Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives dans les Hautes-Alpes

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives dans les Hautes-Alpes

Messagede Jean-Philippe » Dim 30 Oct 2011 23:46

Dans ce département, le redécoupage se limite au passage du canton de Chorges (PRG, 55% pour Sarkozy, 54,9 pour l'UMP aux législatives) de la 1e à la 2e circonscription.

En 2007, la 1e avait réélue Henriette Martinez (UMP) avec 51,77% face à Karine Berger.
La 2e avait réélue Joël Giraud (PRG) avec 54,82% face à Alain Bayrou, alors maire de Briançon.
La sortante (63 ans en 2012) se retire alors que Giraud se représente.
Il y a donc de fortes chances que le PS emporte la circonscription, le PS ayant gagné depuis 2007 2 cantons de Gap (en 2008), ne perdant que celui de Rosans en 2011. Dans la 2e, la gauche a perdu celui d'Aiguilles, mais a gagné ceux de L'Argentière-la-Bessée et de Saint-Firmin, la sous-préfecture et Laragne-Montéglin, ce qui compense aussi l'ajout du canton de Chorges (dont le chef-lieu a basculé à droite en 2008).

La nouvelle 1e est désormais composée des cantons de Aspres-sur-Buëch, Barcillonnette, La Bâtie-Neuve, Gap Campagne, Gap Centre, Gap Nord-Est, Gap Nord-Ouest, Gap Sud-Est, Gap Sud-Ouest, Laragne-Monteglin, Orpierre, Ribiers, Rosans, Saint-Etienne-en-Dévoluy, Serres, Tallard, Veynes
et la seconde d'Aiguilles, L’Argentière-la-Bessée, Briançon Nord, Briançon Sud, Chorges, Embrun, La Grave, Guillestre, Le Monêtier-les-Bains, Orcières, Saint-Bonnet, Saint-Firmin, Savines-le-Lac.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans les Hautes-Alpes

Messagede vudeloin » Lun 31 Oct 2011 11:36

on notera quand même que le découpage mélange habilement les cantons de gauche et de droite dans les deux circonscriptions, même s'il est évident que l'évolution politique récente du département est plutôt au passage des deux sièges à gauche.
On se souviendra que la droite n'a conservé la mairie de Gap que par le truchement d'un ralliement du maire PRG de la localité, Roger Didier, à l'UMP et que les cantonales ont entamé assez nettement une forteresse un peu fragile.
Bon, bien sûr, il y a les cantons de Tallard et de Ribiers, où la droite va faire ses choux gras ( ou plutôt ses pommes ) mais il y a aussi le canton cheminot de Veynes ( arrêt Veynes Dévoluy sur le Val de Durance, pour les sidérodromophiles ) et celui de Laragne Montéglin, où l'excellent Augustin Truphème a mis dehors de la mairie du chef lieu Henriette Martinez...
Pour le Briançonnais, entre la perte de la mairie de la sous préfecture et la réduction du format de nos armées qui entraîne la réduction du nombre des chasseurs alpins et gendarmes de haute montagne jadis grands pourvoyeurs de voix pour les partis modérés, les affaires de la droite semblent devoir souffrir de quelques mauvais embruns...
Comme en plus, Joel Giraud fait consensus dans sa manière de gérer l'Argentière la Bessée et l'intercommunalité autour, les affaires de l'UMP risquent de tomber dans le Lac... de Serre Ponçon, au moins ;)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans les Hautes-Alpes

Messagede Jean-Philippe » Lun 31 Oct 2011 12:15

vudeloin a écrit:On se souviendra que la droite n'a conservé la mairie de Gap que par le truchement d'un ralliement du maire PRG de la localité, Roger Didier, à l'UMP et que les cantonales ont entamé assez nettement une forteresse un peu fragile.

Pour être précis, Roger Didier était élu en 2001 sur la liste du maire sortant UDF et a gardé sa majorité de droite quand il lui a succédé en 2007 tout en soutenant la majorité de gauche au conseil général jusqu'en 2008 où il s'est mis dans une situation plus cohérente de soutien à la majorité présidentielle dans les deux assemblées.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans les Hautes-Alpes

Messagede vudeloin » Mar 1 Nov 2011 12:19

Pour donner une idée assez précise des rapports de forces, un petit retour sur les cantonales 2008 et 2011 dans le département.

Prenons la première circonscription, autour de Gap, Laragne et Veynes.

Lors des cantonales 2008, le canton d'Aspres sur Buech a voté, donnant un total de 755 voix à la droite, et 761 à une gauche « divisée «  où le candidat du Front de Gauche était en tête.

Soit plus 6 pour la gauche

Le canton de Barcillonnette, le moins peuplé du département, a également voté, donnant 213 voix au candidat divers droite contre 45 à un candidat PCF.
L'élu du canton s'est toutefois rapproché de la gauche aux dernières cantonales.

A priori, plus 152 pour la droite.

Le canton de Gap Campagne a accordé 1 278 voix au candidat UMP ( élu au second tour ), et 1 561 à trois candidats de gauche.
La médiocre qualité des reports est à la base du succès du candidat de droite.

Donc, plus 131 pour la gauche

Victoire écrasante du DVG, ancien Président du conseil général, Auguste Truphème, à Laragne Montéglin, avec 2 695 voix contre 912 seulement au candidat Nouveau centre.

Donc, plus 1 914 pour la gauche;

Succès dès le premier tour, également, de la candidate DVG Julie Ravel sur Orpierre avec un total de voix de gauche de 767 voix contre 55 de droite...

Soit, en cumul, plus 2 626 pour la gauche.

Sur Ribiers, par contre, net succès de la droite ( comme toujours, serait on tenté de dire ) par 761 voix contre 299.

Ce qui nous ramène à plus 2 164 pour la gauche.

Sur Saint Etienne en Dévoluy, 556 pour le candidat UMP, candidat unique de l'élection (902 inscrits).

Là, nous tombons à 1 608 pour la gauche.

Sur le canton de Gap Nord Est, le candidat PS l'emporte au second tour, après un premier tour où la gauche avait obtenu 1 295 voix, la droite et le centre 1 430.

Nouvelle réduction à 1 473 voix en plus pour la gauche.

Sur le canton Nord Ouest, élection au premier tour du DVG par 1 294 voix contre 488 au candidat de droite.

Nous remontons à plus 2 279 voix pour la gauche.

Sur le canton Sud Ouest, 2 176 voix à gauche au premier tour (PS élu au second) contre 1 868 voix à droite et au centre.

Nous avons donc, en 2008, un différentiel favorable à la gauche, au premier tour, de 2 687 suffrages.

Prenons maintenant 2011.

La Bâtie Neuve a nettement réélu son conseiller PS avec 1 376 voix contre 815 pour la droite et l'extrême droite.

Soit une avance de 561 suffrages à gauche.

Gap Centre, pour sa part, a réélu Roger Didier, désormais Nouveau centre, en accordant à la droite et à l'extrême droite 1 264 voix, face à 978 voix de gauche, le Front de Gauche terminant en tête de la gauche.

L'avance de la gauche se réduit donc à 275 voix.

Gap Sud Est vote à gauche au second tour, après un premier tour où le total droite extrême droite se situe à 1 171 voix et le total de gauche à 1 221 voix.

La gauche se retrouve donc avec 325 voix d'avance.

Canton de Rosans : le premier tour consacre la perte du siège par le PS, avec 411 voix de droite contre 361 entre les trois candidats de gauche.

L'avance de la gauche revient donc à 275.

Sur Serres, 739 voix de droite au premier tour contre 651 à gauche, avant l'élection du candidat de droite au second tour.

Nous retombons donc à 187 voix d'avance pour la gauche.

Tallard n'arrange pas les affaires de la gauche, avec 2 050 voix de droite et d'extrême droite contre 1 167 voix de gauche.

La droite reprend l'avantage au premier tour 2011 sur les cantons de la circonscription avec 696 voix d'avance.

Mais le vote du canton cheminot de Veynes règle le problème.

La gauche y recueille 1 501 voix contre 429 au candidat UMP.

La balance globale, sur les sept cantons de la première circonscription, est donc, pour 2011, favorable à la gauche pour 376 voix,

En clair, les affaires de la droite semblent assez mal engagées dans le Gapençais et le Dévoluy...

La situation de la deuxième circonscription, dans l'absolu, est moins favorable à la gauche, du fait du vote des cantons comme Embrun, Orcières ou encore Guillestre, mais comme la mairie de Briançon a basculé à gauche...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans les Hautes-Alpes

Messagede pierrep » Mer 2 Nov 2011 16:49

Dans ce département très peu touché par le découpage on pourra malgré tout noter la perfidie de celui-ci : le seul canton changeant de circonscription est celui de Chorges qui passe de la 1er à la 2 eme . Et comme par hasard c'est celui où la candidate PS de 2007 dans la 1ere Karine Berger a ses attaches ..Une façon de découper connue, qui date de Mr Pasqua, et que l'on dénomme " technique du marigot" , ceci consiste à tenter de regrouper plusieurs " crocodiles" , ou poids lourds dans la même circonscription afin qu'ls sentretuent ..Ici c'était tenter de faire se confronter, ou du moins se concurencer, le PRG Giraud avec une PS qui a marqué des points en 2007 . Cette situation méritait d'être signalée pour un département où un oeil non exercé de voit qu''un redécoupage à la marge et sans signification ...
pierrep
 
Messages: 982
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 21:43

Re: Les législatives dans les Hautes-Alpes

Messagede vudeloin » Mer 2 Nov 2011 18:33

Pour les candidatures, on verra le moment venu.
Je fais cependant observer que le canton de Chorges, bien que son chef lieu soit passé à droite, est resté à gauche lors des cantonales de 2011 avec l'élection d'un élu PRG.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans les Hautes-Alpes

Messagede MiniM » Jeu 3 Nov 2011 05:00

À la défense du redécoupage, l'écart entre les populations des deux circonscriptions était trop grand.

Transférer Chorges était la meilleure solution. Sinon, il faudrait diviser Gap ou faire une grosse boucle autour de Gap, ce qui ne fait pas grand sens. Notez que ça n'a pas arrêté Marlaix, dans d'autres départements, les boucles et interpénétrations sans logique.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1056
Inscription: Sam 22 Jan 2011 00:16

Re: Les législatives dans les Hautes-Alpes

Messagede vudeloin » Jeu 3 Nov 2011 13:15

C'est vrai que quand on regarde le traitement de faveur accordé à Montpellier ou à la Somme, on aurait pu s'attendre à pire...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans les Hautes-Alpes

Messagede Bandit83 » Mer 4 Jan 2012 17:37

Bonjour à tous,

Tiré du site PS des Hautes-Alpes : Karine Berger et Christine Nivou (suppléante) seront les candidates du PS dans la première circonscription pour les élections législatives de juin 2012.
Bandit83
 
Messages: 26
Inscription: Mar 26 Juil 2011 13:05

Re: Les législatives dans les Hautes-Alpes

Messagede Bandit83 » Mer 4 Jan 2012 17:41

Pour les écolo :

1ère : Bernard Derbez

2ème : Francine Daerden
Bandit83
 
Messages: 26
Inscription: Mar 26 Juil 2011 13:05

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les...

Découvrir l'ouvrage

La première année du mandat municipal - Guide pratique

Eric Landot

Une nouvelle mandature municipale commence. Les ennuis aussi. Les défis à relever. Les points à maîtriser très vite. Ce guide pratique vise à répondre à toutes les questions simples mais urgentes que se pose toute nouvelle équipe municipale...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité