Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives dans l'Aisne

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives dans l'Aisne

Messagede Jean-Philippe » Mar 8 Nov 2011 19:36

Dans l'Aisne, département divisé en 5 circonscriptions non concerné par le redécoupage, la situation est la suivante :

NB : les âges sont ceux de 2012 et les cantons avec l'étiquette et une date sont ceux qui ont basculé pendant la législature (F quand le canton n'a pas basculé depuis 1985).

Dans la 1e , composée des cantons d'Anizy-le-Château (DVG), Craonne (DVG), Crécy-sur-Serre (DVD), La Fère (DVG IDG), Laon-Nord (PS), Laon-Sud (PS), Neufchâtel-sur-Aisne (DVD), Rozoy-sur-Serre (DVD depuis 2008) et Sissonne (PS), le sortant depuis 1988 (après une défaite en 1993) est René Dosière (71 ans), pourfendeur des comptes de l'Elysée.
Sa réélection en 2007 s'est faite en deux temps : au 1e tour, il a devancé de 5 points Fawaz Karimet, conseiller général de Laon Nord investi avec une voix d'avance puis au second il a battu avec 56,28% la candidate UMP, fille d'un ancien conseiller général de Sissonne.

Dans la 2e , composée des cantons de Moÿ-de-l'Aisne (PS depuis 2008), Saint-Quentin-Centre (UMP), Saint-Quentin-Nord (UMP F), Saint-Quentin-Sud (DVG F), Saint-Simon (ex PC F) et Vermand (DVG), le sortant depuis 2002 est Xavier Bertrand (47 ans), nouveau maire de Saint-Quentin et ministre important du gouvernement. En 2007, il avait facilement été réélu avec 53,28% au 1e tour face à l'ancienne députée Odette Grzegrzulka qu'il avait battu en 2002 (elle est passée depuis par CAP 21).
Cette fois-ci, Bertrand devrait attendre le second tour, le FN tournant autour des 20% au 2e tour des régionales.

Dans la 3e , composée des cantons d'Aubenton (UMP F), Bohain-en-Vermandois (PS F), La Capelle (UMP F), Guise (PS F), Hirson (PS F), Marle (PS F), Nouvion-en-Thiérache (PS), Ribemont (PS), Sains-Richaumont (PS), Vervins (PS F) et Wassigny (PS), le sortant depuis 1981 est Jean-Pierre Balligand (62 ans), maire et conseiller général de Vervins. En 2007, il a été réélu avec 53,63% face au maire de la petite commune de Papleux.
S'il est investi à nouveau, il devrait facilement être réélu. Le FN tournait autour des 20% au 2e tour des régionales.

Dans la 4e , composée des cantons de Chauny (PC), Coucy-le-Château-Auffrique (PC), Soissons-Nord (PS F), Soissons-Sud (PC depuis 2008 après une parenthèse d'un mandat), Tergnier (PC F), Vic-sur-Aisne (PS F), le sortant depuis 1997 est Jacques Desallangre, ex maire de Tergnier et membre du PG après avoir été chevènementiste. En 2007, il avait été réélu avec 54,58%. A 77 ans, il devrait se retirer, laissant place à une primaire ouverte entre PS et FG qui sera peut-être représenté par le nouveau maire PG de Tergnier Christian Crohem. Le siège ne peut échapper à la gauche qui détient tous les cantons et les villes principales, Soissons ayant basculé en 2008. A noter le poids du FN, à plus de 20% (sauf à Soissons-nord et Tergnier).

Dans la 5e au sud du département, composée des cantons de Braine (DVD F), Charly-sur-Marne (DVG), Château-Thierry (PRG), Condé-en-Brie (UMP F), Fère-en-Tardenois (UMP), Neuilly-Saint-Front (UMP F), Oulchy-le-Château (UMP F), Vailly-sur-Aisne (DVD), Villers-Cotterêts (DVD), la sortante depuis 2007 dans ce fief de droite qui n'a basculé qu'en 1981 est Isabelle Vasseur (53 ans), maire UMP de Ronchères et conseillère générale du canton de Fère-en-Tardenois. En 2007, elle a été élue avec 53,96% face à Dominique Jourdain, alors maire PS de Château-Thierry qui a depuis été battu et a rejoint EELV (sur la liste des régionales et battu aux cantonales), qui avait devancé au 1e tour l'actuel maire PRG ex PS Jacques Krabal (20,75/17,67).
Cette partie du département est la plus en relation avec l'IDF. Le FN y est assez haut, dépassant les 20% dans tous les cantons sauf celui de la sous-préfecture. Une triangulaire n'est pas à exclure, tout comme une victoire de la gauche.
Les deux candidats de gauche de 2007 sont à nouveau candidat pour obtenir au nom de leur nouveau parti le soutien du PS au 1e tour. Krabal ne fait pas du tout l'unanimité à gauche (au PS comme à EELV) comme en témoigne cet article. Le PS est en effet dans l'opposition municipale.

Conclusion : je pense que chaque camp gardera ses circonscriptions avec une incertitude plus grande pour la 5e et une inconnue sur le partie vainqueur dans la 4e. Le FN devrait perturber davantage le jeu qu'en 2007 (moins, c'est difficile en même temps).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans l'Aisne

Messagede vudeloin » Mer 9 Nov 2011 01:59

Le choix des Axonais en 2012 sera assez intéressant à suivre.

Le département avait choisi Sarkozy en 2007, contrairement à son inclination disons naturelle, mais la droite n'avait réussi à récupérer que 2 des 5 sièges, le cinquième siège, celui organisé autour de Château Thierry et Villers Cotterêts, étant plus à rapprocher ( mais nous y reviendrons ) de la grande banlieue parisienne que de la Picardie profonde...

En tout cas, ne pas oublier que la gauche s'est plutôt renforcée dans le département depuis 2007 en gagnant par exemple les mairies de Soissons ou de VIllers Cotterêts, situation ayant conduit, entre autres motifs, à l'élection du président du Conseil général, Yves Daudigny, au Sénat où il occupe aujourd'hui les fonctions de rapporteur général des lois de financement de la Sécurité Sociale.
Et les élections cantonales de 2008 et 2011 ont marqué un nouveau recul de la droite axonaise, recul dont l'activité de l'UMP sur le plan local semble d'ailleurs souffrir, malgré les efforts de Xavier Bertrand, l'agent d'assurances de Saint Quentin...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans l'Aisne

Messagede Jean-Philippe » Ven 25 Nov 2011 19:09

Confirmation du retrait de Jacques Desallangre et du soutien du PS à Dosière.
Face à X Bertrand dans la 2e, le PS devrait investir Anne Ferreira, vice-présidente du conseil régional et ex eurodéputée (2000-2009).
Dans la 3e, l'UMP devrait présenter le même candidat qu'en 2007, Frédéric Meura, conseiller général de La Capelle et tête de liste aux régionales.
Dans la 4e avec le départ à la « retraite » de Jacques Desallangre, à gauche, il y a profusion. A te l point que le communiste Jean-Luc Lanouilh investi par le Parti de Gauche s'inquiète (cf. article en page Chauny). Sa première préoccupation, c'est Frédéric Alliot « adoubé » par Jacques Desallangre dont il est l'attaché parlementaire. Le Parti socialiste avait envisagé un instant, Astrid Balligand la fille du député thiérachien. Finalement, ce serait Edith Bochand qui tiendrait la corde dans cette circonscription réservée à une candidate femme pour le PS.


Dans la 5e, Krabal, maire PRG (ex PS) de Château-Thierry a l'investiture du PS (malgré de fortes résistances des socialistes locaux), mais EELV devrait peser.

http://www.aisnenouvelle.fr/article/politique/legislatives-2012-les-candidatures-se-declarent
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans l'Aisne

Messagede vudeloin » Ven 25 Nov 2011 19:29

Ne pas avoir peur de l'évidence : si la gauche axonaise arrive à réunir ses différents courants, elle peut viser le petit chelem (4 élus sur 5), voire le grand en déboutant Xavier Bertrand de Saint Quentin.
Mais il faut y regarder de très près.
Sur le plan du découpage administratif (j'y reviendrai vu que j'ai un faible pour ce département méconnu, pays natal ou d'adoption de Jean de La Fontaine, Jean Racine, Paul Claudel, Alexandre Dumas, Saint Just et d'autres encore...), l'Aisne comprend 42 cantons (je crois que le rapport est de 28/14 aujourd'hui) et, surtout, 816 communes, ce qui en fait l'un des départements les plus morcelés en la matière.
A la fois voué aux activités agricoles, notamment dans les grandes plaines du Laonnois, spécialisé dans la production de blé, de céréales, mais aussi de sucre betteravier, fort d'une tradition industrielle déjà ancienne (agro alimentaire avec notamment la transformation de la pomme de terre, métallurgie, chimie, matériaux de construction, constructions électriques et mécaniques), l'Aisne est donc un département où la ruralité rime souvent avec monde ouvrier, ce qui donne des comportements politiques locaux très anciennement acquis aux forces de gauche, sur le "trend " historique.
Ajoutons la mémoire des guerres, singulièrement de la Première Guerre Mondiale (les émissaires allemands de l'armistice de novembre 1918 rencontrèrent leurs homologues français le 9 novembre à La Capelle, et la très grande majorité des communes du département a été décorée de la Croix de Guerre 14/18) et vous avez une terre particulièrement chargée d'histoire...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans l'Aisne

Messagede October Ends » Dim 27 Nov 2011 22:16

Dans la circonscription de Soissons et Tergnier, ce ne sera probablement pas si facile que ça pour la gauche puisqu'il faudra déjà passer le premier tour ! Cela peut paraitre anodin comme ça, mais avec un FN très fort dans la circonscription (comme l'a expliqué Jean-Philippe), une droite probablement réunie et une participation qui pourrait ne pas être excellente, la gauche n'a pas intérêt à se perdre dans une multitude de candidatures. Plusieurs candidats se présentent : J-L. Lanouilh (conseiller générale de Chauny, PCF) qui a été investi pour le FdG, Frédéric Alliot (PG, attaché parlementaire de Jacques Desallangre, qui semblerait le soutenir) ainsi que Edith Bochand (PS) et certainement un candidat écologiste. Ces quatre candidats pourraient donc se retrouver derrière un FN à 20-22 % et une UMP entre 25 et 35 % !

Dans la circonscription de Chateau, Isabelle Vasseur ne doit pas être très rassurée.. Même si EELV, le PRG et le PS (dont les élus locaux ne sont pas du tout satisfait de soutenir Krabal, puisqu'ils se trouvent dans l'opposition dans sa ville) vont probablement s'entre-tuer au premier tour, il est fort possible qu'ils réussissent à plus ou moins se rassembler au second tour. La députée sortante ne doit pas être rassurée (bis) au regard de son résultat aux cantonales à Fère-en-Tardenois : moins de 55 % face au Front national, c'est peu ! Un FN fort et une gauche relativement forte en 2012 risquent bien de lui couter son siège, comme d'autres l'ont évoqué..

Pour le reste, je suis parfaitement d'accord avec ce qui a été dit.
October Ends
 
Messages: 24
Inscription: Jeu 24 Nov 2011 23:29

Re: Les législatives dans l'Aisne

Messagede vudeloin » Dim 27 Nov 2011 22:43

Il faut tout de même partir d'une réalité : la droite ne contrôle aucun des cantons de la quatrième circonscription.

C'est même là une situation unique dans le département.

En 2008, dans le canton de Coucy le Château Auffrique, le candidat communiste Jean Claude Dumont, commerçant ambulant de son état, a été élu au premier tour avec 63,7 % des voix (3 827 voix) en qualité de candidat unique de la gauche.
A droite, on avait l'UMP à 1 058 voix, le FN à 653 et le Modem à 468.

A Soissons Nord, le socialiste Patrick Day a été élu au second tour avec près de 60 % des voix (5 058 contre 3 389 au candidat de droite ) avec 5 657 voix au premier tour contre 3 381 pour l'ensemble droite et FN.

A Soissons Sud, victoire de l'apparenté communiste Serge Vallée, avec 5 133 voix contre 3 695 pour le candidat de droite Pascal Tordeux.
Au premier tour, la gauche a atteint 5 310 voix contre 3 050 voix à droite et 1 103 pour Wallerand de Saint Just, l'avocat membre du FN.

Enfin, à Tergnier, victoire de Michel Carreau, le candidat communiste soutenu d'ailleurs par Jacques Desallangre, vainqueur avec 5 003 voix et près de 70 % des suffrages dans ce canton cheminot et industriel.

Un candidat DVG avait obtenu 1 247 voix et une candidate FN, seule candidature à droite, 900 voix.

En 2011, sur le canton de Chauny, même si le chef lieu est de droite, le candidat PCF Jean Luc Lanouilh a été réélu sans problème au premier tour en obtenant 4 542 voix (61,53 %) devançant la candidate du FN, pourvue de 1 984 voix (26,88 %) et le candidat UMP, dernier avec 856 voix et seulement 11,60 %.

Sur le canton de Vic sur Aisne, bien connu pour son activité de transformation de la pomme de terre en purée en flocons ou en chips, nous avons eu 1 096 voix (30,23 %) pour l'UMP, 952 voix (26,25 %) pour le FN et 1 578 voix à gauche (43,52 %).

Le second tour a vu le candidat PS, arrivé en tête de la gauche, l'emporter avec un peu plus de 54 % des voix et 318 suffrages d'avance.

Ceci dit, soyons sérieux, le potentiel de gauche, sur ce siège, c'est tout de même quelque chose comme 60 % et j'ai bien l'impression que le FN peut devancer l'UMP dans les élections à venir.
Donc, le premier tour pour fixer les choses à gauche et le second pour battre le candidat de droite, sans doute victime du fait que la droite n'a plus vraiment comme position forte que la mairie de Chauny.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans l'Aisne

Messagede October Ends » Dim 27 Nov 2011 23:12

J'ai certes un peu tiré le trait (d'ailleurs 25-35 sera impossible pour l'UMP), mais je pense réellement que la gauche risque d'être très, et peut-être même trop divisée.. Regardons 2007 :
Thuin-Marcherez (UMP) 32 %
Desallangre (DVG) 26 %
Le Flecher (PS) 16 %
De Saint Just (FN) 8 %
Letrillart (MPF) 5 %
L'UMP va forcément baisser, mais ce n'est pas parce qu'elle n'a aucun conseiller général et qu'elle s'est fait battre à Soissons qu'elle n'a aucune chance de dépasser les 20 %. Le FN devrait exploser (rappelons 8 % était tout de même le double de la moyenne nationale et qu'il peut s'attirer une bonne partie du MPF). Les Verts faisaient un score anecdotique et devraient remonter un peu ; le PS aussi. Mais à qui iront les voix de Desallangre ? Peut-être au PCF vers Chauny, au PG vers Tergnier et au PS vers Soissons mais ce ne sont que des suppositions..
Si la gauche peut aisément rassembler 60 % au second tour, je parle avant tout du premier tour. Cela pourrait se passer ainsi (exemple totalement hasardeux) : PCF 18 % - PS 19 % - PG 12 % - EELV 5 % - UMP 22 % - FN 20 % et 4 % aux autres.. C'est très exagéré mais c'est un risque quand même.. Bien sur, au second tour, ce serait totalement différent et la gauche serait assurée de l'emporter.. D'autant plus que Desallangre avait été élu avec 54,5 % des voix sur la circonscription alors qu'il était battu à Soissons (48 %), où la gauche pourrait être facilement majoritaire en 2012 puisque le candidat de droite ne sera, forcément, plus adjoint au maire...
October Ends
 
Messages: 24
Inscription: Jeu 24 Nov 2011 23:29

Re: Les législatives dans l'Aisne

Messagede vudeloin » Dim 27 Nov 2011 23:22

Pour bien compléter l'information de tous, rappel des effectifs électoraux des six cantons lors du dernier renouvellement (je ne pense pas qu'il y ait beaucoup d'évolutions, l'Aisne n'étant pas vraiment un département en essor démographique)

Vic sur Aisne (le plus favorable à la droite quoique fief du PS de longue date) : 7 787 inscrits
Chauny : 17 080 inscrits
Soissons Nord : 15 157 inscrits
Soissons Sud : 16 922 inscrits
Tergnier : 13 089 inscrits (il s'agit du canton le plus à gauche, au regard des cantonales)
Coucy le Château Auffrique : 8 599 inscrits.

Autrement, comme n'a pu que le constater Paul Girod, le château de Coucy n'a toujours pas été reconstruit.

Enfin, difficile de faire des comparaisons avec les régionales, vu le contexte (notamment des candidats communistes sur trois listes), mais quelques tendances quand même.

Chauny : gauche au second tour avec 51,9 %.
Tergnier : gauche au second tour avec 65,6 % et FN devant UMP (au premier tour, liste PS devant liste Front de Gauche, puis FN)
Soissons : gauche au second tour avec 45,5 % (50,5 % au premier tour)
Belleu : gauche au second tour avec 52,8 %
Beautor : gauche avec 60,2 %
Vic sur Aisne : gauche avec 50,2 %
Sinceny : gauche à 52 % avec FN devant UMP.
Viry Noureuil : gauche à 51,2 % avec UMP à égalité avec le FN ensuite.
Crouy : gauche à 54,3 %
Villeneuve Saint Germain : gauche à 57,1 % avec le FN devant l'UMP
Coucy le Château Auffrique : gauche à 51,6 % au second tour
Courmelles : gauche à 49,8 % (près de 54 % au premier tour avec un score plus élevé des listes Front de gauche et Gremetz)

A chacun de voir si la probabilité d'une UMP à 35 % est solide...
A mon avis, pas vraiment...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans l'Aisne

Messagede Jean-Philippe » Sam 10 Déc 2011 14:17

Voici la situation de l'UMP :
Dans la première circonscription, Christophe Coulon, le secrétaire départemental de l'UMP et leader de la droite au conseil régional, faisait figure de favori, mais ses fonctions de chef de cabinet du sénateur-maire de Laon l'empêche d'être candidat car il refuse d'abandonner ce poste. La circonscription devrait être féminisée.
Aude Bono partira probablement sous les couleurs du Nouveau Centre et peut-être celles de la majorité présidentielle sortante.

Dans la 3e, le conseiller général (canton de la Capelle) et régional Frédéric Meura devrait être à nouveau candidat contre Jean-Pierre Balligand.

Dans la quatrième circonscription, la conseillère régionale MPF Isabelle Letrillart devrait être la seule candidate de la droite classique.

Dans les 2e et 5e, les sortants seront réinvestis.

http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/legislatives-2012-lump-abat-ses-cartes
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives dans l'Aisne

Messagede Vallès » Sam 10 Déc 2011 15:25

Avec la candidature d' Isabelle Letrillart (MPF), vraisemblablement du à un accord national, les chances de la droite de figurer au second tour, me paraissent bien compromises. D'autant que cette circonscription est plutôt à gauche. Malgré les divisions habituelles dans l'Aisne ( sur Saint quentin, le PC présentera deux candidats, PS sur Laon et Chateau-Thierry), je pense que la gauche gardera ce siège. Mon pronostic personnel : FN en tête, Alliot ( Maire-adjoint à Soissons et successeur de Desallangre) en second et la droite en troisième. Le PS n'a, pour l'instant, jamais réussi à dégager un leader sur cette circonscription et le Maire de Soissons, Day, ne fait pas l'unanimité dans son propre camp. A mes yeux, la situation est moins ouverte qu'il n'y parait.
Vallès
 
Messages: 3
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:49

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Guide de l'élu délégué au tourisme

Jean-Luc Boulin

Le tourisme représente un atout de plus en plus fort pour les collectivités locales : générateur d'emplois, facteur d'attractivité territoriale, créateur de lien social, il s'inscrit de façon transversale dans les politiques publiques. Comment, lorsqu'on est élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques sociales locales : les acteurs et contextes d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention (l'enfance et la famille, les personnes âgées, les handicapés, la lutte contre l'exclusion, la santé...)...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités