Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Messagede Zimmer » Jeu 23 Sep 2010 22:24

Marseille : PS et écologistes discutent en vue des législatives

En coulisses, le centre-ville aiguise beaucoup d'appétits. Décryptage

Officiellement, rien n'a débuté. "Les discussions avec le Parti socialiste pour les législatives 2012 commenceront en décembre et dureront jusqu'au printemps 2011", assure Jean-Vincent Placé, numéro deux d'Europe écologie.

La suite sur :http://www.laprovence.com/article/politique/marseille-ps-et-ecologistes-discutent-en-vue-des-legislatives
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Messagede Jean-Philippe » Mer 2 Nov 2011 17:43

Laurence Vichnievsky (EELV) souhaite "présenter (sa) candidature à l'investiture pour les législatives à Marseille et pas ailleurs". Le règlement de l'épineux problème Guérini conditionne tout accord avec le PS, Vichnievsky voulant comme préalable qu'il quitte la présidence du conseil général et qu'il ne contrôle plus, directement ou indirectement la fédération PS.
http://www.laprovence.com/article/politique/legislatives-vichnievsky-eelv-candidate-sous-conditions

Un retour sur le redécoupage qui touche à toutes les circonscriptions.
La 1e circonscription se décale vers l'est et prend la partie sud de l'ancienne 8e, à l'est de la ville : elle se compose désormais du XIe arrondissement, du nord du Xe et du sud du XIIe, soit en gros le 6e secteur, détenu par la droite.
Son maire Robert Assante (NC) a succédé en 2008 au député sortant Roland Blum qui pourrait se retirer à 67 ans en 2012. Il pourrait être le candidat de la droite dans ce cas de figure.

La 2e circonscription est composée des VII et VIIIe arrondissements, ce qui correspond au littoral ouest au sud du Vieux-Port. Aujourd'hui, il s'agit du sud de la 3e et de l'ouest de la 2e circonscription. Toujours en gros, cela correspond aux 3 cantons UMP (à droite depuis 1982 pour la plupart) de Saint-Lambert, Saint-Giniez et la Pointe-Rouge : elle perd celui de Vauban (UMP) et gagne l'équivalent de celui de Saint-Lambert.
Dominique Tian, maire du 4e secteur (VI et VIII arrondissement), ex CG de Saint-Giniez et député depuis 2002 (d'abord comme suppléant de Mattéi) sera favori.

La 3e circonscription est composée du XIIIe arrondissement, du nord du XIIe et de l'est du XIVe, soit une bonne partie du 7e secteur dirigé par le PS (Garo Hovsepian, 74 ans en 2012 suppléant de la députée Sylvie Andrieux (qui devrait se retirer après ses démélés judiciaires). Elle n'a rien à voir avec l'actuelle 3e, sur le littoral au nord du Vieux-Port. Elle correspond au nord de la 8e et à l'est de la 7e, au nord-est de la ville. Elle est ancrée à gauche (avec les cantons des Olives, Saint Barthélémy et la Rose, tous PS (ou PC) depuis leur création.


La 4e circonscription comprend les 3 premiers arrondissements, une partie du Ve et du VIe. Elle correspond à la majeure partie du centre-ville, au nord et à l'est du Vieux-Port et comporte des parties des 1e, 3e, 4e et 5e circonscriptions. La gauche est dominante dans la partie nord et l'UMP la partie sud. Muselier, député depuis 1993, dont la 5e est détricotée et passe (à vue d'œil) majoritairement dans la nouvelle 4e, devrait donc être le candidat de l'UMP, avec de fortes chances d'être battu.
Il avait été réélu avec 53,32% face à l'ancien conseiller général PRG du Camas Antoine Rouzaud malgré une large avance au 1e tour. Menucci, maire PS du 1e secteur, pourrait être candidat.

La 5e circonscription comprend le IVe arrondissement et le reste des Ve et VIe non compris dans la 4e. Elle correspond à peu près à l'ouest de l'actuelle 1e et à une partie de la 5e. Si le NC n'obtient pas le soutien de l'UMP dans la 1e, il pourrait l'avoir ici où il dispose du canton de la Blancarde. Le PS a comme point d'appui celui de la Capelette (où le FN a été battu de 346 voix en 2011). Le 3e secteur (le plus concerné) est dirigé par le sénateur UMP Bruno Gilles depuis 1995.
Il s'agit pour moi d'un siège tangent.

La 6e circonscription comprend la majorité du 5e secteur avec le IXe arrondissement et le sud du Xe. Elle correspond à l'actuelle 6e circonscription (sud-est) à laquelle on ajoute l'est de la 2e et une part de la 5e. En cas de retrait de Guy Tessier (67 ans en 2012), maire du secteur et député depuis 1993 après une première élection invalidée en 1988, Muselier pourrait s'y « réfugier ». L'UMP y contrôle les cantons de Sainte-Marguerite et de Mazargues et y est largement favorite, Tessier ayant été réélu avec 55,29% au 1e tour en 2007 face à une gauche autour de 30%.


La 7e circonscription comprend le fief de gauche que constitue le 8e secteur (XV et XVIe arrondissements), ainsi l'ouest du XIVe, au nord de la ville. Cela correspond au nord de la 4e, à l'ouest de la 7e et au nord de la 3e. Le PS n'aura aucun mal à gagner la nouvelle circonscription.

Hors de Marseille qui perd une de ses 8 circonscriptions, c'est plus simple à décrire.

La 8e circonscription comprend les cantons de Berre-L’Etang, Pélissanne, Salon-de-Provence, le 1e étant pris à l'actuelle 12e et les deux autres à la 11e (sauf quelques communes de celui de Pélissanne).
Les 3 cantons et les villes principales étant détenus par le PS, celui-ci pourrait apparaître comme favori. Cependant, le sortant de la 11e, l'UMP Christian Kert (66 ans en 2012), élu depuis 1988, est élu d'opposition à Salon de Provence. Aux législatives, il avait obtenu 61,2% dans le canton de Pélissanne et 62,7 dans celui de Salon, soit à peu près sa moyenne (61,44% après avoir manqué sa réélection de 20 voix au 1e tour). Aux régionales, le FN dépassait les 20% dans les 3 cantons.
Si Kert se représente, il peut théoriquement sauver son siège, sinon je vois bien une triangulaire qui profiterait au PS, notamment grâce au canton de Berre-L’Etang.

La 9e circonscription comprend les cantons d'Aubagne Est, Aubagne Ouest, La Ciotat. Elle est inchangée (je crois). Là aussi, le FN pourrait atteindre le second tour grâce à ses plus de 20% aux régionales. En 2007, le PS était absent, laissant un candidat MRC faire 13,07%, loin derrière le sortant (depuis mars 1999) Bernard Deflesselles, réélu au 1e tour avec 51,83%. La gauche tournait autour de 30%.
Le sortant sera favori, mais il pourrait menacé en cas de triangulaire.

La 10e circonscription correspond à l'ex 10e, sauf le canton des Pennes-Mirabeau qui lui est retiré et à la commune de Meyreuil (DVD), venant du canton d'Aix-en-Provence Sud-Ouest, qui lui est ajoutée. Elle garde les cantons d'Allauch (PS), Gardanne (PC), Roquevaire (DVG). Les 3 chef-lieux sont à gauche, mais il n'est pas acquis que la gauche l'emportera. En effet, le sortant UMP Richard Mallié a été réélu avec 57,12% face au communiste Roger Meï, ancien député et maire de Gardanne qui avait devancé le maire PS d'Allauch de 62 voix au 1e tour. Il a été battu aux cantonales de 2008 à Gardanne alors qu'il était sortant. Le PS pourrait cette fois devancer le PC qui changera de candidat (Meï aura 77 ans en 2012). C'est pourquoi je mise sur une reprise du siège par le PS (s'il investit un candidat assez bien implanté).

La 11e circonscription comprend les cantons PS d'Aix-en-Provence Sud-Ouest (moins la commune de Meyreuil) et des Pennes-Mirabeau ainsi qu'une partie urbaine du canton d'Aix Nord-est (UMP), soit l'ouest de la 10e et le centre de la 11e circonscription.
Cette circonscription devrait aussi être très disputée, avec un avantage au PS grâce à la conjoncture et là aussi une possible triangulaire.

La 12e circonscription garde les cantons de Châteauneuf-Côte-Bleue, Marignane, Vitrolles et perd celui (de gauche) de Berre-L’Etang parti dans la 8e.
Eric Diard, maire UMP de Sausset-les-Pins et député depuis 2002, a été réélu avec 50,49% face à une gauche qui n'atteint pas 32%.
Le FN, qui tournait autour de 25-35% aux régionales, pourrait accéder au 2e tour et faire chuter le sortant. Le PS dispose de 2 cantons et de plusieurs mairies dont Vitrolles, l'UMP s'est divisée à Marignane. Donc tous les scenarii sont possibles.

La 13e circonscription comprend les cantons d'Istres Sud, Martigues Est, Martigues Ouest et Port-Saint-Louis-du-Rhône, gagnant ce dernier canton, mais perdant celui d'Istres-Nord. Istres Sud est détenu comme la mairie par le PS, les 3 autres sont détenus par le PC (ainsi que les chefs-lieux concernés). Le sortant est le communiste Michel Vaxès (72 ans en 2012). En 2007, il avait fait le double du score du PS (30,47 contre 15,07) et avait été réélu pour un 3e mandat avec 56,03%. Le nouveau maire de Martigues (depuis 2009) Gaby Charroux pourrait être candidat. Le PC devrait donc garder la circonscription s'il présente un candidat de poids et si le PS ne fait pas de même.

La 14e circonscription est composée des cantons d'Aix-en-Provence Centre, Aix-en-Provence Nord-Est (partie non comprise dans la 11e), Peyrolles-en-Provence et Trets et est quasi inchangée (perte de la part du canton Nord-Est). Elle semble partagée elle aussi (les deux premiers cantons sont des fiefs de droite, les deux autres du PS.
La maire d'Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini (70 ans en 2012) devrait se retirer ce qui devrait favoriser le basculement du siège. En 2007, elle a battu avec 54,86% Alexandre Medvedowsky (PS), candidat aux dernières municipales et conseiller général de Peyrolles.

La 15e circonscription conserve les cantons de Châteaurenard, Eyguières, Lambesc, Orgon et Saint-Rémy-de-Provence, laissant partir 3 communes du canton de Pélissanne à la 8e.
Bernard Reynès, maire de Châteaurenard, devrait être réélu. En 2007, il avait battu le sortant UMP en se présentant comme dissident avec 61,65%, le PS avec 17,89% étant éliminé.
Le FN pourrait là aussi atteindre le second tour, dépassant même les 30% à Orgon aux régionales.
La gauche est peut-être un peu faible aux élections nationales pour espérer l'emporter, même si elle a dépassé partout 40% aux régionales. Le PS détient quand même 3 cantons sur 5.

La 16e circonscription, avec les cantons d'Arles Est, Arles Ouest, Istres Nord, Saintes-
Maries-de-la-Mer, Tarascon, échange Istres Nord contre Port-Saint-Louis-du-Rhône, envoyé dans la 13e. Le PS y est favori, Vauzelle se retirant probablement à 68 ans après avoir été élu avec 52,32% face au sortant Roland Chassain qui, à 65 ans, pourrait chercher à reprendre son siège.


Bilan : la droite devrait gagner les 1e, 2e, 6e, 9e et 15e, la gauche les 3e, 7e, 10e (prise à l'UMP), 13e, 14e (prise à l'UMP) et 16e.
Les 4e, 5e, 8e, 11e, 12e sont tangentes, avec un avantage (selon moi) pour la gauche dans la 4e, la 8e, et la 11e.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Messagede vudeloin » Jeu 3 Nov 2011 00:47

Une présentation qui appelle la nécessité de revenir plus en détail sur la situation de chaque siège, puisque s'entremêlent évidemment les enjeux municipaux et nationaux dans cette affaire, puisque les mairies de Marseille et d'Aix sont bien entendu en filigrane du scrutin de 2012.
Va falloir compter les points, Jean Philippe...
Surtout que les cantons de Marseille, qui avaient des chiffres dans le temps, de Marseille I à Marseille XX - B, ont pris désormais le nom de quelques uns des 111 villages de la cité phocéenne.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Messagede Jean-Philippe » Jeu 3 Nov 2011 01:21

vudeloin a écrit:Surtout que les cantons de Marseille, qui avaient des chiffres dans le temps, de Marseille I à Marseille XX - B, ont pris désormais le nom de quelques uns des 111 villages de la cité phocéenne.

J'ai les équivalences ancien nom avec les chiffres/nouveau nom avec les villages si tu ne les as pas.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Messagede vudeloin » Jeu 3 Nov 2011 01:25

Nein Danke, j'ai ce qu'il faut...
Et tu as les numéros des bureaux de vote aussi ? ;)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Messagede vudeloin » Jeu 3 Nov 2011 01:27

Tu mets où le Vallon des Auffes ?
Et le Cabot ? La Grande Candelle ?
Les Goudes ? Callelongue ? Le Merlan ? La Belle de Mai ? Et Château Gombert ? ;)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Messagede pierrep » Jeu 3 Nov 2011 10:30

Où l'on retrouve le Vudeloin donneur de leçons , rectifieur en chef, et peu aimable avec le pauvre autre commun des mortels se lançant ici .. Je le dis franchement , moi çà me gonfle ce genre d'attitude, cette condescendance . Et j'ajoute donc que j'avais trouvé la synthèse de Jean-Philippe complète et ramassée , ce qui souvent est plus interessant et aisé à parcourir que les messages faisant 200 lignes truffées de chiffres et de digressions qui n'apportent pas grand chose .
pierrep
 
Messages: 999
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 21:43

Re: Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Messagede Nico78 » Jeu 3 Nov 2011 12:27

Bien d'accord avec pierrep, à tout point de vue...
Nico78
 
Messages: 1295
Inscription: Sam 6 Nov 2010 22:31

Re: Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Messagede vudeloin » Jeu 3 Nov 2011 13:09

pierrep a écrit:Où l'on retrouve le Vudeloin donneur de leçons , rectifieur en chef, et peu aimable avec le pauvre autre commun des mortels se lançant ici .. Je le dis franchement , moi çà me gonfle ce genre d'attitude, cette condescendance . Et j'ajoute donc que j'avais trouvé la synthèse de Jean-Philippe complète et ramassée , ce qui souvent est plus interessant et aisé à parcourir que les messages faisant 200 lignes truffées de chiffres et de digressions qui n'apportent pas grand chose .


Eh ben, si on peut plus chambrer, même gentiment...
Enfin, pas grave, parce que des messages de 10 pages faisant x lignes en version forum, hélas, tu en liras d'autres pierrep...

L'analyse n'étant pas réservée aux animateurs, je ne vais évidemment pas manquer de mettre mon grain de sel sur la situation de ce fort intéressant département des Bouches du Rhône, ne serait ce que parce que, pour le moment, la droite parlementaire y est assez largement majoritaire...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans les Bouches-du-Rhône

Messagede Nico » Jeu 3 Nov 2011 14:32

Le basculement progressif à droite des Bouches-du-Rhône est un fait inéluctable. Même lors de la débacle de la droite aux Municipales, elle est parvenue à conserver Marseille et Aix-en-Provence.
Aux cantonales de 2011, la droite a arraché également 2 cantons à la gauche.
Au vu de la situation dans le département, notamment l'affaire Guérini, en cas de vague rose, les Bouches-du-Rhône pourraient faire figure d'exception en ayant toujours un bon nombre de députés de droite.

Le Monde a d'ailleurs tablé sur la conservation pour la droite des circonscriptions 1, 2, 5, 6, 9, 14 et 15, circonscriptions qu'il qualifie de "sûres". 7 sur 16, c'est déjà pas mal, en sachant que la 11 et la 12 ne sont elles considérées que comme favorables à la gauche mais loin d'être gagnées.

9 circonscriptions sur 16 qui pourraient être conservées laisse de la marge à la droite. La gauche aura toujours les circonscriptions 3, 4, 7, 8, 10, 13 et 16; soit 7 circonscriptions sur 16.
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3206
Inscription: Dim 3 Oct 2010 17:34
Localisation: Corrèze

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la culture

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques culturelles communales et intercommunales : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de ces...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités