Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives en Mayenne

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives en Mayenne

Messagede Eco92 » Lun 13 Juin 2011 14:43

La réforme de la carte électorale va modifier le modelé des circonscription, ce qui peut considérablement changer la donne dans certains cas. L'actuel découpage est en effet assez étrange, la 1ère circonscription s'étendant comme une banane de Laval à Pré-en-Pail, un bout de Laval étant toutefois compris dans la 3e circonscription (Nord-Mayenne), très conservatrice, etc.

Cependant il y aura toujours trois circonscriptions :

- La 1ère (Laval et campagnes alentours, plus Nord-Est), ancien fief de François d'Aubert, a été ravie par la gauche à la surprise générale en 2007, avec 50,6% des voix pour le socialiste Guillaume Garot. Depuis, le leader de la gauche en Mayenne a remporté au la main la mairie de Laval au premier tour et s'ancre sur son territoire. Il reste que si Laval est passé à gauche, la circonscription comporte beaucoup de terrains ruraux très à droite. Cette circonscription sera sans doute le gros point d'interrogation de la campagne, et celle sur laquelle les regards se porteront le plus. Reste à savoir qui sera candidat, si le PS présentera sans doute Guillaume Garot, l'UMP va devoir présenter un nouveau candidat. François Zochetto est une hypothèse crédible mais peu probable s'il reste sénateur (son élection à la tête du groupe Union Centriste il y a peu semble plutôt pencher vers un ancrage au Sénat), d'autant qu'il soutiendra le candidat centriste à la présidentielle et que Nicolas Sarkozy a bien précisé que le soutien de l'UMP n'irait qu'aux députés se rangeant derrière lui au premier tour. Samia Soultani-Vigneron, la nouvelle figure de la droite mayennaise, est une possibilité qui est crédible là aussi, mais dont le poids politique est bien faible face au député-maire.

- La 2e (Sud-Mayenne) risque de voir les choses changer. Le député UMP Marc Bernier, élu en 2002, a été réélu après un ballotage difficile face à Elisabeth Doisneau en 2007. Depuis, la conseillère générale a quitté le MoDem pour l'Alliance Centriste de Jean Arthuis, qui fait la pluie et le beau temps dans le département, et a été tête de liste aux élections régionales pour la liste d'alliance de la majorité présidentielle. Depuis quelques temps Marc Bernier semble en délicatesse face à l'UMP locale : son inimité avec Yannick Favennec (autre député UMP, également secrétaire de la fédération de la Mayenne) est connue de tous et a été révélé publiquement à plusieurs occasions (par ex http://www.rue89.com/2010/04/08/favennec-le-depute-ump-qui-defie-sarkozy-sur-le-net-146712?page=0#comment-1430069), il a violemment dénoncé le fait que son ancienne adversaire dirige la liste UMP aux régionales, etc. Par ailleurs il est également marginalisé au niveau national, de par son engagement auprès de Dominique de Villepin, qu'il a rejoint au sein de République Solidaire.
Il semble donc très probable qu'en 2012, l'UMP envoie un candidat contre Marc Bernier (sans doute Elisabeth Doisneau), qui se représenterait alors comme divers droite.

- Enfin, la 3e circonscription (Nord-Mayenne) comporte moins de suspens. En 2007 Yannick Favennec y a été réélu avec plus de 59% des voix aux premiers tours, bien que confronté à un candidat de gauche solide (JP Le Scornet, adjoint au maire de Laval et vice-président du conseil régional). Même si l'élu envoie fréquemment des charges contre l'UMP national, il a par exemple dénoncé très violemment le fait que Ferry ne doivent pas rembourser ses salaires de prof, et qu'il a récemment dit sur twitter qu'il réfléchissait "sérieusement" à quitter l'UMP pour rejoindre Jean-Louis Borloo (http://img97.imageshack.us/img97/6223/favennectweet.jpg), il semble très difficile de le faire tomber dans une circonscription où il est très fortement implanté. Pour la gauche, un second tour serait déjà une victoire significative.

Voilà ce que l'on peut imaginer à la vue des éléments actuellement en main, rien de très surprenant mais des mouvements envisageables malgré tout.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4200
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives en Mayenne

Messagede Zimmer » Lun 13 Juin 2011 15:46

Eco92 a écrit:- La 1ère (Laval et campagnes alentours, plus Nord-Est), ancien fief de François d'Aubert, a été ravie par la gauche à la surprise générale en 2007, avec 50,6% des voix pour le socialiste Guillaume Garot. Depuis, le leader de la gauche en Mayenne a remporté au la main la mairie de Laval au premier tour et s'ancre sur son territoire. Il reste que si Laval est passé à gauche, la circonscription comporte beaucoup de terrains ruraux très à droite. Cette circonscription sera sans doute le gros point d'interrogation de la campagne, et celle sur laquelle les regards se porteront le plus. Reste à savoir qui sera candidat, si le PS présentera sans doute Guillaume Garot, l'UMP va devoir présenter un nouveau candidat. François Zochetto est une hypothèse crédible mais peu probable s'il reste sénateur (son élection à la tête du groupe Union Centriste il y a peu semble plutôt pencher vers un ancrage au Sénat), d'autant qu'il soutiendra le candidat centriste à la présidentielle et que Nicolas Sarkozy a bien précisé que le soutien de l'UMP n'irait qu'aux députés se rangeant derrière lui au premier tour. Samia Soultani-Vigneron, la nouvelle figure de la droite mayennaise, est une possibilité qui est crédible là aussi, mais dont le poids politique est bien faible face au député-maire.


S'il a fallu attendre 2007 pour que cette circonscription bascule, pour la première fois, à gauche, on peut rappeler que Laval avait déjà eu des maires socialistes de 1971 à 1995. En 1971, c'était l'ancien ministre Robert Buron, passé du MRP au PS, qui avait fait gagner à la gauche le chef-lieu du département avant de décéder deux ans plus tard.

Les élections législatives de 2012 seront en effet intéressantes à suivre dans cette circonscription. Y a-t-il un effet Guillaume Garot à Laval ou alors est-ce que l'ancrage à gauche progressif de cette partie du département est plutôt structurel, comme il a pu déjà l'être dans d'autres zones urbanisées de la région Pays de la Loire ?

Avec les nouvelles règles en vigueur concernant le cumul des mandats, au sein du PS, Guillaume Garot devrait avoir à faire un choix entre l'Assemblée nationale et son fauteuil de maire de Laval. Choix bien difficile en perspective pour l'élu... et également plutôt périlleux pour son parti.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives en Mayenne

Messagede Eco92 » Lun 13 Juin 2011 18:48

Laval avait en effet un passé socialiste, comme souvent les endroits plus urbains dans les départements ruraux. Suite au décès de Robert Buron, le socialiste André Pinçon lui avait succédé, avant d'être réélu sans discontinuer durant 20 ans face au député Français d'Aubert.

En 1994 Pinçon avait démissionné un an avant les muncipales afin de laisser Yves patoux, son premier adjoint et dauphin désigné, se faire mieux connaître des lavallois. Sans André Pinçon il a cependant connu une lourde défaire face à François D'Aubert (38% pour la liste socialiste). Même s'il est indubitable que la ville a un nombre d'électeurs de gauche bien plus grand que dans le reste du département, ce sont bien les hommes et non les étiquettes qui comptent vraiment à Laval.

La prise de Laval n'était pas une surprise, sur le terrain elle était attendu (sa victoire au premier tour face à 5 listes a plus surpris), mais celle de la circonscription était une vraie révolution localement, car il n'y avait jamais eu de député de gauche élu sous la cinquième république dans ce département (excepté lors de la proportionnelle). C'est en effet là que se focalisera le combat le plus intéressant de ces législatives, même si je reste curieux de la deuxième circonscription.

Pour la question que tu poses, je pense qu'il y a des deux : la gauche s'ancre dans une zone urbaine des Pays-de-la-Loire mais ça n'était possible que grâce à "l'effet Guillaume Garot". Fils de député européen (Georges Garot, un seul mandat), il a travaillé dans les cabinets de Daniel Vaillant et Bertrand Delanoe avant d'être renvoyé par le PS dans sa terre natale. En effet, être de gauche et parachuté en Mayenne passe très mal ! Ensuite il y a eu un long travail, une élection au conseil général, le labourage lors de la campagne de 2001, puis l'élection surprise à la députation qui a peut-être accéléré le processus.

L'autre question que tu poses est très intéressante aussi. Je ne sais vraiment pas ce qu'il lâchera, je dirai la ville mais sans aucun argument plus valable que la députation !
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4200
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives en Mayenne

Messagede Jean-Philippe » Lun 13 Juin 2011 21:27

Sur les 2e et 3e circonscriptions, la question est de savoir si Favennec sera réélu au 1e tour ou pas et si Bernier se représente ou pas. Dans le 1e cas, ce sera compliqué pour l'UMP car Doisneau est centriste et ce serait un siège de plus de perdu pour l'UMP (dans une élection où elle risque d'en perdre un certain nombre). Elle n'a pas de candidat de poids, hormis Bouvet, conseiller général de Grez-en-Bouère, déjà probable candidat aux sénatoriales. La gauche, éliminée au 1e tour en 2007, sera encore en situation de faiseur de rois parmi les candidat de droite. Doisneau pourrait l'emporter surtout si elle prend pour suppléant le maire centriste (DVD) de Château-Gontier, VP du CG 53. C'est l'hypothèse que je privilégie.

Pour compléter la très bonne présentation d'Eco92, il faut rappeler le rôle essentiel du suppléant de G. Garot dans son élection.

Jean-Pierre Bourdin, maire DVG de la petite commune ouvrière de Voutré et conseiller général d'Evron depuis 2006 a permis à la gauche de neutraliser ce canton assez important, fief depuis 1982 de l'ancien maire RPR du chef-lieu Michel Nicolas jusqu'à son décès en 2006.
Ainsi, dans cette commune de 7000 habitants, la gauche est passée de presque rien à la majorité aux élections locales (victoire au 1e tour aux cantonales de 2008 de Bourdin face au maire UMP sortant et au candidat Modem et de la liste SE soutenue par le PS) et à 48,45% aux dernières législatives.

De plus, la gauche avait mobilisé ses quelques élus locaux (les élus lavallois, les deux conseillers généraux DVG hors Laval et les conseillers municipaux là où elle en avait).
De son côté, l'UMP considérait que la messe était dite (aucun appel au vote d'élus locaux comme le maire de Bonchamp, suppléant de D'Aubert depuis plusieurs scrutins) avec 45,31% au 1e tour contre 34,65% pour Garot (8,34% pour le Modem qui attaquait surtout D'Aubert, élu depuis 1978). Les autres candidats de gauche totalisaient environ 8% et ceux à droite de l'UMP 3,15%.

Pour 2012, le challenger de Garot aura du mal à le battre malgré un redécoupage qui favorise un peu la droite et à une gestion municipale parfois controversée (hausse des impôts de 26% dès 2008 à cause de prêts toxiques). Garot semble bien labourer sa circonscription et aucune tête n'émerge clairement à droite. Si l'avance de Garot sur Laval sera probablement inférieure à celle de 2007 (10,3 points), il devrait l'augmenter sur la partie rurale où il s'est fait connaître.
Soultani-Vigneron était 3e (non élue) aux régionales et a été battue aux cantonales par le sortant Vert. Hors de Laval, elle est quasi inconnue de ceux qui ne suivent pas la politique.
Zocchetto devrait être réélu au Sénat et prépare les municipales de 2014. Il ne devrait pas chercher à s'affaiblir par une défaite probable.
L'ancienne suppléante de D'Aubert en 2007 a été battue par une militante PS aux municipales à Bais, même si elle a été réélue dans le canton éponyme grâce aux autres communes. Elle est hors-jeu.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives en Mayenne

Messagede Oskial » Sam 29 Oct 2011 19:03

Le Front de Gauche a désigné ses candidats 'qui ne devraient pas bousculer l'ordre établi dans ce département de Mayenne...) :

- Dans le 1ère circonscription, c'est Aurélien GUILLOT, 28 ans, secrétaire départemental du PCF et candidat en 2011 dans le canton de Laval Nord-Est (5,91% des exprimés et 298 voix) qui a été désigné comme titulaire. Sa suppléante est Anne DAVOUST, 35 ans, professeur au lycée Vadepied d'Evron.
http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-L ... filDMA.Htm

- Dans la 2ème circoncription, c'est Julie COCHIN, 31 ans, habitante de Renazé et conseillère régionale PCF (la première dans l'histoire pour ce parti en Mayenne ?) qui sera titulaire. Son suppléant est Manuel DOUMEAU, 37 ans, membre du PG, habitant de Longuefuye (village dont le maire est sa mère, Monique DOUMEAU) et candidat du FdG dans le canton de Château-Gontier Est en 2011 (5,8% des exprimés et 185 voix).
http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-L ... filDMA.Htm

- Dans la 3ème criconscription, le candidat titulaire sera Hervé EON, 59 ans, membre du Bureau National du PG, ancien conseiller général socialiste de Laval Sud-Ouest de 1998 à 2004 (il ne s'était apparemment pas représenté et avait laissé sa place à Guillaume GAROT avec le succès que l'on sait). Il a été candidat dans le canton de Laval-Saint-Nicolas en 2011 (134 voix et 7,80%). Hervé EON avait eu son quart d'heure de célébrité pour avoir été condamné à 30 euros d'amende pour outrage au Président : il avait brandi une pancarte "Casse toi pov"con" au passage de Nicolas SARKOZY lors d'une visite de ce dernier à Laval. Sa suppléante sera Claire JAN, 52 ans, membre du PCF, habitante d'Ambrières et fonctionnaire territoriale à la ville de Mayenne. Elle avait été candidate suppléante aux cantonales de 2011 dans le canton d'Ambrières-les-Vallées (87 vois et 4,32%).
http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-L ... filDMA.Htm
Oskial
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 336
Inscription: Mer 24 Fév 2010 16:40
Messages : 2 (détails)

Re: Les législatives en Mayenne

Messagede Jean-Philippe » Sam 29 Oct 2011 19:26

Oskial a écrit:Julie COCHIN, 31 ans, habitante de Renazé et conseillère régionale PCF (la première dans l'histoire pour ce parti en Mayenne ?)

C'est une première, je confirme. Il y a autant de conseillers régionaux PC que UMP en Mayenne. Qui l'eut cru il y a 10 ans.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives en Mayenne

Messagede Eco92 » Dim 30 Oct 2011 15:18

Il est à noter que le PCF était parti divisé en Mayenne, certains sur la liste FG, d'autres avec les socialistes. Julie Cochin était la représentante du PCF sur la liste socialiste, ce qui lui a permis d'être élue. Mais le PCF seul n'a toujours pas énormément d'audience dans le département. Hervé Eon et Julie Cochin sont un peu leurs "stars locales", leur candidature est donc logique.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4200
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives en Mayenne

Messagede vudeloin » Dim 30 Oct 2011 16:21

Jean-Philippe a écrit:
Oskial a écrit:Julie COCHIN, 31 ans, habitante de Renazé et conseillère régionale PCF (la première dans l'histoire pour ce parti en Mayenne ?)

C'est une première, je confirme. Il y a autant de conseillers régionaux PC que UMP en Mayenne. Qui l'eut cru il y a 10 ans.


Le PCF devient un terrible danger en Mayenne pour l'UMP, en perte de vitesse aussi ici...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Mayenne

Messagede Eco92 » Mer 16 Nov 2011 17:23

L'accord EELV-PS que la Troisième circonscription du département soit réservée à un candidat EELV.

Extrêmement ancré, Yannick Favennec (UMP) se représentera très probablement en 2012. Il n'a pas de soucis à se faire car malgré des évolutions réelles de la gauche (qu'on a pu voir aux régionales et sénatoriales, pas aux cantonales ou la gauche a perdue deux sièges sur huit !) et la force de la ville de Mayenne, la droite reste ancrée dans la plupart des communes de sa circonscription.

Parachuté du Morbihan en 2002, Yannick Favennec avait du affronter le charismatique maire de Mayenne, qu'il avait largement battu au second tout. En 2007 Jean-Pierre Le Scornet, vice-président du conseil régional et adjoint au maire de Mayenne, a plafonné à un peu plus de 22,5% alors que le député sortant obtenait presque 59% au premier tour. Peut-être son score ne sera-t-il pas aussi fort en 2012, mais si la gauche l'amène à un second tour ce sera déjà une victoire.

En 2007 toujours il y avait eu un candidat vert, Jean-Claude Maignan, un agriculteur bio inconnu, qui avait tout de même obtenu 4,19% avec une campagne minimale. Le candidat EELV/PS de 2012 fera sans doute une plus grosse campagne et se devra donc d'être plus politique. Il semble tout désigné, même si une surprise est toujours possible. Je pense évidemment à Christian Quinton, maire de Saint-Hilaires-du-Maine, longtemps DVG et camarade de route du PS, il a rejoint EELV aux régionales et a été le candidat de la gauche unie aux cantonales. Il a le mérite d'être un élu de terrain, rural, et consensuel à gauche.

Pour la suppléante je suppose que ce sera une élue socialiste, la logique voudrait qu'elle soit de Mayenne pour avoir un représentant de la ville de la circo. Après s'ils veulent une écolo il y a toujours la conseillère municipale d'Ernée Sylvie Ruamps, écolo historique du Nord-Ouest mayennais.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4200
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives en Mayenne

Messagede Jean-Philippe » Dim 11 Déc 2011 13:21

Garot (PS) a été réinvesti sans concurrence dans la 1e et Quinton (EELV) aura le soutien du PS dans la 2e.
Côté EELV, la surprise est l'investiture du conseiller général et adjoint de Laval Claude Gourvil dans la circonscription du sud du département où aucun candidat socialiste n'a émergé.
Aucun candidat ne s'est présenté chez les écolo dans la 1e alors que le siège n'est pas concerné par l'accord PS-EELV.
Il n'est pas exclu que les écolo soient les représentants du PS dans deux circonscriptions sur trois.
http://mrc53.over-blog.com/article-elections-legislatives-2012-en-mayenne-les-candidatures-a-gauche-91417379.html
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité