Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives en Côte-d'Or

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives en Côte-d'Or

Messagede Jean-Philippe » Mar 25 Oct 2011 16:21

Dans ce département non concerné par le redécoupage et qui reste donc à 5 députés (1 PS, 3 UMP et 1 NC actuellement), le renouvellement pourrait donner lieu à des surprises malgré les 56,1% pour Sarkozy (52,6 à Dijon).
En 1981, la gauche avait remporté 3 sièges sur 4, seul celui de Montbard avait résisté à la vague rose. En 1988 et 1997, la gauche avait 2 sièges avec Carraz dans la 3e et Patriat dans la 5e.

J'ai indiqué les cantons qui ont basculé à gauche depuis 2008 par <, ceux qui ont basculé à droite depuis par >
La première circonscription est composée de 4 cantons : Dijon V (PS), Dijon VI (UMP), Dijon VII (PS <), Fontaine-lès-Dijon (UMP).
La seconde est composée de 7 cantons : Auxonne (DVD >), Dijon I (UMP), Dijon III (PS), Dijon VIII (DVG <), Fontaine-Française (UMP), Mirebeau (DVD), Pontailler-sur-Saône (UMP).
La 3e est composée de 4 cantons : Chenôve (PS), Dijon II (PS), Dijon IV (PS), Genlis (PRG).
La 4e est composée de 17 cantons : Aignay-le-Duc (UMP), Baigneux-les-Juifs (NC >), Châtillon-sur-Seine (UMP), Grancey-le-Château-Neuvelle (DVD), Is-sur-Tille (DVD >), Laignes (PS), Montbard (PRG), Montigny-sur-Aube (DVD), Précy-sous-Thil (UMP), Recey-sur-Ource (DVD), Saint-Seine-l'Abbaye (NC), Saulieu (UMP), Selongey (DVG <), Semur-en-Auxois (UMP), Sombernon (DVG), Venarey-les-Laumes (PRG), Vitteaux (NC).
La 5e est composée de 11 cantons : Arnay-le-Duc (DVG), Beaune-Nord (UMP), Beaune-Sud (UMP), Bligny-sur-Ouche (DVG), Gevrey-Chambertin (PS), Liernais (PS), Nolay (UMP), Nuits-Saint-Georges (DVG), Pouilly-en-Auxois (DVG), Saint-Jean-de-Losne (PS), Seurre (UMP).

1e : 55,44% en 2007 pour Bernard Depierre (67 ans en 2012) face à Françoise Tenenbaum (PS). Le sortant, en place depuis 2002, est affaibli par sa défaite aux cantonales dans le fief de droite qu'était Dijon 7. Sa challenger de 2007, adjointe et vice-présidente du conseil régional, battue avec un score honorable à Dijon 6 en mars 2011 (46,02%) pourrait être candidate à nouveau. Un basculement est envisageable.

2e : 57,52% pour Rémi Delatte (56 ans en 2012), le maire de Saint-Apollinaire, qui a facilement remporté son 1e mandat parlementaire face à Colette Popard, autre adjointe de Rebsamen. Le siège devrait rester à droite. La candidature de Pierre Pribetich, adjoint et eurodéputé de 2007 à 2009 est l'une de celle qui pourrait le plus tenir la corde, d'autant plus qu'il est premier vice-président du Grand Dijon. Un basculement serait surprenant.
http://www.bienpublic.com/cote-d-or/2011/06/26/candidat-aux-legislatives

3e : la sortante Claude Darciaux (70 ans fin 2012), maire de Longvic depuis 2005, vise un 3e mandat. Sa réélection ne devrait pas être trop difficile (si elle est investie), ayant été réélue avec 53,26 % face à Anne-Marie Beaudouvi (adjointe UMP au maire de Chevigny-Saint-Sauveur).

4e : François Sauvadet (59 ans en 2012) est logiquement favori, d'autant plus qu'il est depuis 2008 président du conseil général et ministre de la Fonction publique depuis juin dernier après avoir présidé le groupe centriste à l'AN. Réélu dès le 1e tour de
2007 avec 52,14%, l'élu de Vitteaux pourrait être contraint à un 2e tour en 2012. La gauche était à 36,71% en 2007, dont 27,44 pour le PRG Patrick Molinoz (maire et conseiller général de Venarey-les-Laumes, candidat PS-PRG aux sénatoriales de 2008) : elle pourrait franchir les 40% avec peut-être le même candidat.

5e : Alain Suguenot, député-maire de Beaune, visera probablement un 4e mandat (élu en 1993, il est battu en 1997 par Patriat qu'il bat à nouveau en 2002) à 61 ans l'an prochain. En 2007, sa victoire au 1e tour était comparable à celle de Sauvadet (52,68% contre 24,85% pour le PS Jean-Claude Robert (maire et conseiller général de Gevrey-Chambertin, président du groupe de gauche au conseil général et suppléant de Patriat en 2000-2002 quand celui-ci est entré au gouvernement) et une gauche qui dépassait de peu les 30%.

Si la 3e est un fief de gauche qui n'a basculé que de 32 voix en 1993, les autres circonscriptions sont dominées par la droite et devraient le rester. Seule la première me paraît susceptible de basculer à gauche, à cause du résultat de 2007 insuffisamment large, des progrès de la gauche aux élections locales, de l'implantation des candidats (et donc de l'éventuel retrait du sortant) et du contexte national. Ailleurs, le score des sortants de droite qui devraient tous se représenter sera logiquement en retrait, mais insuffisamment pour permettre un basculement (sauf énorme vague rose).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives en Côte-d'Or

Messagede Zimmer » Mer 26 Oct 2011 06:40

Jean-Philippe a écrit:3e : la sortante Claude Darciaux (70 ans fin 2012), maire de Longvic depuis 2005, vise un 3e mandat. Sa réélection ne devrait pas être trop difficile (si elle est investie), ayant été réélue avec 53,26 % face à Anne-Marie Beaudouvi (adjointe UMP au maire de Chevigny-Saint-Sauveur).


Un article mis en ligne ce matin sur le site internet du Bien Public évoque la candidature, dans cette circonscription, de la deuxième vice-présidente du conseil régional de Bourgogne, Safia Otokoré (PS), y compris sans le soutien de son parti.

De son côté, Claude Darciaux souhaiterait en effet se représenter mais si elle ne devait conserver qu'un seul de ses mandats, elle privilégierait, toujours d'après le même article, celui de maire de Longvic.

S'agissant des candidatures du PS ou soutenues par celui-ci dans le département, il y aurait, selon Michel Neugnot, son premier secrétaire fédéral, deux circonscriptions réservées à un homme, deux à une femme et une à un partenaire (PRG, EELV...).

La 4ème circonscription, qui n'a jamais été conquise par la gauche depuis 1988, est traditionnellement réservée à un candidat radical de gauche et si c'était encore le cas au mois de juin prochain, le candidat du PRG pourrait être à nouveau Patrick Molinoz, comme l'évoquait Jean-Philippe précédemment.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les législatives en Côte-d'Or

Messagede républicain » Mer 26 Oct 2011 10:06

La seconde circonscription pourrait basculer en cas de vague rose, surtout si le PS change de candidat. Colette Popard est candidate à toutes les élections depuis 1993 et n'a jamais il me semble dépassé 44 % au second tour et a meme perdu en triangulaire en 1997. En 1988, un autre candidat, Jean-Baptiste Viallon, avait obtenu 48.3 % des voix au second tour. Ce résultat de 1988 reflète plus le poids réel de la gauche dans cette circonscription.
Auparavant, la 1ère circonscription était beaucoup plus à droite que la 2ème.Mais il est vrai que la gauche y progresse probablement plus vite comme on le voit aux cantonales alors que dans la seconde, la droite résiste plutot bien surtout dans les zones rurales.
En fait, le découpage des circonscriptions sur Dijon a eu pour but de donner à Robert Poujade, battu par Roland Carraz en 1981 une circonscription facile, la première (la seconde, il n'aurait jamais pensé s'y présenter) . Le problème, c'est qu'il y avait de fortes chances que les deux autres soient plutot à gauche. D'où un découpage géographiquement étrange, avec une circonscription très à gauche (la 3ème) et une autre légèrement à droite, (la 2ème).
La 3ème circonscription a une particularité, elle comprend deux cantons dijonnais qui ne sont pas contigus (Dijon-2 et Dijon-4), séparés par Dijon-3 qui est curieusement dans la seconde circonscription (à l'époque, ce canton était encore à droite alors que les deux autres ont toujours été à gauche depuis le découpage cantonal de 1973), et reliés par le canton de Chenove, plus au sud.
La 2ème circonscription a une forme étrange. Elle comprend les cantons ruraux à la limite est du département , le nord-est de l'agglomération dijonnaise et le canton de Dijon-3 situé plein-sud.
Un échange éventuel des cantons de Genlis et de Dijon-3 qui comptent à peu près autant d'habitants et sont aujourd'hui tous deux à gauche redonneraient à ces deux circonscriptions une cohérence géographique.
républicain
 
Messages: 169
Inscription: Sam 5 Fév 2011 16:17

Re: Les législatives en Côte-d'Or

Messagede Oskial » Dim 6 Nov 2011 00:24

Jean-Philippe MOREL, ancien conseiller municipal de Dijon jusqu'en 2001 et conseiller municipal d'opposition à Longvic depuis 2008, leader du PRV 21, revendique l'investiture de l'UMP dans la 3ème circonscription. Il serait en concurrence avec Guillaume RUET, conseiller municipal d'opposition à Chevigny-Saint-Sauveur et responsable départemental des "Jeunes Populaires".
http://www.infos-dijon.com/article.php? ... 29&thold=0
Oskial
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 336
Inscription: Mer 24 Fév 2010 15:40
Messages : 2 (détails)

Re: Les législatives en Côte-d'Or

Messagede vudeloin » Dim 6 Nov 2011 12:05

Que le découpage du département soit étudié pour permettre à la droite de garder la main mise sur la représentation parlementaire est une évidence.
Pour autant, il faut regarder d'un peu plus près les coups de ciseaux de Marleix qui ont notamment maintenu l'énorme 4e, qui regroupe une bonne partie des cantons ruraux du département et 343 (!) des 706 communes de la Côte d'Or, regroupant les 12 cantons de l'arrondissement de Montbard et cinq cantons, à la fois ruraux et industriels de celui de Dijon (notamment dans ces communes bien connues des cruciverbistes d'Is et de Selongey où les cocottes ont souvent la pression ;) ).
Mais nous entrerons dans les détails un peu plus tard car il y a un monde entre le canton de Grancey le Château (1 000 et quelques habitants ) et celui de Dijon 3 qui en compte plus de 21 000...
Voilà aussi comment, parfois, on maintient certaines majorités départementales...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Côte-d'Or

Messagede Jean-Philippe » Mar 22 Nov 2011 18:02

Voici un article qui fait le point sur les candidatures côté PS dans les 5 circonscriptions et notamment la 3e où la sortante se retire finalement.
1e : Laurent Grandguillaume, adjoint en vue de François Rebsamen, mais aussi secrétaire de la section PS de Dijon (donc favori)
Françoise Tennenbaum, adjointe et vice-présidente du conseil régional, candidate en 2007
Emmanuel Debost, élu de Plombières-lès-Dijon

2e : un seul candidat, Pierre Pribétich, adjoint à l’urbanisme de Dijon et ex eurodéputé

3e : la sortante ayant annoncé hier aux militants qu'elle se retirait, cinqu femmes sont candidates à sa succession :
Safia Otokoré, vice-présidente chargée des sports au Conseil Régional (qui a annoncé qu'elle sera candidate à tout prix, y compris comme DVG)
Fadila Khattabi, vice-présidente chargée de l’apprentissage au Conseil Régional, élue d’Arc-sur-Tille
Kheïra Bouziane, élue de Quetigny
Julienne Fissonnangaye, élue de Chenôve
Bernadette Shungu, élue de Longvic
Face à la vainqueure, Jean-Philippe Morel, président du Parti Radical de Côte-d’Or, sera a priori le seul candidat de la majorité sortante.

4e : le Conseiller Général PRG de Vénarey Les Laumes, Patrick Molinoz, tient la corde. Sa suppléante devrait être une femme socialiste.

5e : Sylvie Martin, tête de liste du PS à Beaune, ne sera la candidate du PS. La circonscription est gelée et pourrait être « ouverte à un partenaire ».

http://www.infos-dijon.com/article.php?sid=25152&thold=0
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives en Côte-d'Or

Messagede Nico78 » Mar 22 Nov 2011 22:13

Visiblement la 3e a été réservée à une candidate de la diversité (j'aime pas trop ce mot mais bon)... ;)
Nico78
 
Messages: 1297
Inscription: Sam 6 Nov 2010 21:31

Re: Les législatives en Côte-d'Or

Messagede républicain » Mer 23 Nov 2011 11:53

Cher Vudeloin, il n'y a pas eu de redécoupage en 2009 car le département garde 5 circonscriptions et surtout aucune ne s'éloigne de la moyenne départementale en nombre d'habitants, de plus de 20%. Meme si la 5ème gagne des habitants au point de devenir d'assez loin la plus peuplée et que la 4ème qui a toujours compté un peu moins d'habitants que les autres stagne voire régresse en nombre d'habitants, contrairement aux autres circonscriptions.
républicain
 
Messages: 169
Inscription: Sam 5 Fév 2011 16:17

Re: Les législatives en Côte-d'Or

Messagede vudeloin » Mer 23 Nov 2011 19:42

je sais bien que la quatrième a toujours été relativement moins peuplée que les autres, vu que le pays de Montbard et l'Auxois ne sont pas vraiment sur un profil de développement démographique...
Il y a plus d'ombres de l'Histoire entre Venarey les Laumes et Grésigny Sainte Reine (;) ) que d'habitants d'un pays de plus en plus victime de longues années de représentation politique par les forces de la droite et du centre...
Mais j'aurais de toute manière plaisir à parler de ces régions où nous devrons sans doute, pour le moins, nous intéresser à l'archéologie des comportements politiques !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives en Côte-d'Or

Messagede républicain » Sam 26 Nov 2011 10:35

Cette circonscription n'a pas un comportement si archaique que cela. Elle a une grande particularité: elle se gagne au centre.
Depuis 1958, la droite gaulliste (UNR, UDR, RPR, UMP) et la gauche socialo-communiste (SFIO, PS, PCF) n'ont jamais eu de député. Il n'y a eu que des UDF ou équivalent et un radical de gauche.
Le Chatillonnais est traditionnellement à droite, le nord de l'Auxois est plutot une terre radicale, excepté Vitteaux qui est à droite et Montbard qui a été longtemps communiste, mais il est vrai que la droite s'est plutot renforcée depuis les années 80 dans cette région naturelle. Saulieu, qui est le seul canton du Morvan compris dans cette circonscription est à droite. Saint-Seine l'Abbaye est très à droite, Sombernon est assez partagé. Tout comme les deux cantons rajoutés en 1986, Is-sur-Tille et Selongey qui ont tous deux basculé dernièrement, mais dans un sens différent.
républicain
 
Messages: 169
Inscription: Sam 5 Fév 2011 16:17

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Les marchés publics expliqués aux élus locaux

Patrice Cossalter

Le droit de la commande publique a été bouleversé début 2016. Il est d'autant plus indispensable d'intégrer ce droit nouveau que les élus ont un rôle juridique, stratégique et de management dans la commande publique...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités