Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Messagede Zimmer » Jeu 27 Oct 2011 19:41

Le département du Lot-et-Garonne comprend 3 circonscriptions qui n'ont pas été modifiées à l'occasion du redécoupage de 2009.

Si de 1962 à 1986 (hormis la période 1968-1973), la majorité des députés du Lot-et-Garonne était de gauche (ils l'étaient même tous de 1967 à 1968 et de 1973 à 1986), les résultats des élections législatives dans ce département sont très liés aux résultats nationaux depuis 25 ans. En 1986 (élection à la proportionnelle), les lot-et-garonnais élisaient deux députés de droite et un député socialiste. En 1988 (retour du scrutin majoritaire), ils envoyaient deux socialistes (2ème et 3ème circonscription) et un apparenté UDF (1ère circonscription) à l'Assemblée nationale. En 1993 et en 2002, la droite l'emportait dans les trois circonscriptions tandis que le PS réalisait la même performance en 1997. En 2007 enfin, la droite conservait la 1ère et la 2ème circonscription alors que le PS reprenait la 3ème.

La gauche est par ailleurs majoritaire au conseil général depuis 2008, ses principaux gains en sièges s'étant faits en même temps que ses succès nationaux aux élections cantonales de 2004 et de 2008.

Pour 2012, voici l’état des lieux.

1ère circonscription :
Cantons d'Agen-Centre, Agen-Nord, Agen-Nord-Est, Agen-Sud-Est, Agen-Ouest, Astaffort, Francescas, Laplume, Lavardac, Mézin, Nérac et Puymirol

Jean Dionis du Séjour (NC), député de la circonscription depuis juin 2002, a reconquis, pour la droite et à contre-courant des tendances nationales cette fois, la mairie d’Agen en mars 2008.

Son prédécesseur à l’Assemblée nationale (il fut élu député en 1997 avant d’être battu en 2002) et à la mairie d’Agen (qu’il avait prise à la droite en 2001, toujours à contre-courant des résultats nationaux), Alain Veyret, sollicite actuellement l’investiture du PS et affirme vouloir aussi reconquérir la mairie d’Agen en 2014. (source). Il est resté conseiller municipal de la ville après sa défaite de 2008.

En juin 2007, le candidat du PS, dans cette circonscription, était le maire de Boé, Christian Dézalos, qui est également devenu conseiller général du canton d’Agen-Sud-Est au mois de mars dernier.

2ème circonscription :
Cantons de Bouglon, Casteljaloux, Castelmoron-sur-Lot, Damazan, Duras, Houeillès, Lauzun, Marmande-Est, Marmande-Ouest, Le Mas-d'Agenais, Meilhan-sur-Garonne, Port-Sainte-Marie, Seyches et Tonneins

Michel Diefenbacher (UMP), député de la circonscription depuis juin 2002 lui aussi, est également conseiller régional d’Aquitaine.

Du côté du PS, alors que le maire de Marmande, Gérard Gouzes, qui fut aussi député (de 1981 à 1986, de 1988 à 1993 et de 1997 à 2002) et qui était encore candidat en juin 2007, vient de renoncer à solliciter l’investiture après son récent échec aux élections sénatoriales, c’est Matthias Fekl qui pourrait être candidat. (source) Ce dernier est vice-président du conseil régional d’Aquitaine et adjoint au maire de Marmande.

Depuis 1981, cette circonscription est systématiquement de la même couleur politique que la majorité en place à l’Assemblée nationale. Il pourrait bien en être encore de même en juin 2012.

3ème circonscription :
Cantons de Beauville, Cancon, Castillonnès, Fumel, Laroque-Timbaut, Monclar, Monflanquin, Penne-d'Agenais, Prayssas, Sainte-Livrade-sur-Lot, Tournon-d'Agenais, Villeneuve-sur-Lot-Nord, Villeneuve-sur-Lot-Sud et Villeréal

En juin 2007, Jérôme Cahuzac (PS), qui est également maire de Villeneuve-sur-Lot, avait reconquis cette circonscription dont il avait déjà été député de 1997 à 2002.

Son principal adversaire de droite pourrait être le nouveau chef de file de l’opposition au conseil général et maire de Fumel, Jean-Louis Costes (UMP). (source)

L’actuel président de la commission des finances de l’Assemblée nationale semble bien placé pour être réélu en juin 2012.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Messagede Jean-Philippe » Jeu 27 Oct 2011 23:05

Pour compléter rapidement, voici le rapport de force en terme de cantons dans chaque circonscription (> quand le canton est passé à droite depuis 2000, >> depuis 2007, < ou << si c'est la gauche qui l'a fait basculer), ainsi que le score de 2007.
Un grand chelem est possible pour le PS, grâce au contexte national et à ses progrès aux élections locales, mais il sera difficile. Le choix des candidats sera en grande partie déterminant pour lui.

1e :
Cantons d'Agen-Centre (DVD >>), Agen-Nord (UMP >), Agen-Nord-Est (PS <<), Agen-Sud-Est (PS), Agen-Ouest (PRG <), Astaffort (PS), Francescas (UMP), Laplume (PS <<), Lavardac (UMP), Mézin (PS <), Nérac (PS <<) et Puymirol (UMP), soit 7 contre 5 en faveur de la gauche (contre un rapport inversé en 2007).
Jean Dionis du Séjour (NC et pas UMP comme indiqué sur le site ici) a gagné sur Christian Dezalos avec 53,57%.

2e :
Cantons de Bouglon (app PC), Casteljaloux (UMP), Castelmoron-sur-Lot (DVD ex UDF), Damazan (UMP), Duras (DVD), Houeillès (PS), Lauzun (PS >), Marmande-Est (PS <), Marmande-Ouest (DVG <<), Le Mas-d'Agenais (DVG <<), Meilhan-sur-Garonne (PS), Port-Sainte-Marie (DVD), Seyches (PS) et Tonneins (DVD >>), soit 8 contre 6 en faveur de la gauche (égalité en 2007)
Michel Diefenbacher a battu Gérard Gouzes avec 56,19%. Il pourrait apparaître comme favori, mais sa défaite aux municipales et cantonales de 2008 à Marmande alors qu'il était président du CG sortant (depuis 2004) doit encore résonner dans les têtes, malgré son élection comme tête de liste aux dernières régionales.

3e :
Cantons de Beauville (DVG <), Cancon (DVG), Castillonnès (PS <), Fumel (UMP >), Laroque-Timbaut (PS), Monclar (PS <<), Monflanquin (PS <), Penne-d'Agenais (DVD), Prayssas (UMP PRV), Sainte-Livrade-sur-Lot (PS), Tournon-d'Agenais (PS <<), Villeneuve-sur-Lot-Nord (PS <), Villeneuve-sur-Lot-Sud (PS) et Villeréal (DVD), soit 10 pour la gauche contre 4 (8/6 en 2007).
Jérôme Cahuzac a battu Jean-Louis Bruguière avec 52,08% en 2007.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Messagede vudeloin » Dim 30 Oct 2011 02:01

Pour réfléchir un peu sur ce département, nous nous trouvons dans le cas typique d'une région où l'on peut avoir, selon l'air du temps, un grand chelem d'un côté comme de l'autre de l'échiquier.

Dans la première circonscription, la position de Dionis du Séjour n'est pas assurée, ne serait ce que parce que les cantons d'Agen sont plutôt partagés ( on vote clairement à gauche et notamment PS à Boé ou Bon Encontre, la ville préfecture est un peu 50/50, on vote plus à droite du côté de Pont du Casse ), tandis que les cantons du Sud du département ( Astaffort, Mézin ) penchent plutôt à gauche.

Astaffort, pour mémoire, outre d'être le village de naissance du chanteur Francis Cabrel ( il y a été élu ), est un canton de gauche même si sa commune la plus importante (Layrac) est de droite.

Mézin, c'est le canton d'origine du Président Fallières, mais c'est surtout, aux portes du Gers, devenu l'un des points forts de la gauche lot et garonnaise.

Un des éléments de basculement réside toutefois dans le fait que la ville de Nérac, autre ville un temps soit peu importante, est passée à gauche en 2008 avec le jeune maire PS Nicolas Lacombe qui pourrait d'ailleurs fort bien être un bon candidat pour la législative.

A noter toutefois que le découpage a glissé sur le siège le canton de Francescas, qui demeure l'un des cantons les plus à droite du département.

Dans la seconde circonscription, le découpage est finement établi et allie en particulier les cantons de droite de Casteljaloux et de Tonneins, ou le canton, très à droite, de Duras ( connu pour ses vignes ), aux cantons orientés à gauche et parfois très à gauche du Marmandais et des Landes de Gascogne, comme Houeillès, Bouglon ( le conseiller général est communiste encarté, Jean Philippe ), Meilhan sur Garonne ou encore Seyches, le canton du nouveau sénateur PS du département, Pierre Camani.

Celui ci étant aussi, pour mémoire, Président du Conseil général.

Autant dire que la reconquête du siège par la gauche n'est pas évidente.

J'indique par ailleurs que Matthias Fekl, à ses heures perdues, est aussi le nouveau directeur de cabinet de Jean Pierre Bel, au Sénat.

Troisième circonscription : là, on est quand même dans la surprise.

Qu'on me comprenne bien, pendant quelques années, et même assez longtemps, l'Ouest du département ( Marmandais, Néracois ) était plus à gauche que l'Est ( Villeneuvois ).

C'est notamment à l'Ouest que le PCF a eu, un temps, un député, qu'il s'agisse de Renaud Jean dans les années 20 ou, plus près de nous, d'Hubert Ruffé dans les années 70.

Et voici que la situation de Jérôme Cahuzac, Président de la Commission des Finances de l'Assemblée Nationale, semble la plus assurée de toutes.

La gauche tient quelques mairies clés : Villeneuve sur Lot, Sainte Livrade sur Lot, Cançon, tandis que la droite dirige entre autres Fumel ou Prayssas.

Quelque soit le candidat de la droite ( Alain Merly, le maire de Prayssas ? Jean Louis Costes, celui de Fumel ? ), je ne pense pas qu'il puisse gagner face au docteur Cahuzac dont la réélection sera plus nette qu'en 2007.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Messagede Jean-Philippe » Sam 26 Nov 2011 13:06

Dans la 1e, 5 candidats ont pour l'instant le droit de prétendre à l'investiture du PS, la circonscription n'ayant pas été réservée à une femme (le bureau national avait dit que si début novembre, mais n'a pas confirmé) :
- Lucette Lousteau, ex adjointe et conseillère générale d'Agen-Centre de 2001 à 2008 et tête de liste départementale aux dernières régionales, première secrétaire fédérale
- Nelly Fesseau, venant de Paris où elle travaille à l'ENA et collaborant à Terra Nova, mais elle a travaillé un temps au conseil régional d'Aquitaine
- Patricia Henry, ancienne adjointe à la culture d'Agen
- Jean-Louis Coureau, maire de Puymirol, chef-lieu de canton de moins de 1000 habitants.
- Alain Veyret, l'ancien député maire d'Agen, qui a annoncé être prêt à partir en dissident s'il n'était pas investi.
http://www.sudouest.fr/2011/11/26/fesseau-de-bruguiere-563764-641.php

Si l'UMP lance un candidat dans les pattes de Dionis (NC), ce serait Christine Bonfanti-Dossat, la maire de Lafox dans le canton de Puymirol.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Messagede vudeloin » Sam 26 Nov 2011 14:57

On va sortir la règle à calcul, Jean Philippe, parce que, en y regardant d'assez près, possible que le résultat des trois sièges soit assez serré, compte tenu de la force des uns et des autres.
Avec tout de même, une situation plus claire pour Jérôme Cahuzac.
Sur la durée, le VIlleneuvois n'était pas, dans le passé, le fief absolu de la gauche.
Comme quoi :)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Messagede Jean-Philippe » Dim 11 Déc 2011 12:57

Pour l'heure, Lucette Lousteau est la candidate investie dans la 1e par le PS et Alain Veyret, l'ancien député maire d'Agen, confirme sa menace de dissidence, d'autant plus qu'il est arrivé en tête du 1e tour des primaires avec 46,5% contre 37,5 pour la 1e secrétaire fédérale.
Pour les résultats précis, voir ici
Le bureau national avait décidé de réserver cette circonscription à une femme contre l'avis du conseil fédéral. Ce dernier avait cependant accepté d'ouvrir la primaire aux hommes.

http://melun.ville.orange.fr/direct/index.html?direct/listeactu/111202200534.gr7t82ih
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Messagede vudeloin » Dim 11 Déc 2011 15:17

Ou comment se poser des problèmes quand les choses pourraient être plus simples...
Le problème pour la parité, c'est décidément le scrutin majoritaire !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Messagede Zimmer » Dim 8 Jan 2012 12:32

EELV présentera des candidats dans les trois circonscriptions du département.

Maryse Combres sera candidate dans la 1ère circonscription. Déjà candidate aux élections cantonales de mars 2011 dans le canton d'Agen-Ouest, elle avait fait un score de 11,59 % des suffrages exprimés au premier tour.

Dans la 2ème circonscription, c'est Pierre Salane qui représentera ce parti. Au premier tour des cantonales de mars 2011, il avait obtenu un score de 7,59 % dans le canton de Marmande-Est.

Enfin, Lionel Feuillas sera candidat dans la 3ème circonscription. Candidat lui aussi aux cantonales de mars 2011, il avait fait un score de 6,31 %, au premier tour, dans le canton de Monflanquin.

http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/08/1255662-europe-ecologie-les-verts-recherche-soutien.html
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Messagede Zimmer » Dim 15 Jan 2012 10:02

Jean-Philippe a écrit:Pour l'heure, Lucette Lousteau est la candidate investie dans la 1e par le PS et Alain Veyret, l'ancien député maire d'Agen, confirme sa menace de dissidence, d'autant plus qu'il est arrivé en tête du 1e tour des primaires avec 46,5% contre 37,5 pour la 1e secrétaire fédérale.
Pour les résultats précis, voir ici
Le bureau national avait décidé de réserver cette circonscription à une femme contre l'avis du conseil fédéral. Ce dernier avait cependant accepté d'ouvrir la primaire aux hommes.

http://melun.ville.orange.fr/direct/index.html?direct/listeactu/111202200534.gr7t82ih


La candidature dissidente d'Alain Veyret est confirmée. (source)
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives dans le Lot-et-Garonne

Messagede Zimmer » Sam 21 Jan 2012 14:58

Les candidats (titulaires) du Front de Gauche sont connus, dans ce département.

Dans la 1ère circonscription, il sera représenté par le premier adjoint au maire de Nérac, Patrice Dufau (PCF).

Comme en 2002 et en 2007, Raymond Girardi (PCF) sera candidat dans la 2ème circonscription. Vice-président du conseil général (élu du canton de Bouglon) et maire d'Argenton, il est également secrétaire général du MODEF.

Enfin, Marie-Hélène Loiseau (GU) représentera le Front de Gauche dans la 3ème circonscription. Issue du militantisme associatif, elle avait déjà été candidate aux élections cantonales de mars 2011 dans le canton de Villeneuve-sur-Lot-Sud où elle avait obtenu un score de 5,30 % des suffrages exprimés au premier tour.

http://www.sudouest.fr/2012/01/21/cherche-suppleantes-611433-3755.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Abécédaire du conseil municipal

Joël Clérembaux

Avec 175 entrées et 100 articles avec développements encyclopédiques répondant aux exigences des spécialistes, cet ouvrage est conçu et organisé comme un dictionnaire afin d'en faciliter l'utilisation par le néophyte.

Découvrir l'ouvrage

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités