Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Forum général sur l'actualité politique du moment. Discutez ici de l'action de la Présidence, des décisions gouvernementales, des projets ou propositions de lois ainsi que de toutes les démarches de l'opposition.

Re: Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Messagede ligerien » Dim 12 Juil 2020 16:35

La comparaison avec les précédentes législatives oublie une spécificité.

Dans le passé le camp favori affrontait une opposition clairement identifiée, et quelques exceptions aux extrêmes, d'ailleurs plus faciles à battre au 2eme tour.

Désormais, avec une participation pas trop forte, lrem serait confronté à la gauche dans des terres de gauche, et à la droite dans des terres de droite.
Il faut une asymétrie pour que ça marche pour lrem. En 2017 c'était la gauche faible et dominée par sa composante radicale.

La tendance actuelle montre un équilibrage, une gauche qui remonte un peu.

En cas de victoire de macron, c'est ce qu'il se passe derrière lui qui importe, est ce qu'un camp se délite.
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1470
Inscription: Mer 12 Jan 2011 16:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Messagede Relique » Dim 12 Juil 2020 16:48

BernardD a écrit:Je vois que Paul Cebille (IFOP) a transcrit le premier tour des législatives de 2017 selon le mode de scrutin de 1986:

https://twitter.com/Ellibec/status/1281 ... 30/photo/1

RN:---------90
LR---------117
LREM:---- 207
Modem:----12
PS-----------36
FI-----------79
PC----------- 3

.


Je pense qu'il n'a pas pris en compte le fait que LREM et Modem étaient en alliance dans la plupart (tous ?) des départements, et LR et UDI dans un certain nombre. Il y a aussi eu des PCF soutenus par la FI. J'ai fait mes propres calculs et j'obtiens:

LREM+Modem: 276
LR: 112
FN: 75
LFI: 51
PS et DVG apparentés: 38
UDI: 11
PCF et apparentés GDR: 10
EELV: 1 (à Paris, grâce notamment au soutien à Duflot je pense)
Nationalistes (Corses & Calédoniens): 3

Avec un nombre de députés réduit, c'est-à-dire 338:
LREM+Modem: 182
LR: 74
FN: 37
LFI: 20
PS: 12
UDI: 6
PCF: 4
Nationalistes: 2
EELV: 1

En sachant qu'à droite, il y avait quelques "AGIR" qui auraient pu renforcer en Marche, LREM aurait donc tout juste une majorité avec 577 députés mais serait très largement vainqueur avec moins de députés, sans besoin d'alliance.

Edit: je n'ai pas pris en compte les seuils de 5%. Ils ne s'appliqueraient que dans peu de départements. Le PCF perdrait un siège à LREM dans le Nord et dans les Bouches du Rhône. Il faudrait que je vérifie les autres gros départements mais il me semble que c'était assez rare.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2610
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Messagede Herimene » Lun 13 Juil 2020 01:43

Corondar a écrit:
Ramdams a écrit:En 2002, 2007, 2012 et 2017, il y a eu un changement de majorité (un changement interne dans le cadre des élections de 2007, les sarkozystes ayant pris la place des chiraquiens). On a donc peu de recul pour savoir ce qui se passerait en cas de réélection du président sortant car cela ne s'est encore jamais produit depuis le premier quinquennat de 2002.


Je vous avoue que j'aurais tout de même plutôt tendance à penser que si jamais Macron devait être réélu, en devenant ainsi le premier président à obtenir un second mandat depuis Chirac, il serait dans une position pas trop déplorable politiquement parlant ? En tout cas, j'ai du mal à concevoir qu'obtenir un second mandat aurait des conséquences plus néfastes pour des députés se réclamant de sa majorité que sur un premier mandat ?


À vrai dire, s'il est réélu la position favorable ou non de LREM pour les Législatives dépendra aussi pas mal de l'écart avec Macron est réélu. Si c'était face à un candidat d'un parti autre que le RN clairement là il serait en position de force pour les Législatives (même s'il pourrait quand même perdre des députés), mais ce scénario est très conditionnel : outre qu'il sera déjà difficile pour un candidat autre que Macron ou Le Pen d'accéder au second tour, si les Français choisissent d'écarter le RN du second tour ce sera très difficile pour Macron de remporter cette éventuel duel car une opportunité politique inattendue et une dynamique importante s'offrira à un camp face à un Président impopulaire.

Dans le cas beaucoup plus probable d'une réélection de Macron face à Le Pen, clairement l'écart sera essentiel pour la suite. S'il est aux alentours de 60% (voire un peu plus) ce sera une bonne entrée en matière pour les Législatives. S'il est entre 55 et 60% ce sera déjà plus compliqué. Enfin si l'écart est vraiment réduit et situé entre 50 et 55% (ce qui signifierait globalement que les zones rurales et périurbaines voteraient assez nettement Le Pen, vu le tropisme anti-RN des grandes villes), pour moi ce serait un désaveu, une élection par défaut et je vois pas comment il pourrait obtenir autre chose qu'une majorité très relative aux Législatives suivantes surtout que les oppositions et leurs électeurs comprendront assez aisément que face à un autre candidat que Le Pen il aurait été battu (et donc qu'il est très "battable" et son parti aussi).

Après, comme l'ont souligné Relique et ligerien, LREM aura des seconds tours bien plus difficiles à aborder aux Législatives qu'à la Présidentielle car le RN même s'il arrivait à dépasser les 45% à la Présidentielle fera nettement moins aux Législatives. La gauche risque d'être revigorée dans ses bastions et la droite également dans les siens... Et le RN évidemment compétitif dans les siens également. Bref, l'opposition serait diffuse, multiple, forte localement (mais pas partout la même), et globalement surmotivée (pour les candidats en tout cas). Alors oui les électeurs d'opposition doivent suivre pour que la mobilisation différenciée des électeurs macronistes n'aide pas nettement LREM. Mais tout ça pour dire qu'on peut avoir vraiment des Législatives assez imprévisibles.

C'est tout le sens effectivement de cette "bouteille lancée à la mer" de la Proportionnelle intégrale, relancée au dernier moment d'ailleurs pour mener une réforme électorale. Toutefois la Proportionnelle départementale peut faire mal à LREM malgré tout car l'effet de seuil sera important et clairement dans les départements à 2 députés ils peuvent disparaître du jeu. Par contre, pour que cela puisse être le cas il faudrait que les autres camps se présentent tous unis, ce qui n'est pas gagné, notamment à gauche. Sinon le camp désuni verra la proportionnelle à cet échelon là beaucoup lui nuire, du fait de cet effet de seuil justement... Je crois que ça a quand même un sens d'indiquer ça car presque toutes les dernières réformes du mode de scrutin effectuées à un but électoraliste se sont retournées contre leur auteur... Or la proportionnelle par département, ce n'est pas une vraie proportionnelle dans les départements ruraux mais davantage un système un peu sénatorial où seules les listes arrivées en tête ou au-dessus d'un certain seuil obtiennent des élus.
Herimene
 
Messages: 1668
Inscription: Ven 6 Jan 2012 17:37
Localisation: Saône-et-Loire

Re: Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Messagede Ramdams » Mar 14 Juil 2020 18:26

Macron a brièvement évoqué la proportionnelle durant son intervention du 14 juillet, mais surtout pour dire qu'il a été empêché de l'appliquer. J'émets donc des doutes quant à son application, même à dose partielle. Il la regroupe toujours avec la réduction du nombre de parlementaires et à ce sujet, le blocage du Sénat majoritairement de droite et toujours aussi hostile à la proportionnelle ne va pas aider.

Même si la droite restera majoritaire au Sénat à l'automne, elle sera en recul. De combien de sièges : de cette question dépendra peut-être l'avenir de la réforme constitutionnelle, et peut-être donc de la proportionnelle. Mais à l'heure actuelle, je dirais que la probabilité que le système électoral soit réformé est très faible. Comme à l'accoutumée, Macron n'a pas été très clair à ce sujet.

D'où l'intérêt de voter aussi pour des intérêts nationaux aux municipales !
Ramdams
 
Messages: 1085
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Re: Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Messagede metre3 » Mar 14 Juil 2020 21:50

Bien que très intéressant, ce débat aurait plus sa place en politique fiction. Car dire aujourd'hui qui seront les candidats au 2ème tour de la présidentielle et les scores de chacun aux législatives de 2022 relèvent de la boule de cristal, en tout cas de l'extrapolation de la situation politique actuelle et de résultats d'élections précédentes.
Personnellement et bien qu'ayant contribué à son élection en 2017,je ne crois guère à la réélection de EM en 2022. Outre l'incertitude de sa candidature (il va falloir gérer la crise économique et faire le bilan globalement bien pauvre des réformes réellement abouties), il faut qu'il finisse au moins 2ème au premier tour et là je ne vois pas comment cela peut arriver, il n'y aura pas à chaque fois des primaires casse gueules et des costumes sortis du placard ou alors ils pourraient avoir une étiquette LREM !
metre3
 
Messages: 155
Inscription: Dim 21 Mai 2017 09:16

Re: Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Messagede Relique » Mer 15 Juil 2020 09:52

Relique a écrit:
BernardD a écrit:Je vois que Paul Cebille (IFOP) a transcrit le premier tour des législatives de 2017 selon le mode de scrutin de 1986:

https://twitter.com/Ellibec/status/1281 ... 30/photo/1

RN:---------90
LR---------117
LREM:---- 207
Modem:----12
PS-----------36
FI-----------79
PC----------- 3

.


Je pense qu'il n'a pas pris en compte le fait que LREM et Modem étaient en alliance dans la plupart (tous ?) des départements, et LR et UDI dans un certain nombre. Il y a aussi eu des PCF soutenus par la FI. J'ai fait mes propres calculs et j'obtiens:

LREM+Modem: 276
LR: 112
FN: 75
LFI: 51
PS et DVG apparentés: 38
UDI: 11
PCF et apparentés GDR: 10
EELV: 1 (à Paris, grâce notamment au soutien à Duflot je pense)
Nationalistes (Corses & Calédoniens): 3

Avec un nombre de députés réduit, c'est-à-dire 338:
LREM+Modem: 182
LR: 74
FN: 37
LFI: 20
PS: 12
UDI: 6
PCF: 4
Nationalistes: 2
EELV: 1

En sachant qu'à droite, il y avait quelques "AGIR" qui auraient pu renforcer en Marche, LREM aurait donc tout juste une majorité avec 577 députés mais serait très largement vainqueur avec moins de députés, sans besoin d'alliance.

Edit: je n'ai pas pris en compte les seuils de 5%. Ils ne s'appliqueraient que dans peu de départements. Le PCF perdrait un siège à LREM dans le Nord et dans les Bouches du Rhône. Il faudrait que je vérifie les autres gros départements mais il me semble que c'était assez rare.



J'ai essayé de regarder différents scénarii tous moins probable les uns que les autres, mais qui montrent que "gouverner sur un champs de ruine" est tout à fait possible avec une proportionnelle.

- Dans le cas d'une alliance UDI-LR à géométrie variable (le cas de 2017) et d'une division forte à gauche, en rééquilibrant les départements en fonction de la population (serait-ce une obligation en cas de changement de scrutin ?):
LREM+Modem (alliés partout en 2017): 268
LR: 116
UDI: 11 (la plupart en alliance avec LR; j'ai "simulé" qui serait en première, deuxième, troisième place)
FN: 77
LFI: 53
PS-apparentés (inclu PRG): 36
PCF: 10
EELV: 3
Régio/natio: 3

- Dans le cas d'une liste unique d'opposants de droite pour chaque département et une liste unique d'opposants de gauche pour chaque département (mais sans les voix des "écologistes divers"):
LREM+Modem: 223 (-45)
UD (LR+UDI+DVD): 129 (+2)
FN: 56 (-21)
UG (LFI+PCF+PS+PRG+EELV+DVG): 167 (+65)
Régio/natio: 2

La division du camps de gauche leur fait perdre 65 sièges, deux-tiers sur LREM. Une division probable UDI-LR (vues les relations dernièrement) voire une alliance UDI-LREM affaiblirait probablement LR et renforcerait encore le FN et LREM, donnant probablement une majorité absolue à LREM avec les voix de 2017.

Dans une élection proportionnelle à la plus forte moyenne, c'est le camps le plus uni au premier tour qui a l'avantage, peu importe quels reports de voix peuvent se faire entre les candidats d'opposition. La majorité présidentielle peut, je pense, plus facilement conserver une majorité au moins relative dans ce cas.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2610
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Messagede Relique » Mer 5 Aoû 2020 11:19

Le Canard enchaîné du jour donnerait des détails sur la proposition de modification du scrutin législatif de Jean-Louis Bourlanges.

Les circonscriptions pourraient être d'un ou plusieurs départements (un pour le Nord par exemple).

Les sièges seraient attribués au 1er tour si une liste atteignait 50% des suffrages, sinon, il pourrait y avoir des fusions de listes pour le deuxième tour.

Il y aurait 53 circonscriptions en tout (je vais me procurer le journal pour donner le détail, sauf si quelqu'un le donne avant). J'ai l'impression que les "fusions départementales" fictives se feraient dans le cadre des nouvelles Régions mais pas forcément des anciennes. Exemple: l'Eure et l'Orne ne feraient qu'une circonscription. La Meuse serait rattachée aux Ardennes et à la Marne plutôt qu'au reste de la Lorraine. Le Cantal et la Haute-Loire également.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2610
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Messagede Ramdams » Mer 5 Aoû 2020 13:11

Ce serait donc un scrutin semblable à celui de la métropole de Lyon ?
Ramdams
 
Messages: 1085
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Re: Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Messagede newritture » Mer 5 Aoû 2020 13:23

L'article (en photo dans le tweet) : https://twitter.com/RBoeufAlary/status/1290948369851076608?s=19
Ça fonctionnerait donc comme les régionales, les municipales ou les métropolitaines lyonnaises. Mais 2 questions n'ont pas été tranché : le seuil de qualification au second tour (5% ou 10% comme dans les trois élections précitées) et l'existence ou non d'une prime majoritaire (0% ? 25% comme aux régionales ? 50% comme dans les deux autres ?).
newritture
 
Messages: 299
Inscription: Dim 7 Juin 2020 23:41
Localisation: Métropole de Lyon

Re: Réforme Constitutionnelle (Présidence Macron)

Messagede Ramdams » Mer 5 Aoû 2020 13:26

Il devrait y avoir une prime majoritaire, auquel cas étaler le scrutin sur deux tours n'aurait pas vraiment de sens, la fusion des listes sert avant tout à récolter cette prime.

Ce qui est par contre étonnant, c'est que les territoires non-départementaux comme la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie et les circonscriptions des Français de l'étranger restent sous le système électoral actuel. Alors qu'à l'époque, on considérait qu'il était plus logique que les députés des Français de l'étranger soient élus à la proportionnelle, vu que l'ancrage territorial était inexistant pour eux. Je suppose que le maintien sous le système actuel est une manière d'en faire des ambassadeurs.
Ramdams
 
Messages: 1085
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Précédente

Retourner vers Débats politiques du moment

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Mémento du président du bureau de vote

Joël Clérembaux

Ce Mémento du président de bureau de vote a été conçu pour permettre aux présidents des bureaux de vote de disposer d'outils pratiques à mettre en oeuvre avant, pendant et après le scrutin. Il expose les principales tâches qui leur incombent dans...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Corondar et 2 invités