Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales pour les Français établis hors de France

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Les sénatoriales pour les Français établis hors de France

Messagede Zimmer » Mer 20 Avr 2011 02:19

Les sénateurs représentant les Français établis hors de France sont élus par les membres élus* de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE).

* L'AFE comprend également des membres désignés par le ministre des affaires étrangères et des membres de droit que sont les sénateurs représentant les Français établis hors de France eux-mêmes.

Les membres élus de l’AFE le sont, au suffrage universel direct, par les Français de l’étranger inscrits sur une liste électorale. Désormais au nombre de 155, ils sont élus pour 6 ans dans 52 circonscriptions couvrant le monde entier et sont renouvelables par moitié (hormis des élections partielles en 2007 et en 2010, les derniers renouvellements ont eu lieu en juin 2006 et en juin 2009, les prochains sont prévus en juin 2012 et en juin 2015). Ces 155 élus-électeurs se répartissent actuellement de la façon suivante :
- Groupe Français du monde – ADFE (gauche) : 57
- Groupe Union de la majorité (droite) : 68
- Groupe Majorité présidentielle (droite) : 25
- Hors groupe (divers) : 5

Les sénateurs représentant les Français établis hors de France sont, quant à eux, au nombre de 12. Alors que, jusqu’à présent, 4 sièges étaient renouvelés, au scrutin proportionnel, tous les 3 ans, ce sont 6 sièges qui seront renouvelés, toujours au scrutin proportionnel, en septembre prochain : 4 concernent les élus de 2001 et 2 concernent ceux de 2004 (les 2 autres élus de 2004 ne verront leur mandat prendre fin qu’en 2014 avec les 4 sénateurs élus en 2008).

Les 6 sortants sont :
- Jean-Pierre Cantegrit (UMP), sénateur depuis mars 1977, réélu pour la dernière fois en 2001,
- Monique Cerisier-Ben Guiga (PS), élue en 1992 et réélue en 2001,
- Louis Duvernois (UMP), élu en 2001,
- Michel Guerry (UMP), élu en 2001,
- Joëlle Garriaud-Maylam (UMP), élue en 2004,
- Christiane Kammermann (UMP), élue en 2004.

En 2001, une liste « PS-divers gauche » et trois listes de droite s’affrontaient, chacune ayant alors obtenu un siège, ce qui explique que, malgré les règles déjà en vigueur concernant la parité, les trois sénateurs de droite de cette série soient de sexe masculin. En 2004, droite et gauche partaient divisées mais seules les deux listes arrivées en tête avaient pu obtenir des sièges. Je place ici les liens pour visionner les résultats des scrutins de 2001, 2004 et aussi 2008, puisque même si les sénateurs de cette dernière série ne sont pas renouvelables, la composition d’alors du collège électoral est celle qui se rapproche le plus de celle de 2011.

D'après des informations que j'ai pu recueillir sur le blog d'un membre élu de l'AFE (inscrit au groupe de l'Union de la majorité), les cinq sortants UMP sont candidats à leur succession et trois listes sont déjà annoncées à droite.

Du côté de la gauche, Monique Cerisier-Ben Guiga ne se représente pas et une liste PS-EELV a été constituée et investie. Celle-ci devrait obtenir au minimum deux sièges et se donne pour objectif d'en décrocher trois. Elle est conduite par Hélène Conway (PS), suivie de Jean-Yves Leconte (PS) et Kalliopi Ango Ela (EELV). On peut consulter la composition entière de cette liste sur ce lien.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les sénatoriales pour les Français établis hors de France

Messagede vudeloin » Mer 20 Avr 2011 09:58

Un scrutin où toute la questions sera évidemment de savoir comment vont être réparties les voix de droite, attendu que la gauche, par le hasard du tirage au sort de la série renouvelable, obtiendra de toutes manières un second élu, ayant le quotient électoral pour cela...
La gauche peut elle aller jusqu'à aller chercher un troisième siège, qui irait renforcer a priori le contingent des élus Verts, même si les élus de sensibilité écologiste de l'AFE ne sont pas très nombreux ( je pense même qu'il n'y en a pas...) ?
Tout dépendra effectivement du partage des 93 voix des deux groupes plus ou moins liés à l'UMP ( UFE et RFE, si je ne m'abuse ).
Dans les 5 voix hors groupe, il y a aussi une ou deux voix de gauche...

Deux détails à noter : un, la participation des Français de l'Etranger aux élections des membres de l'Assemblée des Français de l'Etranger est parfois très faible ( elle peut péniblement atteindre 10 % dans certains cas, malgré le recours au vote par correspondance et au vote électronique ) et cela peut d'ailleurs induire des divergences de représentation entre élus de l'AFE et vote des mêmes Français de l'Etranger dans un autre contexte.
Ainsi, les Français d'Israel et de Palestine ont trois représentants élus membres de l'Association Démocratique des Français de l'Etranger, le groupement proche du Parti socialiste mais ont aussi massivement voté pour Nicolas Sarkozy en 2007, quoique dans un contexte de faible participation globale ( plus ou moins 20 % ).
Deux, les 11 députés élus en 2012 pour représenter les Français de l'Etranger seront électeurs futurs des Sénateurs. Comme cela se joue parfois à une ou deux voix, on comprend aussi la raison de la décision de créer ces sièges si particuliers...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales pour les Français établis hors de France

Messagede Marcy » Ven 9 Sep 2011 21:17

Dans sa lettre d'information hebdomadaire, le sénateur (UMP) Robert del Picchia, non renouvelable cette année, annonce quatre listes pour l'élection des 6 sénateurs représentant les Français de l'étranger le 25 septembre prochain :

- une liste de la majorité, où figurent (dans cet ordre) quatre des sortants : Louis Duvernois, Christiane Kammermann, Jean-Pierre Cantegrit et Joëlle Garriaud-Maylam ;
- une liste PS -EELV, dont les premières places sont occupées par Hélène Conway, Jean-Yves Leconte et Kalliopi Ango Ella (EELV) ;
- une liste formée notamment de conseillers non inscrits, conduite par Jean-Marie Langlet, lui-même de sensibilité de centre-gauche ;
- une liste divers gauche, conduite par Richard Alvarez, également conseiller à l'AFE.

Bien que des listes divers droite soient également annoncées, il n'en est pas fait état.

A ce stade, l'UMP, d'une part, le PS et EELV d'autre part semblent toutefois devoir rassembler assez largement leurs camps respectifs, ce qui conduirait à l'élection de 4 sénateurs UMP et de 2 sénateurs PS, soit un progrès d'un siège pour le PS par rapport au rapport de forces dans le Sénat sortant.
Marcy
 
Messages: 53
Inscription: Mer 31 Aoû 2011 18:03

Re: Les sénatoriales pour les Français établis hors de France

Messagede vudeloin » Ven 9 Sep 2011 22:01

Cme j'avais déjà du l'indiquer, il y a quelques jours, a priori la droite n'aura qu'une seule liste et, comme prévu, la gauche aura deux élus sur six, par la simple mécanique de l'abandon du renouvellement par tiers et le recours au renouvellement par moitié.
Une autre liste de droite aurait trouvé place si Madame Kammermann avait décidé d'ouvrir son carnet de chèques pour solliciter quelques candidats divergents...
Mais cela n'a pas été le cas...
Quant aux listes dissidentes de gauche, celle de Jean Marie Langlet, ancien membre du PS (et du SPD ! puisqu'il est élu des Français d'Allemagne ) me semble devoir rassembler une partie des membres non inscrits de l'AFE, jadis proches du PS mais qui ont, depuis, quitté le parti de la rue de Solférino...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales pour les Français établis hors de France

Messagede Jean-Philippe » Lun 19 Sep 2011 21:29

8 listes se présentent (site du ministère).
Outre celles officielles de la gauche et de l'UMP, on compte une liste de droite menée par Sadia SEMHOUN, tête de la "liste de soutien à Nicolas Sarkozy", élue en 2006 dans la circonscription d'Israël(p 10.
Les listes de gauche de Jean-Marie Langlet (présenté par Vudeloin) et Richard ALVAREZ pourraient empêcher la gauche d'avoir 3 sièges.
Celle de Jean Pierre BANSARD, nommé à l'AFE par le ministère en 2009, devrait être orientée à droite.
Enfin je n'arrive pas à classer la liste menée par Isabelle Resplendino (voici ce que j'ai pu trouver sur elle : elle vit en Belgique, elle est très critique envers l'UMP et elle votera aux primaires du PS) http://heresie.hautetfort.com/archive/2011/09/15/live-primaire-socialiste.html.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8970
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les sénatoriales pour les Français établis hors de France

Messagede vudeloin » Lun 19 Sep 2011 23:07

L'affaire du troisième siège ne tient pas debout l'espace d'un instant...
Parce que, bon, j'ai déjà eu l'occasion de dire que, compte tenu des rapports de forces internes à l'Assemblée des Français de l'Etranger, deux sièges, ça va, trois sièges, il eût fallu que la droite se divise de manière autrement plus importante qu'aujourd'hui.
Sadia Sehmoun est non inscrit au sein de l'AFE, et, à dire vrai, il est plutôt proche de l'extrême droite sioniste, les partisans de la paix armée qui pourrit le Moyen Orient depuis de trop longues années...
Pour le reste, d'une source bien informée, on est partis a priori pour le 2/4, comme prévu...

PS et pour compter les points et les voix, rapprochez la liste des candidats de celle des membres de l'AFE puisque 155 électeurs vont désigner 6 sénateurs.
( je rappelle pour mémoire que 5 700 électeurs du Nord vont élire 11 sénateurs )
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3


Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'urbanisme

Eric Becet

Ce Dossier d'experts présente la réforme initiée par les dispositions de la loi n° 2010-788 portant engagement national pour l'environnement, votée le 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II ». Il ne s'agit pas d'une réforme complète du Code de...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités