Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Situation actuelle

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Situation actuelle

Messagede Jean-Philippe » Mer 31 Mar 2010 21:57

Aujourd'hui, on compte 153 élus de gauche (116 membres du groupe socialiste, 24 du groupe communiste et Parti de Gauche (CRC-SPG) et 13 du RDSE), face à 190 de droite (29 centristes, 151 UMP dont 4 apparentés et 11 rattachés, 7 DVD et 3 RDSE).
Le gain nécessaire pour la gauche est de 22 sièges (majorité absolue à 175 dans la future assemblée).

voici la répartition des 165 élus sortants dont 53 élus en IDF et 18 hors de métropole :
17 sortants PC (dont 1 PCR et un MUP), 1 PG
42 PS en métropole, 4 dont 2 apparentés outre-mer, 2 PRG, 4 Verts
18 centristes (membres de l'UC) : 7 Modem (dont une non membre), 1 ex-Modem, 6 AC, 4 NC
1 GM-GUSR (RDSE)
83 de droite : 72 UMP (10 outre-mer), 2 app UMP, 2 DVD

Il y aura 170 sièges en 2011 avec 5 nouveaux dans les départements et territoires suivants : Maine-et-Loire, Oise, Réunion, Isère, Nouvelle Calédonie. Les trois premiers passeront au scrutin proportionnel.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Les sénatoriales en Seine Saint-Denis

Messagede SALVAT » Lun 11 Oct 2010 10:50

-1 : le sénateur JARLIER maire de St Flour (Cantal) vient de changer de groupe : apparenté UMP, il vient de retrouver sa place au groupe de l'union centriste. Il avait fait partie du premier ensemble d'élus UDF à rejoindre l'UMP...à joindre au décompte global puisqu'il n'est pas renouvelable en 2011.
Bertrand SALVAT

Edit par Vincent le 12/10/2010 à 18:24. Message déplacé depuis le sujet "Elections sénatoriales en Seine-Saint-Denis".
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Situation actuelle

Messagede vudeloin » Mar 25 Jan 2011 20:55

Quelques menues corrections sur le premier message puisque les données sont les suivantes, en cette fin janvier 2011.

La gauche remet en jeu 70 sortants :

1 élue PCR
16 élus PCF ( dont 1 MUP )
2 élus PG
42 élus PS
3 apparentés PS d'Outre Mer
4 Verts
2 PRG

La majorité sénatoriale ( droite et centre ) remet en jeu 93 sièges :

3 RDSE ( dont 2 Outre Mer )
19 UC ( dont la totalité des élus de sensibilité Modem )
68 UMP et apparentés
3 Non inscrits

Enfin, la série comporte deux sièges vacants ( jusqu'ici de droite et du centre ) et 5 nouveaux sièges.

On notera que restent en place 5 élus PCF, 66 élus PS et apparentés, 8 PRG et 3 DVG soit 82 élus à gauche ; 2 RDSE, 4 non inscrits, 10 UC et 80 UMP au centre et à droite, soit 96 élus.

On rappellera ( sans entrer plus dans le détail des résultats d'alors ) que la gauche avait, en 2008, pour la première fois depuis longtemps, obtenu la majorité des sièges mis en jeu.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Situation actuelle

Messagede vudeloin » Mar 25 Jan 2011 21:31

Oublié de préciser que les 3 RDSE de " droite '" renouvelables sont les suivants

Denis DETCHEVERRY, sénateur de Saint Pierre et Miquelon, maire de Miquelon Langlade qui a quitté le groupe UMP, Daniel MARSIN, sénateur de la Guadeloupe, conseiller municipal aux Abymes, membre de Gauche Moderne et Gilbert BARBIER, ancien député du Jura et ex maire de Dole, de sensibilité radicale valoisienne...
On notera à ce propos que le " Duc "' Aymeri DE MONTESQUIOU est l'autre radical valoisien adhérent du groupe RDSE ( élu en 2008 ), et que Pierre JARLIER, sénateur du Cantal, se définit également comme tel.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Situation actuelle

Messagede vudeloin » Mer 26 Jan 2011 21:54

Pour les amateurs d'estimations électorales, j'indique tout de même que l'INSEE a procédé, sur son site, à la publication des populations certifiées des communes de notre beau pays.
Il convient donc de regarder ce que cela peut donner pour certaines communes, notamment en termes de délégués des conseils municipaux, singulièrement pour les localités passant la barre des 9 000 habitants et celles comptant plus de 30 000 habitants et désignant des délégués complémentaires.

Dans le seul Val de Marne, ce décret du 30 décembre augmente de plus de 60 unités le nombre des électeurs.
Dans le Val d'Oise, quatre communes passent la barre de 9 000 habitants et cela fait 56 électeurs de plus !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Situation actuelle

Messagede vudeloin » Jeu 17 Fév 2011 11:17

Juste un petit message pour indiquer que le site du Sénat ( http://www.senat.fr ) comprend désormais un onglet " Sénatoriales 2011 " sur sa page d'accueil qui permet de connaître les premiers éléments d'un dossier appelé à gagner en volume ces prochains mois
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Situation actuelle

Messagede vudeloin » Lun 28 Fév 2011 15:19

Question à cent sous : la majorité actuelle du Sénat s'apprête t elle ou non à voter une modification des règles du scrutin avant même qu'il n'ait lieu ?

Dans le cadre de la discussion, cette semaine, d'une proposition de loi relative à la transparence de la vie politique, viendront en débat deux questions inhérentes à l'organisation des prochaines sénatoriales de septembre.

Première question : la commission des Lois du Sénat propose de supprimer, au motif d'obsolescence, l'article L 306 du code électoral qui laisse aujourd'hui aux candidats pour la Haute Assemblée six semaines avant le scrutin pour organiser, auprès des électeurs ( ici essentiellement les délégués des conseils municipaux ) toute réunion publique de campagne.
Cette suppression de délai entraînerait, entre autres conséquences ,que toute initiative prise par un candidat ou un parti présentant des candidats de manière antérieure à ladite période de six semaines serait recevable.

Seconde question : la même commission des Lois propose d'instaurer un plafond de dépenses électorales pour les campagnes sénatoriales ( qui en étaient dépourvues jusqu'ici ! ), plafond dégressif et plus important pour les départements élisant leurs sénateurs au scrutin majoritaire que pour ceux les choisissant par le biais du scrutin proportionnel.

Problème : si cette mesure de transparence est souhaitable, elle n'aura effet qu'en 2014 et non en 2011, selon ce que stipule l'article 8 du même texte, tel qu'adopté par la Commission.

En clair, en 2011, si le texte est voté et promulgué en l'état, la campagne officielle du Sénat commence tout de suite et sans limitation de dépenses !
Votre avis ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Situation actuelle

Messagede Auguste » Lun 28 Fév 2011 15:34

Que n'aurait-on dit si le compte de campagne avait été rendu obligatoire dès cette année... Plus sérieusement, pour ne répondre que sur le second point, il s'agit pour moi d'une mesure pertinente qui n'a que trop tardé à être appliquée au scrutin sénatorial, pour des raisons assez obscures je trouve. A dire vrai, au vu du calendrier actuel (6 mois avant le renouvellement), je ne vois pas réellement où est le problème puisque précisément c'est un vide qui est comblé.
Auguste
 
Messages: 178
Inscription: Mer 5 Jan 2011 10:30

Re: Situation actuelle

Messagede vudeloin » Lun 28 Fév 2011 20:00

Je crois que les considérations matérielles ont bon dos, dans l'affaire...
La réalité est que la campagne électorale va pouvoir croître et embellir dès la promulgation de la loi ( elle a déjà en partie commencé avec les visites régulières du Président du Sénat en province...) sans qu'il ne soit posé de frein quelconque à la dépense occasionnée par cette campagne.
C'est à dire que ceux qui auront pris de l'avance ( au seul motif qu'ils en ont les moyens ) risquent fort de la garder à l'arrivée !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Situation actuelle

Messagede vudeloin » Dim 6 Mar 2011 11:30

Et que l'autre question à l'ordre du jour, pour l'heure, c'est celle du choix dans la date...
parce qu'une regrettable coquille m'avait fait penser que l'élection aurait lieu le 21 septembre, alors qu'on ne sait pas encore si le scrutin aura lieu le 18 ou le 25 septembre...
L'hypothèse du 18 ( troisième dimanche de septembre ) tiendrait la corde notamment parce que l'incertitude sur le résultat des élections ouvrirait une phase de négociations plus ou moins transparentes avec potlatchs à la clé entre les uns et les autres.
Du genre : si tu as la Présidence, qui aura la commission des Lois ou qui sera questeur ? combien de voitures pour un groupe comptant au moins 50 sénateurs, et j'en passe...
Bref, à suivre de près cet aspect de la question...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Suivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Mémento du président du bureau de vote

Joël Clérembaux

Ce mémento a été conçu et réalisé pour permettre aux présidents des bureaux de vote de disposer d'outils pratiques à mettre en oeuvre avant, pendant et après le scrutin. Il expose les principales tâches qui incombent au président du bureau de vote pour...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités