Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Référendum en Italie

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: Référendum en Italie

Messagede ploumploum » Lun 13 Juin 2011 20:31

Alors qu'il reste moins de 2000 bureaux de vote à dépouiller, le Oui dépasse 25, 2 millions sur la Question 2. Ce qui signifie que le seuil de 50 % des inscrits a été franchi. Ce cap pourrait franchi pour la question 1

La participation est de 56,6 %
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Référendum en Italie

Messagede ploumploum » Lun 13 Juin 2011 21:30

Le dépouillement est presque terminé et pour l'instant le seuil des Oui représentant 50 % des Inscrits a été franchi pour trois questions.

Participation : 56,4 %

Inscrits : 50418848
(50 % : 25209425)

Question 1 : Oui 25.455.985 95,7 %
Non 1.146.299 4,3 %

Question 2 : Oui 25.655.940 96,2 %
Non 1.025.493 3,8 %

Question 3 : Oui 25.178.500 94,5 %
Non 1.453.176 5,5 %

Question 4 : Oui 25.225.585 95,0 %
Non 1.329.802 5,0 %


Ajout à 21h44 : le Oui atteint les 50 % d'inscrits sur les quatre questions, ce qui amplifie le revers de Berlusconi. Les derniers bureaux concernant le vote étranger abaissent le taux de participation. A l'étranger le Oui remporte en moyenne avec 66-75 % des voix.
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Référendum en Italie

Messagede vudeloin » Lun 13 Juin 2011 23:01

Tout juste ploumploum, puisque le dépouillement conduit, pour l'heure ( 23.33 heure de Rome ), à voir les quatre questions enregistrer un OUI supérieur à 50 % des inscrits.
Le problème pour Berlusconi, c'est que la plupart des régions participent de ce mouvement, puisque l'Emilie Romagne, le Frioul, l'Ombrie, la Ligurie, la Marche, le Latium, le Piémont, la Sardaigne, la Toscane, le Val d'Aoste, la Molise, les Abruzzes, le Trentin Haut Adige, la Basilicate, la Vénétie, les Pouilles ont donné une majorité au OUI supérieure à 50 % des inscrits dans tous les cas.
Le phénomène a évidemment des données et aspects variables, puisque, par exemple, toutes les provinces d'Emilie, sauf celle de Piacenza, votent à plus de 50 % quand toutes les provinces vénitiennes ou romaines votent également dans ce sens.

Quatre régions, tout en donnant un grand nombre de votes en faveur du OUI, ne donnent pas les 50 % d'inscrits aux initiateurs des questions référendaires.

En Sicile, le OUI dépasse les 50 % d'inscrits sur trois questions sur 4, tandis que la Lombardie et la Campanie, de leur côté, accordent ce taux aux deux questions relatives à l'eau.
Par contre, la Calabre, tout en votant OUI massivement, ne le fait pas assez pour passer la barre des 50 % d'inscrits sur l'une des questions.
a noter que c'est l'arrêt du programme nucléaire qui recueille le plus de NON ( près d'1,5 million ) et que la province de Milan, signe des temps, a voté OUI à plus de 50 % sur la question relative à l'immunité des Ministres et du Premier d'entre eux, par excellence !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Référendum en Italie

Messagede ploumploum » Mar 14 Juin 2011 09:13

Le dépouillement terminé, on peut donner les résultats.

Participation : 54,8 %. On voit donc que le taux de participation est retombé du fait du vote étranger. En effet, celui-ci a été marqué par une faible participation : aux alentours de 20-25 %.

Question 1 (gestion publique de l'eau) : Oui 25.935.372 95,3 %
Non 1.265.495 4,7 %
Blancs : 289.325
Nuls: 147.205

Question 2 (Prix de l'eau) : Oui 26.130.637 95,8 %
Non 1.146.639 4,2 %
Blancs : 229.595
Nuls : 135.188

Question 3 (Nucléaire) : Oui 25.643.652 94,1 %
Non 1.622.090 5,9 %
Blancs : 219.505
Nuls : 139.236

Question 4 (Immunité) : Oui 25.736.273 94,6 %
Non 1.462.888 5,4 %
Blancs : 272.883
Nuls : 149.902

On voit aussi que le taux de Oui est légèrement retombé puisqu'à l'étranger le Oui arrive en tête avec seulement 60-80 %
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Référendum en Italie

Messagede Relique » Mar 14 Juin 2011 10:09

On rappelle, juste pour ne pas oublier, que ceux souhaitant la victoire du NON ont appelé à ne pas se déplacer, comme Berlusconi qui est resté dimanche sur une plage en Sardaigne, et différents responsables de la majorité parlementaire.

Pour que le OUI gagne, le grand enjeux était la participation, qui devait être au dessus de 50% pour que le vote soit comptabilisé. Ce sont donc les Oui qui se sont déplacés, les Non étant resté chez eux.

Pour expliquer les chiffres non unanimes, on peut dire que certains italiens n'étaient pas contre toutes les propositions berlusconiennes. Certains ont voté NON dans certains cas, mais souhaitant le OUI dans une ou plusieurs questions, ils ont voulu se déplacer.

Il y a peut-être quelques personnes ayant voté ON partout, mais ça devrait être marginal...
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2872
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Référendum en Italie

Messagede ploumploum » Mar 14 Juin 2011 19:57

Voici la source des résultats : http://www.repubblica.it/elezioni/2011/referendum/mondo.html#risultati


Il faut savoir qu'au lendemain de cette défaite, la Ligue du Nord semble réfléchir sur son alliance avec Berlusconi. Elle a assez de poids pour faire tomber le gouvernement. Mais elle a aussi le risque de perdre beaucoup en cas de législatives anticipées.
La ligue du Nord veut que Berlusconi opère un changement de sa politique, notamment au niveau fiscal avec des baisses d'impôts.

http://www.lepoint.fr/monde/la-ligue-du-nord-pourrait-faire-tomber-berlusconi-14-06-2011-1341847_24.php
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Référendum en Italie

Messagede vudeloin » Mar 14 Juin 2011 23:41

Comme j'ai eu le temps, mais un peu plus tard dans la journée, de regarder une partie de la presse italienne ( y avait la France qui pressait avant donc ), j'ai noté les résultats de quelques unes des grandes villes italiennes, à savoir Rome, Milan, Turin, Naples ou encore Florence.

On notera d'entrée que Rome reste de ces cinq villes à disposer d'une municipalité berlusconienne, puisque les élections administratives y avaient été gagnées il y a quelques années par la coalition proche du parti au pouvoir, avec un maire issu de la mouvance néo ou post fasciste.

Rome, ville éternelle, a voté massivement, avec un taux de 60,5 à 60,6 % selon les questions et aussi massivement en faveur du OUI avec des taux situés entre 95,2 et 96,7 %, et un nombre de votes compris entre 1 217 327 voix et 1 238 325 voix.

Lors des municipales de 2008 où la droite avait emporté la mairie, la liste de Francesco Rutelli, le candidat de la Margherita, aujourd'hui leader de l'Alliance pour l'Italie, le mouvement reprenant en fait le courant social de l'ancienne Démocratie Chrétienne, n'avait obtenu que 676 472 voix, ce qui situe à très haut niveau le gain de votes sur ce refcrendum.

La grande majorité des électeurs romains ont donc voté contre Berlusconi.

Florence, la capitale toscane, a voté à 67,5 % ( c'est l'un des taux les plus élevés de toute l'Italie ), montrant son attachement profond aux valeurs de gauche.

Le OUI y a été massivement majoritaire, comme ailleurs, avec un pourcentage situé entre 95,3 et 95,8 % des votes, et un nombre de votes compris entre 170 924 et 171 897, c'est à dire une nette stabilité .

La liste de gauche des municipales l'avait emporté en 2009 avec un peu plus de 100 000 voix et 32 600 voix environ à la liste présentée par Rifondazione Communista.

Taux de participation également élevé à Turin, la capitale du Piémont et de Fiat, avec un taux de 60 %

Le OUI fait de 93,9 à 95,9 %, avec un nombre de votes compris entre 377 489 et 386 099 voix.

Participation plus faible en Lombardie, à Milan, capitale économique du pays et ville sanctuaire du berlusconisme jusqu'aux dernières municipales et la défaite de Letizia Moratti et la victoire du candidat de gauche Pisapia.

Le taux de votants s'est établi entre 52,4 et 52,6 %, avec un OUI en tête, de manière juste un peu moins nette qu'ailleurs puisqu'on a observé des taux situés entre 91,5 et 93,5 %.
Le nombre de OUI se situe entre 451 124 et 462 056 selon les questions.

Mais il est évidemment inférieur aux 50 % des inscrits qui sont cependant atteints dans la province de Milan et dans une bonne part des communes de la banlieue.

On notera cependant que le candidat de gauche victorieux des élections municipales n'avait obtenu qu'un peu plus de 362 000 voix...

Ce qui signifie qu'un nombre important d'autres électeurs sont manifestement venus s'ajouter à ceux mobilisés il y a quelques semaines, lors des municipales.

Enfin, sur Naples, la grande ville du Sud de l'Italie, la participation a été un peu faiblarde, ne dépassant pas les 49,3 % dans le meilleur des cas.

Le OUI l'a évidemment largement emporté avec des pourcentages compris entre 97,1 et 98,3 % et un nombre de votes situé entre 372 601 et 377 584 voix, ce qui représente une forte hausse par rapport aux récentes municipales où le candidat de gauche, issu du parti Italia dei Valori ( Italie des Valeurs, le mouvement du juge Di Pietro ), l'avait emporté mais en ne réunissant qu'un peu moins de 265 000 suffrages...

Nous verrons dans un autre message ce qu'il en est du vote des différentes provinces italiennes, outre celui des vingt régions administratives dont cinq à statut particulier ( les deux régions iliennes, le Val d'Aoste, le Frioul Vénétie Julienne et le Trentin Haut Adige où l'on trouve des minorités nationales non italophones ).
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Référendum en Italie

Messagede vudeloin » Mer 15 Juin 2011 18:32

Les résultats du quadruple referendum de ce week end de Pentecôte ont constitué un camouflet pour Silvio Berlusconi, la chose est acquise.

Mais c’est surtout dans le détail des votes par Région administrative et province que les choses sont encore plus terribles pour Il Cavaliere…

En effet, après les derniers décomptes et dépouillements, 17 des 20 Régions ont accordé au OUI aux quatre questions une majorité supérieure à 50 % des électeurs inscrits.

Au Nord, ce fut le cas du Val d’Aoste, du Piémont, de la Ligurie, de l’Emilie Romagne, du Frioul Vénétie Julienne, de la Vénétie et du Trentin Haut Adige.

Au Centre, de la Toscane, de l’Ombrie, de la Marche, du Latium et des Abruzzes.

Au Sud, de la Campanie ( avec des pourcentages compris entre 50,11 et 50,92 % des inscrits ), des Pouilles, de la Basilicate et de la Molise.

Enfin, la Sardaigne a également nettement voté OUI.

Seules donc trois régions ont échappé au grand chelem.

Il s’agit de la Lombardie, où le OUI ne l’a emporté que pour les deux questions relatives à la gestion de l’eau, de la Calabre où il n’a jamais fait mieux que 49,1 % pour la question 2 et de la Sicile, où le OUI n’a emporté que trois questions sur quatre et n’a obtenu que 49,87 % sur la question 4 relative à l’immunité des membres du Gouvernement.

Si on appréhende maintenant le vote des provinces, quelques éléments.

Au Nord, toutes les provinces valdotaines, frioulanes, vénitiennes et trentinoises ont voté OUI à plus de 50 % aux quatre questions.

En Ligurie, la province d’Imperia ( Vintimille, San Remo, c'est-à-dire la Riviera ligure ), s’est distinguée des trois autres en ne votant OUI à plus de 50 % que pour deux questions.

En Emilie Romagne, la province de Piacenza ( Plaisance ) n’a jamais voté OUI à plus de 50 % des inscrits.

Enfin, dans le Piémont, si les provinces d’Alexandrie, Asti, Turin et Cuneo ont vu le OUI faire le grand chelem, la province de Biella n’a voté OUI qu’entre 48,9 et 49,9 % des inscrits, celle de Novare n’a donné au OUI qu’une seule majorité des inscrits et celle de Verbano deux fois, sur les questions sur l’eau.

Enfin, dans la province de Vercelli, il s’en est fallu d’une vingtaine de voix que le OUI fasse le grand chelem, là encore…

Au Centre du pays, aucune des 26 provinces constituant l’une des 5 Régions administratives indiquées n’a donné moins de 50 % des inscrits au OUI sur une question.

Dans la partie Sud du pays et les Iles, le OUI est majoritaire partout en Sardaigne, en Molise ( de très peu ceci dit dans la province d’Isernia avec un score entre 50,7 et 51,4 % des inscrits ) et en Basilicate.

Dans les Pouilles, le vote majoritaire en nombre d’inscrits pour le OUI des provinces de Bari et de Lecce, les deux plus peuplées de la Région, effacent les scores moyens de Tarente ( 3 sur 4 à plus de 50 ), Barletta ( 1 sur 4 ) et surtout Brindisi et Foggia, où le OUI ne dépasse jamais les 50 % des inscrits.

En Campanie, les provinces d’Avellino et de Salerne, où le OUI dépasse toujours les 50 % d’inscrits, effacent là aussi le score moyen de la province de Naples, et plus encore ceux de Bénévent et de Caserte.

Dans les trois Régions où le OUI ne l’emporte pas partout avec plus de 50 % des inscrits, les données sont plus contrastées.

En Calabre, seule la province de Cosenza, la plus peuplée de la Région, vote OUI à chaque fois avec plus de 50 % des inscrits.

Le OUI dépasse ce seuil une fois à Catanzaro mais ne l’atteint jamais, ni à Crotone, ni à Reggio de Calabre, ni à Vibo Valentia.

Situation partagée en Lombardie, également, avec deux questions à plus de 50 % des inscrits ( sur l’eau ) et 6 provinces sur 12 ( Bergame, Côme, Crémone, Pavie, Sondrio et Varèse ) où le OUI ne parvient jamais au-delà des 50 %.

Monza vote OUI entre 49,6 et 51 % ( et trois fois au dessus de 50 ) et Brescia deux fois au dessus de 50, avec un score entre 49,1 et 51 % des inscrits.

Par contre, Lecco, Lodi, Mantoue et Milan votent toutes OUI à plus de 50 % des inscrits.

Enfin, en Sicile, où seule la quatrième question ne recueille pas les 50 % des inscrits, contrastes assez nets là encore.

Grand chelem pour le OUI sur les provinces d’Agrigente, Enna, Messine, Raguse et Syracuse.

Et victoire sans les 50 % des inscrits sur Caltanissetta, Catane, Palerme et Trapani, où aucun scrutin ne voit le OUI dépasser le quorum.

Toutefois, sur l’ensemble du pays, le OUI fait le double ( majorité et plus de 50 % des inscrits ) dans 79 provinces.

Il dépasse ce seuil sur trois questions dans 3 provinces, sur deux questions dans 4 provinces, sur une seule question dans 3 autres et recueille la majorité sans la majorité des inscrits dans 18 provinces.

Assez étonnamment, c’est la province de Bolzano, avec des pourcentages compris entre 64,2 et 64,6 % des inscrits qui donnerait les scores les plus élevés au OUI ;
Il s’agit de la province germanophone de l’Italie, d’où sont issus une bonne partie des champions de ski italiens, d’ailleurs, puisqu’elle couvre les Dolomites.

Et c’est la province calabraise de Crotone, où la plus faible victoire du OUI fait 43,5 % des inscrits, qui semble avoir été la moins convaincue des provinces italiennes.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Référendum en Italie

Messagede Jean-Philippe » Mar 21 Juin 2011 15:01

Le président du Conseil italien Silvio Berlusconi a obtenu aujourd'hui la confiance de la Chambre des députés sur un ensemble de mesures économiques destinées à soutenir la croissance.

La confiance a été votée par 317 voix pour, 293 contre et deux abstentions.


Finalement, la Ligue du Nord n'a pas été jusqu'au clash qui aurait entraîné des élections risquées pour ce parti aussi.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/06/21/97001-20110621FILWWW00519-berlusconi-obtient-la-confiance.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9203
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Précédente

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les débats...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités