Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Messagede vudeloin » Lun 7 Nov 2011 01:43

L'année 2012 verra, pour la première fois, se dérouler une élection législative un peu particulière : celle visant à désigner le député représentant la partie française de l'île de Saint Martin et l'île de Saint Barthélemy, toutes deux détachées de la Guadeloupe, où elles ont, longtemps, été rattachées à la quatrième circonscription de ce département d'Outre Mer.

La population réunie de Saint Martin et Saint Barth' dépasse à peine, officiellement, les 40 000 habitants (environ 35 700 pour Saint Martin, 8 400 pour Saint Barth').

Le député sortant de ces deux territoires, devenues collectivités d'Outre Mer régies par les dispositions de l'article 74 de la Constitution ( qui leur donne entre autres l'extraterritorialité fiscale ) est Victorin Lurel.

Lors des élections de 2007, Saint Barthélemy avait massivement voté pour Nicolas Sarkozy, lui apportant un score de 77,7 % avec une participation de près de 71 %.
Saint Martin, pour sa part, avait moins voté ( plus de 50 % d'abstentions ) mais donné, lui aussi, la majorité à Nicolas Sarkozy avec 54,6 %.

Aux législatives, Victorin Lurel l'avait emporté au second tour avec un peu plus de 52 % sur la circonscription, après un 48,8 % au premier.

A Saint Barthélemy, Victorin Lurel avait obtenu la majorité absolue au premier comme au second tour en réalisant 936 voix au soir du ballottage, avec une participation de moins de 33 %.

A Saint Martin, il avait obtenu plus de 60 % des suffrages au second tour, soit 2 441 voix, mais la participation avait stagné à 27 % environ.

C'est à dire que les deux îles du Nord avaient contribué au succès global du Président de région.

L'écart créé dans les deux territoires (1 008 suffrages) est à rapprocher de la différence sur l'ensemble du siège (1 551 suffrages).

Pour autant, lorsque les deux collectivités territoriales ont élu leur conseil, c'est du côté de l'UMP qu'elles se sont orientées, votant dans le cas de Saint Martin pour Louis Constant Fleming et ses alliés ( parfois ses parents ), et, dans celui de Saint Barth', pour Bruno Magras et ses alliés (Michel Magras est le sénateur représentant l'île au Luxembourg ).

Sur un plan plus sociologique et historique, les deux îles ont connu des destinées diverses.

Dans le cas de Saint Barth', nous sommes en présence d'une bizarrerie historique, qui a fait de cette île des Antilles, pendant longtemps, une possession suédoise (!) donnant d'ailleurs à sa principale agglomération un nombre tiré de la culture suédoise, puisqu'il s'agit de Gustavia...

Autre aspect : l'île n'ayant que peu de possibilités d'être urbanisée et peuplée ( il n'y a pas d'eau courante en source sur place ) n'a finalement été habitée que par des résidents plutôt fortunés, et, pour tout dire, Blancs...

Dans le cas de Saint Martin, on est dans un autre cas de figure.

L'ile a été partagée entre la France et les Pays Bas (Sint Maarten faisant partie des Antilles Néerlandaises au même titre qu'Aruba ou Curaçao ) et, de par sa position géographique, est devenue un lieu d'émigration, d'autant plus attirant que le développement économique de l'île a été fondé sur l'expansion des infrastructures touristiques.

La population de Saint Martin n'a cessé de croître et a dépassé officiellement les 35 000 habitants, aujourd'hui, même si, selon certaines sources locales consultées, la population serait plutôt comprise entre 40 et 50 000 habitants, notamment de par la présence d'une population immigrée venue notamment d'Haïti, attirée par le mirage touristique saint martinois.

Les problèmes de délinquance, de jeunesse en déshérence et en danger, d'insécurité des conditions de vie sont d'une importance toute particulière à Saint Martin où une bonne partie de la vie économique locale est directement contrôlée par la famille du sénateur Fleming.

Celui ci, qui a du, pour des raisons de conflit d'intérêt, quitter ses fonctions de président du conseil territorial ( il était juge et partie dans une affaire concernant la Société d'économie mixte du territoire puisqu'il se trouve qu'il était le propriétaire du terrain acheté par la SEM qu'il présidait dans le même temps ) a toutefois placé directement ses alliés aux commandes du territoire.

Le président Gumbs, de fait, est l'homme lige de Louis Constant Fleming.
On ne sait pas encore qui sera candidat dans cette circonscription, aussi nettement taillée sur mesure pour l'UMP qu'une partie des circonscriptions représentant les Français de l'Etranger, mais il est évident qu'il sortira du sérail Fleming – Magras.

La manière dont la vie politique de Saint Barth' est régie est du même profil que sur Saint Martin, avec la domination de la famille Magras, qui occupe des fonctions dirigeantes sur l'île depuis de longues années et qui les cumule avec la propriété foncière.

Certains pensent d'ailleurs que, pour financer la campagne électorale, avant peu se produira la cession d'un bien foncier quelconque appartenant à la famille Fleming...

A noter, et pas uniquement pour l'anecdote, que le régime de l'article 74 a offert la possibilité aux deux conseils territoriaux de procéder à l'adaptation de quelques éléments du droit français, au sens métropolitain.

Ainsi, le code général des impôts a été «  adapté «  à la situation spécifique de Saint Barth' et de Saint Martin, l'une de ces adaptations ayant été de supprimer l'impôt de solidarité sur la fortune...

Et d'adapter l'impôt sur le revenu à la réalité locale, c'est à dire avec un taux sensiblement plus faible qu'en France métropolitaine.

La situation d'extra territorialité des deux îles a conduit d'ailleurs la France à signer une convention fiscale (!) avec Saint Martin et Saint Barth', comme nous l'aurions fait avec n'importe quel paradis fiscal...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Messagede Jean-Philippe » Lun 7 Nov 2011 19:29

Ne pas oublier que le suppléant de Lurel est le conseiller territorial de Saint-Martin Louis Mussington. Ceci explique cela.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Messagede vudeloin » Lun 7 Nov 2011 21:05

C'est là une question assez secondaire, JP, vu que Mussington est l'un des rares anti Fleming dans cette assemblée...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Messagede Jean-Philippe » Lun 7 Nov 2011 22:23

Secondaire, peut-être, mais c'est le seul moyen de comprendre comment Lurel est passé de 47,44% en 2002 (LC Fleming était majoritaire au 1e tour à ce scrutin) à 60,53% en 2007 alors que sur la circonscription, Lurel est passé de 50,83 à 52,58%.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Messagede vudeloin » Lun 7 Nov 2011 22:46

enfin, là, les pourcentages, cela ne veut pas dire grand chose, jean Philippe....
Fleming candidat aurait évidemment été devant Lurel sur Saint Martin !
Et je pense que la lecture de mon premier message ne t'aura pas fait oublier qu'entre la participation à la présidentielle et celle à la législative, il y a comme qui dirait un monde...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Messagede Jean-Philippe » Lun 7 Nov 2011 23:04

Comme souvent quand tu ne veux pas reconnaître ton erreur (ou alors tu lis de travers mes messages), tu fais ce genre de dérobade très pénible à la longue.
Où est-ce que je parle de la présidentielle et de la participation ? Je compare deux scrutins comparables pour expliquer le très bon score de Lurel en 2007 qui s'explique très largement par la qualité de son suppléant.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Messagede vudeloin » Mar 8 Nov 2011 09:30

Comme j'ai pris sur moi d'ouvrir le fil de la discussion sur ce siège un peu particulier ( et qui ne devrait pas exister, en fait, pas plus que les deux sièges de sénateur de Saint Martin et Saint Barth'), deux trois détails.
En 2002, Lurel a fait 1 490 voix avec 25,88 % de votants au second tour sur Saint Martin (inscrits 13 373).
Au premier tour, Fleming était évidemment arrivé en tête, avec plus de 2 000 suffrages et 54 %.

En 2007, il l'a emporté sur l'Ile avec 2 441 voix et une participation de 27,05 % au second tour...
Fleming a d'ailleurs fait campagne, discrètement, pour lui parce qu'il escomptait faire porter par Lurel le projet de collectivité article 74.

Ceci dit, Jean Philippe, lors de la présidentielle, Ségolène Royal, soutenue dès les primaires du PS par Victorin Lurel, avait fait 2 143 voix au premier tour puis 3 260 au second.
On est juste donc, si l'on peut dire, dans le rassemblement de l'essentiel de l'électorat socialisant ou de gauche, et pas forcément très au delà.
Mais la chape de plomb que fait peser la dynastie Fleming sur l'île y est pour beaucoup...
Les prochains messages parleront, peut être, de la SEMSAMAT et d'autres sujets bien locaux qui peuvent aussi expliquer certains comportements électoraux, au delà des chiffres qui ne sont que des photos instantanées d'une société donnée à un moment donné, cher JP ! ;)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Messagede Jean-Philippe » Mer 11 Avr 2012 13:23

Louis Mussington, le suppléant de Lurel, devrait être le candidat soutenu par le PS, lui qui est le coordonnateur à Saint-Martin de la campagne de François Hollande.
Auparavant, il sera candidat aux élections territoriales de mars afin de ravir la présidence à la droite en menant la liste du MAP (Movement for the Advancement of the People).
http://www.sxmfaxinfo.com/POLITIQUE-dossiers-10.html
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Messagede ploumploum » Sam 9 Juin 2012 18:56

A midi, la participation s'élevait à 11,72 %, bien moins qu'à la présidentielle, où les taux étaient de :
- 15,68 % à St-Martin (1er tour 13,09 %)
- 28,67 % à St-Barthélémy (1er tour : 25,06 %)
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 11953
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Les législatives à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Messagede Jean-Philippe » Sam 9 Juin 2012 19:07

Donc tout est possible (y compris une victoire de la gauche). :lol:
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

La première année du mandat municipal - Guide pratique

Eric Landot

Une nouvelle mandature municipale commence. Les ennuis aussi. Les défis à relever. Les points à maîtriser très vite. Ce guide pratique vise à répondre à toutes les questions simples mais urgentes que se pose toute nouvelle équipe municipale...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités