Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Décès d'André GOUSTAT fondateur de CPNT

Annonces de décès et hommages aux personnes, qui bien que retirées, ont un jour marqué la vie politique française : élus, membres d'un gouvernement, responsables de parti politique,...

Décès d'André GOUSTAT fondateur de CPNT

Messagede SALVAT » Jeu 4 Aoû 2016 13:58

"L'ancien élu périgourdin André Goustat, cofondateur en 1989 du mouvement Chasse, Pêche, Nature et Traditions (CPNT), qu'il présida pendant neuf ans, avant d'être condamné pour détournement de fonds publics, est décédé mercredi à 81 ans, a annoncé sa famille.
André Goustat, ancien maire du village de Mauzac-et-Grand-Castang (Dordogne) et ancien élu au conseil régional d'Aquitaine, avait conduit la liste de CPNT aux élections européennes de 1989 et 1994, recueillant autour de 4 % des suffrages, juste sous la barre requise pour avoir un élu.
Il avait passé la main en 1998 à la tête de CPNT à Jean Saint-Josse, qui allait être, en 2002, le premier candidat à une élection présidentielle du parti de défense de la chasse et de la ruralité (4,23 % des suffrages). L'année suivante, André Goustat avait été mis en examen pour détournement de fonds publics, faux, usage de faux et abus de confiance, dans une affaire portant sur le détournement de moyens financiers et de matériels de la fédération de chasse de Dordogne au profit de CPNT, qu'il présidait alors.
Condamné à dix mois de prison avec sursis

La justice visait notamment l'utilisation de voitures de la fédération, le recours dans le cadre d'une campagne électorale de CPNT à des jeunes en contrat emploi solidarité auprès de la fédération ou l'encaissement sur les comptes de la fédération de fonds voués à la formation. L'affaire était partie d'une dénonciation d'un salarié licencié de la fédération. Dans cette affaire, André Goustat avait été condamné en 2004 par le tribunal correctionnel de Bordeaux à dix mois de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende, peine portée en appel à dix mois avec sursis, 6 000 euros d'amende et dix ans d'inéligibilité.
Les années de présidence d'André Goustat correspondent à la période faste de CPNT, qui compta jusqu'à 31 élus régionaux répartis dans une quinzaine de régions (en 1998), et plus de 30 000 adhérents, contre moins de 8 000 début 2016, selon des chiffres de son nouveau président élu en mars, le Girondin Eddie Puyjalon.
En 2012, Frédéric Nihous, candidat à la présidentielle cinq ans plus tôt pour CPNT (1,15 %), avait renoncé à se présenter, faute d'avoir réuni 500 parrainages. Il avait apporté son soutien à Nicolas Sarkozy, et le CPNT devenait cette année-là un mouvement associé à l'UMP, devenue depuis Les Républicains"
.
source : le point.fr

Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4473
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Retourner vers Disparition d'anciennes figures politiques

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les marchés publics expliqués aux élus locaux

Patrice Cossalter

Le droit de la commande publique a été bouleversé début 2016. Il est d'autant plus indispensable d'intégrer ce droit nouveau que les élus ont un rôle juridique, stratégique et de management dans la commande publique...

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité