Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Elections générales de février 2013 en Italie

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: Elections générales de février 2013 en Italie

Messagede Vaulti » Ven 29 Mar 2013 13:32

Cette situation est due à une erreur stratégique majeure de la part du Parti Démocrate.
Il aurait du s'allier dès le premier tour aux centristes de Monti et assumer son statut de parti centriste.
A trop vouloir tuer la concurrence à gauche, ils ont créé un ennemi bien plus dangereux...
Vaulti
 
Messages: 549
Inscription: Mer 7 Mar 2012 17:05

Re: Elections générales de février 2013 en Italie

Messagede ligerien » Ven 29 Mar 2013 13:45

Vaulti a écrit:Cette situation est due à une erreur stratégique majeure de la part du Parti Démocrate.
Il aurait du s'allier dès le premier tour aux centristes de Monti et assumer son statut de parti centriste.
A trop vouloir tuer la concurrence à gauche, ils ont créé un ennemi bien plus dangereux...


Cependant, quand on regarde les résultats au Sénat...là où se situe le problème, il est loin d'être acquis qu'une telle coalition ait emporté suffisamment de régions supplémentaires pour obtenir la majorité.
Arithmétiquement, cela aurait renversé les Abruzzes et la Calabre, mais il aurait encore manqué une poignée de sénateurs... une ouverture pour quelques débauchages individuels ? En tout cas, loin d'être évident...
Il n'est pas exclu non plus que Monti eut un effet de repoussoir sur une telle coalition, avec une campagne électorale plus dure à assumer, et un résultat par forcément meilleur...
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1518
Inscription: Mer 12 Jan 2011 16:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: Elections générales de février 2013 en Italie

Messagede Fabien » Ven 29 Mar 2013 14:17

ligerien a écrit:
Vaulti a écrit:Cette situation est due à une erreur stratégique majeure de la part du Parti Démocrate.
Il aurait du s'allier dès le premier tour aux centristes de Monti et assumer son statut de parti centriste.
A trop vouloir tuer la concurrence à gauche, ils ont créé un ennemi bien plus dangereux...


Cependant, quand on regarde les résultats au Sénat...là où se situe le problème, il est loin d'être acquis qu'une telle coalition ait emporté suffisamment de régions supplémentaires pour obtenir la majorité.
Arithmétiquement, cela aurait renversé les Abruzzes et la Calabre, mais il aurait encore manqué une poignée de sénateurs... une ouverture pour quelques débauchages individuels ? En tout cas, loin d'être évident...
Il n'est pas exclu non plus que Monti eut un effet de repoussoir sur une telle coalition, avec une campagne électorale plus dure à assumer, et un résultat par forcément meilleur...


Politiquement, un tel choix aurait effectivement été très risqué. N'oublions pas que Monti, abusivement présenté par certains médias comme un centriste, est un homme de droite, lié au PPE. Sa politique n'était ni sociale-démocrate, ni social-libérale, ni même inspirée de l'esprit de compromis démocrate-chrétien. Elle était franchement libérale. Cela ne dérange guère les caciques du PD. Mais qu'en est-il de leurs électeurs? Combien de ces derniers ont soutenu le PD pensant "voter utile" sans forcément partager le libéralisme de ce parti? S'allier durablement avec Monti, c'était risquer de les faire fuir!
Fabien
 
Messages: 1807
Inscription: Lun 12 Oct 2009 07:49

Re: Elections générales de février 2013 en Italie

Messagede ploumploum » Ven 29 Mar 2013 14:24

ligerien a écrit:
Cependant, quand on regarde les résultats au Sénat...là où se situe le problème, il est loin d'être acquis qu'une telle coalition ait emporté suffisamment de régions supplémentaires pour obtenir la majorité.
Arithmétiquement, cela aurait renversé les Abruzzes et la Calabre, mais il aurait encore manqué une poignée de sénateurs... une ouverture pour quelques débauchages individuels ? En tout cas, loin d'être évident...
Il n'est pas exclu non plus que Monti eut un effet de repoussoir sur une telle coalition, avec une campagne électorale plus dure à assumer, et un résultat par forcément meilleur...


Je rejoins les propos de Ligerien.
Je vois mal comment un électeur de gauche aurait pu voter pour une coalition qui aurait été de SEL, de Nichi Vendola, à FLI (Futur et liberté pour l'Italie) de Gianfranco Fini...

Sur le plan arithmétique, cela aurait renversé, certes la Calabre et les Abruzzes, mais aussi la Lombardie, la Vénétie et les Pouilles
Dernière édition par ploumploum le Sam 30 Mar 2013 10:25, édité 1 fois.
ploumploum
 
Messages: 15640
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Elections générales de février 2013 en Italie

Messagede Vaulti » Ven 29 Mar 2013 14:39

ploumploum a écrit:
ligerien a écrit:
Cependant, quand on regarde les résultats au Sénat...là où se situe le problème, il est loin d'être acquis qu'une telle coalition ait emporté suffisamment de régions supplémentaires pour obtenir la majorité.
Arithmétiquement, cela aurait renversé les Abruzzes et la Calabre, mais il aurait encore manqué une poignée de sénateurs... une ouverture pour quelques débauchages individuels ? En tout cas, loin d'être évident...
Il n'est pas exclu non plus que Monti eut un effet de repoussoir sur une telle coalition, avec une campagne électorale plus dure à assumer, et un résultat par forcément meilleur...


Je rejoins les propos de Ligerien.
Je vois mal comment un électeur de gauche aurait pu voter pour une coalition qui aurait été de SEL, de Nichi Vendola, à FLI (Futur et liberté pour l'Italie) de Gianfranco Fini...

Sur le plan arithmétique, cela aurait renversé, certes la Calabre et les Abruzzes, mais aussi la Lombardie, le Vénétie et les Pouilles

L’existence d'une autre coalition plus à gauche (avec SEL) permettrait de prendre des voix à Grillo sur son aile gauche...
La coalition actuelle de gauche (RC) est bien trop faible et il y a même eu un effet important de vote utile pour le M5S.

Mon analyse se base sur le mode de scrutin complètement tordu (pour ne pas dire antidémocratique) qui implique des choix stratégiques encore plus tordus à faire.
Vaulti
 
Messages: 549
Inscription: Mer 7 Mar 2012 17:05

Re: Elections générales de février 2013 en Italie

Messagede ploumploum » Sam 30 Mar 2013 10:46

Alors que l'horizon est toujours bouchée, voilà que l'hypothèse d'une démission de Napolitano refait surface*. Cela permettrait la convocation dans les 15 jours du Parlement pour l'élection d'un nouveau Président, et surtout cela permettrait au nouveau Président de convoquer de nouvelles élections.

En temps normal, le Parlement est réuni en congrès 30 jours avant la fin du mandat présidentiel : ici, ce serait à partir du 15 avril.

*L'intérim serait assurée par le Président du Sénat, Pietro Grasso.

Voir articles 85 et 86 de la Constitution italienne

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/03/30/97002-20130330FILWWW00276-le-president-italien-pourrait-demissionner.php
ploumploum
 
Messages: 15640
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Elections générales de février 2013 en Italie

Messagede Relique » Sam 30 Mar 2013 10:48

J'imagine qu'en effet, quand Napolitano a dit qu'il allait mener ses propres tractations, il est envisageable qu'en cas d'échec, il dise que, ne pouvant pas dissoudre le parlement, il démissionne afin de, le plus rapidement possible, faire revoter les italiens.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2889
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Elections générales de février 2013 en Italie

Messagede ploumploum » Sam 30 Mar 2013 14:00

Dans une courte allocution, le Président Napolitano a expliqué qu'il irait jusqu'au bout de son mandat, excluant ainsi la démission. (provisoirement ?)

"Jusqu'au dernier jour, je peux au moins contribuer à créer des conditions qui soient plus favorables avec l'objectif de débloquer une situation politique qui a débouché sur des positions irréconciliables", a-t-il dit lors d'une conférence de presse au palais du Quirinal. Giorgio Napolitano, a chargé "deux groupes restreints de personnalités différentes" de chercher une solution afin de doter l'Italie d'un gouvernement, un mois après les législatives.


Sans doute, un moyen pour mettre la pression sur les différents partis.
En tout cas, la prochaine présidentielle s'annonce assez incertaine. Trois blocs au Parlement, alors que l'élection requiert une majorité des deux tiers*(sur les 3ers tours) et une majorité absolue à partir 4ème tour.

Note : par exemple, l'élection de 1992 avait duré 12 jours et 16 tours de scrutin.
*Corps électoral pour le scrutin présidentiel : 320 sénateurs + 630 députés + 58 délégués des régions



http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/30/97001-20130330FILWWW00322-italie-napolitano-reste-a-son-poste.php
ploumploum
 
Messages: 15640
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Elections générales de février 2013 en Italie

Messagede Pullo » Mer 10 Avr 2013 10:48

Le PD et le PDL ont commencé à se concerter pour trouver un successeur consensuel à Giorgio Napolitano :
http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html
Pullo
 
Messages: 1571
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Elections générales de février 2013 en Italie

Messagede ploumploum » Mer 10 Avr 2013 21:34

Le choix des délégués régionaux pour le scrutin présidentiel est à l'origine de tensions au sein du PD.
Comme l'indique la Tribune.fr, le Maire de Florence n'a pas été choisi comme l'un des 3 délégués de Toscane (Renzi soupçonne la direction du PD d'avoir fait pression).

Autre facteur de tensions , ce sont les déclarations de Renzi qui prône notamment une grande coalition pour organiser un scrutin au plus vite.
ploumploum
 
Messages: 15640
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité