Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives en Dordogne

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives en Dordogne

Messagede vincent » Jeu 10 Juin 2010 15:55

A deux ans de l'échéance, Béatrice Patrie, adjointe au maire de Bergerac et ancienne députée européenne entre dans la course à l'investiture PS dans ce qui est actuellement la seconde circonscription de la Dordogne.

Béatrice Patrie se verrait bien affronter Daniel Garrigue, déjà élu à trois reprises dans cette circonscription depuis 1993 (uniquement battu en 1997). Pour ce faire, il lui faudra obtenir l'investiture de son parti dont bénéficiait Cécile Labarthe en 2002 et 2007.

Béatrice Patrie est convaincue que la parité s'appliquera, et qu'une femme sera de nouveau investit sur cette circonscription. Une certitude que les faits semblent mettre à mal.

Plus de précisions sur Sud-Ouest.
vincent
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 2680
Inscription: Ven 12 Déc 2008 22:37

Re: Les législatives en Dordogne

Messagede Zimmer » Jeu 10 Juin 2010 23:17

Tout comme Béatrice Patrie, il est assez probable qu'un certain nombre d'ex-députés européens PS non réélus en 2009 sollicitent l'investiture de leur parti pour les prochaines élections législatives.

Dans cette actuelle et future 2ème circonscription de la Dordogne (il me semble qu'elle reste exactement la même, en comprenant les cantons de Beaumont, Bergerac I, Bergerac II, Le Buisson-de-Cadouin, Eymet, La Force, Issigeac, Lalinde, Monpazier, Sigoulès, Vélines, Villambard et Villefranche-de-Lonchat), le meilleur candidat du PS serait sans doute Dominique Rousseau, qui a déjà ravi la mairie de Bergerac à Daniel Garrigue en 2008. Mais puisque le parti dirigé par Martine Aubry souhaite interdire le cumul des mandats en commençant à appliquer cette mesure à ses propres élus et pour rebondir sur l'article de Sud-Ouest, il serait peut-être assez mal venu vis-à-vis des Bergeracois que leur maire n'ait même pas l'intention de terminer le premier mandat qu'ils lui ont confié...
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives en Dordogne

Messagede Zimmer » Dim 2 Jan 2011 18:52

Le département de la Dordogne n'a pas été concerné par le redécoupage Marleix de 2009 et conservera donc, pour 2012, ses quatre circonscriptions en l'état.

1ère circ. :
Cantons de : Montpon-Ménestérol, Mussidan, Neuvic, Périgueux-Centre, Périgueux-Nord-Est, Périgueux-Ouest, Saint-Astier.

Hormis lors de la « vague bleue » de 1993, la circonscription a toujours eu un député socialiste, depuis 1988. En 2008, le PS s'est encore renforcé, dans celle-ci, avec la conquête de la mairie de Périgueux lors des élections municipales.

Le sortant, Pascal Deguilhem (PS), élu pour la première fois en 2007 après avoir été le suppléant du précédent député, Michel Dasseux, qui ne se représentait pas, devrait être réélu. Pascal Deguilhem est également conseiller général (élu dans le canton de Neuvic) et conseiller municipal de Saint-Aquilin (452 habitants), après en avoir été le maire de 1989 à 2008. Son principal adversaire de 2007 était Jérôme Peyrat, apparatchik du RPR puis de l’UMP, qui est actuellement conseiller régional et maire de La Roque-Gageac, commune de 416 habitants située dans la 4ème circonscription du département.

2ème circ. :
Cantons de : Beaumont, Bergerac-I, Bergerac-II, Le Buisson-de-Cadouin, Eymet, La Force, Issigeac, Lalinde, Monpazier, Sigoulès, Vélines, Villambard, Villefranche-de-Lonchat.

Le villepiniste Daniel Garrigue est le député de la circonscription depuis 2002, après l’avoir été une première fois de 1993 à 1997. Réélu avec l’étiquette UMP en 2007, il siège parmi les députés non inscrits depuis décembre 2008. En mars de la même année, il a perdu sa mairie de Bergerac face au socialiste Dominique Rousseau et se trouve fragilisé dans la perspective des prochaines élections législatives, notamment si celles-ci devaient se traduire par une « vague rose ». Comme cela a été mentionné dans les posts précédents, il y a déjà des candidats potentiels du côté du PS.

3ème circ. :
Cantons de : Brantôme, Bussière-Badil, Champagnac-de-Belair, Excideuil, Jumilhac-le-Grand, Lanouaille, Mareuil, Montagrier, Nontron, Ribérac, Saint-Aulaye, Saint-Pardoux-la-Rivière, Savignac-les-Eglises, Thiviers, Verteillac.

Cette circonscription avait élu un député radical de gauche en 1988 (Alain Bonnet), un député RPR en 1993 (Frédéric de Saint-Sernin), un député communiste en 1997 (René Dutin), puis un député UMP en 2002 (à nouveau Frédéric de Saint-Sernin). En 2007 et alors que ni Frédéric de Saint-Sernin, ni son suppléant, Bernard Mazouaud, qui l’avait remplacé après son entrée dans le gouvernement Raffarin au printemps 2004, ne s’étaient représentés, elle a été reconquise par la gauche avec le socialiste Michel Debet. Ce dernier est décédé quelques mois plus tard, en mars 2008, et a alors été remplacé par sa suppléante, Colette Langlade (PS). Celle-ci, également conseillère générale et conseillère municipale de Thiviers, apparaît bien placée pour être réélue.

4ème circ. :
Cantons de : Belvès, Le Bugue, Carlux, Domme, Hautefort, Montignac, Saint-Cyprien, Sainte-Alvère, Saint-Pierre-de-Chignac, Salignac-Eyvignes, Sarlat-la-Canéda, Terrasson-la-Villedieu, Thenon, Vergt, Villefranche-du-Périgord.

Depuis 1988, cette circonscription n’a eu un député de droite que lors de la « vague bleue » de 1993. Germinal Peiro (PS), qui en est le représentant depuis 1997 et qui est aussi vice-président du conseil général (élu dans le canton de Domme) et maire de Castelnaud-la-Chapelle (461 habitants), devrait être réélu.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives en Dordogne

Messagede stephed » Lun 3 Jan 2011 11:42

La réélection des trois députés socialistes parait, sur le papier du moins, acquise surtout en cas de victoire de la gauche à la présidentielle. Cela dépendra aussi de la stratégie de l'UMP locale: candidatures de témoignages ou pas. En 2007, le retrait des sortants de la 3ème et l'absence de Jean-Jacques de Peretti dans la 4ème ont sans doute aidé la gauche même si ils n'expliquent pas tout.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1881
Inscription: Mar 21 Sep 2010 10:47

Re: Les législatives en Dordogne

Messagede vudeloin » Mar 18 Jan 2011 02:07

L'aspect clé au milieu de ces quatre circonscrpitions ( je ne vais pas entrer dans les détails astheure mais soit ) c'est que la tradition de gauche est très forte en Dordogne qui est de surcroit un département qui vote beaucoup, en général.
Faut dire qu'avec je ne sais plus combien de communes dont le record français de Saint quelque chose, la politique est une affaire au plus près des villages...
La Dordogne a vite voté pour les radicaux, et assez vite aussi pour les socialistes et le PCF, dès 1936 avec un député sur Nontron, si mes souvenirs sont à peu près exacts... Effets du traumatisme de 1914 - 18 qui a singulièrement saigné les villages périgourdins.
La droite le conseil général jusqu'en 1998 ou 2001 ( même si c'était à peu de voix ) et depuis, cela se dégrade très vite puisqu'on en est à 40 sièges contre 10 avant les cantonales de 2011, avec quelques îlots d'influence autour de Sarlat et de Bergerac.
Mais pas de quoi empêcher le grand chelem d'une gauche omniprésente.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Dordogne

Messagede maxxx » Sam 22 Jan 2011 14:48

[quote]La « future députée » presse le maire

L'élue socialiste propose une union en vue des législatives, pour obtenir l'investiture.

http://www.sudouest.fr/2011/01/22/la-future-deputee-presse-le-maire-297102-659.php
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 21:20

Re: Les législatives en Dordogne

Messagede maxxx » Sam 22 Jan 2011 14:51

Quelle arrongance et quel culot...

Je comprends mieux pourquoi elle soutient Ségolène Royal, remarquez...Un peu d'humilité ne fait pas de mal de temps en temps : après on s'étonne que les femmes qui arrivent le mieux à s'imposer sans faire de vagues sont des personnes comme Marie-Françoise Pérol-Dumont...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 21:20

Re: Les législatives en Dordogne

Messagede vudeloin » Sam 22 Jan 2011 19:01

En même temps, à Bergerac, les gens qui se croient indispensables, on connaît :)
Comme les raconteurs d'histoires fausses...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Dordogne

Messagede Athuros » Jeu 7 Avr 2011 15:19

Je suis d'accord avec ce qui a été dit sur la probable réélection des socialistes sortants dans les 1ère, 3ème et 4ème circonscription.

L'inconnue reste les candidats de droite qui les affronteront :

- Sur la première, l'investiture devrait revenir à Philippe Cornet, leader de l'opposition municipale de Périgueux depuis le départ de Xavier Darcos. Le seul autre candidat potentiel serait Jean-Paul Daudou, conseiller général de Périgueux centre.

- Sur la troisième, aucun leader ne se détache, Pierre Giry, maire de Nontron, ayant quitté l'UMP. Restent Alain Lucas, déjà candidat en 2007, ou Michel Jaccou, maire de Thiviers, suppléant en 2007.

- C'est l'inverse sur la quatrième où plusieurs peuvent prétendre à l'investiture. Claudine Le Barbier, conseillère générale de Belvès, l'avait d'abord obtenue en 2007, puis avait du la laisser à Dominique Bousquet, du canton de Thenon, leader de l'opposition au Conseil général et député de 1995 à 1997. Les deux n'ont jamais caché la mauvaise qualité de leurs relations. Mais pour 2012, il faudra aussi compter sur Jérôme Peyrat, président de l'UMP Dordogne, qui, s'il avait été parachuté sur la première circonscription en 2007, a depuis fait savoir qu'il souhaitait désormais se présenter sur ses terres, à savoir la quatrième circonscription. Toujours est-il qu'il va être handicapé par sa lourde défaite aux élections cantonales de mars dernier à Sarlat (41% au deuxième tour).
(Ironie du sort, si c'est sur cette circonscription qu'il y a le plus de candidats potentiels à droite, c'est aussi celle sur laquelle le candidat socialiste semble le plus difficile à battre.)

Enfin, c'est sans aucun doute l'élection sur deuxième circonscription qui va être la plus disputée.
Daniel Garrigue, député sortant villepiniste, devrait s'y représenter, fort de sa victoire aux élections cantonales à Bergerac-1. L'UMP devrait lui opposer un candidat, comme elle l'a fait aux cantonales. Ce pourrait être Thierry Boidé, conseiller général de Villefranche de Lonchat, réélu au premier tour en mars (et actuel suppléant de D. Garrigue !). Le Mouvement démocrate devrait faire un bon score avec Marc Mattera, seul conseiller général Modem du département (canton de Monpazier) qui avait obtenu 10% des voix en 2007. De plus, le Front national ne cesse de progresser sur ce territoire : trois candidats ont atteint le second tour en mars (à Bergerac-2, Sigoulès et La Force).
A gauche, comme d'autres l'ont déjà souligné, les candidats sont multiples. Dominique Rousseau, auquel on prêtait l'intention de se présenter, va certainement devoir se raviser étant donné sa défaite face à Daniel Garrigue aux cantonales. De même, Cécile Labarthe pourrait pâtir de cette défaite puisqu'elle était la suppléante de Dominique Rousseau. Béatrice Patrie, on l'a vu, n'a jamais caché sa volonté de se présenter. Cependant, un autre scénario est envisageable : celui où le Parti socialiste, pour calmer les querelles internes au PS bergeracois et dans le cadre d'un accord avec les verts, donnerait l'investiture à un candidat EELV. Si, en plus, ce doit être une femme pour assurer la parité à gauche dans le département, ce devrait être Bérénice Vincent, conseillère régionale et leader d'EELV en Dordogne.
Enfin, les communistes devraient être représentés par leur leader départemental, Laurent Péréa.

A voir.
Athuros
 
Messages: 29
Inscription: Jeu 7 Avr 2011 14:48

Re: Les législatives en Dordogne

Messagede vudeloin » Ven 8 Avr 2011 23:46

Le truc qui est sûr, c'est que l'UMP façon Peyrat a connu une véritable Berezina aux cantonales qui ne s'est pas traduite en sièges mais plutôt dans l'aggravation des écarts entre les candidats de gauche ( qu'ils soient PCF ou PS ) et les candidats de droite.
Notons d'ailleurs que le seul candidat de droite à avoir échappé à la catastrophe fut Daniel Garrigue, dont on sait la grande estime qu'il a pour l'envoyé de Sarkozy.
Quand on voit ce qui est arrivé au sémillant Laurent Mathieu qui pensait, une fois pris l'hôtel de ville de Montignac, qu'il irait chercher le siège de conseiller général, on imagine bien que la droite est mal en point dans cette région qui, de toutes manières, ne lui a jamais été très favorable et où sa force procéda, dans un passé déjà ancien, de l'attitude très " rad soc " d'un Yves Guéna qui avait en plus pour lui d'avoir été résistant...
Bref, Bergerac sera le centre du débat législatif et l'échec de Rousseau face à Garrigue ouvre le jeu à gauche, jusqu'au PCF.
Même si le PCF n'a jamais eu de député sur ce secteur du département...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités