Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Messagede Zimmer » Mar 30 Nov 2010 22:02

Vincent Eblé (PS) sera tête de liste
faustine léo | 23.11.2010, 07h00

Vincent Eblé l’admet enfin. Le président (PS) du conseil général postule pour les sénatoriales de septembre 2011 à l’occasion du renouvellement des six sièges seine-et-marnais. Vincent Eblé a d’ailleurs de grande chance de faire son entrée au palais du Luxembourg puisqu’il mènera la liste de gauche, adoptée par le conseil fédéral de Seine-et-Marne du Parti socialiste par 27 voix contre 6.

Les militants doivent la valider le 2 décembre avant qu’elle soit définitivement approuvée par la convention nationale une semaine après.
« Le parti m’a demandé de faire mon devoir, explique Vincent Eblé, empreint d’humilité. En tant que président du conseil général, je peux apporter une dynamique à cette liste. » C’est cependant avec appétit que cet homme de 53 ans va partir en campagne. « Oui, ce poste m’intéresse. Je ne dis pas que je n’y ai jamais pensé, concède-t-il. Mais je ne cherche pas à ajouter une ligne à ma carte de visite. »
S’il est élu, Vincent Eblé devrait rester président du conseil général. « Ma succession n’est pas ouverte », s’amuse-t-il. Le Parti socialiste autorise le cumul d’un mandat parlementaire avec un mandat exécutif jusqu’en septembre 2012.
Nicole Bricq, numéro deux sur la liste, tentera de conserver son siège. Vice-présidente de la commission des Finances, son nom est d’ailleurs évoqué dans les instances socialistes pour occuper le ministère du Budget en cas de victoire de la gauche à la présidentielle.
Dans le cadre des accords nationaux avec les autres partis de gauche, la troisième place de la liste sera occupée par un communiste, la quatrième par une verte. Suivent Michel Bisson, Josyane Viguier, Francis Elu et enfin une femme divers gauche.

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/vincent-eble-ps-sera-tete-de-liste-23-11-2010-1161714.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Messagede maxxx » Mar 30 Nov 2010 22:25

A la lecture de cette liste, on voit donc bien que, là encore, ce n'est pas en Seine-et-Marne qu'EELV bénéficiera d'un siège de sénateur : avec la 4ème place sur la liste d'union, les écolos n'ont aucune chance d'envoyer ici un sénateur, face à une droite qui est déjà particulièrement menaçante pour le 3ème siège détenu par la gauche : le PC est en effet loin d'être assuré de conserver son siège s'il figure en troisième place.

Tout dépend de la capacité de la droite à réaliser l'union : si elle réussit cette union, probablement derrière Jean-Jacques Hyest, elle devrait empocher un 4ème siège, au grand dam des communistes et de la gauche en général (ça serait en effet un obstacle supplémentaire dans la conquête du Sénat).
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 21:20

Re: Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Messagede SALVAT » Mar 30 Nov 2010 22:56

La gauche a gagné ECUELLES, CREGY, MOUROUX, St PATHUS, THORIGNY, TOURNAN
La droite a gagné BROU, NEMOURS, NANGIS, VAYRES.
En termes de grands électeurs, il y a stabilité.
Si la droite est unie, elle pourrait effectivement gagner un siège.
Qu'apportent les verts-EE en grands électeurs ? Peu..... et la perte assez spectaculaire de CESSON (sans incidence par rapport au scrutin sénatorial précédent) ne plaide pas pour que des places leur soient "réservées".
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3597
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Messagede Zimmer » Mer 1 Déc 2010 00:43

Les résultats de septembre 2004 dans le département :
Inscrits : 2 934
Votants : 2 900 (98,84 %)
Exprimés : 2 839

6 sièges à pourvoir - Représentation proportionnelle

Liste UMP : 1 265 (44,56 %) - 3 élus - Jean-Jacques Hyest (UMP), Colette Mélot (UMP), Michel Houel (UMP)
Liste de Rassemblement de la Gauche et des Verts : 1 066 (37,55 %) - 3 élus - Yannick Bodin (PS), Nicole Bricq (PS), Michel Billout (PCF)
Liste UDF : 204 (7,19 %)
Liste Majorité présidentielle : 157 (5,53 %)
4 autres listes se partageaient, au total, 147 voix (5,17 %)
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Messagede vudeloin » Lun 10 Jan 2011 02:50

Soyons clairs : le département est l'un des départements clés de l'élection de 2011, en ce sens que le risque de voir la gauche perdre un siège n'est pas nul et que la droite peut donc retrouver une influence plus forte.

Mais elle peut aussi se retrouver avec la même situation qu'en 2004; pour peu qu'elle se divise ou que les centristes fassent valoir leur originalité et notamment que Patrick Septiers, Maire de Moret sur Loing, pilote de nouveau une liste centriste.

L'autre aspect clé du département, c'est que la population s'est accrue dans certaines communes de telle sorte que le nombre des grands électeurs est proche aujourd'hui de 3 000, ce qui situe l'élu aux alentours de 450 voix...

Cas typique : le canton de Thorigny qui compte aujourd'hui plus de 140 grands électeurs, dans le cadre de la croissance des communes de la zone d'Eurodisney.

D'autres éléments sont a prendre en compte dans le scrutin et notamment le fait que l'intercommunalité crée de nouveaux types de relations entre élus ou encore que vient d'émerger une association des maires ruraux qui semble vouloir s'affranchir du contrôle de l'UMP et notamment de Christian Jacob.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Messagede SALVAT » Mar 11 Jan 2011 01:18

Il y a eu, dans le détail, beaucoup de mutations, lors des municipales. Dans les grandes villes, c'est facile de compter : dans les petites communes qui étaient conservatrices la rurbanisation a bousculé des mairies en place et des élus "aux idées nouvelles" pour prendre une expression commode s'intitulant "pour le progrès et la solidarité", "pour le changement" ont rallié les minoritaires d'antan renforcés par ce nouvel électorat : sont-ils cartés ? Pas toujours, mais ils peuvent ici ou là manifester une tendance de rupture avec ce qui était. Ces rurbains, comme leurs élus grands électeurs sénatoriaux, réagissent aussi selon le climat national.
C'est pourquoi, je pense, aujourd'hui (cf. post de novembre), que la gauche augmentera son total de voix.
Mais il faut affiner l'examen des communes de moins de moins de 3500 habitants.
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3597
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Messagede vudeloin » Mar 11 Jan 2011 02:02

Oui, la poste devrait faire plus de voix qu'en 2004, mais la configuration de l'élection sera déterminante.

Si nous avons des dissidences à droite et une liste centriste, on peut arriver à la même conclusion qu'en 2004, mais rien n'est fait.

Sur le papier, toutefois, la droite dispose d'une certaine avance puisque j'estime les voix de gauche à environ 1 100, face à 970 votes sur des listes UMP et plus ou moins 800 votes de listes divers droite, sans étiquette ou d'intérêts communaux.

Dans cet ensemble, nous avons les électeurs de l'extrême droite, qui aura quelques voix, comme d'habitude, ceux qui seront portés à voter pour une liste centriste et une partie qui peut faire un transfert vers la gauche.

Mais le potentiel de voix UMP peut s'arrêter vers 1500 votes, contre 1 200 au mieux pour la gauche.
une seule liste UMP à 1 500, cela met le quatrième élu à 375, contre le troisième à 400 pour la gauche.
Chaud devant donc !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Messagede vudeloin » Dim 12 Juin 2011 11:56

La publication et ampliation de l'arrêté préfectoral ( d'ailleurs assez mal fichu parce que l'auteur du document a oublié la fonction Tableur de son ordinateur et laissé quelques fautes d'orthographe dans le nom des communes ) relatif à la Seine et Marne nous indique quelle est l'importance du collège électoral sénatorial.

Il a naturellement augmenté sur 2004 du fait de la poursuite du mouvement d'urbanisation du département, singulièrement dans le périmètre des ex villes nouvelles de Melun Sénart et Marne La Vallée.

Le collège comprend donc les 9 députés, 24 conseillers régionaux et 43 conseillers généraux dans un premier ensemble de 76 électeurs, dont 37 de droite et du centre et 39 de gauche.

Il comprend ensuite 216 délégués des 4 communes de plus de 31 000 habitants ( Chelles, Meaux, Melun, Pontault Combault ), dont 52 délégués complémentaires.

Il intègre également 979 délégués des 29 communes comptant de 9 à 31 000 habitants.

Puis on trouve les 585 délégués des 39 communes de 3 500 à 9 000 habitants, ce qui fait que nous avons, au total, 1 780 délégués désignés au scrutin proportionnel.

Dans les communes, plus nombreuses dans ce département comptant 514 mairies, qui élisent leurs délégués au scrutin majoritaire, nous avons 29 communes désignant 7 électeurs (196 votes), 51 communes en désignant 5 (255 votes), 186 communes en choisissant 3 (558 votes) et 176 communes n'en désignant qu'un seul (176 votes).

Enfin, 13 délégués sont élus au titre des communes associées.

Ce qui donne un total de 1 198 votes dans l'ensemble de ces communes.

Et un collège électoral seine et marnais porté à 3 054 électeurs mettant le quotient nécessaire à l'élection d'un sénateur ( ou d'une sénatrice ) à 609 voix.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Messagede Sebastien chamfort » Dim 19 Juin 2011 09:19

Bonjour,

ne pensez vous pas qu'avec l'évolution de la stratégie des parties, PS - EELV en compétition et l'UMP face un centre droit qui s'organise, la configuration pourrait être différente ? 2 listes à gauche et 2 listes à droite ( ump et centre droit avec les amis de borloo, le NC et l'alliance centriste ) et une liste MODEM, voiture balai avec une chance ?
Dans la même veine, une liste intégrant l'UDF MODEM en 2004 aurait permis de faire un 4 - 2.
La stratégie gagnante pour la majorité sénatoriale ne serait elle pas de faire un liste avec 2 UMP - Un centre droit et un Modem ?
Sebastien chamfort
 
Messages: 6
Inscription: Dim 19 Juin 2011 08:58

Re: Les sénatoriales en Seine-et-Marne

Messagede vudeloin » Dim 19 Juin 2011 11:26

On peut toujours réécrire l'Histoire, notamment pour 2004, mais le problème, dans toute alliance au centre et à droite, c'est que, de source bien informée, comme dit l'autre, je n'ai pas entendu dire que les trois élus UMP sortants avaient l'intention de lâcher le mandat !
Pour le rajeunissement des cadres, on pourra donc repasser mais toute velléité autre conduirait immanquablement à l'émergence d'une liste dissidente, sinon de plusieurs !

PS Quant aux Verts, s'ils gèrent ( de mémoire ) deux ou trois communes non dépourvues de poids, le nombre de leurs grands électeurs ne les met absolument pas en situation d'être très exigeants, et ce n'est pas la Seine et Marne qui semble être leur objectif principal en termes de conquête...
Apparemment, d'aucuns cherchent à se " placer " ailleurs, ce qui ne manque de créer quelques problèmes, d'ailleurs !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Suivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

La première année du mandat municipal - Guide pratique

Eric Landot

Une nouvelle mandature municipale commence. Les ennuis aussi. Les défis à relever. Les points à maîtriser très vite. Ce guide pratique vise à répondre à toutes les questions simples mais urgentes que se pose toute nouvelle équipe municipale...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité