dû être emportée nettement vu le contexte économique. Encore cette semaine, la candidate démocrate ont gagné très nettement dans le Wisconsin l'élection de juge à la cours suprême alors que le Wisconsin était un Etat particulièrement contesté en 2020. En fait, c'est assez flagrant mais depuis l'accession au pouvoir de Biden, ce sont les candidats du GOP plus "conventionnels" qui l'ont emporté. Youngkin a réussit à l'emporter en Virginie, Ciatarelli était très proche de gagner dans l'Etat très démocrate du New Jersey, Kemp a nettement gagné en Géorgie, Budd a gagné de manière confortable en Caroline du Nord etc... A contrario, les candidats comme Mastriano, Dr Oz, Masters ou Walker ont subit des défaites importantes.
Mais, même avec ces considérations-là, je ne vois pas un changement de mentalité au sein du GOP, malgré les défaites répétées et cela risque de causer de nouveaux échecs dans le futur.

Parti Démocrate

Je pense vraiment qu'à part d'éventuelles problèmes de santé, Biden devrait se représenter (je rejoins Corondar sur la probabilité de 90/10 qu'il se représente). S'il se présente, il n'aurait aucun mal à remporter les primaires.
Si d'aventures Biden n'était pas candidat, tout comme Corondar, je verrais comme principaux prétendants Harris, Whitmer, Buttigieg et Newsom. De ces 4 candidats, Whitmer me semble être la meilleure pour l'élection générale car elle semble meilleure en campagne. Newsom a eu un score assez décevant en Novembre dernier, ce qui a sûrement coûté la chambre des représentants aux Démocrates d'ailleurs. Harris n'a pas mené la meilleure campagne lors des primaires de 2020 et Buttigieg s'est effondré lors de la primaire en Caroline du Sud. A contrario, Whitmer est une gouverneure populaire d'un swing state et a réussit à améliorer son résultat électoral entre 2018 et 2022, à la fois en terme de pourcentage et de voix obtenus. C'est très impressionnant quand on considère que 2018 était une vague bleue et 2022 une année bien moins favorable aux Démocrates.
Après, tout ceci est hypothétique et je pense vraiment que Biden va se représenter et être le candidat Démocrate l'année prochaine.


Election

Concernant l'élection, je ne vois pas énormément de changements par rapport à 2020. Hormis quelques Etats, je pense que la carte électorale devrait être très similaire à celle de 2020. Avec les polémiques concernant Trump, je le vois mal gagner un Etat perdu lors de la précédente élection présidentielle. Au contraire, je pense qu'il pourrait même perdre en Caroline du Nod, qu'il avait emporté de peu en 2020, à cause de ses nombreuses molémiques. La seule exception concerne le Nevada, l'un des rares Etats où le GOP semble en meilleure posture qu'il y a 2 ans. L'écart entre votant enregistré Démocrate et votant enregistré Républicain s'est considérablement réduit. Il était de 112k en 2020 et n'est plus que de 71k maintenant. Sachant que Biden l' a emporté de 34k en 2020 et que l'écart des votants se réduit continuellement depuis, une victoire du GOP dans l' Etat n'est pas impossible.
Pour le reste des swing state, je pense que Trump devrait avoir un plus mauvais résultat qu'en 2020, à l'exception de la Floride, où il y a de plus en plus d'électeurs enregistrés Républicains.

Pour DeSantis, je pense qu'il a un meilleur potentiel électoral. Déjà, je pense qu'il serait en bien meilleure posture pour l'emporter en Géorgie et en Arizona. La Géorgie reste un Etat avec une base Républicaine importante, comme en témoigne la victoire de Kemp et globalement des représentants Républicains en Novembre dernier. Trump souffre d'un problème d'image dans la banlieue d'Atlanta (et dans les banlieues globalement) mais un autre candidat pourrait peut-être réalisé un meilleur résultat là-bas.
Pour l'Arizona, c'est un Etat plus "élastique" comme l'a montré les dernières élections. Alors que Blake Masters n'a fait que 46,5% à l'élection sénatoriale, Kimberly Yee a réalisé 55% à l'élection de trésorière qui se déroulait en même temps.De manière similaire, en même temps que la défaite de 5% de Masters, le GOP a gagné de 9% l'élection sénatoriale au sein de l'Etat. L'Arizona est donc un Etat où le profil du candidat compte énormément. Trump y a d'ailleurs sûrement perdu en 2020 en parti à cause de ses attaques contre McCain, figure politique majeure dans cet Etat. DeSantis pourrait ici profiter de son passé militaire, les Arizoniens aimant pas mal cela et l'Etat compte de nombreux vétérans. Ici, tout dépendra de l'état du parti dans les banlieues car 65% de la population habite dans le comté de Maricopa (qui compte Phoenix et sa banlieue).
Par contre, cela sera plus complexe dans le Midwest, où on ne connait pas le potentiel électoral du gouverneur. Peut être il pourrait l'emporter dans le Wisconsin mais cela semble plus complexe de l'emporter en Pennsylvanie et surtout dans le Michigan.


Bref, si l'élection est indécise, les démocrates, dont le candidat sera très vraisemblablement Biden apparaissement en bien meilleure posture que les Républicains.
Hakudude
 
Messages: 107
Inscription: Jeu 2 Aoû 2018 21:30

Re: Election présidentielle américaine de 2024

Messagede Corondar » Ven 7 Avr 2023 02:17

En effet, on est très raccord dans nos analyses, sur le Congrès aussi apparemment :).
Personnellement je ne me projetterais pas trop sur la générale pour le moment, mais je vous rejoins : je pense que peu d'états sont potentiellement à la portée d'une bascule par rapport au scrutin précédent.
Comme souvent tout cela devrait se jouer dans quelques états et quelques comtés ?
La seule possibilité de conquêtes pour les démocrates est à mon avis la Caroline du Nord, là où les républicains devraient se concentrer sur le Nevada, l'Arizona, la Géorgie et le Wisconsin (la Pennsylvanie et le Michigan sont aussi des cibles potentielles, mais un peu moins évidentes que les 4 états précédents ?). Quant au Minnesota et au New Hampshire, je pense que ces états là ne sont plus trop à la portée du GOP d'aujourd'hui, tout comme la Floride, l'Ohio et l'Iowa ne sont plus trop à la portée des démocrates.
Pour l'heure je me concentre surtout sur les primaires, et je partage votre avis : pour le moment je trouve que DeSantis gère très mal son équation politique. Il aurait dû se lancer dans la foulée de sa réélection triomphale en Floride (sa base floridienne n'y aurait vu aucune objection), et il devrait à mon avis mettre les gants pour commencer à taper sur Trump.
Je suis assez effaré par le fait que la plupart des adversaires de Trump sur ces primaires républicaines de 2024 (déjà déclarés ou futurs) semblent déjà commettre la même erreur que ceux de 2016 : considérer qu'affronter Trump serait prendre un trop grand risque auprès de la base. Si il n'y a plus beaucoup d'espace pour le combattre sur le fond de ses idées (pour le plus grand désarroi des reaganiens du parti), je pense qu'il y a en revanche un véritable espace pour l'attaquer sur la forme, en vendant à la base le trumpisme sans les excès du personnage. Pour le moment j'ai le sentiment que les adversaires de Trump sur ces primaires espèrent que ses ennuis judiciaires vont le faire trébucher, sans qu'ils aient le moins du monde à le confronter.
Je rejoins aussi Hakudude : pour moi ça ne pourra se jouer qu'entre Trump et DeSantis, tous les autres feront de la figuration. Mais plus ils sont nombreux sur la ligne de départ mieux c'est pour Trump (plus le vote des militants est divisé plus sa base fidèle pourra le placer en première position).
Et je dois avouer que même si à l'heure actuelle je pense Trump favori, je pense qu'il est tout à fait possible que DeSantis puisse l'emporter (mais il va falloir qu'il se motive un peu et qu'il parte chercher son adversaire à un moment). Par contre, peut-être que je me trompe, mais je pense que le vainqueur, quel qu'il soit, aura beaucoup de mal à faire l'unité du parti derrière et à rassembler les soutiens du candidat défait. Si c'est Trump qui l'emporte, il est évident que l'aile centriste du parti va l'avoir mauvaise, et si c'est DeSantis qui l'emporte, j'ai assez peu de doutes sur le fait que l'aile trumpiste va ruer dans les brancards (dans cette hypothèse, je n'exclue pas non plus que Trump tente une candidature indépendante ou en write-in pour se venger ?). Ce qui est assez hallucinant depuis les midterms c'est comment les trumpistes tentent de dépeindre DeSantis en nouvelle incarnation de l'establishment républicain, une sorte de néo McConnell ou Mitt Romney. A titre personnel j'ai toutes les peines du monde à comprendre comment on peut réellement percevoir DeSantis ainsi : il est beaucoup de choses, mais un RINO j'ai un peu de mal à me le représenter ainsi :).
A mon avis le plus grand risque qui pèse sur le futur vainqueur des primaires républicaines c'est de se retrouver à la tête d'une coalition où les soutiens du perdant auront bien du mal à accepter la défaite. A mon avis ce problème là serait encore plus saillant avec une victoire de DeSantis, mais même si c'est Trump le problème se posera aussi.
J'ai le sentiment que les démocrates seront nettement moins divisés. Surtout si c'est Trump qui récupère l'investiture républicaine (encore que DeSantis a aussi un haut potentiel de mobilisation de la base démocrate contre lui je pense ?).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5286
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Election présidentielle américaine de 2024

Messagede Corondar » Ven 14 Avr 2023 23:36

Côté républicains, Tim Scott, le sénateur de Caroline du Sud, lance officiellement un comité exploratoire pour une possible candidature présidentielle.
https://thehill.com/homenews/campaign/3 ... committee/
Un candidat de plus dont les chances de gagner me paraissent infinitésimales, mais si il va au bout il pourrait considérablement gêner la candidature de Nikki Haley, ancienne gouverneure de la Caroline du Sud (si les 2 sont candidats dans les primaires de cet état là, ils vont se faire concurrence, cela ferait les affaires de Trump ?).
Les cercles trumpistes faisant de plus en plus la promotion sur les réseaux d'un scénario où DeSantis devrait se présenter en 2028 plutôt qu'en 2024 : des pressions amicales bien sur :).
Quant à DeSantis, il continue à ne pas beaucoup s'exprimer, mais il continue à faire voter des lois très à droite dans son état de Floride avec un rythme de stakhanoviste (parmi les derniers projets : permettre le port d'armes sans permis, rendre plus difficile de poursuivre les compagnies d'assurance, permettre de poursuivre des médias usant de sources anonymes, et criminaliser le fait de transporter un immigré illégal, quel que soit le contexte et la raison).
https://apnews.com/article/guns-desanti ... 84357f73be
https://www.politico.com/news/2023/03/2 ... n-00088624
https://www.mediaite.com/politics/desan ... s-sources/
https://www.nbcnews.com/news/latino/lat ... -rcna78715
Une autre loi visant à interdire l'avortement après 6 semaines est aussi dans les tuyaux.
https://www.politico.com/news/2023/04/1 ... l-00091965
Bref, le plan de DeSantis semble être de déborder Trump par sa droite ? J'ai un doute sur la faisabilité de la chose ? En tout cas ça semble pas marcher très bien : dans les intentions de votes nationales DeSantis est clairement à la baisse.
https://morningconsult.com/2024-gop-pri ... n-tracker/
https://www.ipsos.com/en-us/reutersipso ... al-charges
J'avoue avoir de plus en plus de mal à comprendre la logique de la stratégie de DeSantis. Je crois qu'il mise tout sur un effet "judiciaire" de long terme sur les intentions de votes de Trump ?

Côté démocrates, Biden laisse de plus en plus filtrer qu'il sera candidat, mais que son annonce ne sera pas faite avant au mieux l'été ?
https://edition.cnn.com/2023/04/07/poli ... index.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5286
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Election présidentielle américaine de 2024

Messagede Hakudude » Sam 15 Avr 2023 16:48

Je pense que Tim Scott serait (avec Youngkin) l'un des meilleurs candidats pour la présidentielle, même s'il n'a quasiment aucune chance de remporter la primaire. En tout cas, même si sa probable candidature n'est pas une surprise, cela arrange Trump car plus il y a de candidat, plus il a de chance de remporter la primaire. Aussi, comme j'ai dit précédemment, les 4 premières primaires seront décisives. Le fait que Scott soit de l'Etat de Caroline du Sud devrait rendre plus difficile une victoire de DeSantis dans l'Etat. En tout cas, je pense que Tim Scott se présente plus dans l'optique d'être choisi comme vice-président.

Je suis totalement d'accord avec le constat que DeSantis essaye de déborder Trump sur sa droite, en faisant voter pleins de fois. Mais, je pense que ça aura peu d'effet et qu'au contraire ça risque de desservir le gouverneur de Floride. Si DeSantis gagne la primaire, la loi interdisant l'avortement après 6 semaines va lui coûter énormément de voix. Quand on regarde les swing states, à l'exception de la Géorgie, ce sont des Etats majoritairement pro-choice et les attaques contre l'avortement risquent de heurter le GOP. Le Nevada, en particulier est vraiment pro-choice, à plus de 60% et la loi Floridienne sur l'avortement va vraisemblablement poser des problèmes à DeSantis. Aussi, il semble probable que le renversement de Roe v. Wade soit un élément de réponses aux défaites massives des candidats du GOP dans le Michigan et en Pennsylvanie.
https://www.pewresearch.org/religion/religious-landscape-study/compare/views-about-abortion/by/state/

En fait, je pense que DeSantis avait une excellente stratégie politique pendant son premier mandat de gouverneur mais commet des erreurs depuis sa réélection. De 2018 à 2022, il avait plus l'air de mener une politique centriste en Floride. Dès son arrivée au pouvoir, il a gracié à titre posthume 4 afro-américains condamnés à tort, il y a eu quelques mesures écologiques et globalement, il n'y a eu que peu de polémiques. Aussi, il semblait vu comme modéré en Floride mais plutôt trumpist ailleurs, ce qui lui aurait permis d'être populaire au sein de chaque branche du parti. J'imagine que s'il avait continué comme ça et qu'il avait annoncé sa candidature en Novembre, suite à sa réélection triomphale, les choses auraient été mieux pour lui, que ce soit pour la primaire ou surtout pour l'élection générale.
Là, avec sa politique très à droite depuis sa réélection, l'élection générale sera très compliqué car les Démocrates pourront le dépeindre comme un extrémiste. En plus, attendre avant d'annoncer sa candidature est une mauvaise idée car le gouverneur était à son apogée en Novembre et il ne risque pas d'y avoir d'effet d'annonce car il semble évident qu'il sera candidat.


Sinon, Biden a dit récemment en Irlande, qu'il annoncera sa décision pour l'élection présidentielle bientôt. A part si sa santé se dégrade, le président sortant devrait logiquement se représenter.
Hakudude
 
Messages: 107
Inscription: Jeu 2 Aoû 2018 21:30

Re: Election présidentielle américaine de 2024

Messagede Corondar » Sam 15 Avr 2023 23:28

Hakudude a écrit:Je pense que Tim Scott serait (avec Youngkin) l'un des meilleurs candidats pour la présidentielle, même s'il n'a quasiment aucune chance de remporter la primaire. En tout cas, même si sa probable candidature n'est pas une surprise, cela arrange Trump car plus il y a de candidat, plus il a de chance de remporter la primaire. Aussi, comme j'ai dit précédemment, les 4 premières primaires seront décisives. Le fait que Scott soit de l'Etat de Caroline du Sud devrait rendre plus difficile une victoire de DeSantis dans l'Etat. En tout cas, je pense que Tim Scott se présente plus dans l'optique d'être choisi comme vice-président.


Enfin des éléments où nous divergeons :).
Je pense que Scott ferait un très mauvais candidat républicain à la présidentielle : il n'apporterait quasiment rien au ticket républicain, que ce soit en tant que président ou VP. Son état d'élection n'est pas un swing state, sa couleur ne permettrait pas au ticket républicain d'enregistrer des gains substantiels parmi les électeurs Afro-Américains (il n'y a à mon avis plus grand chose désormais qui pourrait empêcher n'importe quel candidat démocrate à la présidence d'empocher peu ou prou 90% du vote afro-américain), il n'est pas particulièrement populaire auprès des électeurs religieux, il n'est pas particulièrement populaire chez les cols bleus ou l'électorat de banlieues...
Quant au poste de VP, je pense qu'il y a presque 100% de chances pour que le futur candidat républicain pour 2024 (qu'il soit Trump ou DeSantis) choisisse une femme.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5286
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Election présidentielle américaine de 2024

Messagede Hakudude » Dim 16 Avr 2023 13:53

Corondar a écrit:Enfin des éléments où nous divergeons :).
Je pense que Scott ferait un très mauvais candidat républicain à la présidentielle : il n'apporterait quasiment rien au ticket républicain, que ce soit en tant que président ou VP. Son état d'élection n'est pas un swing state, sa couleur ne permettrait pas au ticket républicain d'enregistrer des gains substantiels parmi les électeurs Afro-Américains (il n'y a à mon avis plus grand chose désormais qui pourrait empêcher n'importe quel candidat démocrate à la présidence d'empocher peu ou prou 90% du vote afro-américain), il n'est pas particulièrement populaire auprès des électeurs religieux, il n'est pas particulièrement populaire chez les cols bleus ou l'électorat de banlieues...
Quant au poste de VP, je pense qu'il y a presque 100% de chances pour que le futur candidat républicain pour 2024 (qu'il soit Trump ou DeSantis) choisisse une femme.


Alors, je suis d'accord que même avec Tim Scott sur le ticket présidentiel, le GOP ne devrait même pas obtenir plus de 10% du vote afro-américain. L'élection sénatoriale de l'année dernière en Géorgie a de nouveau prouvé que même avec un candidat afro-américain, très peu voteront Républicains et Walker a seulement obtenu 8% chez les afro-américains.

Par contre, je pense que Scott pourrait faire un bon candidat pour le GOP car il semble plus modéré que la plupart des autes candidats potentiels du parti. Il pourrait ainsi réaliser des gains dans les banlieues, où c'est surtout le caractère extrémiste du parti qui lui a fait perdre des voix. Cela serait un avantage pour gagner en Arizona et en Géorgie, où la défaite de Trump est surtout du à un score moyen dans la banlieue d'Atlanta. Aussi, Tim Scott a eu de bonnes performances électorales. Il a obtenu 80k voix de plus que Graham à une élection concomitante, a fait 5% de plus que Trump en 2016 et a quand même fait 63% en Novembre dernier.
Après, mon raisonnement est théorique et je n'imagine pas Tim Scott remporter la primaire Républicaine. En tant que vice-président, il pourrait donner un côté plus rassurant au ticket présidentielle du GOP et permettre d'obtenir des voix d'électeurs hésitants à voter pour le GOP car ils trouvent le parti trop à droite.

Mais, il est vrai qu'il y a beaucoup plus de chance que le vice-président soit une femme. Je verrais bien Trump choisir une vice-présidente plus pour sa loyauté envers lui que par stratégie électorale. Ainsi, je l'imagine choisir Kari Lake ou Marjorie Taylor Greene ou en tout cas une trumpist de la première heure. Quant à DeSantis, il serait probable que son choix se porte sur Nikki Haley, même si ses récentes déclarations polémiques pourraient lui couter le poste.
Hakudude
 
Messages: 107
Inscription: Jeu 2 Aoû 2018 21:30

Re: Election présidentielle américaine de 2024

Messagede Corondar » Sam 22 Avr 2023 16:45

En tout cas DeSantis a bien signé la loi interdisant l'avortement au delà de 6 semaines en Floride.
https://www.politico.com/news/2023/04/1 ... s-00091976
Ce qui équivaut à quasiment interdire l'avortement tout court (je n'ai pas de statistiques sur le sujet, mais à mon avis le nombre de femmes qui apprennent leur grossesse avant 6 semaines, ça doit pas être énorme ?).
Je continue à être effaré par les actions de DeSantis : je ne pense pas que ce genre de lois lui permettra de gagner des voix en interne par rapport à Trump (on notera d'ailleurs que ce dernier met un point d'honneur à ne quasiment jamais parler d'avortement), par contre sur une générale c'est le genre de trucs qui pourrait lui faire perdre énormément de voix chez les électrices et les indépendants. Mais si il continue ainsi, DeSantis est pas prêt d'obtenir l'investiture républicaine ? En tout cas, niveau sondages, FiveThirtyEight a mis en ligne son agrégat pour les primaires républicaines, et le tableau est assez sombre pour le gouverneur de Floride : au cours du dernier mois, Trump est passé au dessus de la barre des 50%, et DeSantis est lui passé sous celle des 30%.
https://projects.fivethirtyeight.com/po ... /national/
Il faudra voir si ce dernier connait ou non un boost post annonce officielle, et/ou si Trump décroche en cas d'ennuis judiciaires, mais même par rapport à ça, il faudrait déjà que DeSantis tente de dire que les ennuis judiciaires éventuels (actuels et/ou futurs) de l'ancien président pourraient représenter un souci, car pour l'heure ce n'est pas le cas...
Et même niveau soutien : Trump engrange (9 sénateurs, 48 représentants, dont 8 de Floride, et 2 gouverneurs se sont déjà ralliés à la candidature de Trump), là où pour l'heure ça ne se bouscule guère pour appeler DeSantis à se lancer (seuls 8 représentants soutiennent DeSantis, dont 1 de Floride).
https://www.foxnews.com/politics/sens-b ... -president
Je ne sais pas si DeSantis a déjà une équipe de campagne autour de lui, mais si c'est pas le cas c'est urgent d'en constituer une, si c'est le cas ils doivent pas être très doués.
Mike Pompeo a quant à lui décidé de ne pas se présenter : il dit que "son moment n'est pas arrivé".
https://edition.cnn.com/2023/04/14/poli ... index.html
Mais un autre candidat "mineur" se lance à la place : Larry Elder (ancien candidat républicain infructueux au siège de gouverneur de Californie, lors de la tentative ratée initiée par le GOP de destituer Newsom de son poste) est officiellement candidat. Un de plus dont les chances de peser dans le débat sont quasi nulles (je ne suis même pas certain qu'il apparaitra dans les futurs sondages ?).
https://www.politico.com/news/2023/04/2 ... e-00093218

Côté démocrates, les rumeurs bruissent : Biden pourrait annoncer sa candidature bientôt ?
https://edition.cnn.com/2023/04/20/poli ... index.html
De ce côté là, pour l'heure seuls Marianne Williamson (une romancière très new age) et Robert F. Kennedy Jr (neveu du président assassiné en 1963, fils de feu Robert Kennedy, assassiné en 1968), qui lui est très complotiste (il est notamment anti vaccin) sont officiellement sur les rangs. Ce dernier n'est soutenu par aucun membre du clan Kennedy (qui appellent tous Biden à se lancer). Autant dire que si le président y va, il peut dormir sur ses 2 oreilles quant à la nomination (sauf gros pépin de santé).
https://edition.cnn.com/2023/04/20/poli ... index.html
https://edition.cnn.com/2023/04/05/poli ... index.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5286
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Election présidentielle américaine de 2024

Messagede Hakudude » Dim 23 Avr 2023 23:48

Je vous rejoins sur l'effet dramatique qu'aura cette loi, qui va restreindre de manière très drastique l'avortement en Floride. Je suis toujours aussi surpris de voir à quel point la "pré-campagne" de DeSantis est catastrophique. Non seulement ses attaques contre l'accès à l'avortement ne risquent pas de lui faire gagner beaucoup d'électeurs à la primaire mais surtout le gouverneur risque d'en perdre beaucoup à l'élection générale. C'est vraiment étonnant de voir DeSantis opter pour la stratégie d'être le plus à droite possible quand on voit le mauvais résultat du GOP au midterm. Malgré un président impopulaire et un mauvais contexte économique, les Démocrates s'en sont très bien sortis grâce au renversement de Roe v Wade. C'est d'autant plus évident que la décision de la cour suprême a condamné le GOP quand on voit les résultats des élections de gouverneurs en Virginie et dans le New Jersey en 2021. Je ne comprends pas pourquoi le gouverneur de Floride est aussi hostile à l'avortement quand cela a causé des déboires électoraux à son parti et que de toute façon législation ou non, les électeurs pro-life soutiennent massivement le GOP.

Trump semble encore plus favori pour remporter la primaire à l'heure actuelle au vu des sondages et du nombre assez importants de soutiens dont il dispose. Maintenant, il reste à voir si les inculpations de l'ancien président vont peser dans la balance.

Aussi, DeSantis semble se diriger vers une dérive autoritaire. Il continue avec ses mesures contre Disney, après avoir changé son statut fiscal particulier, le gouverneur a changé sa gouvernance et a même menacé de taxer davantage les hôtels et de construire une prison à côté du Disneyland. De plus, la loi "don't say gay" a été étendue à tous les niveaux scolaires et un certain nombre de livres ont été interdit dans l'Etat.

Bref, si d'aventures DeSantis gagnait la primaire, les Démocrates auront de nombreux angles d'attaques contre lui et il sera très compliqué pour le gouverneur de l'emporter.

Enfin, même si ce n'est pas une surprise, Mike Pence devrait bientôt annoncer sa candidature.
https://thedispatch.com/article/mike-pence-plots-his-presidential-bid/

Côté Démocrate, Biden devrait apparemment annoncer sa candidatures dans la semaine. Il semble à l'heure actuelle favori car ses deux principaux concurrents, que ce soit Trump ou DeSantis sont très controversés.
https://www.washingtonpost.com/politics/2023/04/20/biden-reelection-announcement-next-week/?utm_campaign=wp_main&utm_medium=social&utm_source=twitter
Hakudude
 
Messages: 107
Inscription: Jeu 2 Aoû 2018 21:30

Re: Election présidentielle américaine de 2024

Messagede Corondar » Jeu 27 Avr 2023 22:15

Sans grande surprise (et sans un immense enthousiasme non plus, mais c'est moins surprenant), Biden a bien officialisé sa candidature pour un second mandat.
Sa directrice de campagne est Julie Chavez Rodriguez, une ancienne des administrations Obama et Biden, à différentes fonctions. Elle est la petite-fille de César Chavez (un syndicaliste américain extrêmement connu dans les années 70 et 80, une idole des milieux les plus à gauche aux USA). La campagne Biden a déjà annoncé que contrairement à 2020, il y aura bien des opérations de terrain et de campagne en porte à porte.
https://edition.cnn.com/2023/04/23/poli ... index.html
Du coup côté démocrates aucun candidat de poids n'ira contester la réinvestiuture à Biden. Au niveau des éléments de campagne on a déjà quelques trucs à se mettre sous la dent (la campagne a déjà diffusé quelques clips et axes de communication) :
1) défense du bilan (hausse des impôts des plus riches et des sociétés, plan d'infrastructures, réindustrialisation de composants électriques, version light de financements sociaux et écolos, effacement d'une partie des dettes étudiantes...) et mise en avant d'une volonté de "terminer le boulot"
2) grosse critique des actions des républicains contre l'avortement et la démocratie, et promesse de lutter pour continuer à défendre ces 2 éléments
Je ne pense pas trop m'avancer en supposant que Biden est à l'heure actuelle (ça peut largement changer d'ici l'élection) plutôt favori pour se succéder à lui même ? Son âge pourrait être un gros handicap, mais si il devait affronter Trump de nouveau (lui aura 78 ans en 2024, Biden 82 ans), ce serait moins saillant que si il est face à DeSantis. Et, je le concède, je pense que Trump est devenu très radioactif sur une générale (à mon avis il a désormais très peu de chances d'être réélu sur une générale ?). Selon ses ennuis judiciaires et leur évolution cela pourrait être encore pire pour lui.
Par contre les VP auront une importance plus grande que d'habitude dans ce contexte. Biden a déjà confirmé qu'il rempilait avec Harris. Trump ou DeSantis devrait choisir une femme également. Si Trump devait s'embarquer avec une ultra trumpiste ça devrait pas trop l'aider non plus ?

Hakudude a écrit:Mais, il est vrai qu'il y a beaucoup plus de chance que le vice-président soit une femme. Je verrais bien Trump choisir une vice-présidente plus pour sa loyauté envers lui que par stratégie électorale. Ainsi, je l'imagine choisir Kari Lake ou Marjorie Taylor Greene ou en tout cas une trumpist de la première heure. Quant à DeSantis, il serait probable que son choix se porte sur Nikki Haley, même si ses récentes déclarations polémiques pourraient lui couter le poste.


Imaginer une Kari Lake ou une Marjorie Taylor Greene à un battement de coeur du bureau ovale, ce serait là une hypothèse qui pourrait faire passer rétrospectivement la candidature de Sarah Palin pour un exemple de compétence et de professionnalisme :).
Mais vous avez oublié celle qui à l'heure actuelle semble faire office de favorite côté républicains : Kristi Noem, la gouverneure du Dakota du Sud (en plus elle pourrait être choisie aussi bien par Trump que par DeSantis).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5286
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Suivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités