Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les élections dans les Länder allemands

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Les élections dans les Länder allemands

Messagede Jean-Philippe » Dim 9 Mai 2010 11:45

Aujourd'hui dimanche 9 mai, la droite peut perdre la majorité absolue qu'elle détient dans la haute assemblée allemande, le Bundesrat, reflet des équilibres politiques au sein des 16 Länder. Or, l’aval du Bundesrat est essentiel pour environ 40 % des textes de loi fédéraux.

Actuellement, la droite (CDU/CSU et FDP) dirige seule 7 Länder, obtenant 37 sièges sur 69. La CSU participe à l'exécutif dans cinq autres, mais les 17 sièges concernés sont neutralisés car, selon les conventions de coalition, les représentants des gouvernements de ces Länder sont obligés de s'abstenir en cas de divergence au Bundesrat. La gauche ne dispose que de 15 sièges car elle ne contrôle que 4 Länder. De plus la gauche allemande est divisée avec SPD et Die Linke qui évitent les rapprochements à l'échelle nationale.

Ce dimanche a lieu une élection dans le Land le plus peuplé, celui de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (18 millions d'habitants), qui représente 6 sièges. Depuis 2005 et la défaite historique du SPD dans un des ses fiefs, qu'il gérait depuis 39 ans, une coalition CDU-FDP a la majorité.
La composition actuelle de l'assemblée régionale est la suivante : sur 189 sièges, la droite en a 101 (89 CDU et 12 FDP) contre 74 SPD et 11 Verts. Il y a aussi un sans parti.

D'après les sondages, la CDU (35 %) arrive encore en tête devant le SPD (33,5 %). Puis les Verts (11%) devance le FDP (8,5%). Ces résultats, s'ils se confirmaient dans les urnes, obligeraient le ministre président sortant Jürgen Rüttgers à s'allier soit avec le SPD (grande coalition comme en Thuringe), soit avec le FDP et avec les Verts comme en Sarre. Les Verts n'ont pas exclu cette possibilité, même s'ils privilégient une alliance avec le SPD.

Le soutien financier à la Grèce, décrié en Allemagne, va peut-être plombé les résultats des conservateurs. C'est pourquoi Angela Merkel a longtemps tergiversé avant d'apporter son soutien au plan de sauvetage de la Grèce.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede Jean-Philippe » Dim 9 Mai 2010 20:29

La CDU a perdu le contrôle du Land le plus peuplé du pays.
Selon un sondage de la chaîne de télévision ARD, la CDU d'Angela Merkel obtient 34,5% (-10,3) des voix et ses alliés du FDP 6,5% (+0,3), ratant ainsi la majorité absolue. Les sociaux-démocrates du SPD obtiendraient 34,5%, à égalité avec la CDU. Ils régresseraient même par rapport à 2005 (37,1% alors). Cependant, une alliance SPD-Verts semble pouvoir suffire pour contrôler l'exécutif. En effet, les Verts réalisent une nette progression, passant à 12,5% des voix, soit 6,3% de plus qu'il y a cinq ans, et le parti de gauche Die Linke recueillerait 6% des voix, alors qu'il n'était pas représenté dans l'assemblée régionale (0,9% pour le PDS alors).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede Jean-Philippe » Dim 9 Mai 2010 23:42

Voici les résultats en sièges (les pourcentages ne sont pas définitifs)
CDU 34,6 ; 67 (-22)
SPD 34,4 ; 67 (-7)
Verts 12,2 ; 24 (+13)
FDP 6,8 ; 13 (+1)
Linke 5,4 ; 10 (+10)

SPD et Verts ont besoin du soutien d'un autre parti pour l'emporter. Je ne sais pas si la gauche radicale accepterait une éventuelle main tendue. Sinon, une grande coalition n'est pas à exclure, même si c'est moins probable. Une alliance inédite je crois pourrait aussi voir le jour : SPD-Verts-FDP.
La chancelière Merkel est clairement désavouée, plus que le ministre-président sortant. Mais le SPD n'en profite pas. A noter aussi les 1,5 à 2% du parti pirate.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede VincentCharlot » Lun 10 Mai 2010 08:44

C'est un tout petit peu plus complexe que ce que dit Jean-Philippe.

La balle n'est pas que dans le camps de "die Linke" (La Gauche en Allemand), mais aussi dans le camps des Verts et du SPD.

D'abord du côté de "die Linke". C'est une coalition entre le PDS d'une part, le parti qui a succédé au SED de la RDA et qui représente un bon quart de l'électorat d'Allemagne de l'Est dont les dirigeants sont extrêmement brillants et compétents, et le WASG, qui est un conglomérat de groupes citoyens déçus du SPD, mais aussi regroupant toutes les tendances gauchisantes, dont le leader est Oskar Lafontaine, ancien ministre social-démocrate, très populaire en Sarre, un concentré de Mélenchon et de Fabius.

Depuis deux ans, "die Linke", solidement installée dans les Länder de l'Est, se déploie dans les länder de l'ouest, obtenant dans ces länder plus de 5% (barrière obligatoire en Allemagne pour être représenté) les uns après les autres.

Le problème pour cette petite formation politique est de s'intégrer dans le paysage et de ne pas risquer l'explosion entre ses différentes composantes.

Mais n'oublions non plus les Verts et le SPD.
Il y a quelques mois, en Sarre, les Verts (bien plus droitiers et fondamentalistes en Allemagne qu'en France), ont préféré s'allier à la CDU et au FDP qu'au SPD et à "die Linke"
Quant au SPD, la grosse machine du parti, a besoin de temps pour se départir de son slogan "jamais avec les communistes". Peu à peu, la "realpolitik" fera son oeuvre. A l'Est, c'est entré dans les moeurs (2 Länder la pratiquent), mais c'est tout nouveau à l'ouest.
VincentCharlot
 
Messages: 66
Inscription: Lun 9 Nov 2009 13:35

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede Jean-Philippe » Lun 10 Mai 2010 10:04

C'est pour ça que je parlais d'une "éventuelle main tendue" de la part du SPD et des Verts.
A propos d'Oskar Lafontaine, il a démissionné de toutes ses responsabilités politiques ( co-présidence de Die Linke et siège de député) en janvier 2010 à cause d'un cancer. L'autre co-président, Lothar Bisky, ex-communiste, président du PDS de 1993 à 2000 et de 2003 à 2005, a également décidé de quitter la tête au congrès de mai 2010. Die Linke, jeune parti (2007), risque d'en être affaibli.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede Jean-Philippe » Sam 5 Juin 2010 17:29

Suite à la démission du président allemand Horst Köhler, en place depuis 2003, qui quitte son poste honorifique après ses propos controversés sur les motivations allemandes de la participation à l'opération militaire en Afganistan, le candidat de la droite (conservateurs de la CDU/CSU et libéraux du FDP) à la présidence est Christian Wulff, le ministre-président de Basse-Saxe. Il s'est imposé au détriment de la ministre du Travail et des Affaires sociales, Ursula von der Leyen, une proche de Merkel que cette dernière a échoué à imposer.
Wulff, 50 ans, est considéré comme un modéré au sein de son parti.

Face à lui pour obtenir les votes des 1 244 grands électeurs qui se prononceront le 30 juin, la gauche présente Joachim Gauck, 70 ans. Figure apolitique très respectée, Gauck, qui a dirigé les recherches dans les archives de la Stasi, l'ancienne police politique est-allemande, après l'effondrement du communisme, pourrait toutefois rassembler au-delà de son propre camp.
Or la coalition de centre droit ne dispose que d'une avance de 20 voix : une surprise n'est donc pas à exclure.

http://www.lefigaro.fr/international/20 ... -parti.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede Jean-Philippe » Sam 5 Juin 2010 17:34

L'épisode pénible de Rhénanie-du-Nord-Westphalie menace de se transformer en mauvais feuilleton pour Angela Merkel. Après avoir perdu sa majorité au Bundesrat, la Chambre haute du Parlement, lors des régionales du 9 mai dans le plus grand Land allemand, le parti conservateur de la chancelière (CDU) pourrait être contraint de gouverner avec les sociaux-démocrates du SPD à Düsseldorf dans un embarrassant remake de la grande coalition, qui a gouverné à Berlin de 2005 à 2009. Affaiblie par les échecs à répétition de son gouvernement et en proie à de vives critiques en raison de sa gestion des crises de la Grèce et de l'euro, Merkel n'avait pas besoin de cela.

Incapable de former un gouvernement régional avec les Verts et le parti de la gauche radicale, Die Linke, le SPD ne renonce pas pour autant au pouvoir à Düsseldorf. Son chef de file en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (NRW), Hannelore Kraft, n'a d'autre choix que de se tourner vers la CDU pour former une grande coalition. Mais elle estime que c'est à elle de diriger le gouvernement. «La CDU doit reconnaître qu'elle a perdu les élections», a indiqué Kraft.

De son côté, la CDU, qui a perdu sa majorité avec ses alliés libéraux mais est arrivée en tête du scrutin, estime que c'est au ministre-président sortant, Jürgen Rüttgers, de former et de diriger le prochain gouvernement de NRW. Le SPD ayant autant de sièges que la CDU au Landtag, le Parlement régional, Kraft n'est pas de cet avis et menace de provoquer de nouvelles élections si la CDU ne cède pas à ses exigences. Tous les scénarios sont mauvais pour Merkel, qui, quel que soit le cas de figure, ne retrouvera pas sa majorité au Bundesrat, où siègent les élus des régions.

Si son parti est contraint de gouverner à Düsseldorf avec le SPD, cela soulignera son incapacité à former une autre coalition plus efficace avec les libéraux au niveau national. L'opinion allemande sanctionne sévèrement les débuts chaotiques de son gouvernement de centre droit. Sept mois après son entrée en fonction, la coalition CDU-FDP n'a pas réussi à s'entendre sur la moindre réforme significative et, sans majorité au Bundesrat, elle ne peut plus espérer en imposer. Selon un récent sondage 63 % des Allemands jugent que la chancelière manque de leadership et qu'elle n'a pas le gouvernement en main. Son parti, la CDU, ne recueille plus que 38 % des intentions de vote et son allié du FDP, qui perd encore 3 %, touche le fond.

La chancelière doit non seulement composer avec l'indiscipline du FDP, subir les trahisons du parti frère de l'Union sociale-chrétienne bavaroise, mais désormais aussi faire face à la fronde de certains barons de son propre parti, menée par le chef du gouvernement de Hesse (Ouest) Roland Koch, un rival de toujours. Elle est désormais vulnérable. Si de nouvelles élections avaient lieu en NRW, elle serait quasiment assurée d'y enregistrer un score encore plus mauvais et son gouvernement à Berlin serait guetté par une nouvelle période de paralysie pendant la campagne.


http://www.lefigaro.fr/international/20 ... -farce.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede Jean-Philippe » Mer 30 Juin 2010 18:07

La chancelière Angela Merkel a essuyé un camouflet aujourdd'hui en échouant à faire élire au deuxième tour son candidat, Christian Wulff, à la présidence de l'Allemagne.

L'organisation d'un troisième tour de scrutin, en début de soirée, constitue un revers important pour la chancelière, dont la coalition conservateur-libéraux au pouvoir depuis seulement octobre est traversée par de profondes dissensions.

Ni au premier tour, ni au deuxième, M. Wulff, chrétien-démocrate (CDU) de 51 ans et jusque-là chef du gouvernement régional de Basse-Saxe (nord), n'a recueilli la majorité absolue des voix de l'Assemblée fédérale, collège de 1.244 électeurs composé des 622 députés du Bundestag (chambre basse du Parlement) et d'autant de délégués nommés par les seize Parlements régionaux.

Au deuxième tour, il a obtenu 615 voix, contre 490 voix pour le candidat social-démocrate/vert, Joachim Gauck, 70 ans, et 123 voix pour la candidate de Die Linke (extrême gauche), Lukrezia Jochimsen. Le candidat des néo-nazis du NPD a obtenu 3 voix.

Un troisième tour va donc être organisé mais cette fois-ci, la majorité relative suffit.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/ ... echoue.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede VincentCharlot » Mar 20 Juil 2010 18:27

Hannelore Kraft a été élue Présidente du gouvernement de Rhénanie-Westphalie (Nordrhein-Westphalien (NRW), le plus iùmportant Land d'Allemagne au deuxième tour du vote du Landtag à la tête d'une coalition minoritaire entre le SPD et les Verts. Elle a obtenu 90 voix (SPD-Verts) 80 contre (CDU-FDP) et 11 abstentions (Die Linke). La CDU a donc perdu le Land et Angela Merkel n'a plus de majorité au Bundesrat (la deuxième chambre allemande représentant les Länder.

Depuis sa victoire aux élections au Bundestag, la droite allemenade (CDU-CSU et FDP) apris le tournant de la rigueur, mais les réactions des allemands sont très hostiles, puisque les sondages ne donnent que 38% à la droite (33% + 5%) contre 47% à la gauche du gouvernement (SPD et Verts (res^pectivement à 30% et 17%)

Le problème de la gauche radicale "die Linke" est de savoir si elle veut s'aggréger à ce bloc, ce qui dépend de ses prises de position, mais aussi de négociations difficiles avec ce bloc. Je reviendrai sur ce aspect.
VincentCharlot
 
Messages: 66
Inscription: Lun 9 Nov 2009 13:35

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede Hashemite » Ven 23 Juil 2010 16:23

J'aimerais revenir sur les 4-5% du FDP, un score en recul de 10 points depuis l'automne 2009 (avec 15%, le FDP réalisait son meilleur score fédéral). Il semble que les électeurs se tournent en masse contre l'incompétence qu'a fait preuve le FDP au gouvernement, et avec un score en dessus de la barre des 5%, le FDP perdrait toute représentation au Bundestag! - ce qui pourrait vouloir dire que l'option traditionnelle rouge-verte (SPD-Grune) soit capable d'obtenir la majorité absolue. A noter également le score des Verts/Grunen qui oscillent entre 16 et 19%, en nette hausse depuis l'automne 2009 ou les Verts avait déjà réalisé un score historique de 10.7%... Avec un scrutin a Berlin, fief des Verts, en 2011, les Verts pourrait même espérer prendre la tête des forces de gauche: le dernier sondage a Berlin pour 2011 était SPD 27% (-4 contre 2006), GRN 25% (+12), CDU 19% (-2), Linke 17% (+4), FDP 3% (-5)...
Hashemite
 
Messages: 348
Inscription: Lun 7 Sep 2009 00:16

Suivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les...

Découvrir l'ouvrage

Ecrire un discours

Alexandra Fresse

Le discours est un exercice récurrent, voire quotidien, des élus. De l'inauguration au discours de campagne, écrire un discours demande à la fois rigueur et imagination. De la rigueur dans la forme, de l'imagination dans l'art de toucher l'auditoire...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron