Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Modifications au Conseil départemental de Charente-Maritime

Forum axé sur les modifications du paysage politique français. Commentez les nominations dans la fonction publique ou les changements d'élus au parlement ou au niveau local.

Modifications au Conseil départemental de Charente-Maritime

Messagede ploumploum » Mer 28 Fév 2018 19:39

Un signalement très tardif de 3 modifications au Conseil départemental de Charente-Maritime qui ont eu lieu entre l'été 2016 et le printemps 2017 :

- décès en août 2016 de Francis Savin (LR), alors maire de Saint-Pierre-du-Palais et élu départemental depuis 2008 (canton de Montguyon puis celui des Trois-Monts)
http://www.sudouest.fr/2016/08/02/haute ... 22-632.php
Il a été remplacé à l'assemblée départementale par Bernard Seguin, maire de Messac

- 2 démissions (programmées dès 2015) au printemps 2017 :
celle de Jean-Claude Beaulieu (LR), élu du canton de Jonzac et ancien député (2002-2010, comme suppléant de D.Bussereau), remplacé par Christophe Cabri, 1er adjoint au maire de Jonzac.
Et celle de Jacky Quesson (DVD), alors maire de Saint-Genis-de-Saintonge et conseiller départemental depuis 2004 (canton de Saint-Genis-de-Saintonge puis celui de Pons) au profit de son suppléant Bernard Louis-Joseph, maire de Soubran
http://www.sudouest.fr/2017/03/06/demis ... 9-1368.php
http://nicolebertin.blogspot.fr/2017/04 ... uveau.html

En fait, Jean-Claude Beaulieu, vice-président du Département, chargé des relations internationales, démissionne en vertu d’un contrat passé (et signé même) avant les élections de 2015. Il était prévu qu’au bout de deux ans de mandat, il laisse sa place à son suppléant Christophe Cabri, premier adjoint de Claude Belot à Jonzac. Un accord qui n’a pas été clamé sur les toits, même si Dominique Bussereau se souvient qu’il avait été évoqué « dans une réunion publique ».

« Un jour, raconte Jean-Claude Beaulieu, j’ai reçu un coup de fil de Dominique Bussereau qui m’a demandé si j’étais candidat. J’ai répondu que je n’en savais rien. Et Dominique Bussereau m’a dit que selon Claude Belot, je ne me représentais pas et le candidat était Christophe Cabri. Moi, j’ai considéré que la moindre des choses aurait été de m’en parler et j’ai alors décidé de me présenter ».

[...]

Dominique Bussereau ajoute que Jacky Quesson (canton de Pons) autre élu de la majorité départementale est dans le même cas. Maire de Saint-Genis-de-Saintonge, vice-président du Conseil départemental en charge du tourisme, président du Smiddest (1), il reconnaît en effet avoir cosigné un accord, resté secret, selon lequel il partagerait le mandat avec son suppléant Bernard Louis-Joseph, maire de Soubran. « Notre idée était de faire barrage au FN », explique-t-il.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14737
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Modifications au Conseil départemental de Charente-Maritime

Messagede pierrep » Jeu 1 Mar 2018 09:42

ploumploum a écrit:Un signalement très tardif de 3 modifications au Conseil départemental de Charente-Maritime qui ont eu lieu entre l'été 2016 et le printemps 2017 :

- décès en août 2016 de Francis Savin (LR), alors maire de Saint-Pierre-du-Palais et élu départemental depuis 2008 (canton de Montguyon puis celui des Trois-Monts)
http://www.sudouest.fr/2016/08/02/haute ... 22-632.php
Il a été remplacé à l'assemblée départementale par Bernard Seguin, maire de Messac

- 2 démissions (programmées dès 2015) au printemps 2017 :
celle de Jean-Claude Beaulieu (LR), élu du canton de Jonzac et ancien député (2002-2010, comme suppléant de D.Bussereau), remplacé par Christophe Cabri, 1er adjoint au maire de Jonzac.
Et celle de Jacky Quesson (DVD), alors maire de Saint-Genis-de-Saintonge et conseiller départemental depuis 2004 (canton de Saint-Genis-de-Saintonge puis celui de Pons) au profit de son suppléant Bernard Louis-Joseph, maire de Soubran
http://www.sudouest.fr/2017/03/06/demis ... 9-1368.php
http://nicolebertin.blogspot.fr/2017/04 ... uveau.html

En fait, Jean-Claude Beaulieu, vice-président du Département, chargé des relations internationales, démissionne en vertu d’un contrat passé (et signé même) avant les élections de 2015. Il était prévu qu’au bout de deux ans de mandat, il laisse sa place à son suppléant Christophe Cabri, premier adjoint de Claude Belot à Jonzac. Un accord qui n’a pas été clamé sur les toits, même si Dominique Bussereau se souvient qu’il avait été évoqué « dans une réunion publique ».

« Un jour, raconte Jean-Claude Beaulieu, j’ai reçu un coup de fil de Dominique Bussereau qui m’a demandé si j’étais candidat. J’ai répondu que je n’en savais rien. Et Dominique Bussereau m’a dit que selon Claude Belot, je ne me représentais pas et le candidat était Christophe Cabri. Moi, j’ai considéré que la moindre des choses aurait été de m’en parler et j’ai alors décidé de me présenter ».

[...]

Dominique Bussereau ajoute que Jacky Quesson (canton de Pons) autre élu de la majorité départementale est dans le même cas. Maire de Saint-Genis-de-Saintonge, vice-président du Conseil départemental en charge du tourisme, président du Smiddest (1), il reconnaît en effet avoir cosigné un accord, resté secret, selon lequel il partagerait le mandat avec son suppléant Bernard Louis-Joseph, maire de Soubran. « Notre idée était de faire barrage au FN », explique-t-il.

Ces faits sont pour le moins éclairants sur les méthodes et modes de gouvernance de Dominique Bussereau . Voila un élu qui sous des dehors " modernes" et des comportements au vernis avenant s’avère être un manœuvrier aux faits d'armes parfois peu reluisants et au total s'avérant être un "arrondissementier" très 3eme Republique . Les observateurs avisés de la vie politique en Saintonge et Aunis connaissent fort bien cet écosystème politique dont Bussereau est le maître d'oeuvre et le seul "patron" .
pierrep
 
Messages: 1164
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43


Retourner vers Modification du paysage politique

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'urbanisme

Eric Becet

Ce Dossier d'experts présente la réforme initiée par les dispositions de la loi n° 2010-788 portant engagement national pour l'environnement, votée le 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II ». Il ne s'agit pas d'une réforme complète du Code de...

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités