Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Dim 23 Oct 2011 22:56

Odile SAUGUES députée sortante de la 1ère circonscription a fait savoir qu'elle se représenterait avec pour suppléant Bertrand PASCUITO maire et conseiller général de Cournon, la seconde ville du département par son nombre d'habitants, qui y est désormais rattachée par les bons soins d'Alain MARLEIX qui a voulu concentrer le maximum de suffrages de gauche.
Exit donc le maire de Cébazat, suppléant jusqu'ici, Bernard AUBY.
Le ticket est "hollandiste", Bernard AUBY était partisan d'AUBRY.....
Il est question parfois d'une candidature de la conseillère régionale Anna AUBOIS : serait-elle soutenue par la sénatrice Michèle ANDRE ? Quel serait son suppléant si elle allait jusqu'à une "primaire" pour sa désignation ? AUBY, qui s'est "bien" conduit au conseil général ? C'est une hypothèse.

Un député sortant ne se fait guère de souci : c'est André CHASSAIGNE qui aurait pu craindre de se confronter à Alain NERI dont la partie rurale de sa circonscription a été rattachée à celle de Thiers-Ambert, mais qui peut dormir sur ses deux oreilles depuis qu'Alain NERI a été élu sénateur. Dédé a fait le "minimum syndical" lors de ces dernières, ceci expliquant cela pour ceux qui, comme nous, ont été, un peu surpris par les résultats des sénatoriales.

Côté UMP, rien de nouveau : le sortant, Louis Joachim GISCARD d'ESTAING, le désormais seul député et parlementaire UMP du département sait que la partie ne sera pas facile pour lui, bien que sa circonscription ait été remaniée : il n'est pas certain que les cantons d'ARDES sur Couze et de Champeix qui sont désormais dans son domaine lui apportent un "bonus"....Le canton de BESSE sera sans doute plus favorable...mais s'il rééquilibre les deux précédents , ce serait déjà un exploit.
Les cantons de Rochefort Montagne + ROYAT + CHAMALIERES lui sont acquis ...mais ceux de BEAUMONT et de CLERMONT (Ouest et Sud-Ouest) pèseront lourd en sens inverse,
Aujourd'hui, j'évalue le déficit global entre 1800 et 2500 voix. Bien entendu, il faut connaître ses challengers et notamment celui du PS : le maire de St Julien PUY LAVEZE, Daniel BELLAIGUE sera-t-il sur les rangs d'autant que président de l'association des maires ruraux et challenger, un temps, de René SOUCHON, aux régionales d'où il s'était effacé, il mériterait quelque compensation....

C'est tout pour aujourd'hui !
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3537
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Lun 24 Oct 2011 01:36

L'enjeu de ces élections est simple : avec une UMP particulièrement accablée lors des dernières consultations électorales ( notamment les cantonales ), la Giscardie va t elle échapper encore à la gauche ?
Pour le reste, comme dirait SALVAT, c'est tout pour aujourd'hui :)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Messagede marquis63 » Ven 11 Nov 2011 16:24

Les procédures de designations des candidats, en particulier au PS sont en cours. En effet, les déclarations de candidatures sont ouvertes du Vendredi 18 au Lundi 21 Novembre à la Fédération. Je vous passe les détails tels que la parité, et la circonscription réservée (EELV) Il convient de voir de plus près les postulants ! Votes au PS les 01 et 02 Décembre prochains.
Dans la première (ouverte à la parité) O Sauugues a déjà annoncé qu'elle ferait équipe pour un 4ème mandat avec B Pasciuto bien qu'elle ait largement dépassé les 67 ans ciblés par A Montebourg ! Pour le moment pas d'autre "Challengeuse" ne s'est officiellement déclarée, mais....
Dans la deuxième J Michel va lui aussi tentert la passe de 4. A mon sens ce sera plus difficile pour lui car des riomois ont quelques velleités.
Dans la troisieme, Jerome Godard a fait part de sa volonté de concourir Il y aura donc surement deux candidats PS ( avec D Bellaigue ) lors du prochain vote interne PS de désignation
Dans la quatrieme, encore un postulant qui se croit indispensable pour un quatrieme mandat et bien peu de quadras en vue dans celle ci
Dans la cinquieme promise à DD Chassaigne et réservée par le PS à une femme, Martine Munoz et Michelle Goncalvés seraient partantes pour la primaire. J'espère qu'elles iront ne serait-ce que pour eviter à G Betenfeld de le faire. Je considère qu'il n'a plus de socialiste que l'ambition.
Pour moi, militant PS, ce que j'en pense ? C'est que encore une fois, nous allons rater l'occasion de renouveller les parlementaires Puydomois. Alors que la situation politique sera la plus favorable possible avec un président surement PS, nous avions là une occasion unique de renouvellement et de mettre en pratique les "contrats de génération" chers à Hollande. J'aurais donc remercié Odile Jean et Jean-Paul et leur aurais rappelé leurs ages et le non-cumul des mandats.
marquis63
 
Messages: 105
Inscription: Sam 27 Nov 2010 18:40
Localisation: Cournon d'auvergne

Re: Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Ven 11 Nov 2011 16:40

Le PS a peut être un problème de renouvellement de génération, marquis...
Malgré les grandes qualités de Jérôme Godard, fils de son père, d'Alexandre Pourchon, de même et de Marion Canales, collaboratrice attitrée de François Rebsamen au Sénat et courageuse aventurière à Chamalières...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Messagede marquis63 » Sam 12 Nov 2011 12:44

J'ai oublié d'indiquer qu'un autre point trés important est mentionné dans la lettre d'appel à candidature ; je cite !!

"Nous te rappelons que, conformément aux règles sur le cumul des mandats que nous nous sommes collectivement fixées, pour les candidats à la candidature membre d'un exécutif, celle-ci ne sera jugée recevable nationalement qu'à partir du moment où ils-elles auront fait parvenir une lettre à la Fédération (qui la trasmettra automatiquement au Secrétariat National aux élections) indiquant qu'ils-elles renonceront à leur (s) mandat (s) exécutif (s) locaux au plus tard en septembre 2012 ( disposittion votée dans le cadre de la convention nationale Rénovation du 3 juillet 2010).
Cet engagement écrit devra IMPERATIVEMENT être parvenu au Secrétariat National aux élections AVANT le mardi 22 Novembre 2011 à 13 heures, date du BN d'enregistrement des candidatures."


Bien sûr il y aura surement quelques dérogations de circonstances (sic) mais c'est un vrai premier pas d'avoir cet engagement écrit
marquis63
 
Messages: 105
Inscription: Sam 27 Nov 2010 18:40
Localisation: Cournon d'auvergne

Re: Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Messagede Jean-Philippe » Mer 23 Nov 2011 19:43

1ère circonscription de Clermont-Nord. La députée sortante Odile Saugues aura une concurrente Carole Courtial, conseillère municipale de Clermont.

2e circonscription de Riom. Jean Michel a décidé de renoncer. Les militants auront à se prononcer entre Christine Pirès-Beaune - déjà candidate en 2006, en interne, contre Jean Michel -, Laurent Battut, président du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud.

3e circonscription de Clermont-Montagne. La circonscription a été « gelée » pour un candidat d'Europe Ecologie-Les Verts. Il sera connu le 3 décembre.

4e circonscription d'Issoire. Le député sortant Jean-Paul Bacquet est seul en lice.

5e circonscription de Thiers-Ambert. Si elle est réservée aux femmes, aucune candidate ne s'est manifestée.

Des voix s'élèvent pour demander aux instances socialistes d'ouvrir les candidatures aux hommes.


http://www.maville.com/actu/actudet_-Puy-de-Dome-qui-seront-les-candidats-socialistes-aux-legislatives-de-2012-_fil-2043039_actu.Htm
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Mer 23 Nov 2011 20:24

Une candidate pour aller au casse pipe et laisser André Chassaigne se faire réélire député, surtout...
Ce qui montre que la parité ne pourra jamais vraiment progresser avec le mode de scrutin majoritaire à deux tours.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Ven 2 Déc 2011 13:57

Le journal régional local a consacré une page le 3 novembre sur la situation des 5 circonscriptions législatives. J'en fais état et y ajoute des éléments nouveaux

sur la 1ère,il revient sur l'ajout de Cournon et du suppléant "de poids" que représente, au bénéfice d'Odile SAUGUES, son maire Bertrand PASCUITO . Sur un ton ironique, que l'on ne comprend pas, est annoncée la candidature de Michel FANGET (Modem) ancien député....on peut ne pas apprécier l'intéressé...pourquoi en rajouter "finement" une couche, alors que ledit journal avait fait sa promotion jadis ? Sic transit gloria ! Yves REVERSEAU conseiller municipal EELV opterait pour cette circonscription (on en a parlé ici lors des cantonales de mars 2011...décidément, il "voyage" beaucoup à travers Clermont , au fil des scrutins. il est vrai que la partie orientale de Clermont et la ville de Cournon sont particulièrement concernées par la construction de l'incinérateur (je reviendrai sur cette question déjà abordée lors des cantonales mais qui a connu de nouveaux développements).Enfin, il est cité le nom de Christiane JALICON pour l'UMP : nous l'avons déjà vue lors des cantonales dernières sur Clermont Nord-Ouest.
Depuis, Mireille LACOMBE conseillère générale de Clermont-Est (DVG) a annoncé sa candidature. Il y aura également un candidat Front de Gauche et enfin le Docteur LAFFONT NPA se présentera.
Hier, Odile SAUGUES a été mandatée par les militants du PS face à Carole COURTIAL conseillère municipale de Clermont par un peu plus de 65% des voix.
Exit la candidature que l'on murmurait de la conseillère régionale A. AUBOIS : à Clermont, les rumeurs vont toujours bon train.
Odile SAUGUES sera réélue (dès le premier tour ? pas impossible).

Sur la troisième circonscription, des noms sont avancés comme concurrents de Louis-Joachim GISCARD d'ESTAING : Rodolphe JONVAUX, MODEM, son adjoint à Chamalières et une flopée de candidats PS étaient annoncée : Roger GARDES, maire de St Genès Champanelle, (à mon sens, dangereux pour LJGE), Daniel BELLAIGUE (que j'avais cité précédemment, président des maires ruraux du Puy-de-Dôme (qui récolterait des voix personnelles précisément dans ce type de communes où LJVE espère réaliser du bonus), Marion CANALES qui en dehors de sa fonction d'assistante parlementaire du maire de DIJON et de conseillère d'opposition de Chamalières ne me semblait pas devoir effectuer une percée. Le journal évoquait la candidature de René SOUCHON qui "aurait été sollicitée par ses amis socialistes" : on aime la fiction...puisque l'intéressé a toujours déclaré se consacrer exclusivement à la région Auvergne car il veut, à tout prix, éviter qu'elle tombe dans les mains de l'héritier de l'EX et chacun sait qu'elle est considérée dans la famille GISCARD comme un bien familial dont il a été injuste et anormal qu'elle en ait été dépossédée et qu'il conviendra de recouvrer). En conclusion de cette énumération, dont j'allais oublier Jérôme GODARD, fils de...., le journaliste concluait que c'est "Marion CANALES qui tiendrait la corde au niveau de la fédération socialiste".
Erreur sur toute la ligne : en effet, le bureau national du PS a décidé de laisser la place à un(e) vert(e) : Le conseiller régional BOUCHARDY aurait pu représenter un réel danger pour Giscard fils...mais il est modeste (qualité rare dans le monde politique) et ce sera Danielle AUROI qui sera de retour , à la grande joie, que je suppose, de LGE.
Les socialistes locaux n'apprécient guère de s'effacer devant Danielle AUROI.......Et voilà que le conseiller général de BESSE - un canton sur lequel LGE pensait pouvoir capitaliser une certaine avance -,Lionel GAY, fils du maire du chef lieu appartenant au groupe de Jean-Yves GOUTTEBEL, a annoncé sa candidature. Voilà un danger autrement plus précis et conséquent pour LGE car Lionel, en plus des voix personnelles sur lesquelles il peut compter ne manquera pas de récolter toutes celles des électeurs et militants PS mécontents.
Une candidate du PG-FG, Patricia GUILLOT se présente : elle est conseillère générale de Clermont-Centre (hors circonscription)

Sur la 4ème circonscription (Issoire), le succès de Jean Paul BACQUET PS n'est pas difficile à pronostiquer : l'UMP Bertrand BARRAUD, conseiller municipal minoritaire d'Issoire, irait au combat...sans grand espoir (ndr), EELV investira Hélène PELLETIER ancienne élue municipale d'Issoire et le MODEM Philippe GATIGNOL maire de La Tour d'Auvergne, avec qui nous eûmes l'occasion d'échanger sympathiquement sur ce forum lors des cantonales de mars dernier : mais LA TOUR n'est plus dans cette circonscription : est-il au courant ?

Sur la 2 ème circonscription (Riom), le député Jean MICHEL ne se représente pas : il l'avait indiqué déjà depuis longtemps mais s'était ravisé suite à la pression amicale de beaucoup. C'était sans compter sur la position très anti-gouttebélienne des militants PS riomois animés dans ce sens par le maire de Riom et une militante, formée jadis par Jean MICHEL, Christine PIRES-BEAUNE, son ancienne collaboratrice au syndicat des communes de Combrailles : Jean MICHEL, ne voulant pas être au centre de divisions, et ne voulant pas renier ses amitiés (nous en avons parlé lors des cantonales) s'est donc retiré du jeu .
La nouvelle candidate du PS s'est imposée face à Laurent BATTUT, fils du conseiller général de Pontaumur (DVG Gouttebélien)
Il y aura sans doute un candidat MODEM, Louis ESTIER, l'actif maire des Ancizes-Comps, sera le candidat PCF-FG et saura concrétiser les progrés (ou plutôt le renouveau) de ce courant dans les Combrailles.
On sait que la circonscription a été remodelée (perte d'Ennezat très PS, gain de Bourg-Lastic assez PS et d'Herment plus partagé) : l'idée première du sieur MARLEIX était ainsi de constituer une circonscription gagnable pour...Brice HORTEFEUX.
Ce candidat girovague n'ira pas au combat : par contre, moins contrainte par l'absence de Jean MICHEL, la conseillère régionale et maire de St Eloy les Mines, Marie Thérèse SIKORA UMP, pourrait profiter d'un repartage des voix de gauche et l'emporter s'il s'y ajoutait la reconduction du président actuel de la République ......Son mentor, Georges DUVAL avait gagné la circonscription en 1967 contre le sortant PCF Eugène FOURVEL.....L'histoire peut se renouveler. Tout est possible

Sur la 5 ème circonscription de Thiers-Ambert-Pont du Château, les socialistes n'ont pu voter par manque de candidates puisque le "national" avait décidé de sa dévolution à une femme candidate .... Le conseiller général BETENFELD grillerait d'envie d'aller au combat : conseiller général ex-gouttebélien, rallié au PS (peut-être dans cette perspective) , il est le maire de Lempdes, une commune importante mais bien marginale par rapport au centre de gravité de la nouvelle circonscription. Affronter André CHASSAIGNE ne sera pas simple ; Alain NERI a préféré les ors du Sénat.....alors qu'il disposait d'un bilan assez épais. C'est dire que la partie est jouée, l'UMP ne pouvant faire que de la figuration au premier tour (à mon sens, elle n'aura pas la qualification pour le second). Y aura-t-il un candidat MRC en la personne du maire de Pont-du Château, René VINZIO très populaire ? EELV sera sans doute de la partie comme le FN .
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3537
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Dim 4 Déc 2011 18:55

sur la seconde circonscription (RIOM) , une information : Frédéric BONNICHON maire de Châtel-Guyon et conseiller régional serait "travaillé au corps" (toujours les belles expressions du journal La Montagne !) par ses amis de l'UMP pour se présenter....
Sinon, "Lionel MULLER sera candidat" affirme la même source.
Lionel MULLER est maire de Chapdes-Beaufort et conseiller général de Pontgibaud : il avait enlevé, au PS, les deux mandats, le même jour lors du renouvellement de 2008, ce qui faisait contraste avec les résultats de la fédération UMP du Puy-de-Dôme, alors administrée par Brice HORTEFEUX. Benjamin du conseil général (30 ans), il apparaît comme incarnant une nouvelle génération, relevant davantage du "militant" que de la "notabilité", ce qui tranche par rapport à la plupart de ses collègues de groupe.
Mais le canton de Pontgibaud, c'est réduit sur le plan démographique (6400 habitants assez partagés sur le plan politique) alors que la seule Châtel Guyon, à 6200 habitants...est une place forte de la droite, avec les deux tiers des voix, et n'est pas excentrée (voisine de Riom ).
Marie-Thérèse SIKORA serait-elle rétrogradée, elle qui a été si fidèle à l'ex ministre de l'intérieur du temps où, balladurien et anti séguiniste avéré, il était isolé au sein du RPR du Puy-de Dôme ? Prudemment, elle n'avait pas voulu gâcher ses chances d'aller au combat législatif par un échec au conseil général contre la vice présidente Pierrette DAFFIX-RAY, .....précaution sage mais inutile. Sera-t-elle suppléante de Frédéric BONNICHON ? (alliance d'une cité thermale et d'une cité ex-minière et demeurée industrielle) ? Un tandem avec Lionel MULLER ne me semblerait pas heureux parce qu'il exclurait le pays riomois qui pèse lourd sur la circonscription.
C'est là qu'on aborde la limite d'une candidature de Lionel MULLER car,mis à part Frédéric BONNICHON, quel(le) suppléant(e) de poids et détenteur(trice) d'un mandat, l'UMP pourrait-elle lui fournir sur le pays riomois ?
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3537
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les législatives 2012 dans le Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Dim 11 Déc 2011 22:22

du nouveau, à droite, sur deux circonscriptions :
1ère circonscription : si Christiane JALICON UMP est toujours candidate, voilà que Jean-Pierre BRENAS radical veut l'être aussi.
Ce dernier est président du groupe municipal UMP de Clermont qui a la particularité d'être divisé entre UMP "pur sucre" (2),
radicaux valoisiens (3), DVD (2 dont un ex-MODEM)).....
Or, le candidat doit être UMP....et JP BRENAS est radical ; il va lui falloir choisir son appartenance
S'il choisit l'UMP...on va à une primaire avec CH. JALICON
S'il choisit le PRV...il va à une primaire avec un militant radical Samir El BAKKALI (ancien suppléant en 2007 d'Anne COURTILLE...la seconde UMP pur sucre du groupe municipal !) et comme rien n'est simple au pays de Vercingetorix, une conseillère de commune suburbaine PRV, dont l'identité est cachée au public - donc Mme X - serait également candidate à la candidature pour le parti radical.
Pour se partager autour de 15% des voix exprimées, cela fait du monde !
Jean-Pierre BRENAS est le favori de Brice HORTEFEUX puisqu'il est chargé de "préparer les élections municipales" ce que l'intéressé a traduit, hâtivement , comme une désignation comme tête de liste. Ah , la sémantique "hortefeuienne", copie conforme de celle de l'EX !
Sera-t-il soutenu jusqu'au bout ? "on verra" !

2eme circonscription : le maire de Châtel estime avoir assez de responsabilités pour ne pas courir après un siège de député (ce peut être propos d'un sage ou celui d'un élu clairvoyant sur la difficulté de la tache). Lionel MULLER serait le candidat de l'UMP. Le choix du ou de la suppléant(e) nous dira si la partie est déjà jouée et perdue ou si un certain suspens demeure.

Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3537
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au tourisme

Jean-Luc Boulin

Le tourisme représente un atout de plus en plus fort pour les collectivités locales : générateur d'emplois, facteur d'attractivité territoriale, créateur de lien social, il s'inscrit de façon transversale dans les politiques publiques. Comment, lorsqu'on est élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la participation, la démocratie locale et la citoyenneté

Jérôme Dupuis

Du budget participatif à la territorialisation des services municipaux et intercommunaux et aux panels des pratiques participatives, en passant par les repas de quartier, les comités d'engagement au...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités