Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Messagede Oskial » Ven 11 Nov 2011 20:07

Les Pyrénées-Atlantiques sont un des départements où les circonscriptions sont inchangées.

La première circonscription : elle rassemble les cantons de Pau-Centre (MODEM), Pau-Ouest (PS), Pau-Nord (PS), Lescar (PS) et Billère (PS). Elle est détenue par la socialiste Martine LIGNERES-CASSOU (PS), maire de Pau, depuis 1997. Elle a été réélue en 2007 avec 55,5% des voix face à l'UMP Bernard LAYRE, aujourd'hui maire de Caubios-Loos dans le canton de Lescar et ancien président national des Jeunes Agriculteurs. Elle ne devrait pas échapper de nouveau au PS, l'interrogation portant sur le candidat, Martine LIGNERES-CASSOU étant concernée par les règles de cumul internes au PS et ne pouvant garder simultanément ses deux mandats de parlementaire et de maire de Pau. Si la sortante ne se représentait pas, le siège devrait néanmoins être réservé logiquement à une femme, qui pourrait être Nathalie FRANCQ, conseillère générale de Pau Ouest, Margot TRIEP-CAPDEVILLE, conseillère générale de Billère ou Christiane MARIETTE, conseillère générale de Lescar, toutes trois vice-présidentes de l’assemblée départementale.

La deuxième circonscription : elle rassemble les cantons de Morlaas (PS depuis 2008), Montaner (PS), Pontacq (PS depuis 2008), Pau Est (PS), Pau Sud (MODEM), Nay Est (PS) et Nay Ouest (PS depuis 2008). Elle est détenue par François BAYROU (MODEM) depuis 1988. Sa réélection avait été très large en 2007, face à la socialiste Marie-Pierre CABANNE (61,2%). Mais le contexte était particulier avec le retraite du candidat UMP pourtant arrivé second et l'aspiration liée à son très bon score du 1er tour de la présidentielle. Sa reconduction pourrait être cette fois-ci plus difficile, d'une part parce qu'il risque de ne pas réitérer le même score aux présidentielles, ensuite parce qu'il a été battu à Pau aux municipales en 2008 et qu'entre temps, le PS a raflé trois des quatre cantons détenus par la droite et le centre, dont celui de Morlaas détenu jusque là par Pierre MENJUCQ, son ancien suppléant. Ces victoires ont contribué à la bascule trois ans plus tard du conseil général à gauche. Marie-Pierre CABANNE pourrait vouloir prendre sa revanche, d’autant qu’elle a gagné le canton de Pontacq entre temps. La compétition pourrait donc être autrement plus serrée qu’il y a cinq ans…

La troisième circonscription : elle rassemble les cantons d’Arthez-de-Béarn (DVG, ex-PS), Arzacq-Arraziguet (DVD), Garlin (NC), Jurançon (PS), Lagor (PS), Lasseube (MODEM), Lembeye (PS), Monein (DVG), Orthez (PS), Salies-de-Béarn (PS depuis 2008) et Thèze (PS). Elle est détenue par le PS depuis 1988 et par David HABIB, maire de Mourenx, depuis 2002. Ce dernier a été réélu en 2007 avec plus de 62% des voix au second tour, après avoir obtenu plus de 44% au 1er. Il est a priori candidat à sa succession et ne devrait pas être inquiété. Le leader de l'opposition à Orthez, Bernard CAZENAVE (MODEM) a annoncé sa candidature.
http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2 ... 217618.php

La suite pour bientôt...
Oskial
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 336
Inscription: Mer 24 Fév 2010 16:40
Messages : 2 (détails)

Re: Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Messagede Oskial » Sam 12 Nov 2011 10:23

La quatrième circonscription : elle est composée des cantons d’Accous (MODEM), Aramits (App PS depuis 2011), Arudy (UMP), Hasparren (NC), Iholdy (MODEM), Laruns (PS), Mauléon-Licharre (MODEM), Navarrenx (App. MODEM), Oloron Est (PS), Oloron Ouest (ex UMP), Saint-Etienne-de-Baïgorry (UMP), Saint-Jean-Pied-de-Port (PS), Saint-Palais (MODEM), Sauveterre-de-Béarn (MODEM) et Tardets-Sorholus (PS depuis 2011). Elle est à cheval entre Béarn et Pays Basque. Le député sortant est Jean LASSALLE (MODEM), défenseur acharné de la ruralité et célèbre pour avoir chanté ses montagnes pyrénéennes dans les couloirs de l’Assemblée et d’avoir cessé de s’alimenter pour dénoncer la désertification économique de son territoire. Il est élu depuis 2002 et a été élu lors d’une triangulaire en 2007, face au maire UMP d’Oloron de l’époque, Hervé LUCBEREILH, et au socialiste Jean-Pierre DOMECQ, conseiller général d’Oloron Est. La circonscription est historiquement un fief de droite, longtemps incarnée par l’ancien ministre Michel INCHAUSPE. Si le PS progresse notamment dans le Pays Basque intérieur (2 cantons gagnés en 2011), ce sera sans doute insuffisant pour pouvoir l’emporter. Pour autant, les jeux sont ouverts, une triangulaire étant sans doute inévitable.

La cinquième circonscription : c’est l’une des deux circonscriptions basques. Elle rassemble les cantons d’Anglet Nord (UMP depuis 2011), Anglet Sud (PS depuis 2008), Bayonne Nord (PS), Bayonne Est (PS), Bayonne Ouest (PS), Bidache (MODEM), La Bastide-Clairence (DVD) et Saint-Pierre-d’Irube (SE – Abertzale). Elle est détenue par le maire UMP de Bayonne, Jean GRENET, depuis 2002. Il l’avait emporté en 2007 avec 52,9% des voix sur le socialiste Jean ESPILONDO. Les équilibres ont légèrement évolué : le PS a gagné Anglet Sud en 2008 mais a perdu Anglet Nord en 2011. La vraie évolution est la victoire de Jean ESPILONDO à la mairie d’Anglet en 2008. On pourrait donc imaginer que la circonscription puisse basculer en cas d’élection de F. HOLLANDE à la Présidence. Ce serait d’autant plus vrai si Jean GRENET, 73 ans en 2012, ne se représentait pas. A noter que la circonscription a été détenue par la socialiste Nicole PERY (elle avait alors battu le ministre Alain LAMASSOURE).

La sixième circonscription : c’est l’autre circonscription basque. Elle est composée des cantons de Biarritz Est (MODEM), Biarritz Ouest (UMP), Espelette (MODEM), Hendaye (PS depuis 2008), Saint-Jean-de-Luz (UMP) et Ustaritz (MODEM). Elle est détenue depuis 1988 par Michèle ALLIOT-MARIE (c’est actuellement son suppléant, Daniel POULOU, maire d’Urrugne qui siège au Palais Bourbon – il aura siégé 12 ans au total…) qui a été largement réélue en 2007 (58,4% des voix au second tour). L’influence de la droite et du centre est très importante et s’est accrue avec la défaite du maire socialiste Kotte ECENARRO à Hendaye en 2008, défait par le DVD Jean-Baptiste SALLABERRY. Le socialiste avait toutefois repris le même jour le canton à un UMP (Ah l’inconstance des électeurs) et est devenu en 2011 premier vice-président du conseil général. Il serait le candidat socialiste le plus solide. La circonscription ne devrait toutefois pas échapper à la droite en général et à Michelle ALLIOT-MARIE en particulier.

Le rapport de force actuel (2 PS, 2 UMP, 2 MODEM) pourrait donc être chamboulé : si les 1° (PS), 3° (PS) et 6° (UMP) paraissent solides, les autres situations sont à surveiller (du MODEM au PS dans la 2°, de l’UMP au PS dans la 5°), la 4° étant la plus indécise entre les trois formations.
Oskial
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 336
Inscription: Mer 24 Fév 2010 16:40
Messages : 2 (détails)

Re: Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Messagede Zimmer » Sam 12 Nov 2011 11:40

La 5ème circonscription peut en effet basculer à gauche.

La situation dans les 2ème et 4ème circonscriptions devrait beaucoup dépendre à la fois du score de François Bayrou à l'élection présidentielle et de son positionnement pour le second tour de celle-ci s'il ne parvient pas (hypothèse la plus probable à l'heure actuelle) à s'y qualifier. La chose n'est pas simple pour le Modem car la circonscription de Lassalle penche nettement à droite tandis que celle de Bayrou est devenue très prenable pour la gauche.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Messagede Jean-Philippe » Sam 19 Nov 2011 18:39

Les sortants PS, Martine Lignières-Cassou et David Habib, se représentent, de même sans guère de doute que Bayrou, Lassalle et MAM. Grenet devrait être le seul à se retirer.
http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2011/11/19/ps-nouvelles-tetes-face-a-bayrou-uthurry-hesite,218609.php

La 1e circonscription regroupe 5 cantons : Pau-Nord (PS), Pau-Centre (Modem ex PS), Pau-Ouest (PS), Billère (PS depuis 2008) et Lescar (PS).
Martine Lignières-Cassou est candidate à un 4e mandat pour le PS. En 2007, elle avait gagné avec 55,52%. Depuis elle est devenue maire de Pau, mandat qu'elle devrait prochainement abandonner. Elle change de suppléant en 2012.

La 2e circonscription regroupe 7 cantons : Montaner (PS), Morlaàs (PS depuis 2008), Nay-Est (PS), Nay-Ouest (PS depuis 2008), Pontacq (PS depuis 2008), Pau-Est (PS), Pau-Sud (Modem).
François Bayrou y a été réélu à nouveau avec 61,21%, après désistement du candidat UMP qui était arrivé 3e, face à Marie-Pierre Cabanne (PS) qui ne sera pas candidate en 2012.
Les candidats pour l'affronter sont deux femmes, Dominique Neumann, secrétaire de la section de Morlaàs, et Nathalie Chabanne, secrétaire de celle de la vallée de l'Ousse.
A noter que c'est la circonscription où le PS a le plus progressé aux élections locales, gagnant 3 cantons sur la droite en 2008. Cependant, Bayrou devrait y être réélu sans trop de difficultés, sauf en cas de triangulaire.
La 3e circonscription regroupe 11 cantons : Arthez-de-Béarn (app PS), Arzacq-Arraziguet (DVD), Garlin (NC), Jurançon (PS), Lagor (PS), Lasseube (Modem), Lembeye (PS), Monein (DVG), Orthez (PS), Salies-de-Béarn (PS depuis 2008) et Thèze (PS).
Le sortant PS depuis 2002 David Habib se représente après avoir été réélu avec 62,5% sur une candidate UMP. En 2012, il aura pour suppléant David Duizidou, le maire de Thèze.
La 4e circonscription regroupe 15 cantons : Accous (Modem), Aramits (app PS depuis 2011), Arudy (UMP), Hasparren (NC), Iholdy (Modem), Laruns (PS), Mauléon-Licharre (Modem), Navarrenx (Modem), Oloron-Sainte-Marie-Est (PS), Oloron-Sainte-Marie-Ouest (CNI ex UMP), Saint-Étienne-de-Baïgorry (UMP depuis 2008 après un nationaliste), Saint-Jean-Pied-de-Port (PS), Saint-Palais (Modem), Sauveterre-de-Béarn (Modem) et Tardets-Sorholus (app PS depuis 2011).
Jean Lassalle a été réélu pour un 2e mandat avec 40,39% en triangulaire avec l'UMP (33,65) et le PS (25,96).
Le maire d'Oloron, Bernard Uthurry, hésite encore, d'autant plus qu'il est aussi conseiller régional. Jean-Pierre Domecq, battu en 2007 et désormais adjoint d'Oloron, pourrait être à nouveau candidat.
Enfin, François Maïtia, conseiller régional et général de Saint-Jean-Pied-de-Port pourrait l'être également.
Je pense que Lassalle devrait être réélu.
La 5e circonscription regroupe 8 cantons : Anglet-Nord (UMP depuis 2011), Anglet-Sud (PS depuis 2008), Bayonne-Nord (PS), Bayonne-Est (PS), Bayonne-Ouest (PS), Bidache (Modem), La Bastide-Clairence (ex UMP) et Saint-Pierre-d'Irube (nationaliste depuis 2008 après PS).
Jean Grenet, 73 ans en 2012, devrait se retirer. La circonscription pourrait basculer comme en 1997, la victoire de 2007 ne s'étant faite qu'à 52,93% sur l'ancien député Jean Espilondo.
La 6e circonscription regroupe 8 cantons : Biarritz-Est (Modem), Biarritz-Ouest (UMP), Espelette (DVD/Modem), Hendaye (PS depuis 2008), Saint-Jean-de-Luz (UMP) et Ustaritz (Modem).
MAM, élue depuis 1986 et réélue en 2007 avec 58,37%, devrait conserver son siège.

Aux régionales, la droite n'était arrivée en tête qu'à Biarritz avec 42,3% alors que la gauche était majoritaire dans quasi tous les cantons des 3 premières circonscriptions, plus Hendaye et Bayonne.
Je privilégie un retour au rapport de force de 1997 avec un rapport 3/3, seul le siège de Bayonne devrait basculer à gauche. Une défaite de Bayrou, en triangulaire uniquement, n'est pas tout à fait exclue.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Messagede vudeloin » Sam 19 Nov 2011 22:07

Un petit tour par la fort étendue quatrième circonscription, qui est à la fois basque et béarnaise et dont le représentant actuel est l'excellent Jean Lassalle, maire de la petite commune de Lourdios Ichère en vallée d'Aspe (canton d'Accous), fidèle de François Bayrou et ami personnel d'Hugo Chavez et d'Evo Morales...

Quinze cantons donc dans cette circonscription couvrant les montagnes béarnaises, mais aussi le Barétous et le Pays Basque Intérieur, une bonne partie des cantons étant ceux de la Soule et de la Basse Navarre.

Mais aussi des populations très variables et des situations politiques particulières.

Si on regarde par exemple la population ( je ne parle pas de la superficie ) des quinze cantons, qu'est ce que nous avons ?

Accous : 2 756 habitants ; Aramits : 3 169 habitants ; Arudy : 7 107 habitants ; Hasparren 8 786 habitants ; Iholdy 4 356 habitants ; Laruns (vallée d'Ossau) 3 132 habitants ; Mauléon Licharre (chef lieu de la Soule) 10 005 habitants ; Navarrenx 5 821 habitants ; Oloron Sainte Marie Est 12 427 habitants ; Oloron Sainte Marie Ouest 11 627 habitants ; Saint Etienne de Baigorry 5 830 habitants ; Saint Jean Pied de Port (Garazi en basque) 6 371 habitants ; Saint Palais 9 261 habitants ; Sauveterre de Béarn 3 964 habitants et Tardets Sorholus 3 100 habitants.

Ce qui veut dire que la circonscription est fondamentalement rurale.

On notera aussi que le siège couvre au total dix des douze cantons de l'arrondissement d'Oloron et cinq issus de celui de Bayonne, le tout représentant tout de même 226 communes des Pyrénées Atlantiques sur 547.

Ce qui veut aussi dire qu'il y a peu de communes très importantes : Oloron compte un peu plus de 11 000 habitants, Hasparren moins de 6 000, Mauléon est à 3 200, Arudy à 2 200, Saint Palais aux environs de 1 900, Saint Jean Pierre de Port à 1 500...

Sur un plan politique, je vous invite à vous reporter à la présentation mais nous verrons un peu plus en détail les rapports de forces, notamment parce qu'ils ont assez nettement évolué depuis 2007, le Pays Basque étant de moins en moins directement acquis à la droite...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Messagede Jean-Philippe » Ven 2 Déc 2011 23:44

Dans la 4e, les urnes socialistes ont parlé : l'article de la République des Pyrénéesexplique le succès du vainqueur.
Par 96 voix contre 32, les militants socialistes de la 4e circonscription ont choisi François Maïtia, au détriment de l'Oloronais Jean-Pierre Domecq.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Messagede Draume » Mer 28 Déc 2011 22:00

Ou en est le voyageur J LANG sur la 5° ?
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 18:11

Re: Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Messagede Jean-Philippe » Sam 28 Jan 2012 21:20

Bayrou et Lassalle n'auront, a priori, aucun candidat UMP contre eux. Toutefois, si Bayrou appelle à voter contre Sarkozy (si ce dernier atteint le 2e tour), l'UMP pourrait lui rendre la pareille et revenir sur sa décision.
Bayrou dénonce "un petit jeu" consistant à "faire croire qu'il y aurait une entente" entre lui et le parti majoritaire.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/01/28/97001-20120128FILWWW00330-bayrou-denonce-un-petit-jeu-de-l-ump.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Messagede MiniM » Sam 28 Jan 2012 21:47

Ça doit être une première, un candidat qui se plaint de ne pas avoir d’opposant d'un certain parti.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1069
Inscription: Sam 22 Jan 2011 00:16

Re: Les législatives dans les Pyrénées-Atlantiques

Messagede Jean-Philippe » Sam 4 Fév 2012 01:03

Voici un lien qui traite de la situation dans la 4e (celle de Lassalle) :
http://www.lejpb.com/paperezkoa/20120203/319620/fr/Legislatives--droite-sera-presente-sur-4e

Le sortant aura très probablement un concurrent de droite : soit l'ex maire d'Oloron Hervé Lucbéreilh qui a rejoint le CNIP qui devrait y aller dans tous les cas, soit Marc Oxibar qui attend l'investiture de l'UMP qui pourrait arriver après le refus de Bayrou de soutenir Sarkozy. Autre possibilité : le conseiller général centriste indépendant de Mauléon, Jean-Pierre Mirande.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités