Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Popularité des hommes politiques

Forum général sur l'actualité politique du moment. Discutez ici de l'action de la Présidence, des décisions gouvernementales, des projets ou propositions de lois ainsi que de toutes les démarches de l'opposition.

Popularité des hommes politiques

Messagede Jean-Philippe » Lun 21 Juin 2010 23:25

En tête du baromètre Ipsos en mai, la secrétaire d'Etat aux Sports est en chute libre depuis les révélations sur le coût de son déplacement en Afrique du Sud. Les autres membres du gouvernement ne sont pas épargnés.

Rama Yade n'est plus intouchable. C'est le principal enseignement du baromètre mensuel de l'action politique Ipsos pour Le Point , rendu public lundi. L'enquête a été réalisée les 18 et 19 juin, quelques jours seulement après les révélations sur la facture de sa chambre d'hôtel en Afrique du Sud. La secrétaire d'Etat aux Sports, en tête du classement le mois dernier avec 61% d'opinions favorables, dégringole à la sixième place et perd 13 points de popularité - 17 auprès des sympathisants UMP. Avec 48% d'opinions favorables, Rama Yade reste certes le second ministre préféré des Français - après Bernard Kouchner, à 53% - mais elle ne dispose plus du confortable matelas de popularité qui faisait d'elle un membre indéboulonnable du gouvernement : juste derrière elle, Jean-Louis Borloo (47%) et Michèle-Alliot Marie (45%) sont en passe de la détrôner.

Une première pour la benjamine du gouvernement qui a souvent trôné en tête des sondages. Spécialiste du «coup médiatique», Rama Yade avait jusqu'alors manié avec brio l'art de la polémique pour renforcer sa popularité. Ses critiques acerbes sur la visite de Mouammar Khadafi à Paris en décembre 2007, ses propos sur la «coupure entre les élites» et les «petits» lors de l'affaire Jean Sarkozy, jusqu'à son opposition à la remise en cause des avantages fiscaux des sportifs… Au cours de sorties spectaculaires et largement relayées par les médias, Rama Yade a cultivé une image de ministre «rebelle» qui plaisait à l'opinion publique. Sa pique la plus récente sur l'hôtel des Bleus en Afrique du Sud, jugé trop «clinquant», lui avait ainsi permis de gagner trois points dans le baromètre Ifop . Mais c'était sans compter l'actuelle opiniâtreté du Canard Enchaîné, qui a divulgué qu'une suite à 667 euros la nuit a été réservée pour le séjour de la secrétaire d'Etat en Afrique du Sud. Soit environ 100 euros de plus qu'une chambre double au Pezula Resort des Bleus…

Revenue au niveau de ses collègues du gouvernement, la place de Rama Yade au sein de l'équipe de François Fillon est aujourd'hui menacée. D'autant que la secrétaire d'Etat n'est pas en odeur de sainteté. Encartée à l'UMP en 2005, ministre en 2007, le parcours fulgurant et la popularité de Rama Yade ont suscité de nombreuses jalousies au sein de la majorité. Ses réticences à s'engager dans la campagne des européennes et ses exigences lors des régionales ont agacé. Et depuis qu'elle est au gouvernement, Rama Yade entretient des relations difficiles avec ses ministres de tutelle, Bernard Kouchner puis Roselyne Bachelot. Reste à savoir si la secrétaire d'Etat parviendra à redresser la barre avant le prochain remaniement, prévu à l'automne. Elle pourrait bénéficier d'un regain de popularité suite au triste spectacle offert depuis ce week-end par les Bleus. Face à l'attitude des joueurs, les Français pourraient finalement se ranger du côté de la ministre, dont les critiques sur le train de vie des footballeurs sont aujourd'hui repris par une grande partie de la classe politique.

Et si Rama Yade écope de la plus forte chute de popularité ce mois-ci, ses collègues du gouvernement n'ont aussi pas été épargnés. A l'image de Fadela Amara, accusée d'héberger des membres de sa famille dans un logement de fonction, qui chute de 9 points pour s'établir à 41%. Jean-Louis Borloo perd quant à lui 7 points (47%), Valérie Pécresse 5 points (28%), Frédéric Mitterrand 4 points (44%) et Hervé Morin 3 points : avec 26%, il est le ministre le moins populaire du gouvernement. Eric Woerth chute quant à lui de 2 points suite à l'annonce de sa réforme des retraites, avec seulement 27% d'opinions favorables. François Fillon perd lui aussi deux point après un mois difficile pour son gouvernement : car outre les affaires Rama Yade et Fadela Amara, les Français semblent avoir peu apprécié les polémiques sur le logement de fonction de Christian Estrosi, la doublé rémunération de Christine Boutin et les coûteux cigares de Christian Blanc. Quant à Nicolas Sarkozy, s'il ne chute que d'un seul point (35%), c'est aussi parce qu'il est déjà largement impopulaire : 63% des Français (+2) jugent défavorablement son action en tant que Président de la République.

Face à cette dégringolade généralisée des grandes figures de la majorité, les leaders de l'opposition tirent leur épingle du jeu. Parmi les cinq premiers du palmarès, quatre sont socialistes. Largement en tête, Dominique Strauss Kahn gagne 7 points pour atteindre les 65% d'opinions favorables. Il creuse l'écart avec la deuxième personnalité politique préférée des Français, Bertrand Delanoë, dix points derrière (55%, stable). Suivent Jack Lang à la quatrième place (51%) et Marine Aubry (49%), qui fait une entrée remarquée dans le groupe de tête : forte de son succès lors de la rénovation du PS, la première secrétaire progresse de 3 points et gagne six places. A noter que DSK devient la deuxième personnalité préférée des sympathisants UMP, avec 72% d'opinions favorables, derrière Michèle Alliot-Marie (79%).

Enfin, Dominique de Villepin et François Bayrou gagnent tous deux 6 points de popularité. L'ancien premier ministre, qui vient de lancer son mouvement et appelle à une «alternative» à Nicolas Sarkozy, s'installe à la 11e place du classement. Quant au leader du MoDem, qui a rappelé la semaine dernière son opposition au président de la République, il gagne sept places et est désormais 17e.


http://www.lefigaro.fr/politique/2010/0 ... larite.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Popularité des hommes politiques

Messagede Jean-Philippe » Jeu 1 Juil 2010 12:54

Selon un sondage TNS/Sofres, presque toute la classe politique chute ou stagne. Les plus fortes chutes sont celles de Kouchner (5e désormais), DSK (désormais talonné par Aubry qui est 2e et en tête de la gauche), Delanoé, Hollande, Hortefeux et Châtel (-4 pour tous sauf Kouchner à -7). Seuls Villepin, Bachelot et Marine le Pen progressent.

http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/Barom ... et2010.pdf

A noter que DSK est en tête avec 43% de sondés qui souhaitent lui voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir. La question n'est pas posée en terme de popularité (sondage IPSOS ci dessus), même si les deux questions sont liées.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Popularité des hommes politiques

Messagede Jean-Philippe » Lun 19 Juil 2010 19:22

Le patron du FMI Dominique Strauss-Kahn et le maire PS de Paris Bertrand Delanoë sont en tête du baromètre des leaders politiques réalisé par Ipsos pour Le Point à paraître jeudi, avec 58% d'opinions favorables chacun. Strauss Kahn, qui avait battu en juin des records de popularité, avec 65% d'opinions favorables, perd 7 points, Delanoë en gagne 3.

Ils sont suivis de la benjamine du gouvernement Rama Yade, 52% (+4%), et de la ministre de l'économie Christine Lagarde, 50% (+6%). Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, à la cinquième place, perd 3 points (50%). A gauche, la première secrétaire du PS Martine Aubry enregistre un repli de 5 points à 44% et Ségolène Royal de 2 points à 30%. Le porte-parole du NPA Olivier Besancenot perd 4 points à 36%. A droite, Dominique de Villepin cède 4 points (38%) et le chef du MoDem François Bayrou 5 points à 24%.

En revanche, le ministre du budget Eric Woerth, soupçonné de conflit d'intérêts dans l'affaire Bettencourt, gagne 4 points à 32%. Le ministre de la Défense et chef du Nouveau centre Hervé Morin fait un bond de 7 points (33%).


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/ ... laires.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Popularité des hommes politiques

Messagede Jean-Philippe » Lun 23 Aoû 2010 10:16

"Ces scores de présidentiabilité [voir le dernier message "sondages avec les candidats" dans présidentielles 2012] globalement favorables à la gauche sont étayés par la progression de la plupart des popularités de leaders de l’opposition", selon Viavoice. Ainsi, la popularité du directeur général du FMI gagne 4 points, à 58%, à égalité avec Bertrand Delanoë (+3). Celle de la première secrétaire du PS progresse de deux points (51%).

Quatrième du classement, l'ancien numéro un socialiste François Hollande atteint un record à 43% (+1). Daniel Cohn-Bendit voit sa popularité augmenter de quatre points (42%), tout comme Eva Joly (38%), Ségolène Royal (37%) et François Bayrou (37%). Cécile Duflot (Verts) capitalise également fortement (29%, +7) mais reste largement devancée par la PCF Marie-George Buffet (42%, +2) et le NPA Olivier Besancenot (40%, +2).


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/ ... ondage.php

Si je lis bien, Buffet et Besancenot sont devant Sarkozy qui tourne autour de 35%.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Popularité des hommes politiques

Messagede Jean-Philippe » Jeu 2 Sep 2010 17:28

La cote de confiance de Nicolas Sarkozy, qui avait atteint son plus bas niveau en trois ans en juillet, a remonté de 4 points à 30% et celle de François Fillon de 2 points à 37%, selon le baromètre mensuel TNS Sofres Logica pour le Figaro magazine, rendu public jeudi.

30% des personnes interrogées affirment faire confiance au chef de l'Etat, contre 26% en juillet. Il n'y a pas eu de baromètre en août.

67% des sondés ne lui font pas confiance, ce qui représente une baisse de 4 points. 4% (=) sont sans opinion. Avec 71% en juillet, le chef de l'Etat avait connu son taux le plus élevé de mécontents depuis son élection, dans ce baromètre.

Le Premier ministre François Fillon voit également sa cote de confiance remonter, à 37% (+2). Il avait aussi enregistré en juillet son niveau le plus bas depuis son arrivée à Matignon.

Les mécontents à son égard reculent de 5 points à 56%. 7% (+2) des personnes interrogées sont sans opinion.

Les cotes de confiance des ministres de l'Intérieur et de l'Immigration. Brice Hortefeux (+4 à 19%) et Eric Besson (+ 5 à 20%) grimpent également dans le baromètre. En revanche Dominique de Villepin perd un point à 29%.

Dominique Strauss-Kahn (PS) est seul en tête des personnalités à qui les Français souhaitent voir jouer "un rôle important au cours des mois et années à venir", avec 45% (+2). Il est suivi de près de la première secrétaire de son parti, Martine Aubry (44%, +3). Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë est 3ème (40%, +4). Ségolène Royal perd un point (30%), comme François Hollande (25%).

Au sein du gouvernement, Bernard Kouchner (Affaires étrangères) enregistre la plus forte progression (+6, 38%), Jean-Louis Borloo (Environnement) gagne 5 points (36%), Christine Lagarde (Economie) 4 (31%) et Michèle Alliot-Marie (Justice) 3 points à 32%. Eric Woerth (Travail) a une cote inchangée à 16%.

Les anciens Premiers ministres Alain Juppé (27%) et Jean-Pierre Raffarin (19%) gagnent 4 points, ainsi que le patron des députés UMP Jean-François Copé (25%).

A gauche, le leader d'Europe écologie (EE) Daniel Cohn-Bendit (30%) et l'ex-numéro un du PCF, Marie-George Buffet (22%) enregistrent des hausses de 4 points. Olivier Besancenot (NPA) gagne 3 points à 31% et la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot gagne un point à 18%.

Concernant les partis (dont la cote est mesurée tous les mois), Les Verts restent en tête avec 52% de bonnes opinions, même s'ils perdent 3 points. Suivent le PS (41%, -2), l'UMP (32%, +2), le PCF (23, -2) et le MoDem (22%,+1).

Le NPA est stable à 18% (=), à égalité avec le Parti de gauche (18%, -3). Le Nouveau Centre avec 12% (-2) et le Front national (13, +1) ferment la marche.

Dans ce dernier classement, les sans opinions sont nombreux (14% pour le PS et l'UMP, 12% pour le FN, 16% pour les Verts, 20% pour le MoDem, et jusqu'à 40% pour le Nouveau Centre).


http://www.france24.com/fr/20100902-son ... res-logica

A noter que ce sondage a été réalisé au domicile des sondés.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Popularité des hommes politiques

Messagede Jean-Philippe » Dim 12 Sep 2010 23:49

Nicolas Sarkozy progresse en septembre de 4 points, avec 34% de Français se disant satisfaits de son action, toujours devancé par François Fillon qui gagne 5 points pour atteindre 44%, selon le baromètre Metro-Krief group réalisé par Opinionway.

Dans cette enquête, à paraître lundi dans le quotidien Metro, 34% des personnes interrogées se disent assez satisfaites ou très satisfaites de l'action du chef de l'Etat, contre 30% le mois dernier, tandis que 63% se disent assez mécontents ou très mécontents de son action (contre 68%, -5). 3% ne se prononcent pas.

Le premier ministre François Fillon recueille 44% d'opinions positives sur son action, contre 39% en août (+5), et 50% d'opinions négatives (contre 54, -4). 6% ne se prononcent pas.

Au sein du gouvernement, le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, cité comme un des potentiels successeurs de François Fillon, apparaît comme le favori avec 56% d'opinions positives (+1), suivi de Frédéric Mitterrand (Culture) et de Bernard Kouchner (Affaires étrangères), à égalité à 54% (=). Michèle Alliot-Marie (Justice), également citée pour Matignon, arrive 4e avec 50% (+4). Le ministre du Travail Eric Woerth, porteur de la réforme des retraites et englué dans l'affaire Bettencourt, arrive seulement 14e avec 31% d'opinions favorables (-4).

A gauche, DSK en tête

Parmi les personnalités de l'opposition, le directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn (PS) reste le mieux noté avec 56% (-2), suivi par le maire de Paris Bertrand Delanoë (55%, +2) et du leader d'Europe Ecologie Daniel Cohn-Bendit (50%, -3). La première secrétaire du PS Martine Aubry est 4e avec 48% (-1) et Ségolène Royal 9e (36%, +2).

Concernant la politique du gouvernement en matière de sécurité, 43% des sondés trouvent que le gouvernement n'en fait "pas assez", 29% qu'il en fait "trop", 27% qu'il agit "comme il faut". 1% ne se prononce pas. Mais 51% considèrent que le PS, s'il était au pouvoir, ne ferait "ni mieux, ni moins bien". 27% pensent qu'il ferait "mieux", 22% qu'il ferait "moins bien".


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/09/12/97001-20100912FILWWW00193-sondage-sarkozy-en-hausse-de-4-points.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Popularité des hommes politiques

Messagede Jean-Philippe » Mar 14 Sep 2010 19:37

Jacques Chirac reste en tête du palmarès de popularité des personnalités politiques en septembre malgré une baisse de 4 points, suivi du maire PS de Paris Bertrand Delanoë qui progresse de 4 points, selon le tableau de bord politique Paris Match-Ifop à paraître demain.

L'ancien président de la République totalise 73% de bonnes opinions contre 77% en juillet (dernier tableau de bord). Bertrand Delanoë le suit à 69%. A gauche, ce sondage est plutôt favorable aux outsiders, relève l'Ifop. Derrière M. Delanoë, François Hollande progresse de 8 points à 54% (15ème). Ségolène Royal en gagne 3 (41%, 33ème).

La cote d’opinion des deux grands favoris socialistes à la présidentielle se dégrade en revanche : -5 points pour Martine Aubry (57%, 12ème) et -4 pour Dominique Strauss-Kahn (68%, 3ème). Eva Joly réussit son entrée dans le classement des personnalités en se hissant d’emblée à la 25ème place (48%), loin devant Cécile Duflot (35%).

A droite, la cote des différentes personnalités citées comme possibles successeurs de François Fillon à Matignon "augmente de manière sensible", souligne l'Ifop : +2 points en deux mois pour Jean-Louis Borloo (62%) et Michèle Alliot-Marie (59%), +5 pour Jean-François Copé (52%), +4 pour François Baroin (44%). Christine Lagarde gagne aussi 4 points (60%). Mais ces progressions restent inférieures à celle de François Fillon qui a gagné 6 points en deux mois, à 60% de bonnes opinions (9ème), et qui rejoint le peloton des mieux placés à droite.

Nicolas Sarkozy de son côté gagne un point à 40% de bonnes opinions. Il est 35ème dans le palmarès. Toujours à droite, Xavier Bertrand progresse de 8 points (53%) tandis que Dominique de Villepin en cède 4 (51%).

La cote d'Eric Woerth est inchangée (36%), mais, souligne l'étude, "son indice d’image, c'est-à-dire la différence entre les bonnes et les mauvaises opinions, se détériore fortement sous l’effet de l’affaire Bettencourt (-17 points)".

Par ailleurs, à 20 mois de la prochaine élection présidentielle, l’Ifop a réintroduit l'indicateur de souhait de victoire qui ne constitue pas une intention de vote, "mais dont les résultats sont très nets": 56% des Français souhaitent une victoire de la gauche. A l’inverse, seules 40% des personnes interrogées expriment un souhait de victoire en faveur de la droite.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/09/14/97001-20100914FILWWW00619-popularite-des-politiques-chirac-en-tete.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Popularité des hommes politiques

Messagede baudoin » Mar 14 Sep 2010 20:16

Voir Jacques Chirac et Bertrand Delanoë demeurer aux deux premières places est une vraie surprise à mes yeux.

Après les révélations sur le protocole d'accord entre Jacques Chirac, la mairie de Paris et l'UMP concernant les faux emplois des années 1980, je m'attendais à voir un impact négatif sur leur popularité.

J'ai cherché la date de réalisation de cette enquête sans la trouver, cela constitue peut-être un début de réponse.
baudoin
 
Messages: 197
Inscription: Lun 20 Juil 2009 19:17

Re: Popularité des hommes politiques

Messagede Jean-Philippe » Mar 14 Sep 2010 20:28

Le lien indique que le sondage a été réalisé les 9 et 10 septembre (c'est toujours 4-5 jours avant la publication).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Popularité des hommes politiques

Messagede Jean-Philippe » Jeu 30 Sep 2010 19:58

Quasiment tous les hommes politiques baissent dans le dernier sondage TNS-Sofres, suivant la même pente que l'exécutif.

Dans l'opposition, Aubry voit le nombre de personnes souhaitant la voir occuper un plus grand rôle dans les années à venir baisser de 5 points à 39% (elle reste 2e), comme Delanoé. DSK et Royal sont stables (à 45 et 30%), mais Hollande gagne 2 points à 27%.

Dans la majorité, Kouchner et Borloo perdent 4 points comme De Villepin, Dati, Copé et Juppé, plus loin dans le classement. Yade perd 6 points.

http://www.lefigaro.fr/politique/2010/09/30/01002-20100930ARTFIG00585-rechute-de-la-cote-de-confiance-de-sarkozy-et-fillon.php

Le sondage complet est ici : http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/barometreoctobre2010.pdf
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Suivante

Retourner vers Débats politiques du moment

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques sociales locales : les acteurs et contextes d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention (l'enfance et la famille, les personnes âgées, les handicapés, la lutte contre l'exclusion, la santé...)...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités