Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives en Seine-Saint-Denis

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives en Seine-Saint-Denis

Messagede Zimmer » Dim 22 Aoû 2010 15:09

Largement dominé par la gauche depuis sa création à la fin des années 60, la Seine-Saint-Denis le restera très probablement à l’issue des élections législatives de 2012 et cela, quel que soit le résultat de l’élection présidentielle qui précèdera ce scrutin. L’intérêt de celui-ci, dans ce département, sera essentiellement de voir si le PS parviendra à conquérir de nouvelles positions, notamment au détriment du PCF ou plus exactement des élus du groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR), puisque parmi les quatre députés séquano-dyonisiens siégeant actuellement dans ce groupe, seule son ancienne secrétaire nationale, Marie-George Buffet, est encore membre de ce parti, mais également de l'UMP. Il pourrait aussi être l'occasion, non cumul des mandats oblige, d'un certain renouvellement des têtes, toujours parmi les élus du PS.

Le redécoupage de 2009 a ramené le nombre de circonscriptions de 13 à 12, en Seine-Saint-Denis, se caractérisant essentiellement par la suppression de l’actuelle 3ème circonscription, comprenant les cantons d’Aubervilliers-Est, Aubervilliers-Ouest, La Courneuve et la commune du Bourget, dont le député est Daniel Goldberg (PS). Le canton de La Courneuve est ainsi désormais rattaché à la 4ème circonscription (députée actuelle : Marie-George Buffet, PCF), qui comprenait déjà ceux du Blanc-Mesnil, de Stains et la commune de Dugny. La commune du Bourget est, quant à elle, rattachée à la 5ème circonscription (député actuel : Jean-Christophe Lagarde, NC), déjà constituée du canton de Bobigny et de la commune de Drancy. Enfin, les cantons d’Aubervilliers-Est et Aubervilliers-Ouest forment, avec ceux de Pantin-Est et Pantin-Ouest, la nouvelle 6ème circonscription (député actuel : Claude Bartolone, PS), celle-ci perdant les cantons de Bagnolet et des Lilas. Les autres modifications sont les suivantes :
- rattachement du canton de Bagnolet à la 7ème circonscription (député actuel : Jean-Pierre Brard, apparenté PCF), déjà composée de ceux de Montreuil-Est, Montreuil-Nord et Montreuil-Ouest,
- rattachement du canton des Lilas à la 9ème circonscription (députée actuelle : Elisabeth Guigou, PS), qui comprendra également toujours ceux de Bondy-Nord-Ouest, Noisy-le-Sec et Romainville, mais qui perd celui de Bondy-Sud-Est,
- rattachement du canton de Bondy-Sud-Est à la 10ème circonscription (député actuel : Gérard Gaudron, UMP), qui comprend déjà ceux d’Aulnay-sous-Bois-Nord, Aulnay-sous-Bois-Sud et des Pavillons-sous-Bois.

Dans ce département qui compte actuellement 5 députés PS, 3 députés UMP, 2 députés FASE, 1 député PCF, 1 député NC et 1 député apparenté PCF, 6 circonscriptions gardent, quant à elles, exactement la même configuration que lors du découpage de 1986 : 2 ont des députés UMP (Patrice Calméjane et Eric Raoult), 2 des députés PS (Bruno Le Roux et Michel Pajon) et 2 des députés FASE (François Asensi et Patrick Braouezec).

Les choses peuvent s’envisager de la façon suivante, pour 2012.

1ère circ. :
Cantons de : Epinay-sur-Seine, Saint-Denis Sud, Saint Ouen.

La réélection de Bruno Le Roux (PS) devrait être une formalité.

2ème circ. :
Cantons de : Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis Nord-Est, Saint-Denis Nord-Ouest.

Patrick Braouezec (FASE), qui était, à l’époque, encore encarté au PCF, avait affirmé lors des élections législatives de 2007 qu’il se représentait alors pour un dernier mandat. Il ne semble cependant plus aussi catégorique, aujourd’hui (source). Je pense, pour ma part, qu’il se représentera. Dans le cas contraire, le PS, qui a conquis de manière assez facile la mairie de Pierrefitte-sur-Seine (28 000 habitants) au détriment de la maire sortante communiste (et actuelle suppléante de Braouezec) Catherine Hanriot, lors des élections municipales de mars 2008, aurait en effet de réelles chances de conquérir la circonscription, puis, dans la foulée, la mairie de Saint-Denis (le PS local vise ouvertement cette ville de 100 000 habitants toujours détenue par le PCF) et la présidence de la communauté d’agglomération Plaine Commune (établissement public de coopération intercommunale regroupant 350 000 habitants et actuellement présidé par le même Braouezec) lors des élections municipales de 2014.

Même si Patrick Braouezec est à nouveau candidat, la compétition avec le PS devrait malgré tout s’avérer assez rude, avec cependant un léger avantage, a priori, pour le député sortant, dans cette circonscription très largement acquise à la gauche.

3ème circ. :
Cantons de : Neuilly-sur-Marne, Neuilly-Plaisance, Noisy-le-Grand.

L’actuelle 13ème circonscription qui deviendra, à cette occasion, la 3ème, devrait rester acquise au PS. Conformément aux nouvelles règles établies par son parti, le sortant Michel Pajon devrait toutefois avoir à faire un choix entre son mandat de député et celui de maire de Noisy-le-Grand.

4ème circ. :
Cantons de : Le Blanc-Mesnil, La Courneuve, Stains, commune de Dugny.

Cette circonscription, très ancrée à gauche, pourrait voir s’affronter deux députés sortants : la conseillère municipale du Blanc-Mesnil, Marie-George Buffet (PCF) et le conseiller municipal de La Courneuve, Daniel Goldberg (PS).

La suppression de la circonscription de ce dernier tout comme l’adjonction du canton de La Courneuve à celle de l’ancienne ministre de la jeunesse et des sports ont été très critiquées par le PS. Lors du redécoupage, Daniel Goldberg avait d’ailleurs accusé son maître d’œuvre, Alain Marleix, de vouloir « sauver le soldat Buffet » et de se livrer, de cette façon, à un « Yalta départemental dans le 93 ». Il est vrai, en effet, que la nouvelle configuration de cette circonscription pourrait contribuer à favoriser la réélection de Marie-George Buffet, si elle est à nouveau candidate.

5ème circ. :
Cantons de : Bobigny, Le Bourget (moins la commune de Dugny), Drancy.

Même si celle-ci ne semblait pas menacée avec l’ancien découpage, le rattachement de la commune du Bourget à cette circonscription devrait favoriser la réélection de Jean-Christophe Lagarde (NC), qui est également maire de Drancy.

6ème circ. :
Cantons de : Aubervilliers Est, Aubervilliers Ouest, Pantin Est, Pantin Ouest.

Comme son collègue Michel Pajon, Claude Bartolone (PS), qui est député depuis 1981, devra lui aussi faire un choix entre ce mandat et celui de président du conseil général de la Seine-Saint-Denis, fonction qui continuera d’exister après les élections territoriales de 2014. Quoi qu’il arrive, cette circonscription aux contours largement modifiés a toutes les chances de rester acquise au PS.

7ème circ. :
Cantons de : Bagnolet, Montreuil Est, Montreuil Nord, Montreuil Ouest.

Le rattachement du canton de Bagnolet à cette circonscription ne devrait pas être défavorable au sortant apparenté PCF et ancien maire de Montreuil, Jean-Pierre Brard, s’il est à nouveau candidat. Je pense qu’il le sera, à la fois parce qu’il est sans doute le seul à être en capacité de conserver cette circonscription dans le giron du PCF et parce qu’il aura peut-être aussi une revanche à prendre lors des élections municipales de 2014.

Comme je l’avais déjà écrit ici, les choses devraient toutefois être très ouvertes, dans cette circonscription, où le PS et Europe Ecologie (les Verts ont conquis la mairie de Montreuil en 2008 et sont également bien implantés à Bagnolet où la liste Europe Ecologie a obtenu 20,14 % des suffrages exprimés aux dernières élections régionales) représentent eux aussi des forces non négligeables, la seule certitude étant qu’elle restera très certainement acquise à la gauche.

8ème circ. :
Cantons de : Gagny, Rosny-sous-Bois, Villemomble.

Même en cas de victoire de la gauche au plan national, le maire de Villemomble et député (UMP) depuis 2007, Patrice Calméjane, paraît bien placé pour effectuer un second mandat, dans cette circonscription taillée sur mesure pour la droite qui la détient sans discontinuer depuis 1988. A l’époque et jusqu’en 2007, c’est Robert Pandraud, qui avait été ministre délégué à la sécurité auprès de Charles Pasqua, qui en était le député…

9ème circ. :
Cantons de : Bondy Nord-Ouest, Les Lilas, Noisy-le-Sec, Romainville.

Elisabeth Guigou (PS), qui est également adjointe au maire de Noisy-le-Sec depuis mars 2008, devrait être réélue sans difficulté si elle est à nouveau candidate.

10ème circ. :
Cantons de : Aulnay-sous-Bois Nord, Aulnay-sous-Bois Sud, Bondy Sud-Est, Les Pavillons-sous-Bois.

Après la perte de sa mairie d’Aulnay-sous-Bois au profit du PS, en mars 2008, le rattachement du canton très socialiste de Bondy-Sud-Est à sa circonscription va rendre très ardue la réélection de Gérard Gaudron (UMP), s’il sollicite un second mandat.

Pour les raisons évoquées précédemment, cette circonscription a, en effet, de très forte chances d’être conquise par le PS en 2012 et cela, quels que soient les résultats du scrutin au niveau national. Il reste à savoir qui sera son candidat. En juin 2007, le challenger socialiste de Gérard Gaudron était Gérard Ségura, qui lui a succédé neuf mois plus tard comme maire d’Aulnay-sous-Bois. En raisons des règles de non cumul désormais instaurées par le PS et alors que celui-ci devra batailler pour conserver cette ville (conquise de justesse) en 2014, il est en effet assez peu probable que Gérard Ségura veuille abandonner son mandat de maire pour un mandat de député.

A droite, le meilleur candidat, même pour « sauver les meubles » et surtout se placer pour la suite, serait sans doute le sénateur-maire UMP des Pavillons-sous-Bois, Philippe Dallier. Celui-ci était d’ailleurs déjà présent, dans le cadre d’une candidature dissidente, en 2007. Il n’avait alors été devancé que d’une courte tête (24,29 % contre 27,51 % des suffrages exprimés), au premier tour, par Gérard Gaudron.

11ème circ. :
Cantons de : Sevran, Tremblay-en-France, Villepinte.

Maire de Tremblay-en-France depuis 1991 et député sans discontinuer depuis janvier 1981, François Asensi (FASE), qui est proche de Patrick Braouezec et qui a quitté le PCF en même temps que lui, au lendemain des dernières élections régionales, part a priori favori s’il est à nouveau candidat dans cette circonscription dont les contours sont restés identiques à ceux du découpage de 1986.

Une inconnue, toutefois… Son ancien attaché parlementaire et maire de Sevran depuis 2001, Stéphane Gatignon, qui a quitté le PCF lui aussi, mais pour rejoindre, de son côté, Europe Ecologie, dont il a conduit la liste départementale lors des dernières élections régionales, sera-t-il également candidat, avec cette étiquette, contre celui qui fut son mentor ? Dans ce dernier cas, les choses pourraient alors apparaître beaucoup plus ouvertes.

12ème circ. :
Cantons de : Livry-Gargan, Montfermeil, Le Raincy.

Le maire du Raincy et député (UMP) Eric Raoult avait perdu son siège au profit du PS en 1997, en raison d’une triangulaire avec le FN au second tour de scrutin. Si la remontée de la formation d’extrême-droite se confirme, l’histoire pourrait-elle se répéter ? Lors des dernières élections régionales, le FN a à nouveau obtenu des scores non négligeables dans cette circonscription. Les choses paraissent donc assez ouvertes, notamment en cas de victoire de la gauche au niveau national.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives en Seine-Saint-Denis

Messagede Sommar » Mer 25 Aoû 2010 12:54

4ème circ. :
Cantons de : Le Blanc-Mesnil, La Courneuve, Stains, commune de Dugny.

Cette circonscription, très ancrée à gauche, pourrait voir s’affronter deux députés sortants : la conseillère municipale du Blanc-Mesnil, Marie-George Buffet (PCF) et le conseiller municipal de La Courneuve, Daniel Goldberg (PS).

La suppression de la circonscription de ce dernier tout comme l’adjonction du canton de La Courneuve à celle de l’ancienne ministre de la jeunesse et des sports ont été très critiquées par le PS. Lors du redécoupage, Daniel Goldberg avait d’ailleurs accusé son maître d’œuvre, Alain Marleix, de vouloir « sauver le soldat Buffet » et de se livrer, de cette façon, à un « Yalta départemental dans le 93 ». Il est vrai, en effet, que la nouvelle configuration de cette circonscription pourrait contribuer à favoriser la réélection de Marie-George Buffet, si elle est à nouveau candidate.


La Courneuve est aussi la ville où s'organise la fête de l'humanité, ce qui n'est pas anodin pour un parti comme le PCF.

7ème circ. :
Cantons de : Bagnolet, Montreuil Est, Montreuil Nord, Montreuil Ouest.

Le rattachement du canton de Bagnolet à cette circonscription ne devrait pas être défavorable au sortant apparenté PCF et ancien maire de Montreuil, Jean-Pierre Brard, s’il est à nouveau candidat. Je pense qu’il le sera, à la fois parce qu’il est sans doute le seul à être en capacité de conserver cette circonscription dans le giron du PCF et parce qu’il aura peut-être aussi une revanche à prendre lors des élections municipales de 2014.

Comme je l’avais déjà écrit ici, les choses devraient toutefois être très ouvertes, dans cette circonscription, où le PS et Europe Ecologie (les Verts ont conquis la mairie de Montreuil en 2008 et sont également bien implantés à Bagnolet où la liste Europe Ecologie a obtenu 20,14 % des suffrages exprimés aux dernières élections régionales) représentent eux aussi des forces non négligeables, la seule certitude étant qu’elle restera très certainement acquise à la gauche.


Il est à noter que Jean-Pierre Brard a surtout perdu la mairie de Montreuil par "l'usure" que par la mutation électorale certes réelle que traverse Montreuil.

Ensuite, le PS, va-t-il aligner un candidat face à lui et quel sera son attitude au second tour?

On peut aussi envisager l'impossible: Dominique Voynet peut être candidate surtout si les instances du PS ne souhaitent pas renouveler son mandat de sénatrice qui sera remis en jeu en septembre 2011, mais cela n'apparaît pas envisageable.

Une chose est sûre, il y aura beaucoup de bousculade dans cette circonscription en 2012.

10ème circ. :
Cantons de : Aulnay-sous-Bois Nord, Aulnay-sous-Bois Sud, Bondy Sud-Est, Les Pavillons-sous-Bois.

Après la perte de sa mairie d’Aulnay-sous-Bois au profit du PS, en mars 2008, le rattachement du canton très socialiste de Bondy-Sud-Est à sa circonscription va rendre très ardue la réélection de Gérard Gaudron (UMP), s’il sollicite un second mandat.

Pour les raisons évoquées précédemment, cette circonscription a, en effet, de très forte chances d’être conquise par le PS en 2012 et cela, quels que soient les résultats du scrutin au niveau national. Il reste à savoir qui sera son candidat. En juin 2007, le challenger socialiste de Gérard Gaudron était Gérard Ségura, qui lui a succédé neuf mois plus tard comme maire d’Aulnay-sous-Bois. En raisons des règles de non cumul désormais instaurées par le PS et alors que celui-ci devra batailler pour conserver cette ville (conquise de justesse) en 2014, il est en effet assez peu probable que Gérard Ségura veuille abandonner son mandat de maire pour un mandat de député.

A droite, le meilleur candidat, même pour « sauver les meubles » et surtout se placer pour la suite, serait sans doute le sénateur-maire UMP des Pavillons-sous-Bois, Philippe Dallier. Celui-ci était d’ailleurs déjà présent, dans le cadre d’une candidature dissidente, en 2007. Il n’avait alors été devancé que d’une courte tête (24,29 % contre 27,51 % des suffrages exprimés), au premier tour, par Gérard Gaudron.


A noter que Philippe Dallier n'est plus membre de l'UMP, même si ce dernier reste encore le mieux placé pour 2012.
Sommar
 
Messages: 66
Inscription: Dim 7 Mar 2010 19:18

Re: Les législatives en Seine-Saint-Denis

Messagede Zimmer » Sam 28 Aoû 2010 13:21

Sommar a écrit:
7ème circ. :
Cantons de : Bagnolet, Montreuil Est, Montreuil Nord, Montreuil Ouest.

Le rattachement du canton de Bagnolet à cette circonscription ne devrait pas être défavorable au sortant apparenté PCF et ancien maire de Montreuil, Jean-Pierre Brard, s’il est à nouveau candidat. Je pense qu’il le sera, à la fois parce qu’il est sans doute le seul à être en capacité de conserver cette circonscription dans le giron du PCF et parce qu’il aura peut-être aussi une revanche à prendre lors des élections municipales de 2014.

Comme je l’avais déjà écrit ici, les choses devraient toutefois être très ouvertes, dans cette circonscription, où le PS et Europe Ecologie (les Verts ont conquis la mairie de Montreuil en 2008 et sont également bien implantés à Bagnolet où la liste Europe Ecologie a obtenu 20,14 % des suffrages exprimés aux dernières élections régionales) représentent eux aussi des forces non négligeables, la seule certitude étant qu’elle restera très certainement acquise à la gauche.


Il est à noter que Jean-Pierre Brard a surtout perdu la mairie de Montreuil par "l'usure" que par la mutation électorale certes réelle que traverse Montreuil.

Ensuite, le PS, va-t-il aligner un candidat face à lui et quel sera son attitude au second tour?

On peut aussi envisager l'impossible: Dominique Voynet peut être candidate surtout si les instances du PS ne souhaitent pas renouveler son mandat de sénatrice qui sera remis en jeu en septembre 2011, mais cela n'apparaît pas envisageable.

Une chose est sûre, il y aura beaucoup de bousculade dans cette circonscription en 2012.


Ce qui est d'ores et déjà quasiment certain, c'est qu'il y aura un candidat soutenu par le PCF (ou le Front de Gauche) et un candidat d'Europe Ecologie dans cette 7ème circonscription.

Si Jean-Pierre Brard n’était pas candidat à sa réélection, le candidat du PCF pourrait être le maire de Bagnolet, Marc Everbecq. Celui-ci est néanmoins assez controversé, aussi bien par certaines de ses prises de position que par son « style », y compris au sein même du PCF, et même s’il a été réélu plus facilement que prévu lors des dernières élections municipales de 2008, il ne semblerait pas être en mesure de permettre à son parti de conserver cette circonscription.

Le PS ne soutiendra pas Jean-Pierre Brard dès le premier tour (il n’a aucun véritable intérêt à le faire) et encore moins Marc Everbecq.

Il pourrait, dans le cadre d’un accord national d’avant premier tour, soutenir un candidat d’Europe Ecologie dès celui-ci. Compte tenu du contexte montreuillois de rupture entre Voynet et les socialistes qui l’avaient ralliée en 2008 (le PS officiel, lui, continue, depuis cette date, de siéger dans l’opposition municipale aux côtés de Brard et de ses partisans), il ne serait pas sûr qu’un tel soutien enthousiasme les socialistes locaux et une candidature socialiste dissidente ne serait alors pas du tout à exclure.

Du côté d’Europe Ecologie et des Verts et en raison des règles de non cumul des mandats en principe en vigueur dans cette dernière formation, Dominique Voynet ne devrait pas être candidate au renouvellement de son mandat de sénatrice en septembre 2011, qu’il y ait une liste d’alliance avec le PS au niveau départemental ou pas. Paradoxalement et même si ça peut paraître contradictoire avec ce qui a été écrit précédemment, il ne serait pas forcément exclu que la candidate d’Europe Ecologie aux élections législatives de 2012 soit la maire de Montreuil, car il s’agira alors pour elle de se donner les moyens d’assurer sa réélection, pas du tout acquise à l’avance dans cette ville, lors des élections municipales de 2014.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives en Seine-Saint-Denis

Messagede top_hat » Dim 29 Aoû 2010 02:43

Dans la 9e circonscription, Il me semble que Philippe Guglielmi (1er adjoint au maire de Romainville et suppléant de Guigou) pourrait remplacer Guigou...
top_hat
 
Messages: 13
Inscription: Mer 2 Déc 2009 19:03

Re: Les législatives en Seine-Saint-Denis

Messagede Zimmer » Sam 22 Oct 2011 11:08

Zimmer a écrit:2ème circ. :
Cantons de : Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis Nord-Est, Saint-Denis Nord-Ouest.

Patrick Braouezec (FASE), qui était, à l’époque, encore encarté au PCF, avait affirmé lors des élections législatives de 2007 qu’il se représentait alors pour un dernier mandat. Il ne semble cependant plus aussi catégorique, aujourd’hui (source). Je pense, pour ma part, qu’il se représentera. Dans le cas contraire, le PS, qui a conquis de manière assez facile la mairie de Pierrefitte-sur-Seine (28 000 habitants) au détriment de la maire sortante communiste (et actuelle suppléante de Braouezec) Catherine Hanriot, lors des élections municipales de mars 2008, aurait en effet de réelles chances de conquérir la circonscription, puis, dans la foulée, la mairie de Saint-Denis (le PS local vise ouvertement cette ville de 100 000 habitants toujours détenue par le PCF) et la présidence de la communauté d’agglomération Plaine Commune (établissement public de coopération intercommunale regroupant 350 000 habitants et actuellement présidé par le même Braouezec) lors des élections municipales de 2014.

Même si Patrick Braouezec est à nouveau candidat, la compétition avec le PS devrait malgré tout s’avérer assez rude, avec cependant un léger avantage, a priori, pour le député sortant, dans cette circonscription très largement acquise à la gauche.


Comme c'était prévisible, Patrick Braouezec sera à nouveau candidat dans cette circonscription, pour le Front de Gauche.

Il change néanmoins de suppléante et formera cette fois un ticket avec Carinne Juste (PCF), maire de Villetaneuse depuis les élections municipales de mars 2008 où elle avait succédé à Jacques Poulet (PCF), qui ne se représentait pas et dont elle était la première adjointe.

La suppléante actuelle de Patrick Braouezec, Catherine Hanriot, avait perdu son siège de conseillère générale en 2004 puis sa mairie de Pierrefitte-sur-Seine en 2008 au profit du socialiste Michel Fourcade.

http://www.leparisien.fr/abo-seine-saint-denis/braouezec-candidat-aux-legislatives-15-10-2011-1653891.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives en Seine-Saint-Denis

Messagede vudeloin » Sam 22 Oct 2011 12:41

Le Parisien retarde un peu puisque mes contacts locaux m'indiquent que la nouvelle avait déjà été annoncée par la presse municipale...
Le siège restera à gauche, ce qui participe d'une forme de certitude ( l'UMP a fait moins de 20 % sans le Front National aux municipales de Saint Denis ) et le PS ne devra escompter que sur la réalité d'une vague rose irrépressible pour gagner le siège...
Sinon, comme souvent, les électeurs de gauche changeront de pièce dans la maison entre la présidentielle et la législative, c'est à dire qu'ils passeront sans problème du vote Hollande au vote Braouezec.
Et ce, une fois pris en compte le noyau dur des élections de l'un et l'autre parti ( 2 à 3 000 électeurs environ )
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Seine-Saint-Denis

Messagede Oskial » Mar 25 Oct 2011 18:02

Une certide dans ce département : bien que conseiller général du canton de Pantin Est, Claude BARTOLONE sera candidat dans la 9ème circonscrption. Il s'en est expliqué sur son blog en arguant de son attachement à la ville de son enfance, Le Pré-Saint-Gervais, dont il a été maire et qui est désormais rattachée à la 9ème (canton des Lilas). Ce qui fait d'Elisabeth GUIGOU une SCF (sans criconscription fixe).

C'est peut-être dans la 6ème que son destin va se jouer. Cette circonscription est pleine d'enjeu pour les socialistes. Les deux maires, Bertrand KERN pour Pantin et Jacques SALVATOR pour Aubervilliers, sont tous les deux tentés.
Le premier, ancien attaché parlementaire et actuel suppléant de Claude BARTOLONE, avait déjà été député de 1997 à 2002, alors que C. BARTOLONE était ministre de la Ville. Il se sent donc légitime pour briguer la "succession" de son ex-mentor (les relations se sont franchement raffraichies ces dernières années), fort de ses succès électoraux (près de 60% au 1er tour des municipales de 2008 et des cantonales de 2011).
Le second a pris la ville d'Aubervilliers au communiste Pascal BEAUDET en 2008 mais n'a pas transformé l'essai en 2011 puisque sa 1ère adjointe (et épouse...), Evelyne YONNET, a perdu le canton d'AUbervilliers Est qu'elle détenait depuis 2004 au profit de... l'ancien maire communiste Pascal BEAUDET ! Il revendique le siège de député pour deux raisons : il est le maire de la plus grande ville de la circonscription (75 000 habitants contre 50 000 pour Pantin) et son élection contribuerait à favoriser sa réélection en 2014. Jacques SALVATOR avait déjà été candidat à l'investiture en 2007 sur l'ancienne 3ème circonscription et avit été battu par Daniel GOLDBERG, devenu ensuite député d'Aubervilliers La Courneuve.
Les deux hommes ont dans un premier temps imaginé un ticket. Mais c'était oublier un peu vite le troisième larron : le député sortant d'Aubervilliers, Daniel GOLDBERG, que l'on a facilement envoyé dans la 3ème (celle de Marie-Georges BUFFET) avec des chances de succès pour le moins incertaines, alors que la 6ème est plus surement acquise au PS. Il a couvert les murs d'Aubervilliers de ses affiches et a annoncé son intention de briguer l'investiture, brisant les plans consensuels des deux premiers édiles. Il semble par ailleurs avoir le soutien, pour le moment implicite, de Claude BARTOLONE (il est en froid avec Kern et Salvatoir est strauss-kahnien).
Dans les situations difficiles, les socialistes sont plein de ressources : c'est donc à... Elisabeth GUIGOU que Bertrand KERN semble avoir proposé un itcket, isolant ainsi ses deux rivaux dans un face à face albertivillarien mortifère !
Oskial
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 336
Inscription: Mer 24 Fév 2010 16:40
Messages : 2 (détails)

Re: Les législatives en Seine-Saint-Denis

Messagede vudeloin » Mer 26 Oct 2011 00:09

Le siège restera à gauche, mais qui sait si le Front de Gauche ne pourrait pas jouer son rôle...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Seine-Saint-Denis

Messagede Oskial » Mer 26 Oct 2011 11:10

On pourrait l'imaginer, Vudeloin, mais le FDG est beaucoup plus faible à Pantin (12 et 13% aux municipales et cantonales). De plus, le corps électoral d'Aubervilliers est équivalent à celui de Pantin (environ 25 000 électeurs) malgré 25 000 habitants de plus. Or c'est à Aubervilliers que le FDG pourrait prendre de l'avance (50 voix aux cantonales...)
Oskial
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 336
Inscription: Mer 24 Fév 2010 16:40
Messages : 2 (détails)

Re: Les législatives en Seine-Saint-Denis

Messagede Nico » Sam 5 Nov 2011 15:10

Face à Jean-Pierre Brard qui devrait être soutenu par le Front de Gauche, le PS devrait présenter Razzy Hammadi contre lui. Je pense qu'EELV a tout intérêt à présenter lui aussi une candidature dans cette 7° circonscription de Montreuil-sous-Bois et pourrait facilement devancer le candidat PS né à Toulon, candidat aux municipales d'Orly (Val-de-Marne) et arrivé seulement à la 4° place loin derrière les 2 candidats communistes Odette Terrade et Gaston Viens. Un nouveau parachutage du PS qui devrait se finir de la même façon.

http://www.liberation.fr/politiques/010 ... -montreuil
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3206
Inscription: Dim 3 Oct 2010 17:34
Localisation: Corrèze

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité