Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives dans les Hauts-de-Seine

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives dans les Hauts-de-Seine

Messagede Zimmer » Mar 13 Juil 2010 13:52

Le département des Hauts-de-Seine, situé dans la proche banlieue ouest de Paris, constitue une zone électorale de contrastes, incluant à la fois des communes bourgeoises qui sont des places fortes de la droite et notamment de l'UMP et des communes populaires emblématiques de ce qui peut encore rester de la "banlieue rouge" (Nanterre, Gennevilliers, Bagneux, Malakoff). Entre les deux, quelques communes dont la population est plutôt constituée de « classes moyennes » ont été conquises par le PS sur la droite, au cours de ces dernières années (on peut citer notamment Clamart, Fontenay-aux-Roses et, aux dernières élections municipales de 2008 *, Asnières-sur-Seine).

* Lors de ces mêmes élections, le PS a également repris Colombes (détenue par le PCF jusqu'en 2001) à la droite.

Le redécoupage de 2009 a apporté extrêmement peu de modifications dans ce département qui garde ses 13 circonscriptions. En fait, seules sont modifiées, très légèrement, les 3ème et 6ème circonscriptions, une partie du canton de Courbevoie-Sud (détenu par l'UMP) passant de la 3ème à la 6ème.

Les choses se profilent de la façon suivante, pour 2012.

1ère circ. :
Cantons de : Colombes Nord-Est, Colombes Nord-Ouest, Gennevilliers Nord, Gennevilliers Sud, Villeneuve-la-Garenne.

La seule certitude que nous pouvons avoir pour cette circonscription est qu’elle devrait rester à gauche. En juin 2007, l’actuel député PCF Roland Muzeau (qui avait alors conquis son premier mandat) avait réussi à la conserver pour son parti en devançant, au premier tour, le candidat du PS Philippe Sarre, par 26,75 % contre 23,97 % des suffrages exprimés.

Depuis cette date, Philippe Sarre a conquis (en 2008) la mairie de Colombes. La question qui se pose aujourd’hui est de savoir s’il sera à nouveau candidat en 2012, sachant qu’en cas d’élection et conformément aux nouvelles règles de non-cumul instaurées par son parti, il devrait abandonner sa mairie après seulement quatre ans de mandat. En même temps, il reste peut-être le meilleur candidat possible du PS pour permettre à celui-ci de conquérir cette circonscription sur le PCF.

2ème circ. :
Cantons de : Asnières-sur-Seine Nord, Asnières-sur-Seine Sud, Colombes Sud.

Le député sortant UMP et ancien maire d’Asnières-sur-Seine (non réélu en 2008), Manuel Aeschlimann, qui a été condamné en première instance, en mars 2009, notamment à 18 mois de prison avec sursis et à 4 ans d'inéligibilité pour favoritisme dans l'attribution d'un marché public, ne devrait pas être candidat à sa succession. Dans cette circonscription, les prétendants à celle-ci ne manquent pas au sein de l’UMP puisque Rama Yade (conseillère municipale de Colombes depuis 2008) vise ouvertement ce siège, qui intéresserait également Jean Sarkozy, Neuilly-sur-Seine étant un fief de moins en moins acquis à la « Sarkozye ». Le député sortant, quant à lui, verrait bien son épouse, Marie-Dominique Aeschlimann (conseillère municipale d’Asnières-sur-Seine et conseillère régionale d’Ile-de-France) reprendre le flambeau, mais celle-ci a sans doute bien peu de chances de « faire le poids » face à la secrétaire d’Etat aux Sports ou au fils du président de la République.

Du côté du PS, il est assez peu probable que le jeune maire (depuis 2008) d’Asnières-sur-Seine, Sébastien Pietrasanta, soit lui-même candidat, toujours en raison des règles de non cumul fixées au sein de ce parti. Le fait que le PS conserve la mairie d’Asnières-sur-Seine (conquise un peu par surprise lors des dernières élections municipales) en 2014 est loin d’être acquis d’avance et la meilleure stratégie serait qu’il n’abandonne pas son fauteuil de maire en cours de mandat. Il aurait, sans doute, en même temps, été le meilleur candidat possible du PS dans cette circonscription qui devrait, du coup, très probablement rester à droite.

3ème circ. :
Cantons de : Bois-Colombes, Courbevoie Nord, Courbevoie Sud (partie située au nord d'une ligne définie depuis la limite de la commune de Neuilly-sur-Seine, par l'axe des voies ci-après : prolongation de l'axe de la rue de l'Abreuvoir, rue de l'Abreuvoir, place Victor-Hugo, rue de Bezons et partie située à l'ouest de la ligne de chemin de fer de Paris à Versailles depuis la limite du canton de Courbevoie Nord jusqu'à la limite de la commune de Puteaux), La Garenne-Colombes.

Le député sortant UMP et maire de Courbevoie, Jacques Kossowski, sera alors âgé de 71 ans. La circonscription devrait rester à droite, qu’il soit à nouveau candidat ou pas.

4ème circ. :
Cantons de : Nanterre Nord, Nanterre Sud-Est, Nanterre Sud-Ouest, Suresnes.

La circonscription devrait rester acquise à la gauche.

Si la députée sortante (élue pour la première fois en 1978) et ancienne maire de Nanterre, Jacqueline Fraysse, ex PCF désormais étiquetée FASE, se représente, elle devrait faire à nouveau figure de favorite. Si elle ne se représente pas, les choses devraient être beaucoup plus ouvertes avec le PS, dans cette circonscription qui avait déjà élu le socialiste Michel Sapin (désormais redevenu député de l’Indre) en 1988.

5ème circ. :
Cantons de : Clichy, Levallois-Perret Nord, Levallois-Perret Sud.

Le député sortant UMP et maire de Levallois-Perret, par ailleurs ami aussi proche que controversé du président de la République, Patrick Balkany, devrait être réélu.

6ème circ. :
Cantons de : Courbevoie Sud (partie non comprise dans la 3e circonscription), Neuilly-sur-Seine Nord, Neuilly-sur-seine Sud, Puteaux.

La députée sortante UMP, maire de Puteaux et ancienne suppléante de Nicolas Sarkozy, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, ne devrait pas avoir la partie facile face au nouveau maire (divers droite) de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin, s’il est candidat. Déjà candidat en 2007, ce dernier devrait l’être à nouveau, son élection dans cette circonscription lui permettant de consolider son assise sur sa ville qu’il a conquise en 2008. Joëlle Ceccaldi-Raynaud viserait d’ailleurs un siège de sénateur à l’occasion du renouvellement de septembre 2011, mais les places éligibles « femmes » devraient être très « chères » sur la liste UMP. Quoi qu’il arrive en tout cas, cette circonscription qui est l’une des plus à droite de toute la France lui restera acquise.

7ème circ. :
Cantons de : Garches, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud.

Le député sortant UMP et maire de Rueil-Malmaison, compagnon de Michèle Alliot-Marie et éphémère président de l’Assemblée nationale en 2007, Patrick Ollier, devrait être réélu sans problème.

8ème circ. :
Cantons de: Chaville, Meudon, Sèvres.

Le député sortant UMP Jean-Jacques Guillet, qui a ravi la mairie de Chaville au PRG en 2008, devrait être réélu sans problème.

9ème circ. :
Cantons de : Boulogne-Billancourt Nord-Est, Boulogne-Billancourt Nord-Ouest, Boulogne-Billancourt Sud (partie située au nord d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : rue Yves-Kermen, avenue Pierre-Grenier, boulevard de la République jusqu'au pont d'Issy).

Le député sortant UMP et transfuge de l’UDF, Pierre-Christophe Baguet, qui a conquis la mairie de Boulogne-Billancourt en 2008, a toutes les chances d’être réélu.

10ème circ. :
Cantons de : Boulogne-Billancourt Sud (partie non comprise dans la 9 circonscription), Issy-les-Moulineaux Est, Issy-les-Moulineaux Ouest, Vanves.

Cette circonscription devrait rester acquise à la droite.

Le député sortant NC et maire d’Issy-les-Moulineaux, André Santini, qui sera alors âgé de 71 ans, sera-t-il à nouveau candidat ? S’il ne l’est pas, son suppléant UMP Frédéric Lefebvre, qui l’avait déjà remplacé de 2007 à 2009 alors qu’il siégeait au gouvernement, pourrait prendre la relève.

11ème circ. :
Cantons de : Bagneux, Malakoff, Montrouge.

La députée sortante PCF et maire de Bagneux, Marie-Hélène Amiable, semble la mieux placée pour se succéder à elle-même, dans le cadre d’un deuxième mandat.

12ème circ. :
Cantons de : Châtillon, Clamart, Fontenay-aux-Roses, Le Plessis-Robinson.

Il s’agit peut-être de la circonscription du département où les choses paraissent les plus ouvertes.

Le maire UMP du Plessis-Robinson, Philippe Pemezec, avait été réélu dans cette circonscription en juin 2007, avant d’être déclaré inéligible pour une durée d'un an au mois de novembre de la même année, son compte de campagne ayant alors été rejeté par le Conseil Constitutionnel. Le maire UMP de Châtillon, Jean-Pierre Schosteck, avait pris la suite en février 2008, à l’occasion d’une élection législative partielle.

En 2012, il est assez probable que Jean-Pierre Schosteck, qui sera alors âgé de 70 ans, repassera la main à Philippe Pemezec.

A gauche, le maire (PS) de Clamart depuis 2001, Philippe Kaltenbach, qui avait été battu de peu en 2007 et en 2008, a ses chances s’il est à nouveau candidat.

13ème circ. :
Cantons de : Antony, Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Sceaux.

Le président UMP du conseil général et actuel ministre chargé de la Mise en œuvre du plan de relance, Patrick Devedjian, devrait être réélu s’il est à nouveau candidat.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives dans les Hauts-de-Seine

Messagede Sommar » Mar 10 Aoû 2010 12:53

3ème circ. :
Cantons de : Bois-Colombes, Courbevoie Nord, Courbevoie Sud (partie située au nord d'une ligne définie depuis la limite de la commune de Neuilly-sur-Seine, par l'axe des voies ci-après : prolongation de l'axe de la rue de l'Abreuvoir, rue de l'Abreuvoir, place Victor-Hugo, rue de Bezons et partie située à l'ouest de la ligne de chemin de fer de Paris à Versailles depuis la limite du canton de Courbevoie Nord jusqu'à la limite de la commune de Puteaux), La Garenne-Colombes.

Le député sortant UMP et maire de Courbevoie, Jacques Kossowski, sera alors âgé de 71 ans. La circonscription devrait rester à droite, qu’il soit à nouveau candidat ou pas.


S'il n'est pas candidat, il devrait à priori passer le flambeau à son suppléant maire de La Garenne-Colombes Philippe Juvin (aussi eurodéputé depuis 2009).

10ème circ. :
Cantons de : Boulogne-Billancourt Sud (partie non comprise dans la 9 circonscription), Issy-les-Moulineaux Est, Issy-les-Moulineaux Ouest, Vanves.

Cette circonscription devrait rester acquise à la droite.

Le député sortant NC et maire d’Issy-les-Moulineaux, André Santini, qui sera alors âgé de 71 ans, sera-t-il à nouveau candidat ? S’il ne l’est pas, son suppléant UMP Frédéric Lefebvre, qui l’avait déjà remplacé de 2007 à 2009 alors qu’il siégeait au gouvernement, pourrait prendre la relève.


Je ne sais pas si cette circonscription est à droite, mais lors de la présidentielle 2007, l'avance de la droite s'est fait à 51,52 %. Le secteur est donc plus tangent qu'on ne le croit, même si le principal réservoir de droite est celui de la ville centre Issy-lès Moulineaux, sachant que la gauche est arrivée en tête à Vanves et que la partie de Boulogne comprend les quartiers les moins marqués à droite. On vote plus pour André Santini (Vu sa forte personnalité locale) qu'à droite en général.
Dernière édition par Sommar le Mer 11 Aoû 2010 12:32, édité 1 fois.
Sommar
 
Messages: 66
Inscription: Dim 7 Mar 2010 19:18

Re: Les législatives dans les Hauts-de-Seine

Messagede Zimmer » Mar 10 Aoû 2010 13:39

La remarque est juste concernant l'actuelle et future 10ème circonscription qui, même si elle élit un député de droite (en l'occurrence André Santini) depuis 1988, n'est pas imprenable, au moins à moyen terme, pour la gauche.

Issy-les-Moulineaux a d'ailleurs eu, pendant de longues années, des maires socialistes, certes opposés à l'alliance avec le PCF, auxquels Santini a succédé. Cette commune, alors faisant partie d'une circonscription comprenant également Vanves et la très rouge Malakoff, a aussi eu un député communiste (Léon Salagnac puis Guy Ducoloné) entre 1962 et 1986.

Même si ce n'est pas forcément pour dès demain, je crois assez en une évolution de certaines communes de l'ouest francilien (notamment des Hauts-de-Seine) "à la parisienne", c'est-à-dire avec une montée en puissance de la gauche qui profiterait à la fois d'une certaine érosion de la droite localement "aux affaires" depuis (trop ?) longtemps et de leur transformation sociologique, celles-ci ayant également tendance à se "boboïser" de plus en plus. A cet effet, je pense que le récent résultat de l'élection législative partielle de la 10ème circonscripition des Yvelines n'est pas forcément si "accidentel" que ça.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives dans les Hauts-de-Seine

Messagede pierrep » Lun 16 Aoû 2010 17:16

Je partage totalement l'analyse de Zimmer sur l'évolution à la parisienne de certaines communes de l'ouest parisien . Concernant la partielle de Rambouillet c'est également exact . Un quotidien a d'ailleurs rapporté la phrase suivante d'une " vieille Rambolitaine" ( de l'UMP) le soir de l'élection : " avec tous ces bobos qui arrivent à Rambouillet etc.." ! Il y a dans ces communes une lente mais notable évolution due au parc immobilier et à son mode de transmission, de vente, et aux stratégies immobilières des couches aisées, des professions intellectuelles , des cadres , des classes moyennes-supérieures et supérieures...Ces catégories qui recherchent de la place et/ou du terrain/un jardin sortent de Paris pour rejoindre des communes où elles trouvent ce type de biens.Or, la transmission de ce type de logement, souvent liée au décès des anciens propriétaires, se développe dans ces communes au profit d'une population totalement nouvelle et sans attaches poltiques locales tant pour les municipales que pour les autres élections .
Cette transmission du pavillonaire ( pour faire simple ) a pu être observée dans d'autres communes comme Chatillon , Clamart, Malakoff ( meme si les impacts politiques sont variables d'un lieu à l'autre) ... et elle suit les voies du Transilien pour arriver à Rambouillet par exemple .
Ces changements seront passionants à suivre dans les années à venir .. En effet en 1983 par exemple qui aurait prévu qu'à Paris en moins de 20ans le changement de population d'un arrondissement comme le Xeme en ferait un bastion de l'alliance PS/verts ..??!!
pierrep
 
Messages: 982
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 21:43

Re: Les législatives dans les Hauts-de-Seine

Messagede Oskial » Ven 11 Nov 2011 20:35

Patrick BALKANY, maire UMP de Levallois-Perret et député sortant de la 5ème circonscription, a confirmé son intention de se représenter.
http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine ... 708077.php
Dernière édition par Oskial le Sam 12 Nov 2011 08:43, édité 1 fois.
Oskial
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 336
Inscription: Mer 24 Fév 2010 16:40
Messages : 2 (détails)

Le PRG et les législatives 2012.

Messagede pba » Mer 16 Nov 2011 16:05

Quelqu'un at-il des infos sur le 92, à la fois dans les accords PS-PRG et PS-EELV, les deux étant liés, car les 2 partis "frères "(mais opposés entre eux) dépendent du PS: 1 circo. pour le PRG et 2 pour EELV,sont vraisemblables mais
lesquelles ?

Message déplacé par Zimmer le 16/11/11 à 15 h 15
pba
 
Messages: 612
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 15:26

Re: Les législatives dans les Hauts-de-Seine

Messagede Eco92 » Mer 16 Nov 2011 16:26

Cela sera bientôt fixé, mais dans le 92 on parle de deux circo réservées pour EELV (4 sans candidats EELV en échange). Il s'agirait de la dixième circonscription ou EELV souhaiterait présenter Lucile Schmid, ex-transfuge du PS depuis longtemps engagée contre Santini, et de la treizième circonscription, ou trône Devedjan.

Pas vraiment des circonscriptions gagnées donc... Il est a noter que Pascale le Nouéannic a tenté d'être la candidate unique de la gauche dans la 13e mais c'est exclu à 99%. Déjà parce qu'il n'y a pas d'accord national PG/PS, mais surtout parce qu'elle a menée une liste aux sénatoriales et qu'elle était déjà très contestée localement même quand elle était encore au PS (on se souvient de la liste municipale "Antony +", qui regroupait un nombre de gens de gauches non-encartés rejetant son parachutage sous le nom "Citoyens à Antony" + Verts et PRG en 2008).
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4101
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans les Hauts-de-Seine

Messagede Eco92 » Jeu 17 Nov 2011 20:01

Un long article de protestation du PS d'Issy semble prouver que la circo est réservée
http://www.issy-ps.com/modules/AMS/Parti%20Socialiste/ps-eelv-la-section-du-ps-d-issy-demande-le-respect-des-valeurs-socialistes-op1id271pg0.htm

On notera une petite incohérence (on dénie à la candidate un ancrage local avant de rappeler qu'elle a été candidate en 2002 et 2007) mais bon je comprend qu'ils n'aient pas envie d'aller derrière le leader qui les a "abandonné".
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4101
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans les Hauts-de-Seine

Messagede pba » Jeu 17 Nov 2011 20:14

Ce communiqué de la section d'Issy est proprement stupéfiant !
La "réservation "de sièges fait partie tout naturellement de l'accord !
Que ces militants disent : on veut bien, mais pas chez nous ! 9à commence à bien faire: veulent-ils gouverner ou se réserver les postes pour eux ??
Lucile Schmid n'est pas une inconnue dans la circo;, faut quand même pas charier !
Vivement une part substantielle de proportionnelle, pour éviter ces comportements dominateurs, de droite et de gauche !
De m^me la réactionde Delanoé est disproportionnée !
Que veut le PS ? Réserver des circos pour ses partenaires à Neuilly, Vaucresson etc.. ?

Je précise que je ne suis pas vert, sinon .. de rage !
pba
 
Messages: 612
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 15:26

Re: Les législatives dans les Hauts-de-Seine

Messagede Sergent Bauchat » Jeu 17 Nov 2011 22:32

Autant je suis scandalisé qu'on déloge Danièle Hoffman-Rispal à Paris 11ème-20ème, autant je trouve qu'à Issy, le PS pousse un peu loin le bouchon ! Il a besoin d'alliés, ou bien il veut tout pour lui ?

François Hollande pense-t-il obtenir 50 % au premier tour ? :D
Sergent Bauchat
 
Messages: 310
Inscription: Ven 15 Oct 2010 22:44
Localisation: Paris

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Comprendre la TVA et ses évolutions pour maîtriser son impact et sécuriser sa récupération

Jean-Claude Chocque et Anne Lise Rodier

L'ouvrage expose les différentes catégories d'EPCI à fiscalité propre et de structures syndicales, les procédures de fusion et de modification de périmètre des EPCI à fiscalité propre et des...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité