Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales dans la Marne

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Re: Les sénatoriales dans la Marne

Messagede chroniqueur central » Sam 20 Aoû 2011 10:30

Nous ne sommes certes pas sur un forum historique mais l'éclairage du passé est parfois utile.
Une dernière remarque sur cette période : le remplacement de Gaston Monnerville par Alain Poher doit être replacé dans le contexte de la réforme du Sénat voulue par le Général de Gaulle et préparée par Jean-Marcel Jeanneney.
Compte tenu des relations éxécrables entretenues par Gaston Monnerville avec le Général (qu'il avait entre autres accusé de forfaiture), de nombreux sénateus du centre gauche comme du centre droit ont préféré choisir un homme plus "neutre" dans l'espoir d'une négociation avec l'Elysée pouvant aboutir à un consensus.
On connait la suite, tout en rappelant que camp "pohériste" du second tour de 1969 ressemblait fort à la majorité sénatoriale de Gaston Monnerville amputée des centristes "duhaméliens" ayant rejoint Georges Pompidou dès le premier tour de l'élection présidentielle.
chroniqueur central
 
Messages: 549
Inscription: Dim 17 Avr 2011 11:13

Re: Les sénatoriales dans la Marne

Messagede vudeloin » Sam 20 Aoû 2011 11:44

Bah c'est sûr que les centristes allant à la gamelle gaulliste, cela pouvait modifier quelques petites choses !
En 1965, Lecanuet est contre De Gauile, jouant les Kennedy à la française avec ses moyens, en 1967, Duhamel vient au secours de la majorité UNR confrontée à un second tour de législatives pour le moins délicat !
Ceci dit, les sénatoriales de 1968 ont aussi marqué une modification des équilibres internes au Sénat.
Si on regarde les résultats sur le site, on s'en rend compte.
La gauche tire parti, poiur la première fois, des listes d'union constituées dans certaines villes entre PCF et SFIO aux municipales de 1965 : le groupe communiste passe de 14 à 18 élus ( 4 notamment sur Paris ), et le groupe socialiste de 50 à 52.
Mais, au centre et à droite, le groupe du Centre démocratique ( celui de Poher ) passe de 38 à 47 élus et passe devant le groupe de la Gauche démocratique ( celui des radicaux et donc de Gaston Monnerville ) qui ne retrouve que 43 sièges au lieu de 52 sortants.
Un mouvement de même importance s'observe à droite, où les RI perdent 6 sièges, tandis que l'UNR en gagne 6.
C'est donc un Sénat " droitisé " qui est constitué en septembre 1968.
L'ensemble des forces du centre et de la droite dispose de 147 mandats, tandis que gauche et centre gauche ( en mettant à gauche l'ensemble des élus de la Gauche démocratique, ce qui est de plus assez discutable ), n'ont plus que 113 votes.
Et, surtout, le groupe de Gaston Monnerville n'est plus que le troisième groupe de l'Assemblée...
Que, dans ces conditions, Poher ait été élu est finalement assez logique.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans la Marne

Messagede vudeloin » Sam 20 Aoû 2011 11:47

chroniqueur central a écrit:Nous ne sommes certes pas sur un forum historique mais l'éclairage du passé est parfois utile.
Une dernière remarque sur cette période : le remplacement de Gaston Monnerville par Alain Poher doit être replacé dans le contexte de la réforme du Sénat voulue par le Général de Gaulle et préparée par Jean-Marcel Jeanneney.
Compte tenu des relations éxécrables entretenues par Gaston Monnerville avec le Général (qu'il avait entre autres accusé de forfaiture), de nombreux sénateus du centre gauche comme du centre droit ont préféré choisir un homme plus "neutre" dans l'espoir d'une négociation avec l'Elysée pouvant aboutir à un consensus.
On connait la suite, tout en rappelant que camp "pohériste" du second tour de 1969 ressemblait fort à la majorité sénatoriale de Gaston Monnerville amputée des centristes "duhaméliens" ayant rejoint Georges Pompidou dès le premier tour de l'élection présidentielle.


Ne pas oublier qu'en 1969, il y a une partie de ceux qui pouvaient voter Monnerville au Sénat qui n'ont sans doute pas voté Poher, et qui ont préféré garder de côté leur " blanc bonnet " !
Quant au résultat de l'élection présidentielle, il semble de plus en plus établi qu'il devait beaucoup à la vigilance du Ministère de l'Intérieur...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans la Marne

Messagede chroniqueur central » Sam 20 Aoû 2011 18:14

En dehors du PC et de quelques isolés, je ne vois guère que l'extrême gauche non parlementaire sur la position blanc bonnet.
Comme tu t'en souviens certainement, même François Mitterrand s'était prononcé (certes sans enthousiasme !) pour Poher.
Franchement, entre le Poher de 1969 (je ne parle pas d'après 1974) et Gaston Monnerville, la seule différence majeure identifiable à mon sens, c'est la laïcité ! A l'époque, ce jugement était largement partagé (j'ai des souvenirs bien précis à ce propos).
Quant à la Gauche Démocratique, il y aurait en effet matière à une analyse fouillée (ainsi que pour le groupe du Rassemblement Démocratique à l'AN pendant la législature 62/67). Une autre fois peut-être ?
chroniqueur central
 
Messages: 549
Inscription: Dim 17 Avr 2011 11:13

Re: Les sénatoriales dans la Marne

Messagede vudeloin » Sam 20 Aoû 2011 19:48

chroniqueur central a écrit:En dehors du PC et de quelques isolés, je ne vois guère que l'extrême gauche non parlementaire sur la position blanc bonnet.
Comme tu t'en souviens certainement, même François Mitterrand s'était prononcé (certes sans enthousiasme !) pour Poher.
Franchement, entre le Poher de 1969 (je ne parle pas d'après 1974) et Gaston Monnerville, la seule différence majeure identifiable à mon sens, c'est la laïcité ! A l'époque, ce jugement était largement partagé (j'ai des souvenirs bien précis à ce propos).
Quant à la Gauche Démocratique, il y aurait en effet matière à une analyse fouillée (ainsi que pour le groupe du Rassemblement Démocratique à l'AN pendant la législature 62/67). Une autre fois peut-être ?


En dehors d'un PC, certes, dont le candidat, Jacques Duclos, président du groupe sénatorial, avait dépassé les 21 % au premier tour des présidentielles d'avril 69...
Dans le livre racontant la vie politique d'Alain Poher, Pierre Bordier, longtemps collaborateur de l'intéressé, laisse même écrire que le candidat communiste était arrivé devant le Président du Sénat au premier tour, le laissant face à Georges Pompidou...
Notons aussi que Gaston Defferre, candidat officiel de la SFIO, avait fait 5,01 % ( juste la barre de remboursement ) et qu'on dit que les services de Raymond Marcellin avaient beaucoup fait pour qu'il franchisse cette barre...
En dernière instance, les élus communistes au Sénat ne se sont jamais opposés à l'élection de Monnerville, son rôle pendant la guerre étant plus appréciable que celui de l'éternel candidat RI, Pierre Christian Taittinger...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans la Marne

Messagede Jean-Philippe » Dim 21 Aoû 2011 11:00

Petite piqure de rappel : ces digressions sont très intéressantes, mais elles sont très loin du sujet. Si vous voulez poursuivre le débat, on peut créer un nouveau sujet sur l'historique des rapports de force au Sénat dans la chambre de discussion sur l'historique des élections.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9167
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les sénatoriales dans la Marne

Messagede vudeloin » Dim 21 Aoû 2011 15:31

On y pensera, JP ! :)
Pour en revenir à la Marne, vu que René Paul Savary est le Président du conseil général et que le département compte un très grand nombre de petites communes rurales en général dirigées par des équipes divers droite et assimilées, le résultat, dans la configuration fixée par l'accord entre centristes et UMP ne laisse aucun doute : bis repetita placent...
En 2001, les listes de gauche avaient obtenu pratiquement 800 voix de moins que les listes de droite et d'extrême droite et la conquête de la ville de Reims en 2008 ne peut suffire à inverser la tendance...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans la Marne

Messagede Zimmer » Mar 20 Sep 2011 23:08

10 candidats solliciteront, dimanche prochain, les suffrages des 1 549 grands électeurs de ce département où 3 sièges seront à pourvoir.

Le ticket de la droite gouvernementale est formé d'Yves Détraigne (AC), sénateur sortant et maire de Witry-lès-Reims, Françoise Férat (AC), sénatrice sortante, conseillère générale du canton de Châtillon-sur-Marne et maire de Cuchery, et René-Paul Savary (UMP), président du conseil général.

On compte également trois candidats "divers droite", Pascal Desautels, conseiller général du canton d'Avize et maire d'Oger, Daniel Collard, conseiller général du canton d'Ecury-sur-Coole et conseiller municipal de Thibie, Michel Bernard, maire de Saint-Thierry, et un candidat du FN, le conseiller régional Pascal Erre.

A gauche, on dénombre seulement trois candidats, Jean-Pierre Bouquet (PS), maire de Vitry-le-François, Stéphane Joly (EELV), adjoint au maire de Reims, et Jean-Marie Vivenot (apparenté PCF), maire du Vézier.

http://www.lunion.presse.fr/article/marne/senatoriales-plethore-dambitions-a-droite
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les sénatoriales dans la Marne

Messagede vudeloin » Mer 21 Sep 2011 07:46

A part un coup fourré qui enverrait l'un des centristes aux oubliettes, pour être remplacé par un élu de droite ( le maire d'Oger, pays viticole de la Côte des Blancs me paraissant le plus indiqué ) je ne vois rien là dedans qui change les données du problème.
Si la gauche joue avec un ticket groupé, elle aura juste le mérite ou le bonheur de compter ses voix, avec une possibilité de voir Jean Pierre Bouquet ramasser quelques suffrages présumés de droite dans le pays vitryat.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans la Marne

Messagede Jean-Philippe » Mer 21 Sep 2011 15:47

C'est un détail, mais j'avais noté Pascal Desautels, conseiller général du canton d'Avize, comme membre du NC. http://www.nouveaucentre90.fr/regionales-champagne-ardenne/candidat-nouveau-centre/liste-nouveau-centre/desautels-pascal.html
Parmi ses autres fonctions, on peut noter qu'il est président du Syndicat d'énergies de la Marne depuis novembre 2008.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9167
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Précédente

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Dédié à l'élu novice tout autant qu'à l'élu confirmé, ce guide permet d'appréhender les enjeux contemporains de la délégation d'action sociale locale. Replacées dans leur environnement historique et sociétal, les politiques publiques relatives à l'insertion...

Découvrir l'ouvrage

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités