Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Forum axé sur les modifications du paysage politique français. Commentez les nominations dans la fonction publique ou les changements d'élus au parlement ou au niveau local.

Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Messagede alamo » Jeu 20 Déc 2018 18:22

Le Canard Enchaîné d'hier annonce d'un côté le départ de D. Migaud de la Présidence de la Cour des Comptes (qu'il a transformé en quelques années en think-thank ultra-libéral et en gardien des dogmes européistes) pour le Conseil Constitutionnel, et son remplacement à la Cour des Comptes par... P. Moscovici (qui n'a plus que trois mois devant lui comme Commissaire européen.

Autant supprimer la Cour des Comptes ou l'installer directement à Bruxelles...
Le signal est fort.

D'ailleurs j'aurais peut-être du poster cette info dana la rubrique "crise des gilets jaunes"...
Dernière édition par ploumploum le Ven 21 Déc 2018 15:44, édité 1 fois.
Raison: Sujet déplacé et renommé
alamo
 
Messages: 2361
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Messagede ploumploum » Ven 21 Déc 2018 15:56

Notons que le renouvellement de février-mars 2019 du Conseil Constitutionnel concerne les sièges occupés par :

- l'ancien sénateur socialiste Michel Charasse (77 ans), membre depuis 2010. Nommé par le Président de la République Nicolas Sarkozy

- l'ancien Premier Ministre Lionel Jospin (81 ans), membre depuis janvier 2015. Nommé par le Président de l'Assemblée Nationale Claude Bartolone, il avait succédé à Jacques Barrot, décédé en décembre 2014 (et alors membre depuis 2010, nommé par Bernard Accoyer)

- l'ancien sénateur LR Jean-Jacques Hyest (75 ans), membre depuis octobre 2015. Nommé par le Président du Sénat Gérard Larcher, il avait succédé à Hubert Haenel, décédé en août 2015 (et alors membre depuis 2010, nommé par Gérard Larcher)


Dans les rumeurs qui circulent concernant les nouveaux membres, sont évoquées les nominations de...l'ancien Premier Ministre Jean-Marc Ayrault (De Rugy l'aurait demandé à Ferrand) et le sénateur PRG et ancien ministre Jacques Mézard.
https://actu.orange.fr/politique/jean-m ... aqIG3.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15150
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Messagede Eco92 » Ven 21 Déc 2018 18:23

He désolé je n'avais pas retrouvé le sujet !

Je vois les rumeurs ci dessus mais là avec Mézard, Ayrault et Migaud cela fait trois personnes pour deux sièges (puisque Larcher ne les nommera certainement pas).

Notons que l'équilibre "droite-gauche" qui n'a pas particulièrement à être respecté et ne veut pas forcément dire grand chose (Migaud de gauche ?) sera sans doute affecté avec le départ de Jospin et Charasse (que je ne trouvais pas particulièrement représentatif de la gauche mais était nommé comme "ouverture" à l'époque), d'autant que Larcher a pu nommer le successeur de Nicole Belloubert, que son prédécesseur avait nommé.

Je le dis aussi car je serai justement surpris que le pouvoir utilise ses deux nominations pour nommer deux figures issues de la gauche (c'est le cas des trois noms cités), et aussi que ce ne soient que des hommes. Comme souvent les sièges très convoités feront des déçus.

Alors qui pour Larcher, ça ?
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5453
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Messagede ploumploum » Mer 13 Fév 2019 17:16

Les 3 nommés proposés sont :

- Jacques Mézard (71 ans), sénateur RDSE du Cantal de 2008 à juin 2017 et depuis novembre 2018. Ancien Ministre (mai 2017- octobre 2018)---> proposition du Président de la République
Josiane Costes (71 ans/RDSE) devrait donc redevenir sénatrice.

- François Pillet (68 ans/LR), sénateur du Cher depuis décembre 2007, vice-président de la Commission des Lois.
---> proposition du Président du Sénat
Il sera remplacé au Sénat par Marie-Pierre Richer (LR), 1ère adjointe à Dun-sur-Auron et conseillère départementale.

- Alain Juppé (73 ans/DVD), maire de Bordeaux, Président de Bordeaux Métropole, ancien Premier Ministre. C'est la surprise de ce renouvellement
---> proposition du Président de l'Assemblée Nationale.
A.Juppé va donc devoir lâcher ses mandats locaux (qui vont revenir à V.Calmels ?)

https://www.lexpress.fr/actualite/polit ... 62113.html
Dernière édition par ploumploum le Mer 13 Fév 2019 18:47, édité 2 fois.
Raison: Corrections
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15150
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Messagede YannGael » Mer 13 Fév 2019 18:37

ploumploum a écrit:
François Pillet (68 ans/LR), sénateur du Cher depuis décembre 2007, vice-président de la Commission des Lois.
---> proposition du Président du Sénat
Il sera remplacé au Sénat par Marie-Pierre Richer (LR), présidente de la Communauté de communes Le Dunois


Marie-Pierre Richer (LR) n'est plus présidente de la Communauté de communes Le Dunois depuis le 30 Janvier 2018, elle a démissionné suite a sa prise de fonction de la présidence du conseil d'administration du service départemental d'incendie et de secours du Cher le 1er Février 2018

Et donc depuis le 30 Janvier 2018, C'est Louis Cosyns (LR) (Ancien Député 2002-2012), Maire de Dun-sur-Auron est devenu président de la Communauté de communes Le Dunois

https://www.leberry.fr/saint-amand-mont ... ml#refresh
YannGael
 
Messages: 89
Inscription: Dim 30 Nov 2014 00:01

Re: Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Messagede SALVAT » Mer 13 Fév 2019 23:33

Pour répondre à l'hypothèse de ploumploum sur un héritage des mandats d'Alain JUPPE par Virginie CALMELS, j'avancerais davantage le nom de Nicolas Florian qui bénéficie d'une (bien) meilleure cote parmi les conseillers de la majorité.
J'avais évoqué la fronde qu'elle avait subie lorsque Alain JUPPE avait envisagé son retour au tout premier rang des adjoints.

Dès ce soir, Alain JUPPE, qui n'avait pas manifesté de zèle lorsque sa protégée prenait l'eau aux régionales et qui avait renoncé à l'imposer à son équipe, n'est plus le maître des opérations.
Lui-même avait, modestement, jugé qu' « aucun de ses adjoints n’a(vait) le profil pour prétendre (à sa succession) »
Battu aux primaires de l'UMP, il a assisté - et un peu aidé - à la chute de son (? il n'avais pas payé sa cotisation) parti lors de la
présidentielle. Il a renoncé à une confrontation avec L. WAUQUIEZ au sein de LR.

Il fuit Bordeaux...et retourne à Paris (avec, cette fois, un appartement de fonction, donc en toute légalité !, vieux souvenir). De la capitale, il assistera à l'organisation de sa succession : s'il y avait quelques problèmes, je gage qu'il n'en serait pas mécontent.
En quelque sorte, "Après moi...le déluge, j'étais le meilleur". amen.

Je n'ai pas oublié son renoncement à la politique de réduction de la "fracture sociale" ... promise et son conseil désastreux de dissolution que Jacques CHIRAC a malheureusement suivi.
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4581
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Messagede stephed » Jeu 14 Fév 2019 08:59

Alain Juppé n'avait pas l'intention de repartir en 2020 mais ne savait pas trop comment ni quand l'annoncer. Bien que populaire à Bordeaux et probable favori du futur scrutin, le politique savait bien qu'à 75 ans et après 25 ans de mandat municipal (la 1àre candidature d'Alain Juppé à une élection remontant à 1977), l'usure allait être au cœur de la campagne surtout par le temps de dégagisme ambiant.
Dernière édition par ploumploum le Jeu 14 Fév 2019 17:03, édité 1 fois.
Raison: Accents
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2569
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Messagede pierrep » Jeu 14 Fév 2019 10:05

stephed a écrit:Alain Juppe n'avait pas l'intention de repartir en 2020 mais ne savait pas trop comment ni quand l annoncer. Bien que populaire a Bordeaux et probable favori du futur scrutin, le politique savait bien qu''a 75 ans et après 25 ans de mandat municipal (la 1ere candidature d'Alain Juppe a une élection remontant a 1977), l'usure allait etre au coeur de la campagne surtout par le temps de dégagisme Ambiant


Sa première candidature remonte plutôt à 1978, législatives dans les Landes, 1ère circonscription. Il est alors battu par le sortant PS Roger Duroure.
Dernière édition par ploumploum le Jeu 14 Fév 2019 17:03, édité 1 fois.
Raison: Forme
pierrep
 
Messages: 1217
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Messagede stephed » Jeu 14 Fév 2019 11:59

Il n'était pas alors chef de file mais était candidat aux municipales de 1977 à Mont-de-Marsan.

SALVAT a écrit:Pour répondre à l'hypothèse de ploumploum sur un héritage des mandats d'Alain JUPPE par Virginie CALMELS, j'avancerais davantage le nom de Nicolas Florian qui bénéficie d'une (bien) meilleure cote parmi les conseillers de la majorité.
J'avais évoqué la fronde qu'elle avait subie lorsque Alain JUPPE avait envisagé son retour au tout premier rang des adjoints.

Dès ce soir, Alain JUPPE, qui n'avait pas manifesté de zèle lorsque sa protégée prenait l'eau aux régionales et qui avait renoncé à l'imposer à son équipe, n'est plus le maître des opérations.
Lui-même avait, modestement, jugé qu' « aucun de ses adjoints n’a(vait) le profil pour prétendre (à sa succession) »
Battu aux primaires de l'UMP, il a assisté - et un peu aidé - à la chute de son (? il n'avais pas payé sa cotisation) parti lors de la
présidentielle. Il a renoncé à une confrontation avec L. WAUQUIEZ au sein de LR.

Il fuit Bordeaux...et retourne à Paris (avec, cette fois, un appartement de fonction, donc en toute légalité !, vieux souvenir). De la capitale, il assistera à l'organisation de sa succession : s'il y avait quelques problèmes, je gage qu'il n'en serait pas mécontent.
En quelque sorte, "Après moi...le déluge, j'étais le meilleur". amen.

Je n'ai pas oublié son renoncement à la politique de réduction de la "fracture sociale" ... promise et son conseil désastreux de dissolution que Jacques CHIRAC a malheureusement suivi.
Bertrand SALVAT


Pour la succession à Bordeaux, les tractations vont commencer une fois "la colère" passée (Sud Ouest révèle que les élus et collaborateurs ont appris la nouvelle à la télévision).
Dernière édition par ploumploum le Jeu 14 Fév 2019 17:05, édité 1 fois.
Raison: Accents + fusion de 2 messages.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2569
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: Renouvellement de 2019 au Conseil Constitutionnel

Messagede ploumploum » Jeu 14 Fév 2019 17:30

Concernant la présidence de Bordeaux Métropole, le nom qui ressort est Patrick Bobet (LR), maire du Bouscat (23 870 habs/10ème commune de l'intercommunalité) et 7ème vice-président chargé des Finances.

Il dispose du soutien de Franck Raynal (DVD), maire de Pessac (61 860 habs/3ème commune de l'intercommunalité) et 9ème vice-président de la métropole.

Côté PS, Alain Anziani, maire de Mérignac (70 320 habs/2ème ville de l'intercommunalité) et 1er vice-président de la métropole, n'est pas contre

" Le choix de Patrick Bobet est tout à fait acceptable pour mon groupe", assure Alain Anziani.


https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 24123.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15150
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Suivante

Retourner vers Modification du paysage politique

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques sociales locales : les acteurs et contextes d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention (l'enfance et la famille, les personnes âgées, les handicapés, la lutte contre l'exclusion, la santé...)...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités