Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique espagnole

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: La vie politique espagnole

Messagede PhB » Mar 6 Fév 2018 19:03

D'autant que je vois mal les élus et "grands électeurs" catalans non indépendantistes participer à la désignation de ce pseudo "gouvernement en exil". Du coup sa légitimité serait très restreinte dans la mesure où il ne représenterait qu'une fraction (certes importante) des catalans, auto-désignée sur une base idéologique.

On est plus proche du cabinet fantôme de l'opposition à l'anglaise que d'un gouvernement en exil d'un territoire occupé.

Ceci dit, le concept marqueting est ingénieux.
PhB
 
Messages: 788
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: La vie politique espagnole

Messagede manudu83 » Mar 6 Fév 2018 19:24

Ce ne serait pas tout à fait un cabinet fantome car il aurait vocation à diriger la catalogne de facto sans la diriger de jure.
Mais c'est ingénieux.
manudu83
 
Messages: 4055
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique espagnole

Messagede Estagel66 » Mar 6 Fév 2018 22:49

Comme le dit manudu 83, ce système est ingénieux.

L'élection du président de la Generalitat se fera comme l'avait indiqué le Tribunal Constitutionnel et donc, le futur "govern" de Catalunya aura la légitimité nécessaire pour mettre un terme à l'application de l'article 155 puisque, juridiquement, il aura été élu par une assemblée qui respecte la Constitution et les lois de l'Espagne.

Le "Consell de la Republica" n'aura pas d'existence légale mais une existence morale puisqu'il sera l'organe dirigeant de la Republique catalane, en exil, avec à sa tête, le Président Puigdemont, et aura pour objectif de faire avancer la reconnaissance de ce nouvel état. Ce consell ne sera reconnu que par les indépendantistes catalans qui respecteront les décisions prises par ce dit consell.

Ce système peut perdurer tant que des rivalités de personnes ne le fassent chavirer.
Le processus légal espagnol est respecté mais l'autorité morale et décisionnelle sera à Bruxelles.
Rajoy a gagné puisque les indépendantistes respectent les décisions de justice et se conforment à la loi et Puigdemont a gagné puisqu'il va diriger la Repubica Catalana en exil.
Rajoy a perdu car la déclaration d'indépendance est maintenue et Puigdemont a perdu car il est obligé de vivre en Belgique.
Estagel66
 
Messages: 476
Inscription: Sam 28 Déc 2013 23:42

Re: La vie politique espagnole

Messagede ploumploum » Mer 7 Fév 2018 12:46

Estagel66 a écrit:Comme le dit manudu 83, ce système est ingénieux.

L'élection du président de la Generalitat se fera comme l'avait indiqué le Tribunal Constitutionnel et donc, le futur "govern" de Catalunya aura la légitimité nécessaire pour mettre un terme à l'application de l'article 155 puisque, juridiquement, il aura été élu par une assemblée qui respecte la Constitution et les lois de l'Espagne.

Le "Consell de la Republica" n'aura pas d'existence légale mais une existence morale puisqu'il sera l'organe dirigeant de la Republique catalane, en exil, avec à sa tête, le Président Puigdemont, et aura pour objectif de faire avancer la reconnaissance de ce nouvel état. Ce consell ne sera reconnu que par les indépendantistes catalans qui respecteront les décisions prises par ce dit consell.

Ce système peut perdurer tant que des rivalités de personnes ne le fassent chavirer.
Le processus légal espagnol est respecté mais l'autorité morale et décisionnelle sera à Bruxelles.
Rajoy a gagné puisque les indépendantistes respectent les décisions de justice et se conforment à la loi et Puigdemont a gagné puisqu'il va diriger la Repubica Catalana en exil.
Rajoy a perdu car la déclaration d'indépendance est maintenue et Puigdemont a perdu car il est obligé de vivre en Belgique.


Je constate non sans plaisir la belle feinte car à part mettre une nouvelle fois Puigdemont sur un piédestal, vous ne dites pas ce qui se passerait dans le cas suivant :
ploumploum a écrit:D'autre part, on voit l'absurdité du projet ou au moins l'aspect contradictoire : Que se passerait -il si le "Govern" (le vrai, celui installé en temps normal à Barcelone) se décide à appliquer des propositions manifestement illégales émises par le Comité des fuyards ? (puisqu'il est indiqué que le Président de la Generalitat fantoche devra être fidèle au "Grand Leader en exil")
Vous pensez sincèrement que le Gvt espagnol va se dire : "argh, c'est dommage, on ne peut pas contester..." ?


Estagel66 a écrit:Rajoy a perdu car la déclaration d'indépendance est maintenue


Ah bon ? Sans parler du caractère nul et non avenu de cette déclaration, n'oublions que tout les emprisonnés ou inculpés ont reconnu ou défendu l'aspect "symbolique" de la dite déclaration (c'est drôle comment un passage devant un juge change le discours...)


Concernant la double "investiture" de Puigdemont, La Vanguardia indique celle provenant du "Consell de la Republica" aurait lieu le 18 février et la vraie (devant le Parlement catalan) le 21 ou 22 février. Une réforme express de "la loi sur Présidence" serait prévue afin d'inclure également la possibilité de l'investiture à distance. (au mépris du règlement, de l'avis du service juridique du parlement et du TC).
http://www.lavanguardia.com/politica/20 ... blica.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14888
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique espagnole

Messagede MiniM » Jeu 8 Fév 2018 00:53

Ça a au moins le mérite d'être transparent, contrairement à la situation ailleurs, comme la Pologne où le Président est officiellement Duda, mais, tout le monde sait que le vrai pouvoir appartient à l'ancien premier ministre et chef du parti au pouvoir Kaczynski.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1174
Inscription: Ven 21 Jan 2011 23:16

Re: La vie politique espagnole

Messagede ploumploum » Jeu 8 Fév 2018 14:07

MiniM a écrit:Ça a au moins le mérite d'être transparent, contrairement à la situation ailleurs, comme la Pologne où le Président est officiellement Duda, mais, tout le monde sait que le vrai pouvoir appartient à l'ancien premier ministre et chef du parti au pouvoir Kaczynski.


Cela se discute : le électeurs polonais étaient conscients ou prévenus en 2015, que ce soit à la présidentielle ou aux législatives, que Kaczynski n'était pas loin derrière A.Duda (Président) ou B.Szydlo (chef du Gvt).

Là pour la Catalogne, on sort du chapeau une solution potentiellement illégale et qui n'a pas été proposée aux électeurs lors de la dernière campagne des régionales. On rappellera que Pugdemont a fait "campagne" en promettant notamment son retour en Espagne afin de "rétablir le Gvt légitime renversé par le coup d'Etat de l'article 155"

Comme quoi le respect des promesses électorales et de la démocratie, c’est à géométrie variable...

Sinon, après les fortes réserves d'ERC et de la CUP (qui se dit prête à soutenir un autre candidat...tiens, tiens, ça me dit quelque chose...) sur la "double-investiture", on apprend que la députée régionale Elsa Artadi, présidente du groupe PdeCAT, pourrait être la candidate commune aux 3 partis à la présidence de la Generalitat.

https://elpais.com/ccaa/2018/02/08/cata ... 53626.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14888
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique espagnole

Messagede Estagel66 » Jeu 8 Fév 2018 16:07

c'est pour cela que dans mon message du 6 février, j'avais écrit : "un président (ou une présidente)".

Elsa Artadi a dirigé la campagne de la liste de Puigdemont lors des élections du 21D. C'est la collaboratrice la plus fidèle (l'ombre de) à Carles Puigdemont depuis plusieurs années.

Ce nom n'est pas une surprise pour moi, c'est le plus logique pour appliquer la proposition de Puigdemont: un gouvernement en Catalogne sous tutelle du gouvernement en exil.
Estagel66
 
Messages: 476
Inscription: Sam 28 Déc 2013 23:42

Re: La vie politique espagnole

Messagede manudu83 » Jeu 8 Fév 2018 23:20

Je partage ici un avis qui exprime au mieux mon sentiment sur la solution envisagée :

Quoi qu'en dise Carles Puigdemont, c'est bel et bien un renoncement pour lui et une victoire symbolique pour le gouvernement espagnol, qui sera parvenu à l'empêcher, lui, de revenir au pouvoir. Vaincre, à défaut de convaincre. Mais c'est une victoire à la Pyrrhus puisque l'indépendantisme, lui, reste majoritaire, mobilisé et demain de nouveau pleinement aux manettes de la Generalitat de Catalunya."
manudu83
 
Messages: 4055
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique espagnole

Messagede cevenol30 » Sam 10 Fév 2018 00:02

manudu83 a écrit:Je partage ici un avis qui exprime au mieux mon sentiment sur la solution envisagée :

Quoi qu'en dise Carles Puigdemont, c'est bel et bien un renoncement pour lui et une victoire symbolique pour le gouvernement espagnol, qui sera parvenu à l'empêcher, lui, de revenir au pouvoir. Vaincre, à défaut de convaincre. Mais c'est une victoire à la Pyrrhus puisque l'indépendantisme, lui, reste majoritaire, mobilisé et demain de nouveau pleinement aux manettes de la Generalitat de Catalunya."

C'est juste.

Que C. Puigdemont soit le dirigeant le plus important au final, cela n'a rien de bien surprenant: il était en tête de la liste PDeCat/divers qui était la plus importante du bloc indépendantiste. Pour l'électeur indépentantiste de base, remettre Puigdemont comme dirigeant correspond effectivement à effacer l'intrusion de Madrid dans la vie de la Generalitat par l'application de l'article 155. Ce serait plutôt l'élection de quelqu'un d'autre à la tête de la communauté autonome qui serait une petite entorse mais là aussi, comme c'était déjà arrivé avec Artur Mas et que Puigdemont était (est encore) dans une situation plus compliquée que d'autres, on pouvait bien se douter que c'était une possibilité.

Le contexte contraint fait qu'il n'est pas possible qu'il revienne tranquillement dans l'enceinte du parlement catalan pour se faire investir (les photos avec lui dans les environs sont peut-être simplement des images prises il y a plusieurs mois et ressorties en clin d'oeil). Là aussi, les électeurs savaient quand même que le candidat tête de liste pour qui ils votaient était en fuite.

Le montage bruxello-barcelonais, même s'il peut être menacé par des dissensions, peut éventuellement tenir aussi longtemps qu'il n'y aura pas de majorité sans catalanistes en Catalogne (en effet, une majorité "mixte" ne pourrait se faire qu'en le maintenant). Autant dire que cela peut durer très longtemps (inversement, ce n'est pas arrivé depuis longtemps...), même si on ne sait jamais. Ciudadanos est arrivé en tête relative à force de piller les voix du PP mais le total n'est pas suffisant.
cevenol30
 
Messages: 2761
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: La vie politique espagnole

Messagede ploumploum » Sam 10 Fév 2018 11:26

Après deux reports à cause de fortes divisions, le service juridique du parlement catalan a finalement émis hier un avis sur le calendrier après la suspension de séance d'investiture décidée par le Président du parlement.
Cet avis est relativement favorable aux "indépendantistes". Il considère, du fait de la décision du TC, que la période des 2 mois suite à une investiture ratée n'a pas débuté, mais il soumet également trois solutions possibles pour débloquer la situation :
- soit une déclaration du Président du parlement (votée ensuite ?) devant l'assemblée régionale constatant l'impossibilité d'investiture de Puigdemont. Cette déclaration enclencherait le chrono des 2 mois.
- soit trouver un autre candidat (la voie normale)
- soit une initiative des groupes parlementaires ("après un délai raisonnable") si le Président de l'assemblée refuse de trancher.
http://www.lavanguardia.com/politica/20 ... lazos.html

https://elpais.com/ccaa/2018/02/09/cata ... 89955.html

Par ailleurs, le PdeCAT a décidé d'y aller en solo pour sa proposition d'amendement de "la loi sur la Présidence"
http://www.lavanguardia.com/politica/20 ... emont.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14888
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au tourisme

Jean-Luc Boulin

Le tourisme représente un atout de plus en plus fort pour les collectivités locales : générateur d'emplois, facteur d'attractivité territoriale, créateur de lien social, il s'inscrit de façon transversale dans les politiques publiques. Comment, lorsqu'on est élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux sports

Patrick Bayeux

Aucune obligation n'incombe aux communes en matière de politique sportive. En effet, le sport a cette particularité de n'avoir fait l'objet d'une répartition de compétences ni dans les lois de décentralisation, ni même dans la loi sur le sport...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité